MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite et espoirs : Samba-Mayela enflamme Albi
10392
Commentez cette actualité(2)
Championnats de France Elite et espoirs : Samba-Mayela enflamme Albi

La hurdleuse lilloise a signé la plus belle performance de la première journée des championnats de France Elite et espoirs au stadium d’Albi, en dominant le 100 m haies en 12’’73. Renaud et Valentin Lavillenie à la perche, et Quentin Bigot au marteau, ont également assuré le spectacle ce samedi.

La Perf'

Samba-Mayela donne le rythme

Déjà bien réchauffé par le soleil qui tapait dur sur le Tarn ce samedi, le public nombreux et discipliné du stadium d’Albi a vu la température monter d’un cran lors de la finale du 100 m haies féminin. Déjà aérienne en séries, avec une course avalée en 12’’77 avec trop de vent (+3,1), Cyrena Samba-Mayela a passé la vitesse supérieure pour couper la ligne en 12’’73, malgré une légère touche sur le premier obstacle et sans adversité pour la pousser dans ses retranchements. « J’étais venue pour faire descendre le chrono, et je suis ravie de repartir avec ça. Bon, j’aurais aimé faire encore mieux, notamment en passant sous les 12’’70, mais c’est un problème d’athlète de n’être jamais pleinement satisfait, toujours à la recherche de mieux », soufflait-elle peu de temps après son effort. Désormais huitième ex aequo aux bilans français tous temps, elle n’est plus qu’à huit centièmes du record de France espoirs de Monique Ewanjé-Epée. Et à dix-sept de la référence toutes catégories.

La néo-sociétaire de Lille Métropole Athlétisme aura peut-être une nouvelle occasion de s’en rapprocher - si ce n’est mieux - lors des prochains jours, puisqu’elle devrait notamment être au départ de la Wanda Diamond League de Rome jeudi prochain. Elle y retrouvera des concurrentes à la hauteur de sa nouvelle carrure. « Il y aura les leaders de la discipline, et ça va me faire une expérience bonne à prendre. J’espère qu’il se passera quelque chose là-bas, parce que j’ai de bonnes sensations de vitesse en ce moment », salive-t-elle. Son coach Teddy Tamgho, qui aime à se livrer à des pronostics sur les chronos de sa protégée, mais sans les lui révéler, a sans doute déjà son idée en tête.

Le Temps Fort

Valentin a fait trembler Renaud

Dans un remake de la finale des championnats de France Elite en salle de Liévin en février dernier, les frères Lavillenie (Clermont Athlétisme Auvergne) se sont de nouveau livré un duel au sommet ce samedi dans le Tarn. Le benjamin de la fratrie a même été plus proche que jamais de faire vaciller son aîné Renaud, alors que son état de forme des dernières semaines ne laissait rien augurer de tel. « Il y a quinze jours, j’ai failli tout laisser tomber, mais je me suis accroché et j’ai pris le risque de m’en mettre plein la tronche à l’entraînement pour essayer d’être bon aux France », remettait Valentin. Bien lui en a pris, puisqu’après avoir franchi 5,70 m à son premier essai, il s’est retrouvé aux commandes du concours. Pas effrayé pour deux sous, Renaud a alors opté pour une double impasse, attendant 5,80 m pour se placer en bout de piste. Avec succès, à sa deuxième tentative.
« Je m’étais fixé un plan de concours, et je savais que si j’avais bien récupéré de la semaine dernière, j’étais capable de faire 5,80 m ou plus. J’ai réussi à maintenir mon cap sans me faire déstabiliser. Je ne voulais pas griller du jus en tentant toutes les barres, parce que je me sentais bien », expliquait le double médaillé olympique, désormais détenteur de dix couronnes nationales en extérieur. Satisfait de sa performance, après un été perturbé par un pouce cassé en sautant dans son jardin, Renaud Lavillenie a ensuite tenté sans réussite 5,90 m, échouant de peu. Il devrait s’y essayer de nouveau lors de ses prochains concours. A l’échelle nationale comme mondiale, il n’est pas prêt à laisser la main.

Le Chiffre

4 à la suite pour Bigot

Pour la quatrième année de rang, Quentin Bigot a, sans grande surprise, décroché la palme au marteau. Malgré une préparation « très courte de deux mois et demi » et quelques changements techniques mis en chantier depuis la reprise de l’entraînement en mai, le vice-champion du monde 2019 a retrouvé sans tarder sa régularité et son rythme. Avec cinq jets entre 75,57 m et 76,42 m (la meilleure performance française de la saison), le lanceur d’Athlé Metz Métropole avait de quoi être satisfait de sa série, même s’il regrettait un peu de ne pas avoir pu sortir un jet plus lointain. La faute à la chaleur étouffante dans l’aire de lancer du Tarn, et à une petite douleur au dos apparue lors de son premier essai. Mais ce n’était rien face au plaisir de retrouver la compétition « sur le terrain d'honneur, devant du public, et l’adrénaline qui va avec ». Vainqueur des championnats hivernaux en 2017, 2018 et 2019, Bigot devra attendre au moins 2022 avant de remporter une quatrième couronne et égaler son total estival, puisqu’il sait déjà qu’il fera l’impasse en février 2021. Futur papa (l’échéance est prévue pour décembre), le Lorrain entend « prendre le temps de bien (s)’occuper de (son) fils avant de me lancer à fond vers l’été et les Jeux de Tokyo ».
Dans le même concours, Yann Chaussinand (Clermont Athlétisme Auvergne) a signé un nouveau record personnel à 73,61 m pour gagner le titre espoirs. Pour le plus grand plaisir de Bigot, ravi à l’idée que d’autres Français puissent l’accompagner sur les championnats internationaux dans les années à venir.
Plus tard dans la journée, Frédéric Dagée (Nice Côte d’Azur Athlétisme), avec 19,74 m au poids, et Carolle Zahi (CA Montreuil 93), chronométrée en 11’’28 (+0,6m/s) sur 100 m, ont également réussi à enquiller un quatrième titre national de rang en plein air.

La Décla

« Je ne sais pas si je dois le dire, mais dans ma tête, j’étais un peu perdue ! »

Poussée dans ses retranchements par la résistance coriace d’Aude Korotchansky (Athlétic Clubs 92) jusqu’à la cloche du 5000 m, Alessia Zarbo n’a pas perdu ses moyens. Même si la junior de Nice Côte d’Azur Athlétisme n’a pas l’expérience et les mêmes références sur 1500 m que son aînée de dix ans, sa performance de choix à Décines (15’50’’47) l’autorisait à faire confiance à ses jambes, au terme d’une course déroulée sur des bases légèrement inférieures à 16’. En 15’56’’46, la jeune insouciante venue des Etats-Unis, où elle étudie depuis un an, a joliment accroché à son tableau de chasse un premier titre national chez les Elite, après lequel Korotchansky, finalement deuxième en 15’58’’58, court toujours.

Le Coup Dur

Alaïs évacuée sur civière

La nuit tombait doucement sur Albi lorsqu’une ombre majeure est venue obscurcir le tableau de cette première journée réussie des championnats de France. En tête du concours de javelot jusqu’alors, Alexie Alaïs (CA Montreuil 93) s’est effondrée lors de son quatrième jet. Visiblement touchée durement au genou gauche lors du final de son geste, la Guyanaise a été transportée à l’hôpital par les services de secours, sous les applaudissements du public, après avoir été veillée par sa dauphine et camarade d’entraînement Jona Aigouy (CA Balma, championne de France espoirs avec 56,09 m). Son nouveau titre national, et ses 58,11 m réussis au troisième essai, semblaient bien anecdotiques dans l’aire de lancer à ce moment-là.

Et Aussi

Solide comme Pontvianne

Le triple sauteur de l’Entente Nîmes Athlétisme visait une performance au-delà des 17 m. Dans un concours dominé par le Burkinabé d’Artois Athlétisme Hugues-Fabrice Zango avec 17,33 m, il s’est finalement imposé avec un deuxième essai à 16,85 m (+2,4m/s). A noter la belle densité de la compétition, avec également les 16,72 m d’Enzo Hodebar (Entente Franconville Cesame Val d’Oise) et les 16,68 m de Benjamin Compaoré (CA Montreuil 93). Toujours dans le bac à sable mais à la longueur, Eloyse Lesueur-Aymonin (SCO Sainte-Marguerite Marseille) continue d’enquiller les titres nationaux, avec une huitième couronne en plein air grâce à un bond à 6,44 m (+1,2m/s).
Un an après sa disqualification pour faux-départ en finale des France, Mouhamadou Fall (EFCVO) a pris une éclatante revanche sur le sort en dominant le 100 m en 10’’16 (+0,7m/s), à la faveur d’une grosse fin de course qui lui a permis de devancer Amaury Golitin de trois centièmes.
Les espoirs ont été à la fête lors de cette première journée des championnats de France Elite, en étant nombreux à faire coup double, comme le symbolise le javelot masculin avec trois U23 sur le podium : Lukas Moutarde (Athlétisme Metz Métropole) avec 75,71 m, et les deux athlètes de l’Entente Haute Alsace Teuraiterai Tupaia (73,07 m) et Rémi Conroy (71,76 m). Au poids, la junior Amanda Ngandu-Ntumba (CA du Roannais) a dépassé pour la première fois de sa jeune carrière les 16 m, en expédiant son engin à 16,01 m. Un jet synonyme de titre, alors qu’elle prendra part demain au concours du disque avec une nouvelle chance de podium. Sacrée championne de France.
Toujours parmi les U23, Sébastien Micheau (Sèvre Bocage AC) s’est offert un premier titre chez les grands avec un saut à 2,18 m, soit deux centimètres de moins que le Belge de Bordeaux Athlé Thomas Carmoy. Finish serré sur le 1500 m féminin, à l’avantage de Bérénice Fulchiron (ASPTT Valence), qui a su faire parler sa pointe de vitesse pour l’emporter en 4’23’’66. Jimmy Gressier n’a, lui, pas hésité à prendre les devants dès les premiers mètres du 5000 m. Un panache récompensé par une victoire en 13’33’’08, devant Fabien Palcau (Dijon UC), 13’’35’’61, et le champion du monde de triathlon en relais mixte Dorian Coninx (EA Grenoble 38), 13’40’’11. Sur la distance inférieure, le 3000 m steeple, Djilali Bedrani (SA Toulouse UC) a également pris ses responsabilités pour l'emporter largement, en 8'35''39, confirmant son statut de taulier de la discipline dans l'Hexagone.
Enfin, au poids masculin, Kevin Mayer (Montpellier Athletic Méditerranée Métropole) a pris la neuvième place avec 16,08 m. Un résultat honorable qui l'a cependant frustré, car le recordman du monde du décathlon était dans un grand jour et avait un jet bien plus lointain dans les bras et les jambes. Le 110 m haies, ce dimanche, va lui permettre de se défouler.

A Albi, Florian Gaudin-Winer et Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire - P. Millereau / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

Retrouvez les replays de la journée ci-dessous

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Michel Polere - 13/09 (16h32)
combien d'habitants , par rapport à la Lozère ou au Morbihan , par exemple ? LOL !
Pierre Delacour - 13/09 (00h18)
La Seine Saint Denis en tête à la placing table .....quel département peut-il faire mieux ?
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/10 > (9)
12/10 > (1)
27/09 >  
21/09 > (1)
14/09 > (2)
13/09 > (3)
12/09 > (2)
30/08 > (3)
02/03 >  
01/03 >  
le reste de l'actualité
26/10 >  
22/10 > (1)
19/10 > (10)
17/10 > (2)
16/10 >  
14/10 > (1)
13/10 > (48)
12/10 >  
09/10 > (2)
08/10 > (1)
05/10 >  
05/10 >  
01/10 > (1)
29/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
24/09 >  
23/09 >  
22/09 >  
21/09 >  
21/09 > (8)
21/09 > (1)
20/09 > (2)
rechercher
Infos clubs
Covid
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS