MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Compétitions : une reprise en fanfare en Ile-de-France
3427
Commentez cette actualité
Compétitions : une reprise en fanfare en Ile-de-France

Comme l’année dernière, l'Athlé 92 - Plessis-Robinson a été l’un des premiers clubs à rouvrir les portes de son stade pour accueillir les athlètes en manque de compétitions. Depuis la reprise du 22 mai et jusqu’à la fin juin, plus d’une trentaine de compétitions seront organisées par la ligue d’Île-de-France. Pour la plus grande joie des athlètes de tous poils.

« Nos athlètes étaient en manque… » De compétitions, de confrontations, de liens sociaux aussi. Alors, ce n’est ni la pluie, le vent ou les températures, encore un peu fraîches pour la saison, qui auraient pu venir gâcher la fête ce samedi 22 mai, jour de reprise des compétitions officielles pour tous les athlètes en France. « Malgré le mauvais temps, on voyait qu’ils étaient heureux. Ils avaient tous le sourire et cela faisait plaisir à voir », confirme Fabrice Manouvrier, le président du Plessis Robinson AC, section de l’Athlé 92 (avec le CSM Clamart, le Nanterre AC, les WH Suresnes et l’AS Fontenay). L’Athlé 92 qui fut ainsi l’un des premiers clubs à s’être lancé dans l’organisation d’un meeting de reprise  ce samedi 22 mai. « C’était important pour nous d’organiser quelque chose à domicile, pour booster la motivation de nos athlètes, mais aussi et surtout pour leur garantir d’avoir une place pour concourir ce jour-là », assure le président, qui craignait que ses athlètes ne puissent pas s’engager sur d’autres meetings en raison de l’engouement suscité par la reprise.

Pour leur assurer ce plaisir de renouer avec la compétition, l'Athlé 92 a donc tout planifié en amont des annonces gouvernementales. « Quelles que soient ces dernières, nous avions, de toutes façons, prévu d’organiser un évènement ce week-end-là avec prises de performances, photos-finish et dossards sur les courses de demi-fond », explique Fabrice. Forcément, quand les annonces sont tombées début mai, « on a immédiatement proposé à la Ligue de transformer cet évènement en compétition officielle. Laquelle nous a alors proposé d’en faire un meeting régional et on a accepté. »

Trois compétitions en une

Il faut dire que l'Athlé 92 partait avec un avantage de taille, en plus des facilités d’accès aux installations permises par la ville du Plessis-Robinson. . « On avait déjà été les premiers à organiser un meeting pour la LIFA l’année dernière, lorsque les compétitions avaient été à nouveau autorisées en juillet 2020 », rappelle à juste titre Fabrice Manouvrier. Lui et ses bénévoles avaient donc déjà l’expérience des règles sanitaires. « On a repris l’ensemble du dispositif que nous avions mis en place l’année dernière. » Filtrage et gel hydro-alcoolique à l’entrée du stade, masque obligatoire en dehors des épreuves, mise en place d’un répertoire téléphonique complet et identification de tous les entraineurs, entrée des athlètes sur le terrain d’échauffement une heure avant leur épreuve…

Chose nouvelle cette année, la mise en place de plusieurs sessions de compétitions sur le week-end. « Quand on a vu que les jauges imposées par la FFA étaient de 200 performances sur deux heures, on a décidé de proposer deux sessions le samedi pour les cadets et plus âgés : de 14h à 16h pour les féminines, puis de 17H30 à 19h30 pour les masculins et une troisième le dimanche pour les benjamins/minimes, afin de permettre à un plus grand nombre de compétiteurs de participer. » Bien leur en a pris. Malgré le mauvais temps annoncé, près de 300 performances ont été réalisées rien que sur la journée du samedi. De quoi satisfaire les bénévoles des cinq sections locales de l’Athlé 92, que préside Philippe Tedo. « Même si les conditions n’étaient pas propices aux performances, les gens sont venus nous remercier, ils étaient contents ce cette première compétition, car c’est un semblant de vie sociale qui reprend », sourit Fabrice Manouvrier.

35 dates en sept semaines

Et ce ne sont pas les athlètes qui le contrediront, tous ravis d’avoir ainsi renoué avec l’adrénaline de la compétition. « Rien que de remettre un dossard sur le dos, se mettre sur la ligne de départ et se confronter à d’autres athlètes, cela fait un bien fou », résume Mathieu Ormancey, 26 ans, satisfait de son chrono sur 3000 m. Même sentiment pour la sprinteuse Coline Jack, 20 ans. « Même si les règles sanitaires gâchent parfois un peu le truc, cela fait super plaisir de pouvoir s’affronter à nouveau et de retrouver l’ambiance des compétitions officielles. J’ai déjà hâte d’être à la prochaine ! »

La suite, justement, la Ligue d’Ile-de-France y a travaillé elle aussi d’arrache-pied bien avant la levée des restrictions sanitaires. « Nous avons commencé à y réfléchir dès le mois d’avril, confirme Sébastien Lebrun, le président de la Commission Sportive d’Organisation de la LIFA. Notre objectif premier était de proposer assez de compétitions en Île-de-France afin de permettre aux athlètes de se qualifier pour les championnats de France, tout en respectant les normes sanitaires. » Pour éviter de faire exploser les jauges (remontées à 250 performances sur 2h30 de durée), dans cette région dense en licenciés, la LIFA a donc décidé de démultiplier les sites de compétitions pour proposer « 3 à 4 dates par week-end pour un total de 35 dates et 50 sessions du 22 mai jusqu’à début juillet », détaille le responsable, avant de remercier les clubs organisateurs d’avoir si bien « joué le jeu ». Pour la plus grande joie des athlètes, heureux, de renouer enfin avec l’essence même de leur discipline favorite : la compétition. Il était temps.

Véronique Bury pour athle.fr
Photos : Y. Kellerman


PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/10 >  
10/09 >  
02/09 >  
12/08 >  
23/07 > (1)
03/06 >  
29/04 > (2)
27/04 >  
14/04 >  
09/04 > (1)
le reste de l'actualité
21/10 > (2)
15/10 >  
12/10 >  
12/10 > (2)
06/10 > (7)
01/10 >  
29/09 > (3)
29/09 >  
22/09 >  
04/09 >  
01/09 >  
18/08 >  
17/08 > (17)
19/07 >  
19/07 > (3)
28/06 > (1)
22/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
09/06 > (7)
03/06 >  
03/06 >  
27/05 >  
25/05 > (4)
19/05 >  
rechercher
Infos Clubs
Covid
Outils de Com
clubs
Fil
Info
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
10/09 (17h51)
Mise en ligne du PV n°12 du Bureau Fédéral du 12 juilet 2021
10/09 (10h51)
Une formation pour les speakers en octobre
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
24/08 (16h55)
Poste à pouvoir à l’Union Sportive Vendômoise Athlétisme
24/08 (11h24)
L’US Colomiers recherche un entraîneur Sprint, Sauts, Lancers
23/08 (17h19)
Agent Administratif de la Ligue d’Athlétisme d’Occitanie (LAO)
17/08 (10h15)
Retrouvez les nouvelles mesures sanitaires pour la rentrée dans la circulaire n° 39 du 12 août 2021
27/07 (14h28)
Athlétisme Magazine n°592 (été 2021), disponible dès à présent au numéro !
12345
Organisme de
Formation
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS