MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite et jeunes : C’était la Saint-Valentin
8867
Commentez cette actualité(2)
Championnats de France Elite et jeunes : C’était la Saint-Valentin

Valentin Lavillenie a décroché, à 29 ans, son premier titre de champion de France Elite à la perche, avec 5,77 m. Impérial, Wilhem Belocian a survolé le 60 m haies en 7’’46, à un centième de son record personnel. Des têtes d’affiche accompagnées de belles promesses, à l’image de Claire Palou, qui a battu le record de France espoirs du 1500 m, et de Célia Perron au pentathlon. Sur le très relevé 1500 m masculin, Djilali Bedrani s'est adjugé la victoire sur le fil.

Le Temps Fort

Valentin Lavillenie enfin en or

Valentin Lavillenie est un sportif démonstratif. Alors, après l’ultime échec d’Ethan Cormont à 5,82 m, le perchiste du Clermont Athlétisme Auvergne s’est allongé sur la piste bleue de Miramas, submergé par l’émotion et vite entouré d’une nuée de camarades de concours venus le féliciter. A 29 ans, il comptait jusque-là cinq podiums aux Elite, salle et plein air confondus, dont quatre médailles d’argent. Ce dimanche après-midi, il a enfin goûté à la plus haute marche grâce à une barre à 5,77 m franchie au premier essai, après avoir fait l’impasse à 5,72 m suite à un premier échec. Un coup de poker qui s’est transformé en coup de maitre. « Je suis très heureux, savoure l’athlète coaché par Philippe d’Encausse. Je suis content et fier de moi car j’ai répondu à la bagarre, en posant le cerveau. Je pense que cette victoire peut vraiment débloquer des choses, c’est peut-être l’élément qui me manquait depuis longtemps. On a tous dû changer énormément de perches pendant le concours. J’ai réussi à m’en sortir et à m’adapter à la situation. »
Renaud Lavillenie, qui visait une dixième couronne indoor, n’a, à l’inverse, pas réussi à trouver la clé. Le double médaillé olympique a vécu le syndrome du plieur de gaule trop en forme, pour lequel le choix de perche peut se transformer en casse-tête. Après une barre à 5,66 m effacée au deuxième essai, il a coincé par trois fois à 5,82 m, comme Valentin et l’épatant Ethan Cormont, deuxième avec 5,72 m. « Je suis incapable de faire 5,80 m avec la perche que j’ai utilisée en passant plus de six mètres il y a quelques semaines, constate Renaud. J’ai même pris plus gros et j’en ai fait des nœuds (sic), c’est frustrant. En fait, il aurait fallu que je prenne des perches que je n’ai pas ressorties depuis cinq ans. » L’ex-recordman du monde aura l’occasion de se rattraper dès samedi prochain lors du All Star Perche, avant de prendre la direction de Torun et du rendez-vous continental. « Je n’aurai rien eu avant, j’aurai fait le tour de l’Europe pour trouver une compétition », conclut-il.

La Perf'

Belocian, ça coule de source

Le Guadeloupéen du Stade Lamentin a de nouveau signé un chrono de très haut niveau, en 7’’46, pour remporter avec autorité son duel face à Aurel Manga (7''58, sa meilleure performance de la saison, le bronze revenant à Matteo Ngo en 7''72, son record) en finale du 60 m haies. Aérien et fluide, le recordman du monde juniors a ajouté une nouvelle course de référence à sa partition hivernale 2021, déroulée avec maestria depuis quelques semaines. « L’objectif, c’était de faire une course propre pour mettre en place les choses en vue des Europe », expliquait-il après coup. Assurément une mission accomplie pour l’élève de Ketty Cham. Bien sûr, le compétiteur aurait « aimé battre [son] record personnel », mais il ne s’en est fallu que d’un petit centième - « de bon augure pour la suite ».
Surtout, il confirme qu’il sera bien le numéro 1 à la lecture des bilans à son arrivée en Pologne dans dix jours pour les championnats d’Europe en salle. « J’irai à Torun avec la rage de vaincre, promet-il. J’appliquerai ce que je sais faire, et ce que j’ai fait jusqu’à maintenant. Je sais que j’ai la meilleure performance européenne, mais je ne me focalise pas là-dessus. Il faudra être aussi propre qu’aujourd’hui pour gagner. » Questionné sur le record de France de Dimitri Bascou, qu’il aimerait bien dépoussiérer prochainement, Belocian estime qu’il lui faudra gagner un peu « sur la vitesse dans les intervalles, notamment dans la première partie de course ». Et un peu de fraîcheur, qui devrait revenir avec quelques jours de repos bien mérités avant de plonger dans la préparation finale des Europe indoor.

Le Chiffre

31

En décrochant son premier titre de championne de France Elite en 4’12’’62 à l’issue d’un 1500 m haletant, Claire Palou a fait tomber ce dimanche un des plus vieux records de France espoirs. Il était détenu depuis 1990 par Véronique Pongerard en 4’15’’23. La demi-fondeuse de l’AS Aix-les-Bains a couru avec beaucoup d’intelligence, laissant une autre U23, Sara Benfares (CA Montreuil 93), assumer un train très rapide en tête de course pour revenir progressivement et placer une accélération décisive dans le dernier tour. « Ma stratégie était de ne pas me mettre dans le rouge dès le début, d'être économique derrière les filles, raconte l’athlète entraînée à Paris par Adrien Taouji. Je n'ai pas voulu m'accrocher trop devant, je savais que ça allait craquer à un moment. »
Avec cette victoire obtenue devant Aurore Fleury et Alexa Lemitre, qui battent elles aussi leur record en respectivement 4’13’’69 et 4’13’’94 (la Marocaine de Romilly Sport 10 Athletisme Siham Hilali s’intercalant en 4’13’’76), la steepleuse confirme sa progression hivernale, elle qui venait de signer le week-end dernier un excellent chrono de référence sur 3000 m en 9’07’’19. « Depuis que j'ai intégré l'Insep, je sens que j'ai passé un gros cap, explique Claire Palou. Tout est plus professionnel et je m'entraîne aussi beaucoup plus qu'avant. Les efforts payent. » De quoi aborder la saison estivale pleine d’envie, avec dans le viseur les championnats d’Europe espoirs et peut-être même les Jeux olympiques. « Les minima pour les J.O., ça serait incroyable, même si je ne me fixe pas cet objectif précis en tête. Ça ne sera que du bonus si je peux y arriver. »

La Décla

« J’ai fait parler mon finish et j’ai prouvé que j’étais aussi un coureur de ’15’ »

Les steepleurs sont souvent des fondeurs éclectiques. Djilali Bedrani appartient à cette catégorie d’athlètes capables de briller du 1500 m au 10 km. Il l’a prouvé une nouvelle fois à Miramas en finale du 1500 m, en trouvant un trou de souris à la corde dans la dernière ligne droite pour coiffer sur le fil Azeddine Habz (Val d’Europe Athlétisme) et Baptiste Mischler (Unitas Brumath) et aller glaner le titre en 3’40’’27, trois et quatre centièmes devant ces deux concurrents. « J’ai essayé d’être patient et de ne pas trop m’exciter, raconte le sociétaire du SA Toulouse UC. Je suis heureux de revenir à mon niveau, après un hiver un peu compliqué où je manquais de fraicheur. Cette course me rassure, elle prouve que je peux être fort aussi sur des courses tactiques. » » De bon augure à deux semaines des Europe de Torun, où il s’alignera sur 1500 m ou 3000 m. Jimmy Gressier (Boulogne-sur-Mer AC), auteur également du niveau de performance requis pour la Pologne sur les deux distances, a dû se contenter de la quatrième place en 3’41’’07.

Le Coup Dur

Rupture des ligaments croisés pour Ndama

Bien partie dans son pentathlon, avec un 60 m haies bouclé en 8’’14, la sociétaire du Bordeaux Athlé a vu sa compétition prendre fin dès l’épreuve suivante, la hauteur. Après avoir franchi 1,66 m, elle a été victime d’un déséquilibre à l’impulsion lors de sa première tentative à 1,69 m. Elle a alors quitté la piste et est revenue quelques minutes plus tard avec un strap impressionnant au niveau de la jambe gauche. Entre-temps, la barre était montée à 1,72 m. L’élève de Laurent Moreschi a tenté de s’élancer mais a dû s’arrêter net après une foulée, fauchée par la douleur. La scène, spectaculaire, laissait craindre le pire pour celle qui a ensuite été évacuée sur une chaise roulante. Si les premières nouvelles étaient plutôt rassurantes, avec ‘’seulement’’ une hyperextension du genou gauche, l’IRM passée lundi matin à Bordeaux a conclu à une rupture des ligaments croisés. Un diagnostic synonyme de fin de saison 2021 pour Solène Ndama.

Et Aussi

Perron grimpe dans la hiérarchie

Avant le 800 m final, Célia Perron pensait que le titre du pentathlon lui avait échappé. La combinarde de l’ECLA Albi savait en effet que Diane Marie-Hardy (Montpellier Athletic Méditerranée Métropole), avec laquelle elle était à la lutte pour la gagne, possédait un record bien inférieur au sien sur la distance. Mais l’espoir a sorti une course de folie et, après avoir laissé son adversaire partir sur des bases folles, elle est revenue puis l’a dépassée pour une victoire en 2’11’’65, record personnel indoor amélioré de plus de deux secondes. Un résultat qui lui offre le titre avec 4434 points, son premier total au-dessus des 4400 unités, devant Marie-Hardy (4380 pts). « Il y a eu beaucoup d’émotions, c’est incroyable, c’est toute la souffrance endurée à l’entraînement qui a payé », se félicite l’athlète de 22 ans, qui a amélioré, en plus du 800 m, ses records sur 60 m haies (8’’36) et au poids (11,77 m). Désormais dixième aux bilans continentaux, elle va désormais devoir patienter en espérant une invitation de European Athletics pour Torun. À l’heptathlon, l’or est revenu à Jérémy Lelièvre (SPN Vernon) avec 5863 points.
La logique a été respectée dans les sauts, avec les victoires à la hauteur de Solène Gicquel (Stade Rennais Athlétisme) et de Rouguy Diallo (Nice Côte d’Azur Athlétisme) au triple saut. La première a effacé une barre à 1,86 m, égalant sa meilleure performance de la saison. La seconde est allée chercher le titre dès son entrée dans le concours, avec 13,96 m.
Enfin, et ça n’est pas banal, les finales A des 200 m ont été remportées par des athlètes placés au couloir 3. Estelle Raffai (Athlé 91), revancharde après sa disqualification samedi sur 60 m pour faux-départ, l’a emporté en 23’’63, lors d’une course où les quatre premières se tiennent en cinq centièmes. Chez les hommes, Loïc Prévot (Entetne Sud Lyonnais) a réussi à déployer sa grande foulée dans les virages pour couper la ligne en 21’’37. Il termine premier Français, à distance du Malien du Lille Métropole Athlétisme Fode Sissoko (20’’88).

Le mot du Président

André Giraud, président de la FFA : « Le défi que nous nous étions lancés a été réussi. Nous ne pouvons que nous féliciter du bon déroulement de cet événement, tant au niveau de la qualité de l’organisation que des performances, notamment chez les jeunes et les athlètes ultramarins. Les victoires sur 60 m haies de la Martiniquaise Laeticia Bapté et du Guadeloupéen Wilhem Belocian, qui s’entraînent tous deux au CREPS de Guadeloupe, en sont la parfaite illustration.
En définitive, nous avons eu une saison hivernale certes tronquée, mais qui a eu le mérite d’exister. Et les passionnés de notre sport, que l’on sait nombreux, ne s’y sont pas trompés, puisque le modèle de diffusion que nous avons proposé ce week-end, sur les plateformes digitales de la Fédération et de France Télévisions, a fait le plein d’audience. Apporter le maximum de visibilité à l’athlétisme français est un de mes engagements, et ces 20 heures de direct sont le symbole de cette visibilité accrue pour le plus grand nombre.
»

A Miramas, Florian Gaudin-Winer  pour athle.fr
Photos : © JM Hervio - P. Millereau / FFA

Retrouvez les résultats course par course en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici
Revivez le replay de cette troisième journée ci-dessous

 

Valentin Lavillenie
Age / Sél.29 ans / 6 A
ClubClermont athletisme auvergne
SpécialitéPerche
RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Jean Monamy - 24/02 (21h21)
Dur pour Celia Perron, l'invitation faite à Paulina Ligarska "Athlete from Host Country" bien qu'une autre polonaise Adrianna Sulek soit régulièrement qualifiée. Elle devient la 1ère éliminée alors qu'elle est 10ème Européenne cette année. Quand le nombre de quailifié(e)s est limité à 12, l'athlète hôte du pays organisateur devrait être simplement rajouté(e) aux 12 régulièrement qualifié(e)s
Michel Madre - 23/02 (18h08)
Organiser des championnats en salle en ce moment est pour les participants une chance énorme ! Alors, quand on a cette chance, on doit respecter les gestes barrières. Ce ne fut malheureusement pas le cas ...
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
21/02 > (1)
21/02 > (2)
20/02 >  
19/02 > (2)
15/02 >  
15/02 >  
13/10 > (9)
12/10 > (1)
27/09 >  
21/09 > (1)
le reste de l'actualité
25/02 >  
25/02 >  
24/02 > (1)
23/02 > (2)
18/02 >  
17/02 > (2)
16/02 >  
16/02 > (2)
15/02 >  
15/02 > (1)
15/02 > (2)
12/02 >  
11/02 > (1)
11/02 >  
10/02 > (4)
09/02 >  
08/02 > (8)
08/02 >  
08/02 >  
05/02 > (1)
04/02 >  
02/02 > (11)
01/02 > (2)
01/02 >  
01/02 > (4)
rechercher
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS