MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Confinement : S'entraîner grâce à une prescription médicale
3992
Commentez cette actualité(11)
Confinement : S'entraîner grâce à une prescription médicale

Les sportifs de haut niveau, inscrits sur listes ministérielles, ne sont pas les seuls à pouvoir encore s’entraîner comme avant, malgré le confinement. C’est aussi le cas des pratiquants en situation de handicap ou disposant d’une prescription médicale d’activité physique adaptée, qui bénéficient d’une dérogation pour accéder aux établissements recevant du public. Une continuité indispensable pour eux, tant physiquement que moralement. Illustration avec trois clubs.

« Quand on a donné l’information aux familles, elles ont été super contentes. Ça leur a fait énormément plaisir qu’on ne les lâche pas. » Julien Argouet, coach athlé santé au Stade Cubzaguais Athlétisme (Gironde), se souvient bien du moment où il a annoncé aux parents que leurs enfants, qui sont autistes ou ont une maladie cognitive, avaient encore la possibilité de venir s’entraîner au club. Deux d’entre eux ont déjà repris le chemin de l’entraînement, munis de leur attestation dérogatoire et de leur prescription médicale, en compagnie d’un licencié en situation d’obésité. Et la mairie, contactée par l’association, a accepté d’ouvrir les portes de son enceinte sportive pour des créneaux spécifiques. « Ces enfants sont heureux de pouvoir faire du sport comme les autres tout au long de l’année, poursuit l’entraineur. Il est essentiel pour eux de continuer à avoir une activité physique, même pendant le confinement. C’est un moyen d’aller mieux et de guérir, comme un traitement qu’il ne faudrait pas arrêter. »

La dérogation accueillie avec soulagement

Un discours repris par un autre club du département, l’US Talence. Ce dernier a noué depuis huit ans des partenariats avec plusieurs établissements de santé voisins, dont l’institut Bergonier, centre régional de lutte contre le cancer. Plusieurs dizaines d’adhérents souffrant de pathologies cancéreuses, de sclérose en plaque, d’obésité ou encore de problèmes cardiovasculaires, ont leurs habitudes sur la piste du stade de Thouars, connue pour accueillir le Décastar. Ils s’y adonnent à la course à pied mais aussi à la gym douce, au yoga, au pilates, au streching, ou bien à la remise en forme. Le coup d’arrêt de l’activité sportive au printemps dernier, suite au premier confinement, a été brutal pour cette population. « Pour la première fois, quatre bénéficiaires de notre programme sont d’ailleurs décédés, alors qu’il y avait d’habitude au maximum une disparition par an », souligne Claude Delage, le président du club.
La dérogation accordée cette fois aux personnes disposant d’une prescription médicale d’activité physique adaptée a donc été accueillie avec soulagement par les encadrants de l’US Talence. « On a envoyé un mail à tous nos adhérents concernés, raconte le dirigeant. Certains ont transmis la fiche type de prescription à leur médecin, qui leur a été retournée par mail. D’autres ont pris rendez-vous, et pourront récupérer prochainement le document. On se demandait si les docteurs allaient suivre, et ça a été le cas. » Résultat : une trentaine de membres ont déjà fait leur retour, un chiffre qui devrait continuer à grimper au cours des prochaines semaines.

Bon pour le moral

En plus de ses bienfaits physiques, la poursuite de l’athlétisme en groupe et avec un entraîneur aide à garder le moral. « Parmi les six adhérents « santé » sur vingt-deux qui ont pu reprendre, l’un d’entre eux est diabétique, prend en exemple Emilie Thiery, coach athlé santé au Gap Hautes Alpes Athlétisme. Il le dit lui-même, il n’arrive pas à se motiver seul. Lui et les autres sont contents de se retrouver, de partager quelque chose ensemble. C’est important de garder ce lien social. Même pour moi, en tant que coach, ça me fait du bien de les voir. En visio, ça n’est pas du tout la même chose. »

Un protocole sanitaire renforcé

Pour ces athlètes, dont beaucoup font partie des personnes à risques en pleine pandémie de Covid-19, le respect d’un protocole sanitaire renforcé est primordial. Port du masque avant et après la séance, désinfection des mains et utilisation de son matériel personnel font partie des incontournables. « A l’US Talence, on a uniquement gardé les activités en extérieur, comme la marche nordique et le running, en faisant en sorte que les règles de distanciation physique soient bien respectées », complète Claude Delage. L’exception accordée à cette population de pratiquants est logiquement à ce prix.

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (11)
Sebastien Cochet - 19/11 (17h03)
ce serait sympa de mettre en avant mon club qui correspond à l'image d'illustration!! c'est donc un cours d'athlé santé coaché par mickael morillon coach athlé santé officiel du club de l'ASEC ATHLETISME LA POMMERAYE!!! le secrétaire du club merci d'avance
Laurent Bisleau - 17/11 (13h51)
aujourd'hui , le président Macron a invité tous les acteurs sportifs , amateur et professionnel. Espérons qu'il sortira de cette réunion des mesures favorables à la reprise de notre sport. Il faut donner espoir aux jeunes qui ont délaissé les entrainements depuis quelques semaines. Les entraineurs savent o combien d'efforts il va falloir fournir pour retrouver un niveau de performance. Sachant aussi que la saison hivernal est compromise et ne pourra être un facteur de motivation. vive l'athlé!
Gilbert Uguen - 16/11 (17h00)
Pour Rodolphe Jacottin : Peut-être n'avez- vous pas compris le sens de mon message ?
Rodolphe Jacottin - 16/11 (07h51)
Gilbert Uguen, l'incivisme serait de ne pas relayer cette info ,faire du sport santé dans un cadre autorisé est legitime .Votre raissonement est juste egoiste et fondé sur du vide.
Gilbert Uguen - 15/11 (12h29)
Faut-il s'appuyer sur l'égoîsme des gens qui ne respectent pas les règles et se dire : " nous aussi on peut y aller " , ou s'interroger honnêtement sur la responsabilité individuelle de chacun ? Moins il y aura de monde à se côtoyer , mieux on combattra l'épidémie.
Laurent Bisleau - 15/11 (12h01)
merci Pierre, c'est vrai tout le monde est un peu trop sérieux. Gilbert le sport manque à tous, chacun fait ce qu'il peut , nos athlètes ne peuvent pas s'entrainer sérieusement à part footing et fractionné , bon tout n'est pas perdu. cependant on peu en parler et comparer avec des athlètes d'autres pays ou le sport amateur n'a pas été sacrifié. le problème c'est qu'on n'évite ce débat parce qu'il révèle nos faiblesses. vivement la fin! l'athlé aura besoin d'une reconstruction.
Yannick Le helloco - 15/11 (07h04)
Les règles sont d'être loin respectées, au moins dans les zones urbaines. Il me semble qu'au niveau de notre sport ( de cadets à seniors), les athlètes motivés s'entrainent quasi normalement. Ce n'est pas le cas des plus jeunes, c'est vrai, ils ont toutefois l' Eps en lycées et collèges , voir en primaire.
Pierre Faucheur - 14/11 (23h27)
Cherchez "absurdistan autoritaire" sur le net et vous verrez ce que les étrangers pensent de nous. Et l'article au-dessus de Claude Delage ne va pas du tout dans le bon sens. Tout le monde veut faire du sport, pas d'exception handicapés ou haut niveau ! La France marche complètement sur la tête avec des mesures incohérentes. Et pourtant on a la situation la pire avec 43000 décès. L'Allemagne et la Suède ne briment pas les gens et ont de nettement meilleurs résultats !!
Pierre Faucheur - 14/11 (21h58)
Pour M.Gilbert Uguen, vous vous prenez trop au sérieux et vous infantilisez les gens. M.Bisleau souhaiterait que cette mesure concerne tout le monde, c'est tout. Pourquoi discriminer les personnes, haut niveau, handicapés, vieux, jeunes, tout le monde veut faire du sport et c'est bon pour la santé, à commencer par monsieur tout le monde comme moi et mes 2 fils de 16 et 12 ans qui souffrent de ce confinement. Les 1 km et 1 heure çà nous gave, nos élites sont vraiment à côté de la plaque.
Gilbert Uguen - 14/11 (19h31)
Pour Laurent Bisleau. Réaction incivique au possible. Monsieur, vous incitez les gens à contourner les règles et, dans le cas présent, à agir contre leur propre intérêt.
1 2
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/11 > (11)
02/11 > (15)
18/09 >  
31/08 >  
12/06 > (1)
18/03 >  
08/10 >  
16/05 >  
08/04 >  
25/02 > (10)
le reste de l'actualité
26/11 >  
02/07 >  
11/06 >  
26/05 >  
14/05 >  
11/05 > (7)
08/05 >  
30/04 >  
29/04 > (3)
21/04 >  
02/04 >  
17/03 >  
11/10 >  
24/09 >  
21/11 > (2)
04/10 >  
23/07 >  
29/06 >  
22/06 >  
16/04 >  
14/02 >  
30/01 >  
17/11 >  
02/11 >  
13/10 >  
rechercher
Athlé à la
Maison
Journée Nationale
M. Nordique
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS