MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Hugues-Fabrice Zango : « Je deviens un prétendant à l’or »
2934
Commentez cette actualité
Hugues-Fabrice Zango : « Je deviens un prétendant à l’or »

Le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango a frappé fort, très fort, pour sa rentrée sur les sautoirs. Avec 18,07 m, l’élève de Teddy Tamgho a dépassé le maître en dérobant ce dimanche 17 janvier, à Aubière, le record du monde en salle du triple saut à son entraîneur (contre 17,92 m à Tamgho en 2011). De quoi nourrir, pour le sociétaire de l’Artois Athlétisme en piste de nouveau dès vendredi soir à l’occasion du meeting national Elite de Miramas, quelques rêves dorés en cette en année olympique.

Hugues-Fabrice, quelques jours après votre record du monde, où en êtes-vous ? Encore sur un nuage, ou êtes-vous redescendu ?

Oui, c’est sûr qu’après le record, dans l’heure qui a suivi, on a rapidement débriefé le concours avec le coach. Il y avait de bons points. Je pense que j’ai gagné en maturité. Mais il y a aussi des points à améliorer, car on doit toujours être dans le progrès. Je dois mieux fixer ma course d’élan, car je ne suis pas vraiment dans mon chemin de course. Je dois avoir une meilleure approche à Miramas, où je saute ce vendredi…

Attendez, vous venez de battre le record du monde en salle, de passer la barrière des 18 mètres, et on dirait que vous analysez un saut à l’entraînement. J’imagine que les émotions étaient fortes, non ?

(Il sourit) C’est vrai, oui… Pendant une heure, je me suis dit « Ah oui, quand même… J’ai fait 18 m… » Même plusieurs jours après, j’ai des épisodes, dans la journée, où je m’arrête, et je me dis « Quand même, c’est bon, on y est… ». Mais il faut que je me calme, car le boulot n’est pas terminé. Je ressens une forte joie, c’est la récompense d’un travail et d’efforts de nombreuses années, mais maintenant je dois pouvoir maintenir ce niveau de compétitivité toute la saison, et pouvoir sortir des 18 m à la demande.

Vous envisagiez de sauter à un tel niveau, avant le concours ?

A l’entraînement, une justesse technique se mettait en place. Les voyants s’allumaient. Je savais aussi que j’étais beaucoup plus fort que l’année dernière, mais pour aller jusqu’où ? La nuit d’avant, je n’ai pratiquement pas dormi. Je me sentais capable d’aller chercher un gros saut, mais je savais que ce ne serait pas facile. Il y a une dimension psychologique qui n’est jamais facile à dompter. Mais Teddy (Tamgho), lui, n’était pas surpris.

Comment est le Teddy Tamgho coach, justement ? Qu’est-ce qu’il vous apporte ?

Il a un don : il voit l’avenir. Si, franchement. Il voit les choses qui vont arriver dans un futur proche, il les sens. Du coup, quand il met en place votre préparation physique, il compense les faiblesses et les lacunes qu’il devine. Tous les sauteurs ne sont pas les mêmes, mais lui connaît toutes les écoles, cubaine, américaine, la vitesse, le rebond. Il mène beaucoup de recherches sur ces sujets-là et connaît très bien le triple. Avec lui, on ne peut que progresser, d’autant qu’il sait aller chercher les gens avec qui travailler pour améliorer tout ce qui doit l’être.

Comment avez-vous réussi à progresser malgré les conditions d’entraînement difficiles et le manque de compétitions depuis dix mois maintenant ?

Le principal problème est qu’on n’arrivait pas à se voir, avec le coach. Avec Melvin Raffin, avec qui je m’entraîne à Béthune, on faisait donc des vidéos de nos sauts à l’entraînement qu’on envoyait en direct à Teddy, qui commentait. Physiquement, on a aussi beaucoup travaillé sur la période juin – octobre. On ne pouvait pas faire grand-chose d’autre. Puis tout s’est mis en place techniquement lors de notre stage en Guadeloupe, en décembre. Là, j’ai compris des choses, comme la gestion de mon temps de contact au sol, par exemple. Je n’exploitais pas assez mon élasticité. Je travaillais depuis un moment dessus, mais j’ai compris cela lors du stage.

Et à côté, pour compliquer les choses, vous devez gérer vos études… Une thèse, c’est bien cela ?

Oui, une thèse en génie électrique. Par moments, c’est assez chargé, très chargé, même. Je dois maîtriser mon emploi du temps. Mais j’ai la chance d’avoir trouvé deux domaines qui me passionnent : le sport et la recherche. Quand je m’entraîne, je m’évade du travail, et quand je travaille, je m’évade du sport. J’ai trouvé le bon équilibre.

Sauter plus de 18 mètres en année olympique, ça ouvre au moins deux perspectives : les Jeux et le record du monde de Jonathan Edwards (18,29 m en 1995), non ?

Evidemment… De toute façon, on a une règle dans notre groupe : être suffisamment fort pour pouvoir répondre comme si Jonathan Edwards sautait dans le concours. Cela signifie sauter 18 mètres à la demande, comme je le disais. Après, l’objectif numéro 1 sera déjà les Jeux. Si je suis dans une situation où je dois aller chercher la première place et qu’il faut battre le record du monde pour ça, ça se fera plus naturellement.

Vous voilà donc prétendant à l’or olympique.

Au départ, je pense que j’étais prétendant à un podium. On est plusieurs à être pratiquement au même niveau, à plus de 18 mètres, avec (Pedro) Pichardo, (Will) Claye et (Christian) Taylor, même si eux ont plus d’expérience que moi. Mais là, je sais que les autres m’attendent, ne serait-ce qu’après le hold-up de 2019 (il avait pris la médaille de bronze aux Mondiaux de Doha). Là, je suis passé à prétendant au titre, oui. Mais il va falloir travailler pour y arriver…

Propos recueillis par Cyril Pocréaux pour Athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
04/10 >  
23/09 >  
18/05 >  
13/05 >  
29/04 >  
20/04 >  
06/04 >  
30/03 >  
26/03 > (5)
16/03 > (1)
le reste de l'actualité
27/10 >  
26/10 > (2)
26/10 >  
25/10 > (5)
25/10 >  
25/10 >  
25/10 >  
22/10 >  
22/10 >  
22/10 > (2)
20/10 >  
19/10 > (1)
18/10 >  
18/10 >  
18/10 >  
17/10 > (1)
15/10 >  
15/10 > (1)
15/10 > (3)
12/10 >  
11/10 >  
11/10 > (1)
11/10 > (1)
07/10 >  
04/10 >  
rechercher
Fil
Info
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS