MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Témoignages : Les têtes d’affiche à l’heure du confinement
7282
Commentez cette actualité
Témoignages : Les têtes d’affiche à l’heure du confinement

Soulagement. Le mot est revenu dans la bouche de nombreux athlètes depuis mardi et l’annonce du report des Jeux olympiques par le Comité International Olympique et les organisateurs de Tokyo 2020, Une décision comprise, au regard de la crise sanitaire, et qui permet d’y voir un peu plus clair pour la suite, même si les contours de la saison estivale restent encore assez flous. Si la plupart des athlètes de haut niveau ont décidé de continuer à s’entraîner tout en respectant les consignes de confinement, à l’image de Rénelle Lamote, Wilhem Belocian et Amandine Brossier, d’autres, comme Kevin Campion, sont presque à l’arrêt complet.

Kevin Campion a passé un coup de fil au directeur d’un célèbre magasin dédié aux articles de sport, dont la marque le soutient, et a pu récupérer dans la foulée un tapis roulant. Rénelle Lamote, en colocation temporaire avec la demi-fondeuse Johanna Geyer Carles et l’heptathète Antoinette Nana Djimou, roule sur un home trainer grâce à cette dernière, qui a récupéré le vélo au CREPS de Montpellier en embarquant également dans son coffre de voiture des engins de poids et de javelot (qu’elle n’a pas encore lancés à travers la maison). Wilhem Belocian a, lui, une barre de musculation et quelques poids chez lui, alors qu’Amandine Brossier, également bien équipée, utilise tout de même ses chaises et son canapé pour faire de la pliométrie. C’est sûr et certain, les athlètes sont débrouillards.
Depuis la mise en place du confinement de la population française le 17 mars, qui a été prolongé ce vendredi jusqu’au 15 avril, les athlètes hexagonaux doivent s’organiser avec les moyens du bord. Qu’ils soient débutants ou médaillés olympiques. « On veut vraiment respecter les règles de sécurité, explique la double médaillée européenne sur 800 m, Rénelle Lamote. On fait presque tout à l’intérieur. » Mi-mars, la sociétaire de Pays de Fontainebleau Athlétisme était encore à Potchefstroom (Afrique du Sud) avec son groupe d’entraînement de Montpellier. « On se demandait ce qui se passait en France, raconte-t-elle. Bruno (Gajer) a vu assez vite qu’on n’allait pas pouvoir rester et il nous a préparés à partir. On est restés deux semaines. Au retour, avec Johanna, on s’est dit qu’il fallait garder la dynamique d’entraînement. » Les deux athlètes ont alors pris la direction de la maison de campagne de cette dernière, dans l’Aveyron, vite rejointes par Antoinette Nana Djimou. « C’est bien d’être à trois, apprécie Rénelle. On a l’impression d’être en stage et on ne lâche rien. » Seul inconvénient, la liaison internet, loin d’être optimale, qui complique les échanges avec les proches.

Des chaises pour la pliométrie

Amandine Brossier, elle, s’accorde quelques rares et furtives séances en extérieur. Il faut dire que l’Angevine a la chance d’avoir à une trentaine de mètres de chez elle un long chemin en côte. Dans son appartement, qui bénéficie « d’une petite terrasse », elle enchaîne les séances sans baisser de pied, à raison de neuf à dix entraînements hebdomadaires. En aménageant bien sûr son programme. « Je fais par exemple plus de séances de pilates que ma kiné m’envoie, détaille la spécialiste du tour de piste. » Pour le dialogue avec son entraîneur, Sullivan Breton, elle n’a pas trop de souci à se faire. « C’est mon conjoint, donc il n’est jamais très loin », rigole-t-elle. En Guadeloupe, où les conditions de confinement sont les mêmes qu’en métropole, Wilhem Belocian reste en lien avec sa coach Ketty Cham. « On fait comme on peut, glisse le hurdler du Stade Lamentin. J’ai pu ramener le strict minimum chez moi pour la muscu. Ketty nous envoie un programme adapté, en fonction de ce qu’il y a autour de chez nous. »
Finalement, le seul à avoir véritablement mis le « ola » à l’entraînement, parmi notre quatuor, est le marcheur Kevin Campion. Ce qui peut se comprendre puisque les championnats de France de 20 km, qui auraient dû se dérouler le 22 mars, ont été reportés au 25 octobre prochain. Quant aux championnats d’Europe à Paris, pour lesquels aucune décision n’a encore été prise, ils ne comptent pas d’épreuves de marche à leur programme actuel. « Je suis à l’arrêt complet, raconte l’athlète du Stade Dieppois. Mon entraîneur et moi, nous avons convenu par téléphone que la situation était trop compliquée. Même si j’étais très en forme, j’étais trop perdu, on ne savait pas où on allait en termes de préparation. Comme les compétitions n’auront pas lieu avant juin, on sait que je ne peux pas tenir la forme jusque-là. Je fais juste une heure et demi de vélo d’intérieur tous les deux jours, histoire de garder un minimum d’activité physique, sans aucune intensité cardiaque. »
Celui qui vit à côté de Dieppe avec sa femme et ses trois enfants a prévu de reprendre véritablement l’entraînement à partir de début avril, avec l’objectif d’aller chercher « un pic de forme à l’automne ». « Il y a des athlètes bien plus impactés que moi, comme ceux qui sont confinés dans un « deux pièces » à Paris, relativise-t-il. Le seul truc, c’est qu’il a fait mauvais pendant quatre mois sans discontinuer cet hiver. L’hiver a été très dur, et pile quand il commence à faire super beau et 12-15°C, on se retrouve tous enfermés pour faire du sport. »

Être encore plus fort dans un an

Il sera bien temps, dans quelques semaines ou mois, de se projeter vers les Jeux olympiques de Tokyo, annoncés entre le début et l’été 2021. « J’ai conscience que ça va me laisser plus de temps pour me préparer correctement et être au top, sachant que j’ai connu énormément de changements ces derniers temps, note Rénelle Lamote, qui s’entraînait jusqu’à fin 2019 à Fontainebleau avant de rejoindre Montpellier. J’ai un an pour être encore plus forte. » Une volonté de positiver partagée par beaucoup d’athlètes, bien conscients d’avoir de la chance de pouvoir continuer à pratiquer leur passion en restant en bonne santé.

Florian Gaudin-Winer et Etienne Nappey pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
31/07 > (1)
25/06 >  
05/06 > (2)
03/06 >  
28/05 >  
28/05 >  
22/05 >  
20/05 >  
30/04 >  
18/04 >  
le reste de l'actualité
03/08 >  
31/07 > (4)
28/07 >  
27/07 >  
23/07 >  
22/07 > (1)
20/07 >  
20/07 > (2)
20/07 >  
17/07 > (1)
15/07 > (1)
13/07 >  
11/07 > (2)
10/07 > (1)
10/07 >  
09/07 >  
08/07 > (1)
02/07 >  
29/06 >  
29/06 > (2)
26/06 > (4)
22/06 > (3)
16/06 > (1)
15/06 >  
11/06 > (2)
rechercher
Athlé
Estival
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS