MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Bey, décollage réussi
10036
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite en salle : Bey, décollage réussi

Le sauteur en longueur d’Athlétisme Metz Métropole a amélioré par deux fois son record personnel pour l’emporter avec 8,06 m. La preuve qu’il a franchi un cap important, après avoir déjà été sacré en plein air l’été dernier. Ninon Guillon Romarin à la perche (4,65 m) et Aurel Manga sur 60 m haies (7’’65) ont aussi fait belle impression, alors que Pascal Martinot-Lagarde a sagement renoncé à disputer les séries du 60 m haies.

La Perf'

Bey à pleine vitesse

Orphelin de Salim Sdiri et Kafetien Gomis, même si ce dernier n’a pas encore dit son dernier mot, le saut en longueur masculin a peut-être trouvé son nouveau leader ce samedi, sur le sautoir de Liévin. Prénom : Augustin. Nom : Bey. L’athlète d’Athlétisme Metz Métropole avait déjà inscrit son nom tout en haut des tablettes l’été dernier lors des France Elite avec un saut à 8,08 m. Mais le vent soufflait très fort dans le dos à Saint-Etienne (+3,9m/s). Il était également capricieux ce samedi dans le Pas-de-Calais, mais Bey et ses camarades étaient cette fois bien à l’abri dans l’enceinte de l’Arena Stade Couvert. Ce qui n’a pas empêché ce dernier de réaliser un concours majuscule. Arrivé avec un record à 8,02 m établi cet hiver à Nantes, il est d’abord retombé à 8,04 m au deuxième essai. Avant de décoller à 8,06 m à sa tentative suivante. De quoi dominer largement les débats, devant Jules Pommery (Entente Athlé 58), 7,62 m, et Tom Campagne (Bordeaux Athlé), 7,60 m, le Suisse de l’US Oyonnax Jarod Biya (7,99 m) et le Béninois de l’AC Paris-Joinville Romeo Ntia (7,68 m) venant s’intercaler.
« Je suis très content parce que je voulais gagner avec une grosse perf’, savoure le Messin de 24 ans. J'ai beaucoup progressé en vitesse cet hiver, et même si je n'ai pas fait beaucoup de séances spécifiques, je m'en suis bien sorti. Maintenant, il faut travailler mon ramené qui est pourri (rires) ! » Son entraîneur, Quentin Lallemant, fait la même analyse : « Augustin a explosé ses chronos à l’entraînement, il a travaillé la disponibilité en course. Il possède un pied extraordinaire, mais il manque encore un peu de jump. » Au-delà de sa progression physique, c’est surtout sur le plan mental qu'Augustin Bey a franchi un cap depuis l’an dernier. « Il a pris énormément en maturité, souligne le coach. C’est un nouvel athlète. Avant, c’était un grand adolescent un peu rêveur. Il a maintenant les yeux en face des trous. »
De quoi se projeter vers la saison estivale avec de belles ambitions. « Je fais deux gros sauts lors de mes trois premiers essais, et c'est très intéressant parce qu'avec ça, on peut bien figurer lors des grands championnats », analyse d’ailleurs le natif de Sarrebourg. Qui visera en priorité les championnats d’Europe de Paris en août prochain, même s’il garde les Jeux de Tokyo dans un coin de sa tête. « On peut s’attendre à de gros sauts, conclut Quentin Lallemant. En plus, il est très léger (68 kg) et peut être porté par le vent. » Vivement le grand air.

Le Temps Fort

Guillon-Romarin en bâtisseuse

Avec un troisième titre national indoor en trois ans, il n’y a aucun doute : Ninon Guillon-Romarin est plus que jamais la patronne de la perche féminine. Ce samedi, elle a devancé Marion Lotout (Stade Sottevillais 76), autrice de sa meilleure performance de l’année avec 4,55 m (la Chinoise du Clermont Athlétisme Auvergne Huiqin Xu a franchi la même hauteur), et Alice Moindrot (US Talence), 4,30 m. La perchiste de l’EA Cergy-Pontoise, après avoir battu son propre record des championnats de cinq centimètres en franchissant 4,65 m, a eu le bon goût de s’attaquer à une barre à 4,74 m. Soit un centimètre de plus que sa marque de référence nationale. De quoi provoquer un joli frisson dans le dos des spectateurs de l’Arena, même si elle a échoué par trois fois. Qu’importe, l’athlète entraînée par le binôme Sébastien Homo-Manu Chapelle a terminé sa saison sur une bonne note. « Dans les concours comme ça, il faut rester chaud pour être au taquet direct, rembobine Ninon Guillon-Romarin. En plus, je me suis mis un petit challenge en commençant à 4,45 m, ce qui n'arrive pas tous les jours. Je suis contente d'avoir eu du répondant de tous les côtés. Je sentais cet hiver que j'étais en train de construire des choses, et plus ça va, plus c'est solide. » Les fondations sont en place. Reste à monter encore plus haut dans le ciel.

La Décla

« Champion de France, ce n’est pas donné à tous ! »

Vainqueur du 60 m haies en 7’’65, Aurel Manga (US Créteil) savourait d’avoir réussi à décrocher le titre dans une discipline dans laquelle la France regorge de talents, même si Pascal Martinot-Lagarde a préféré renoncer à se présenter en séries en raison d’une douleur récente à l’ischio droit. Le médaillé de bronze mondial 2018, qui a modifié sa préparation cet hiver en allongeant la durée de ses séances d’entraînement, a commis quelques erreurs qui lui ont coûté un meilleur chrono en finale, mais a tout de même pris le meilleur sur Jeanice Laviolette (7’’80, Stade Lamentin) et Matteo Ngo (7’’85, Entente Sarthe Athlétisme).

Et Aussi

Orcel au rendez-vous

Grande favorite à la hauteur, Claire Orcel (Bordeaux Athlé) a tenu son rang, même si elle a connu un début de concours poussif, de son propre aveu. La Franco-Belge, qui représente le pays de Brel en compétition internationale, a franchi 1,91 m, son nouveau record personnel en salle (1,94 m en plein air), avant de s’attaquer avec audace à une barre placée à 1,96 m, qui lui aurait permis de composter son billet pour les Jeux de Tokyo.
Le triple saut féminin a souri à la jeune Anne-Suzanna Fosther-Katta (ES Montgeron), créditée (après une vérification de mesure) d’un saut à 13,57 m, soit trois centimètres de mieux que Jeanine Assani issouf (Limoges Athlé), mais quinze de moins que la Danoise Janne Nielsen (Bordeaux Athlé), lauréate du jour avec 13,72 m. Au poids, Jessica Cérival a reconquis le titre national (son dix-huitième !) qui lui avait échappé en 2019, grâce à un meilleur jet à 16,36 m, tandis que son compère Frédéric Dagée (Nice Côte d’Azur Athlétisme, 19,07 m) ne cachait pas son agacement de n’avoir pas pu joindre une performance plus proche de ses standards à son nouveau bouquet.
Emma Oudiou (CA Balma) a couru intelligemment pour prendre le large dans le dernier tiers de la finale du 1500 m féminin, en 4'21’’61. Même sang-froid de la part d'Azeddine Habz (Racing Multi Athlon) sur le 3000 m masculin, qui a su attendre son heure pour l'emporter en 7’57’’20 devant Hugo Hay (Sèvre Bocage AC), 7'58''48. Enfin, la ligne droite a sacré Marvin René (Sco Sainte-Marguerite Marseille) pour la troisième année de rang, en 6’’66, puis sa camarade de club Cynthia Leduc quelques minutes plus tard, pour une grande première, en 7’’29.

A Liévin, F. Gaudin-Winer et E. Nappey pour athle.fr
Photos : © P. Millereau - C. Kaldor / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
02/03 >  
01/03 >  
29/02 >  
25/02 > (1)
23/02 > (4)
22/02 >  
16/02 > (1)
15/02 >  
09/02 >  
08/02 > (8)
le reste de l'actualité
11/07 >  
10/07 >  
10/07 >  
09/07 >  
08/07 > (1)
02/07 >  
29/06 >  
29/06 > (2)
26/06 > (4)
25/06 >  
22/06 > (3)
16/06 > (1)
15/06 >  
11/06 > (2)
11/06 > (11)
11/06 >  
11/06 >  
10/06 > (1)
08/06 >  
05/06 > (2)
04/06 >  
03/06 >  
29/05 >  
28/05 >  
28/05 >  
rechercher
Athlé
Estival
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS