MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite : Angers, passion haies
9040
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite : Angers, passion haies

Le stade du Lac de Maine sourit toujours autant aux hurdlers. Là même où Ladji Doucouré avait amélioré la meilleure marque nationale en 2005 en 12’’97, Wilhem Belocian et Aurel Manga ont abaissé leur chrono de référence en respectivement 13’’15 et 13’’24, des performances de classe mondiale. Autre temps fort de la journée : le record de France du poids de Frédéric Dagée avec 20,75 m.

Le Temps Fort

Les hurdlers plus qu’à l’heure

« Super course, super chrono, que demander de mieux ? C’est le combo parfait ! » Avec son sens de la concision, Wilhem Belocian résume bien sa finale angevine. Talonné jusqu’au bout par un épatant Aurel Manga, le Guadeloupéen du Stade Lamentin a coupé la ligne d’arrivée en 13’’15, record personnel amélioré de trois centièmes. Avec l’aide du vent (+0,8m/s) grâce à l’inversion du sens des courses dans la ligne droite, décidée par l’organisation en début de programme. Un temps qui le positionne au septième rang des bilans mondiaux après une folle nuit américaine samedi lors des Trials (notamment 12''81 pour Grant Holloway, à un centième du record du monde), un indicateur intéressant à un peu plus d’un mois du début des épreuves d’athlétisme aux Jeux de Tokyo. « Je ne suis pas vraiment surpris, explique le champion d’Europe indoor. Je savais que j’avais cette performance dans les jambes. Ketty (Cham, sa coach) me disait d’être patient, que ça allait sortir au bon moment. J’avais tendance à trop en mettre dès le début. Maintenant, je vais la croire. » Wilhem Belocian sera à Nancy le 5 juillet, avant d’entamer sa préparation terminale pour le Japon.

Une compétition qu’a bien sûr aussi en tête Aurel Manga. Médaillé d’argent en 13’’24, soit trois centièmes grapillés sur son temps de référence lui aussi, le sociétaire de l’US Créteil ne se contente pas de ce résultat. « Je fais pas mal de fautes sur la fin, je perds un peu en lucidité, regrette-t-il. Ça montre la marge qu’il y a pour la suite. J’ai toujours faim, finir deuxième laisse une petite frustration. » Tokyo, dont il s’est plus que rapproché ce samedi ? « Une porte s’ouvre, il faut aller se jeter dedans. »

La Perf

À plat ventre sur la pelouse angevine et la tête dans les mains, Frédéric Dagée a pris le temps de savourer. En expédiant son poids au sixième essai à 20,75 m, le colosse ému a écrit une nouvelle page de l’histoire de l’athlétisme français. Il améliore de trois centimètres le record de France, qui était détenu depuis 2008 par le regretté Yves Niaré avec 20,72 m. Un athlète auquel il a tenu à rendre hommage : « J’ai une grosse pensée pour Yves et sa famille. Il a montré le chemin et a fait partie des personnalités qui ont poussé la discipline vers le haut. »

Après un début de concours timide, le sociétaire du Nice Côte d’Azur Athlétisme a trouvé la clé lors des deux derniers essais, avec 20,15 m au cinquième et donc 20,75 m au dernier. « Je me suis dit : c'est la dernière compète, retrace-t-il. Si je ne me lâche pas maintenant, c'est fini. A un moment, il faut savoir mettre le cerveau sur off. Je lançais depuis des années à 20 m, mais je n’arrivais pas à sortir la performance. Beaucoup de personnes ont travaillé dur avec moi et ça a enfin payé. » 

Avec cette nouvelle meilleure marque nationale, Frédéric Dagée reste cependant à distance des minima World Athletics pour Tokyo, fixés à 21,10 m. « La concurrence au niveau international a augmenté, c’est indéniable, constate-t-il. Si on veut toujours faire partie du bateau, il faut aller plus loin. Là, c’est le cas, j’espère que ça m’aura fait passer un cap psychologique. » L’athlète de 28 ans, titré pour la sixième fois consécutive en plein air, détient désormais les records de France minimes, juniors, espoirs et seniors. Reste désormais à se façonner un destin au-delà de nos frontières.

La Décla

« Ça n’a pas été une décision facile à prendre, mais je préfère me retirer et laisser la place aux jeunes. J’ai beaucoup donné, j’ai ramené des médailles à la France et j’en suis fière, même si j’aurais aimé décrocher des médailles mondiales ou olympiques, le graal. »

En annonçant officiellement sa retraite sportive ce samedi soir à l’issue de l’heptathlon au micro du speaker, Antoinette Nana Djimou a été submergée par l’émotion, comme de nombreux spectateurs. La quadruple championne d’Europe (deux fois en salle et deux fois en plein air) a conclu sa carrière par une médaille d’argent avec 5738 points, derrière la combinarde du RC Arras Esther Turpin (5806 pts). Les heptathlètes, qui ont toutes couru leur 800 m avec un dossard « Nana Djimou » épinglé dans le dos, l’ont portée en triomphe et longuement applaudie, à l’unisson du public. La bonne humeur et le rire communicatif de « Nana » manquent déjà.

Le Chiffre

31

En décollant à 6,63 m (+1,9m/s) dès le deuxième essai, malgré un appel à quinze bons centimètres de la planche, Yanis David a amélioré sa meilleure marque de l’année de 31 centimètres. Un bond en avant plus que rassurant, alors que la polyvalente sauteuse du Monster Athlé devait montrer « un état de forme compétitif » dans la perspective de Tokyo, après avoir réalisé les minima olympiques en 2019. 

« Je me suis dit que j’allais m’amuser, raconte la Guadeloupéenne expatriée aux Etats-Unis, qui est retombée deux autres fois au-delà des 6,50 m (6,55 m au cinquième essai et 6,59 m au sixième) J’ai eu un peu de mal tout au long de l’année, les derniers mois de préparation ont été un peu compliqués. » Le sourire retrouvé, elle entend aborder dimanche la finale du triple saut avec le même état d’esprit. Et peut-être, au bout, la même réussite. 

Et Aussi

Hay en patron

On attendait avec impatience le duel sur 5000 m entre Hugo Hay (Sèvre Bocage AC) et Jimmy Gressier (Boulogne-sur-Mer AC), auteurs des minima pour Tokyo cette saison. Il a tenu toutes ses promesses et a tourné à l’avantage du premier nommé. Dans une course rapidement dynamitée par le toujours coriace Florian Carvalho (finalement 5e en 13’45’’60), les deux ténors de la génération 97 ont attendu les deux derniers tours pour s’expliquer. Et c’est finalement Hugo Hay qui a fait largement la différence en 13’34’’08, grâce à un dernier 500 m avalé en 1’11. Après avoir pu se permettre de saluer le public dans la dernière ligne droite, il l’emporte devant Jimmy Gressier, 13’35’’94, Yann Schrub (Athle Sports Sarreguemines A) et Mehdi Frère (Pays de Fontainebleau Athlétisme) améliorant pour leur part leur record personnel, en respectivement 13’37’’22 et 13’38’’10.

Toujours côté demi-fond, l’autre duel très attendu, entre Benjamin Robert (SA Toulouse UC) et Gabriel Tual (US Talence) sur 800 m, a été remporté par le Toulousain avec quatre dixièmes d’avance, en 1’48’’46. La logique a été respectée sur 1500 m, avec une Aurore Fleury (Nancy Athlétisme Métropole) qui a pris ses responsabilités et a été récompensée par une première place en 4’11’’39.  Sur 3000 m steeple, petite surprise avec la victoire de l’espoir Flavie Renouard en 9’46’’81, qui a devancé Alexa Lemitre (ECLA Albi), 9’49’’18, et la recordwoman de France espoirs Claire Palou (AS Aix-les-Bains), 9’49’’43.

Au disque, Mélina Robert-Michon (Lyon Athlétisme) a remporté son trente-cinquième titre national, grâce à un jet à 60,88 m. A l’inverse, grande première pour Orlann Ombissa-Dzangue (CA Montreuil 93), sacrée sur la ligne droite en 11’’29 (-0,1m/s). Sur la même distance mais chez les hommes, Mouhamadou Fall (Entente Franconville Cesame Val d’Oise) a conservé sa couronne face au vent, en 10’’29 (-1m/s). Il était allé plus vite en séries, en 10’’18 (+0,4m/s). Sur le tour de piste, la locale Amandine Brossier (SCO Angers Athlé) a tenu son rang en s’imposant en 51’’47, trois dixièmes devant Floria Gueï (Entente Sud Lyonnais). Brigitte Ntiamoah (Entente Grand Mulhouse Athlétisme) complète le podium avec un record personnel à la clé (52’’21). Sur le tour de piste avec obstacles, Wilfried Happio (Lille Métropole Athlétisme) a fini fort pour l’emporter en 49’’50, loin devant Ludvy Vaillant (Athlétic Club Saléen), deuxième en 50’’05.

Chevrier gagne un centimètre

Dans les sauts, Margot Chevrier (Nice Côte d’Azur Athlétisme) a amélioré d’un centimètre son record à la perche, en effaçant une barre à 4,51 m pour monter pour la première fois de sa carrière sur la plus haute marche du podium aux Elite. De bon augure avant les Europe espoirs. Contrat rempli pour Jean-Marc Pontvianne (Entente Nîmes Athlétisme) au triple saut, premier avec 16,88 m (+0,9m/s), lors d’un concours avec trois autres athlètes à plus de 16,70 m (16,79 m pour Compaoré, 16,78 m pour Raffin et 16,72 m pour Hodebar). A la hauteur, petite sensation avec l’or de l’espoir Nathan Ismar (CA Montreuil 93) avec 2,19 m. Enfin, le décathlonien Ruben Gado (Clermont Athlétisme Auvergne) a brillé à la perche (5,20 m) et a fini fort ses dix travaux pour s’imposer avec 7627 points.

A Angers, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire, J.M. Hervio - KMSP / FFA

Retrouvez le direct de la journée en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

PG
Administrateur
les réactions (1)
Michel Polere - 27/06 (22h00)
Bravo à Fred pour son record au poids ; mais c’est Antoine Duponchel qui détient le record cadet !! Rendons à César…….
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/10 >  
18/10 >  
28/09 > (3)
27/09 >  
20/09 >  
19/09 > (1)
13/09 >  
04/09 >  
30/08 >  
30/08 >  
le reste de l'actualité
22/10 >  
22/10 >  
22/10 > (1)
20/10 >  
19/10 > (1)
18/10 >  
17/10 > (1)
15/10 >  
15/10 > (1)
15/10 > (3)
12/10 >  
11/10 >  
11/10 > (1)
11/10 > (1)
07/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
27/09 > (1)
24/09 >  
24/09 > (1)
23/09 >  
20/09 >  
17/09 >  
15/09 > (1)
10/09 >  
rechercher
Fil
Info
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS