MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France espoirs et nationaux : Laviolette s’invite chez les grands
7267
Commentez cette actualité
Championnats de France espoirs et nationaux : Laviolette s’invite chez les grands

Les haies françaises se portent très bien, merci pour elles. Et comptent peut-être un nouvel hurdler capable de jouer bientôt les premiers rôles au plus haut niveau, en la personne de Jeanice Laviolette. En 7’’67, l’espoir première année du Stade Lamentin a explosé son record personnel à Saint-Brieuc en finale du 60 m haies. Également né en 2000, Tom Campagne a brillé à la longueur avec 7,85 m, alors que Léonie Cambours et Cyrena Samba-Mayela ont réalisé le doublé, en s’imposant respectivement à la hauteur et sur 60 m ce dimanche.

La Perf'

Transition express pour Laviolette

« Dites que c’est pas normal ! » Just Kwaou-Mathey (Evreux AC), vice-champion de France du 60 m haies en 7’’71, interrompt l’interview que le vainqueur du jour, Jeanice Laviolette, est en train de donner. Le dauphin rigole, mais résume le sentiment général. Voir le Guadeloupéen du Stade Lamentin l’emporter en 7’’67, c’est une énorme surprise. « Inespéré », même, selon son coach, Rico Vaïtilingon. Le huitième des championnats d’Europe juniors 2019 était arrivé à Saint-Brieuc avec seulement une compétition sur 60 m haies indoor dans les jambes, conclue en 7’’85 à Reims mercredi dernier. Il a su se remettre d’une grosse faute en demi-finales pour, malgré « un peu de pression », améliorer d’un centième le record des championnats de Garfield Darien (7’’68 en 2009) et s’approcher à un centième de la meilleure performance française de l’hiver détenue par Pascal Martinot-Lagarde. Des noms qui parlent un peu.

La transition des haies juniors à seniors, de 99 cm à 1,06 m, a été digérée à toute vitesse. Tout comme le départ en sept appuis au lieu de huit qu'il expérimente depuis quelques semaines, même si c’est ce secteur qui a failli lui coûter cher en demies. « Jeanice est un grand gaillard », décrit Vaïtilingon. Mesurer 1,87 m, ça aide, mais ça n’explique pas tout. « Il a du talent, est très intelligent, poursuit l’entraîneur. Il a eu un déclic il y a trois ans, lors d’un stage à l’académie IMG en Floride, et on s’est mis au boulot. » Lors d’une finale où les six premiers ont égalé ou battu leur record personnel, Jeanice Laviolette a montré qu’il pouvait faire partie des chefs de file de la nouvelle génération. « C’est une barrière qui s’est effondrée, estime ce dernier, actuellement en formation pour devenir coach sportif. Je vais essayer d’aller titiller les grands lors des championnats de France Elite. » Avant le week-end du 29 février et du 1er mars, il va d’abord rentrer en Guadeloupe s’entraîner bien au chaud.

Le Temps Fort

Tom Campagne en mode Gomis

Tom Campagne a encore quelques centimètres de retard sur Kafétien Gomis, niveau record personnel. Mais le sauteur en longueur du Bordeaux Athlé est depuis déjà un moment un spécialiste de la dernière tentative, comme son illustre aîné. Au point de s’être « calé pour le sixième » essai aujourd’hui, après avoir assuré in extremis sa place dans le top 8 à son troisième bond (7,49 m). Et comme prévu, l’étincelle est venue en conclusion du concours, avec un envol à 7,85 m. Soit une marque de référence améliorée de cinq centimètres. « Le sixième essai, c’est un peu mon "spécial", confie le cinquième des championnats d’Europe juniors l’an dernier. Ça a été un peu tendu, mais j’arrive de mieux en mieux à gérer mon stress en championnats. » Ses principaux concurrents ont su profiter de l’adrénaline qui montait, dans un concours où les quatre premiers ont battu leur record personnel. Si Julien Pauthonnier (Athletic Vosges Entente Clubs) n’a pas pu le doubler, malgré ses 7,65 m, le Suisse de l’US Oyonnax Jarod Biya, qui ne pouvait pas prétendre au titre, a réalisé un magnifique dernier bond à 7,95 m pour s’adjuger la première place.

La Décla

« D’habitude, je pars très lentement. Je suis toujours dernier au rabat. Je me suis dit qu’il fallait que je prenne sur moi pour partir plus vite aujourd'hui. »

Être en quatrième position après un tour en finale du 400 m espoirs était déjà un petit exploit pour David Sombe. Mais, pour sa première année dans la catégorie, le sprinter d’Elan 91 a frappé bien plus fort, en s’offrant son premier titre de champion de France en 47’’70. Le meilleur chrono de sa carrière, et de loin, puisqu’il était arrivé à la halle Maryvonne Dupureur avec un record en 48’’64, qu’il avait déjà déboulonné en séries (48’’13). Face à une opposition de qualité, incarnée notamment par Lidji Mbaye (Stade Sottevillais 76, 2e en en 47’’81) et Lorenzo Ricque (Nantes EC, 3e en 47’’86), Sombe a su faire la différence dans la dernière ligne droite en se décalant à l’extérieur. « La concurrence était là, avec des gars qui avaient déjà fait leurs preuves, rappelle-t-il. Il fallait que je me montre. » C’est fait.

Le Chiffre

2

Deux doublés ont été réalisés au cours du week-end. Ils ont été l’œuvre de Leonie Cambours (SPN Vernon) et Cyrena Samba-Mayela (Adidas Runners) Paris. La première, pas forcément dans un grand jour samedi malgré son titre à la longueur (6,13 m), était en grande forme ce dimanche. Elle a amélioré d’un centimètre son record personnel à la hauteur. « Jamais deux sans trois », pouvait savourer celle qui avait déjà décroché l’or au pentathlon espoirs lors des France à Lyon le week-end dernier. L’étudiante en deuxième année de Staps à Rouen, entraînée à Sotteville par Wilfried Boulineau, retrouvera les épreuves combinées à Liévin à la fin du mois, lors des Elite.
Situation inverse pour Cyrena Samba-Mayela, très tranchante hier sur 60 m haies avec un record personnel et des championnats en 7’’98. L’élève de Teddy Tamgho avait logiquement les jambes un peu lourdes ce dimanche, lors de son troisième 60 m. Après une série en 7’’37 et une demie en 7’’31, à un centième de son chrono de référence, elle a coupé la ligne d’arrivée en 7’’38 en finale. « Je n’ai pas eu de supers sensations, analyse-t-elle. J’ai quand même atteint mon objectif, je reste satisfaite. J’espère maintenant gagner les France Elite, en en mettant plus que pendant ce championnat. »

Et Aussi

Kandissounon avec autorité

Arrivée en favorite du 800 m, Léna Kandissounon (Haute Bretagne Athlétisme) a tenu son rang en finale. Elisa Sarrant (Entente Brive Tulle Athlé), finalement deuxième en 2’10’’22, a bien tenté de dynamiter la course. Mais c’est la régionale, venue du 400 m et de plus en plus à l’aise en demi-fond, qui l’a emporté en 2’08’’84. Sur la même distance mais chez les hommes, Thierry-Orden Dagbetin (Saint-Denis Emotion) s’est imposé en 1’52’’19. Euphorique, il a fêté son premier podium national depuis 2016 en se roulant par terre. Sur 1500 m, victoires de Sarah Madeleine (Stade Français) en 4’34’’05, qui a pris ses responsabilités en se portant en tête très tôt, et de Théo Rageot (Athlé Bocage Vendée) qui, au contraire, a attendu les 150 derniers mètres pour faire la différence en 3’52’’71.
Toujours sur l’anneau, victoire surprise de la spécialiste du 400 m haies Camille Seri (Nice Côte d’Azur Athlétisme) sur 400 m en 54’’60, alors que le 200 m est revenu au polyvalent Loïc Prévot (Entente Sud Lyonnais) en 21’’20. A noter, dans le cadre des Nationaux, la meilleure performance française de l’année sur le tour de piste par Thomas Jordier (Amiens UC) en 21’’11, qui confirme sa grande forme. Un temps amélioré un peu plus d'une heure après par Christophe Lemaitre, chronométré en 20''83 lors du meeting de Metz.
Enfin, les sauteurs ont fait respecter la logique, avec les premières places de Thibaut Collet (EA Grenoble 38) à la perche avec 5,45 m et d’Anne-Suzanna Foster-Katta (ES Montgeron) au triple saut avec 12,94 m.

A Saint-Brieuc, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © Cyrille Kaldor / Photoathle.fr / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats : Espoirs - Nationaux
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/02 > (1)
15/02 >  
09/02 >  
08/02 > (8)
03/02 > (1)
14/10 >  
13/10 >  
06/10 > (2)
30/09 >  
15/09 >  
le reste de l'actualité
21/02 >  
21/02 >  
21/02 >  
20/02 >  
20/02 >  
20/02 >  
20/02 >  
18/02 >  
18/02 >  
17/02 > (1)
17/02 >  
17/02 >  
16/02 >  
15/02 >  
14/02 >  
13/02 >  
13/02 >  
11/02 > (1)
10/02 >  
10/02 >  
09/02 >  
08/02 >  
08/02 > (1)
07/02 > (2)
06/02 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS