MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Athlètes de l’année : Martinot-Lagarde et Lamote honorés
3512
Commentez cette actualité
Athlètes de l’année : Martinot-Lagarde et Lamote honorés

Le médaillé de bronze mondial sur 110 m haies et la vice-championne d’Europe indoor du 800 m ont été élus athlètes de l’année, lors d’une élection organisée par la Fédération Française d’Athlétisme*. Dans la catégorie des espoirs (athlètes de - de 23 ans), ce sont Jimmy Gressier et Solène Ndama qui ont été plébiscités, alors que l’équipe de France espoirs hommes de cross l’a emporté pour la troisième fois consécutive.

Athlète masculin de l'année
PML devance Bigot

2
Quentin
BIGOT

20,84 %
1
Pascal
MARTINOT-
LAGARDE

32,14 %
3
Julien
RANCON

18,82 %

Les deux seuls médaillés des championnats du monde de Doha, Quentin Bigot et Pascal Martinot-Lagarde, partaient avec les faveurs des pronostics, et ils arrivent sans grande surprise en tête des suffrages. Mais c’est bien le médaillé de bronze du 110 m haies qui termine en tête, avec un peu moins d’un tiers des suffrages exprimés, devant le médaillé d’argent du lancer du marteau, crédité d’un peu plus de 20 % des votes. La deuxième place obtenue par Pascal Martinot-Lagarde aux championnats d’Europe en salle à Glasgow, plus tôt dans l’année, a peut-être fait pencher la balance en sa faveur. Peut-être, aussi, était-ce son tour de recevoir la palme, après plusieurs années à tourner autour.
La troisième place est pour Julien Rancon, dont le titre de vice-champion du monde de trail obtenu au Portugal au mois de juin, a rassemblé près de 19 % des suffrages, preuve de la popularité du coureur tous terrains grenoblois. Il a même failli s’intercaler entre Bigot et PML, à 2 % près.

La réaction de Pascal Martinot-Lagarde : « Le résultat me fait plaisir, surtout que je n’avais même jamais été élu athlète du mois depuis toutes ces années. Il y avait toujours en parallèle de mes résultats une grosse performance au même moment. Ce vote veut dire que mon travail est reconnu, qu’on croit en moi. A chaque fois que j’ai décroché des médailles, ça n’a jamais été après une ligne droite continue, un trajet tout tracé. Mais j’ai réussi à m’en sortir. »

Athlète féminine de l'année
Lamote au finish

2
Blandine
L'HIRONDEL

23,6 %
1
Rénelle
LAMOTE

24,94 %
3
Alexandra
TAVERNIER

21,44 %

Entre une spécialiste du 800 m et une traileuse, le sprint final ne pouvait être remporté que par la pistarde. C’est donc Rénelle Lamote qui a été sacrée athlète féminine de l’année, juste devant Blandine L’Hirondel. Pour, au final, un podium extrêmement serré. La première nommée recueille en effet 24,94 % des suffrages, la seconde 23,6 %, et la lanceuse de marteau Alexandra Tavernier, autrice du record de France et sixième des championnats du monde, 21,44 %.
Médaillée d’argent lors des Europe indoor de Glasgow, la demi-fondeuse de Pays de Fontainebleau Athlétisme a ensuite connu une saison estivale compliquée, avec une préparation perturbée par une blessure à la hanche. Eliminée en demi-finales des Mondiaux, elle a fait preuve tout au long de l’année d’une combativité qui a séduit les votants, notamment sur les réseaux sociaux où elle a fait le plein de voix. Blandine L’Hirondel, révélation de l’année côté running avec l’or mondial en individuel et par équipes en trail, et le bronze individuel et l’or collectif en course en montagne, est passée tout près d’offrir à sa « famille » son premier trophée lors de l’élection des athlètes de l’année.

La réaction de Rénelle Lamote : « Je suis presque gênée. Je suis élue athlète de l’année après avoir vécu une saison qui été très dure pour moi. Mais ça me fait bien sûr plaisir et c’est même très touchant ! Cette victoire montre que le public n’est pas uniquement sensible à la victoire et à la performance pure, et que l’image qu’on peut véhiculer compte aussi. »

Espoir masculin de l'année
Gressier plébiscité

2
Sasha
ZHOYA

15,96 %
1
Jimmy
GRESSIER

46,32 %
3
Ryan
ZEZE

5,45 %

Son titre de champion d’Europe U23 de cross, le troisième de rang, était encore tout frais dans la mémoire des votants. Ajoutez à cela deux autres titres continentaux des moins de 23 ans, acquis sur 5000 m et 10 000 m à Gävle (Suède) au cours du mois de juillet, et vous comprendrez l’excellent score obtenu par Jimmy Gressier dans la catégorie des espoirs masculins : 46,32 %.
Le fondeur boulonnais avait pourtant un concurrent de taille face à lui, en la personne de Sasha Zhoya. Le cadet franco-australo-zimbabwéen, qui a depuis choisi de concourir pour la France, s’est offert deux meilleures performances mondiales chez les cadets, sur 110 m haies et à la perche, et trois autres records de France : 60 m haies en salle, 100 m et 200 m en plein air, au cours de l’année 2019. Cela lui  a valu près de 16 % des voix, et une deuxième place à cette élection. La troisième place revient, au terme d’un scrutin extrêmement serré (les athlètes classés de la troisième à la huitième place se tiennent en moins d’un pourcent), au sprinter Ryan Zézé, qui s’est distingué en remportant la médaille de bronze aux championnats d’Europe des moins de 23 ans sur 200 m.

La réaction de Jimmy Gressier : « Un grand merci à tous ceux qui m’encouragent et me donnent de la force, à moi et à toute l’équipe de France espoirs de cross ! Nos soutiens font, eux aussi, partie du collectif. Il faut continuer à nous accompagner. On forme une belle génération et on aura besoin de la force de tous nos supporters pour les prochaines échéances, notamment en 2024 à Paris. »

Espoir féminin de l'année
Ndama sans trembler

2
Hilary
KPATCHA

13,42 %
1
Solène
NDAMA

20,34 %
3
Claire
PALOU

13,32 %

Au pied du podium dans la catégorie « athlète féminine », Solène Ndama l’emporte avec la manière chez les espoirs. Dans cette catégorie regroupant les - de 23 ans, la médaillée de bronze au pentathlon lors des Europe en salle de Glasgow est la seule à dépasser la barre des 20 %, avec 20,34 % des voix. Co-recordwoman de France de la spécialité, elle a marqué les esprits par son talent et sa polyvalence en Ecosse, avant de connaître une saison estivale plus difficile malgré une qualification aux Mondiaux. Les deux athlètes qui l’accompagnent sur la boîte, Hilary Kpatcha (13,42 %) et Claire Palou (13,32 %), se tiennent dans un mouchoir de poche. La première est montée sur la plus haute marche du podium de la longueur lors des Europe espoirs, après avoir porté son record à 6,81 m en qualifications. La seconde a terminé deuxième du 3000 m steeple aux Europe juniors avec un record de France à la clé.

La réaction de Solène Ndama : « Je suis très contente et heureuse d’avoir été élue. Je pense que ma médaille aux championnats d’Europe en salle de Glasgow a un peu marqué les gens. Je suis jeune et je sortais des Europe de Berlin où j’avais fait de bons chronos sur 100 m haies. Avec une telle récompense, on se sent soutenu. Ça me montre que les gens continuent à croire en moi, après les hauts mais aussi les quelques bas que j’ai vécus en 2019. »

Collectif de l'année
La passe de trois pour les crossmen

2
Equipe de France
Europe par équipes
15,34 %
1
Equipe de France
espoir masculine de cross
30,97 %
3
Equipe de France
4x200 m féminin
12,68 %

Et de trois ! Champions d’Europe par équipes de cross chez les moins de 23 ans pour la troisième année de suite en décembre, Gressier, Hay, Palcau and co ont remporté l’élection du collectif de l’année, comme en 2017 et 2018. La cohésion, la solidarité et la bonne humeur des demi-fondeurs font toujours recette auprès des électeurs d’athle.fr et des abonnés aux réseaux sociaux de la FFA. Mohammed El Bouajaji, Louis Gilavert, Jimmy Gressier, Pierrik Jocteur-Monrozier, Hugo Hay et Fabien Palcau ont ainsi réunis sur leurs noms plus de 30 % des voix, soit le double de l’équipe de France troisième des championnats d’Europe par équipes à Bydgoszcz au mois d’août. Troisième, l’équipe de France du 4x200 m, vainqueure des Relais mondiaux à Yokohama en début de saison, a réuni un peu plus de 12% des suffrages, alors que les spécialistes de trail et de course en montagne ont sans doute pâti du grand nombre de collectifs issus de leurs rangs nominés pour cette élection.

* La famille de l’athlétisme était invitée à voter sur athle.fr (représentant 50 % du résultat final), ainsi que sur les comptes Instagram, Twitter et Facebook de la FFA (30 %). Un panel de spécialistes (20 %) a également été sollicité.

Florian Gaudin-Winer et Etienne Nappey

Palmarès des athlètes de l'année
Athlète féminine
2018 : Clémence Calvin
2017 : Mélina Robert-Michon
2016 : Mélina Robert-Michon
2015 : Alexandra Tavernier
2014 : Eloyse Lesueur
Athlète masculin
2018 : Kevin Mayer
2017 : Pierre-Ambroise Bosse
2016 : Kevin Mayer
2015 : Jimmy Vicaut
2014 : Renaud Lavillenie
Espoir féminin
2018 : Léna Lebrun
2017 : Cassandre Beaugrand
2016 : Marine Mignon
2015 : Audrey Ciofani
2014 : Cassandre Beaugrand
Espoir masculin
2018 : Baptiste Guyon
2017 : Steven Fauvel-Clinch
2016 : Fabien Palcau
2015 : Victor Coroller
2014 : Wilhem Belocian
Collectif
2018 : Equipe espoirs masculine de cross
2017 : Equipe espoirs masculine de cross
2016 : Equipe masculine de trail
2015 : 4x400 m féminin
2014 : 4x400 m féminin
Prix spécial du président : Blandine L’hirondel distinguée
Institué l’an passé, le prix spécial du président de la FFA met en lumière un athlète ayant réalisé une année remarquable. Celle de Blandine L’Hirondel, pour sa première saison en tant que licenciée, l’a été à tout point de vue : championne du monde de trail en individuel, deux fois couronnée par équipes (trail et course en montagne longue distance), médaillée de bronze mondiale en montagne, et championne de France de trail court. La traileuse d’Alençon Running Club (précédemment à Bordeaux Athlé) voit donc sa réussite récompensée par André Giraud, et à travers elle, toute la famille du running.

« J’ai décidé cette année de remettre un prix spécial à Blandine L’Hirondel, dont l’extraordinaire palmarès sur cette seule année 2019 suffit à illustrer l’excellence du trail français, souligne André Giraud, président de la Fédération Française d’Athlétisme. Les votants ne s’y sont d’ailleurs pas trompés en faisant monter deux trailers - Blandine, mais aussi Julien Rancon - sur les podiums hommes et femmes des Athlètes de l’année 2019, malgré une préférence que l’on voit être traditionnellement accordée aux pistards. Avec ses quatre médailles mondiales, dont trois en or, Blandine L’Hirondel rappelle que la France est la meilleure nation de trail et de course en montagne sur le globe. Par ce prix, c’est bien l’ensemble du trail français, avec ses talentueux trailers, qui se voit mis à l’honneur. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
06/02 >  
31/01 > (2)
19/01 > (3)
08/01 >  
03/01 >  
31/12 > (1)
30/12 >  
29/12 >  
28/12 >  
27/12 >  
le reste de l'actualité
18/02 >  
17/02 >  
17/02 >  
17/02 >  
16/02 >  
16/02 >  
15/02 >  
15/02 >  
14/02 >  
13/02 >  
13/02 >  
11/02 > (1)
10/02 >  
10/02 >  
09/02 >  
09/02 >  
08/02 >  
08/02 > (8)
08/02 > (1)
07/02 > (2)
06/02 >  
06/02 >  
03/02 > (1)
03/02 > (1)
03/02 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS