MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Bureau fédéral du jeudi 23 avril : ce qu’il faut retenir
12803
Commentez cette actualité(12)
Bureau fédéral du jeudi 23 avril : ce qu’il faut retenir

Le bureau de la Fédération Française d’Athlétisme s’est réuni par visioconférence jeudi 23 avril, pour statuer sur les enjeux en cours, et mettre sur pied des projets pour les mois à venir, dans le cadre de la reprise progressive de l’activité sportive en France.

Les clubs mobilisés pour la reprise

Comme d’autres fédérations sportives, la FFA s’est engagée auprès du CNOSF, avec qui elle est en collaboration plus étroite que jamais, à élaborer un plan de relance des activités sportives dans l’Hexagone, dès que les conditions sanitaires le permettront. La première étape a démarré par une enquête de terrain, menée auprès des associations. « Je me félicite que les clubs d’athlé aient parfaitement joué le jeu, puisque plus de 600 d’entre eux ont déjà répondu, apprécie André Giraud, le président de la FFA. Nous aurons, dans les semaines et mois à venir, plus que jamais besoin des acteurs de terrain pour nous relancer, en collant au plus près aux différentes situations rencontrées dans les territoires. »

Réussir sa reprise

Patrice Gergès, le directeur technique national, est revenu sur les conditions de la reprise de l’activité athlétique dans les prochaines semaines. « Pour relancer l’activité sportive, il faudra prendre en compte la réalité de chaque territoire pour mettre en place les procédures de reprise au moment du déconfinement, et l’ensemble des contraintes sanitaires. Notre tâche est d’accompagner une normalisation progressive de la pratique. Il sera peut-être possible de faire des choses à certains endroits et pas à d’autres.
La reprise d’une activité sportive, quelle que soit son intensité, se prépare, physiquement et psychologiquement. Il ne s’agit pas de se mettre à courir dans tous les sens le 11 mai. Il y a un parallèle clair avec la réathlétisation nécessaire après une blessure. Nous recommandons à tous les sportifs, quel que soit leur niveau, de ne pas reprendre le sport sans avoir fait auparavant un vrai bilan de santé. Les athlètes de haut niveau en auront l’obligation. Le Covid-19 est un virus sournois, et certains ont peut-être été touchés, sans le savoir. Il faudra notamment être très attentif à l’état du coeur de chacun.
Notre objectif, c’est qu’on puisse donner tous les éléments utiles et toutes les procédures au 11 mai, quand le Premier ministre aura donné un cadre clair sur les possibilités en France, afin que chacun des acteurs de l’athlétisme, athlète, entraîneur, dirigeant, puisse visualiser sa place et son action. Il faudra être créatif, car l’athlé des prochains mois ne sera pas celui auquel on est habitué, c’est notre seule certitude.
»

Le sport à l’école

Le retour des enfants et adolescents à l’école, à partir du 11 mai prochain, devrait se faire avec des précautions particulières, visant notamment à limiter la taille des groupes et des classes. La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a proposé au Premier ministre que les associations sportives puissent intervenir dans les établissements scolaires, au soutien des enseignants. Ainsi, quand une moitié de l’effectif est en classe, l’autre moitié pourrait être mobilisée au même moment sur une activité sportive ou culturelle, menée par une association.
« Si cette proposition est retenue, nous nous inscrirons pleinement dans cette démarche d’accompagnement des enseignants, conformément à la convention que nous avons signé avec l’Education nationale en octobre 2019. Nous pouvons pour cela nous appuyer sur l’ensemble des outils et contenus mis à disposition par la direction technique nationale pour le monde scolaire », avance André Giraud.

L’élaboration d’un potentiel calendrier de compétitions

En relation avec le ministère des sports et les services de l’Etat quant à la tenue de  manifestations sportives, la FFA planche sur les possibilités de mettre en place des compétitions à partir de la fin du mois de juillet, en respectant le cadre sanitaire. « On a une volonté forte de ne pas faire de 2020 une parenthèse sans rien, s’il y a des choses possibles à mettre en place en termes de compétition, nous ferons tout pour les mettre en œuvre, dans le cadre donné. Notre préconisation, c’est que la compétition, dans les mois à venir, soit utilisée comme un outil. Il faudra suivre des étapes, liées au lieu où chacun se trouve et à la situation sanitaire », relève Patrice Gergès.

Les licences utilisables jusqu’au 31 octobre

Le bureau fédéral a acté la confirmation que les licenciés pourront, à titre exceptionnel et dérogatoire, continuer à utiliser leur licence 2020 jusqu’au 31 octobre, même si la saison 2021 commencera bien au 1er septembre.
« Nous avons pris nos dispositions pour qu’ils  soient pleinement couverts sur cette période. Il s’agit là d’un engagement social de notre part, pour ne pas pénaliser nos licenciés et familles modestes, déjà fragilisés par la situation économique de notre pays », appuie le président de la Fédération.

Au soutien de Tous en blanc

La Fédération Française d’Athlétisme s’est engagée à soutenir l’opération Tous en blanc, initiée par Renaud Lavillenie et visant à lever des fonds pour la Fondation de France, qui seront reversés au personnel soignant en première ligne pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dans l’Hexagone. Une journée d’action spécifique sera mise en place le 1er mai, afin que chacun de nos licenciés, quel que soit sa discipline, puisse participer à sa manière, au défi lancé par le perchiste clermontois.
=> https://tousenblanc.org

Au soutien des organisateurs de courses

Consciente de la crise qui secoue actuellement le monde des organisateurs de courses, qu’elles aient lieu sur la voie publique ou en milieu naturel, la FFA, va se mettre en relation avec un maximum d’entre eux, clubs comme privés, pour leur proposer d’être un interlocuteur central des institutions (gouvernement, ministère, CNOSF, World Athletics), afin de les accompagner dans leurs démarches juridiques et médicales, dans le but de faciliter la reprise des courses dans les conditions prévues par le gouvernement quand ce sera possible.
« Même si nous n’avons pas, à ce jour, toutes les réponses aux questions qui se posent, nous sommes à l’écoute de toutes les suggestions et demandes de chacun, afin de les synthétiser, pour porter au mieux la  parole des organisateurs et par conséquent des millions de pratiquants à travers le pays, auprès de nos interlocuteurs institutionnels habituels », martèle André Giraud.

Un budget ajusté

Un travail minutieux a été mené par Patrice Gergès, Florian Rousseau et Anne Tournier-Lasserve, afin de pouvoir conserver les budgets prévus pour le haut niveau et non consommés cette année du fait des annulations de stages et de compétitions, pour préparer sereinement la saison prochaine et les Jeux olympiques de Tokyo. 

Dans le même esprit, un nouveau plan de préparation des prochains Jeux olympiques sera élaboré en remplacement de celui qui était prévu pour 2020. Ce plan devrait être prêt dès septembre, et courra donc sur un an, afin de mettre l’ensemble des athlètes dans les meilleures conditions possibles en vue des Jeux. Il servira de base pour l’olympiade suivante, qui verra l’émergence de la génération Paris 2024.

Préparation des assemblées générales de l’automne

La commission nationale de développement des ligues et des territoires, présidée par Jean-Marc Béraud, s’est réunie en début de semaine et a commencé à plancher sur la mise en place des assemblées générales des ligues pour la fin de l’année, en vue de l’assemblée générale élective de la FFA. Une circulaire en précisant les modalités va être envoyée dans les jours qui viennent.

L’OFA s’adapte et se développe

Malgré la crise liée à la pandémie de Covid-19, l’organisme de formation de l’athlétisme s’est adapté en continuant à proposer un certain nombre de formations par visioconférence. Les premiers retours ont mis en évidence la pertinence de cette continuité, et ses dirigeants travaillent à étendre le champ des formations possibles à distance, afin que chacun puisse profiter de cette période de confinement pour se former.

 

FFA
Fédération Française d'Athlétisme
les réactions (12)
Jean Hubin - 05/05 (23h54)
Les économies générées par la suppression des stages , déplacements et compétitions diverses , ne pourraient-elles pas être utilisées pour revoir les listes ministèrielles , afin d'y réinscrire l es athlètes jeunes et relève notamment(dont certains plusieurs fois champion de France en 2019) assez injustement écartés et qui se retrouvent de fait sans aucune aide fédérale .
Dominique Pignet - 05/05 (19h53)
Pour pratiquer en compétition en septembre et ,se relancer les clubs ont besoin avant tout de connaitre dans quelles conditions ils pourront pratiquer. Nous avons vraiment besoin d'un document présentant les préconisations d'organisation de l'entrainement. Les responsables de clubs ont vraiment besoin de ces préconisations pour les présenter à leur encadrement et à leurs partenaires institutionnels. Sans pouvoir reprendre l'entrainement, il est illusoire de penser compétition.
Bertrand Gabillaud - 01/05 (18h14)
[Suite du précédent post] Pendant que d’autres fédérations ont déjà bâti des protocoles pour préparer leurs clubs à une reprise qui sera de toute façon très compliquée, la FFA s’entête sur un programme bancale de championnats dès Septembre. Enfin "Nous aurons…. plus que jamais besoin des acteurs de terrain". En clair: on continuera de nous ponctionner la part fédérale tout en nous demandant de nous débrouiller sur le terrain: dans ce cas la licence doit être prorogée jusqu’au 31 Août 2021.
Bertrand Gabillaud - 01/05 (18h11)
[Suite du précédent post] Les clubs doivent commencer à préparer le terrain même avec des protocoles appelés à évoluer. Il nous faut des bases de travail. Qu’aurons nous à proposer quand les collectivités vont dire « on rouvre le stade, quelles sont vos procédures ? »
Bertrand Gabillaud - 01/05 (18h10)
J’attendais plus d’anticipation de la FFA, il faudra se préparer bien avant le 11 Mai. Ou sont les scénarios en fonctions de la reprise : Mai, Juin, Septembre, Décembre, ou 2021 ; les protocoles précis avec conditions d’accueil des athlètes sur les stades : masques / gel / prise température, etc…. ; les exercices adaptés aux catégories.
Yves Brenier - 01/05 (10h07)
est ce que cela concerne toutes les licences ou seulement les licences compétitions comme cela avait été annoncé?????
Valerie Colas - 01/05 (10h00)
La lecture du résumé du rapport fédéral et des commentaires nous font réagir avec vigueur. Oui c'est bien la trésorie des clubs qui va souffrir et non il ne sera pas possible de demander tourjours plus au adhérents. Comment expliquer à ces familles, parfois en difficulté, qu'ils payeront comme s'il ne s'était rien passé alors que le club a stoppé ses activités durant 3 mois. Nous nous attendons à la défection de sponsors mais également à la réduction des subventions. 2020-2021 sera compliqué!
Eric Glaume - 30/04 (21h20)
Pour le report de validité c'est une bonne chose à condition que la FFA soit souple pour les paiements. La FFA ou le ministère des sports ont-il prévu des aides car les petits clubs ne pourront pas payer leur salarié,en effet les sponsors auront d'autres priorités
Bernadette Demaiziere - 30/04 (18h29)
Bjr, concernant les entraînements qu'elles seront les conditions d'utilisation des engins de lancers et des épreuves de sauts ? Devrons-nous désinfecter les engins après chaque utilisation ? Si oui comment et avec quoi ? Comment faire pour les tapis de réception et les bacs à sable ??? Pour la reprise par petits groupes, comment sélectionner tel ou tel athlète, nous n'avons pas assez d'encadrant pour prendre en charge des groupes de 10. Un vrai casse tête s'offre à nous !
Pierre Variot - 28/04 (20h18)
Très mauvaise décision qui va mettre les clubs en porte-à-faux avec leurs adhérents, la date de renouvellement d'adhésion n'ayant, elle, pas changé ! Ce qui aurait été pertinent aurait été une réduction de 5/12ème du montant de la part prélevée aux clubs par la FFA (soit du 12-3 au 12-7) ! Prolonger la validité de 2 mois et demander ensuite le tarif habituel pour une période de 10 mois au lieu de 12 n'a aucun intérêt mais va compliquer la vie des clubs !
1 2
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
23/04 > (12)
16/04 > (3)
25/10 >  
08/02 >  
18/12 >  
19/09 >  
10/03 >  
07/02 >  
24/01 >  
18/12 >  
le reste de l'actualité
09/07 >  
08/07 > (1)
02/07 >  
29/06 >  
29/06 > (2)
26/06 > (4)
25/06 >  
22/06 > (3)
16/06 > (1)
15/06 >  
11/06 > (2)
11/06 > (11)
11/06 >  
11/06 >  
10/06 > (1)
08/06 >  
05/06 > (2)
04/06 >  
03/06 >  
29/05 >  
28/05 >  
28/05 >  
25/05 >  
22/05 >  
20/05 >  
rechercher
Athlé
Estival
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS