MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France cadets-juniors en salle : Kouassi, vingt-six ans après
8426
Commentez cette actualité(4)
Championnats de France cadets-juniors en salle : Kouassi, vingt-six ans après

La sprinteuse de l’AC Paris-Joinville s’est emparée du record de France cadettes du 200 m en 23’’96, soit trois centièmes de mieux que Fabé Dia en 1994. Le spectacle a été magnifique sur le tour de piste à Miramas dans toutes les catégories, alors que Baptiste Thiery à la perche juniors (5,45 m) et Sohane Aucagos au triple saut cadettes (13,16 m) ont amélioré le record des championnats.

La Perf'

Kouassi pour le plaisir

Il y a un an, Serena Kouassi était tout près d’arrêter l’athlétisme. La sprinteuse formée à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) allait sur la piste à reculons. Et puis, en juin 2019, le recordman de France du 400 m Leslie Djhone l’a orienté vers François Pépin, son ancien entraîneur et mentor. « J’ai réappris toutes les bases avec lui et, maintenant, j’ai du plaisir à courir », raconte celle qui porte désormais les couleurs de l’AC Paris-Joinville. Ça s’est vu ce dimanche à Miramas où, après avoir dominé samedi la finale du 60 m en 7’’58 malgré un départ raté, elle a récidivé sur 200 m en dégageant une belle impression de puissance au couloir 6. Le chrono : 23’’96.
Il a fallu quelques secondes au public du Stadium pour comprendre que Serena Kouassi, en plus de descendre sous la barrière symbolique des 24’’, venait d’effacer un des plus vieux records de France de sa catégorie, les 23’’99 de Fabe Dia qui tenaient depuis vingt-six ans. « Je ne pensais pas descendre sous les 24’’ dès maintenant, confie l’athlète de 16 ans, qui n'effectue que trois séances par semaine. Mais je m’entraîne pour vivre des moments comme celui-là. » François Pépin, lui, était beaucoup moins surpris : « On avait prévu une tentative de record de France, afin de lancer sa carrière. Serena possède une intelligence gestuelle intéressante, mis à part au niveau du départ en starts. »
Sa participation aux championnats de France Elite, le week-end prochain à Liévin, est encore en suspens. « Elle s’entraîne comme une cadette, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, prévient son coach. Battre un record en cadettes, c’est bien. Mais ce qui compte, c’est 2024. »

Le Temps Fort

Des 200 incandescents

L’anneau bleu de Miramas est déjà, après seulement un peu plus d’un an d’utilisation, en train de se tailler une solide réputation. Les spécialistes du 200 m ont en effet brillé et affolé les chronos, dans la foulée de Kouassi. A commencer par le junior Pablo Mateo, qui abordait la compétition avec des envies de revanche. « Lors de mes derniers championnats de France, j’avais terminé troisième et deuxième. Cette année, c’était pour moi ou rien. J’étais un monstre ! » Vainqueur en 21’’32, son record personnel, le sociétaire du Lisses AC a pourtant tremblé jusqu’au bout, en ne devançant que d’un centième Quentin Cousin (Entente Garonne Athlé). Chez les cadets, Jeff Erius (Strasbourg Agglomération Athlétisme), après l’avoir emporté hier sur la ligne droite en s’approchant à un centième du record de France, avait logiquement les jambes lourdes. Le prodige de bientôt 16 ans encaisse tout de même bien les courses, puisqu’il a battu son record en finale en 21’’60 pour l’emporter devant le tenace Sonny Gandrey (EA Mâcon), titré hier sur 60 m haies. Dernier vainqueur du jour sur le tour de piste : la junior Louise Maraval, avec encore un record à la clé en 23’’86. La combinarde de l’Entente Sèvre, « frustrée » par sa troisième place au pentathlon lors des France, était venue pour « (s)e faire plaisir ». Pari plus que réussi.

La Décla

« Je sors d’une année de galère, après avoir eu des problèmes de piqué. J’avais un peu disparu. J’ai réussi à régler ça ces dernières semaines, me revoilà en pleine forme ! »

Pendant toute la saison 2019, Baptiste Thiery a dû se battre avec ce syndrome d’ordre psychologique que peuvent parfois rencontrer les perchistes. Le Martiniquais de la Jeunesse Sportive Franciscaine, entraîné par son père Benoît, a finalement trouvé la solution en début d’année en effectuant quelques séances avec Gérald Baudouin à l’Insep. Le vainqueur des Jeux olympiques de la Jeunesse en 2018 n’a pas tardé à reprendre son envol, en réalisant une compétition de toute beauté. Longtemps accompagné par Baptiste Renaudin (Ouest Vendée Athlétisme, 5,20 m), il a tenu physiquement malgré un concours à rallonge en franchissant 5,40 m au troisième essai et 5,45 m au deuxième, alors qu’il était le dernier athlète en piste à Miramas après la fin des 4x200 m. « Je voulais avant tout la médaille d’or, mais je visais dans un petit coin de ma tête les France Elite et, pour cela, il fallait que je passe 5,40 m, raconte Baptiste Thiery. Tout était avec moi aujourd’hui. » 5,45 m, c’est un nouveau record des championnats. Le cinquième à l’issue de deux jours de compétition de très haut niveau, dont la qualité d’organisation a été saluée par les techniciens fédéraux.

Et Aussi

Aucagos, retour gagnant

Victime d’une déchirure à l’ischio-jambier droit lors du deuxième tour des Interclubs en mai 2019, Sohane Aucagos avait passé ses vacances d’été en rééducation à l’Insep, pendant que ses camarades s’éclataient sur les sautoirs. L’élève de Benjamin Compaoré a retrouvé la compétition avec appétit cet hiver. Et malgré « un peu de pression » et un « meilleur saut » lors duquel la cadette n’a « pas eu de très bonnes sensations », elle a décroché le titre avec 13,16 m. La meilleure marque de sa carrière, et surtout un record des championnats piqué pour trois centimètres à Lesly Raffin (Bordeaux Athlé), titrée pour sa part chez les juniors avec 13,14 m. Dans la même épreuve mais chez les juniors hommes, victoire de Simon Gore (US Torcy) avec 15,29 m. Dans les sauts cadets, Tom Arnould (Draguignan UC) à la hauteur et Elise Russis (Stade Sottevillais 76) à la perche l’ont emporté en effaçant respectivement 2,03 m (record personnel) et 3,80 m.
Côté courses, surprise en finale du 400 m juniors hommes avec la médaille d’or de Louis Vercueil (EA Grenoble 38) en 48’’39, auteur d’une course pleine d’intelligence. Chez les filles, première place pour Cassandra Delaunay-Belleville (CA L’Hay-les-Roses) en 55’’56. Toujours sur l’anneau mais sur 800 m, Léa Kerbiriou (Tarbes Pyrénées Athlétisme) a pris ses responsabilités et les commandes de la finale, suite au forfait de la favorite Naïs Racasan. Une tactique récompensée par un titre décroché en 2’11’’61 (record personnel). On s’est beaucoup plus regardé lors du 800 m masculin, avec la victoire de Romain Severin (EFS Reims) en 1’55’’19. Les 60 m haies cadettes et juniors sont revenus à Léa Lambalamba (Entente Franconville Cesame Val d’Oise) en 8’’49 et Aelys Gente (US Ivry) en 8’’41. A noter que cette dernière, spécialiste de l’indoor, conserve son titre.
Enfin, les clubs vainqueurs sur 4x200 m sont l’Entente Sud Lyonnais (cadettes) en 1’44’’83, Haute Bretagne Athlétisme (juniors femmes) en 1’40’’34, l’Entente Pays de Fayence Athlétisme (cadets) en 1’30’’74, et l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise (juniors hommes) en 1’30’’74.

A Miramas, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © Cyrille Kaldor / Photoathle.fr / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (4)
Pierre Faucheur - 25/02 (23h51)
Rectificatif : je n'ai pas vu l'article suivant qui n'était pas visible depuis la page des actualités. Et il s'agit du record du monde junior (et non cadet). Performance extraordinaire pour cette nouvelle pépite de l'athlétisme national.
Pierre Faucheur - 25/02 (16h21)
Pourquoi aucun commentaire sur la performance de Sasha Zoya 7''34 et record de France cadets ? C'est bien lui qui réalise la plus grosse perf du championnat ....
Pierre Jourdan - 24/02 (16h58)
Merci pour cette excellente initiative ! l'animateur présente les athlètes en citant le club et le palmarès de chacun. Seul bémol le son est un peu faible.
Laurent Bisleau - 23/02 (18h41)
bravo à la fédé pour la retransmission en direct de toute la compétition de ces championnats de France jeunes, à renouveler.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
02/03 >  
01/03 >  
29/02 >  
25/02 > (1)
23/02 > (4)
22/02 >  
16/02 > (1)
15/02 >  
09/02 >  
08/02 > (8)
le reste de l'actualité
01/04 >  
30/03 > (1)
30/03 > (1)
27/03 >  
26/03 >  
25/03 >  
24/03 > (1)
23/03 > (6)
20/03 > (1)
19/03 > (9)
18/03 >  
18/03 >  
17/03 >  
13/03 > (19)
10/03 > (1)
09/03 >  
09/03 > (2)
06/03 > (5)
06/03 > (2)
04/03 > (2)
03/03 > (32)
02/03 >  
28/02 > (1)
28/02 >  
27/02 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS