MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite : Espoirs gagnants
9007
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite : Espoirs gagnants

A deux semaines des Europe U23 de Tallinn (Estonie), Cyréna Samba-Mayela l’a emporté avec la manière sur 100 m haies. Plusieurs espoirs lui ont emboité le pas, parmi lesquels Hugo Tavernier (marteau) et Ethan Cormont (perche). Les taulières Rénelle Lamote (800 m) et Alexandra Tavernier (marteau) ont assuré, alors que la bataille du steeple a tourné à l’avantage d’Alexis Phelut.

La Perf

Samba-Mayela enchaîne bien

Souvent brillante sur une course, Cyréna Samba-Mayela a parfois du mal à enchaîner deux 100 m haies de très haut niveau. Un petit défaut de jeunesse - la hurdleuse du Lille Métropole Athlétisme a seulement 20 ans - qu’elle a parfaitement corrigé ce dimanche à Angers. Seule au monde en séries, avec une première place en 12’’75 (+0,9m/s) à deux centièmes de son record personnel sur une piste détrempée, l’élève de Teddy Tamgho a tenu le choc en finale, face à une opposition cette fois plus accrocheuse. Bien sortie des blocks, elle a réussi à résister au retour de Laura Valette (Nantes Métropole Athlétisme), deuxième en 12’’89 (-0,7) à cinq centièmes des minima World Athletics, pour l’emporter en 12’’80. Fanny Quénot est la troisième Française du jour sous les 13’’, en 12’’97, alors que le sens des courses avait été inversé, comme samedi, afin de mettre les athlètes dans les meilleures conditions possibles.

« Après une saison un peu mitigée, je suis contente de reprendre mon titre, apprécie Cyréna Samba-Mayela. J'aurais aimé battre mon record, mais la saison reste encore longue. » Elle passera par Tallinn (Estonie) du 8 au 11 juillet, à l’occasion des championnats d’Europe espoirs, avant de logiquement s’étirer à Tokyo après la décision du comité de sélection. Dans cette optique, la contre-performance des Europe indoor de Torun en mars dernier, où elle avait été éliminée en séries, est digérée. « L'hiver dernier, je voulais gagner tout de suite. Je n'étais pas très réceptive à l'idée d'apprendre. Maintenant, je commence à construire, à prendre mon temps. »

Le Temps Fort

Phelut a attendu son heure

Avec quatre athlètes ayant déjà réalisé les minima World Athletics et seulement trois places pour Tokyo, le 3000 m steeple masculin sentait la poudre. Comme prévu, tout s’est joué dans le dernier kilomètre, même si Louis Gilavert a longtemps imprimé un train sérieux en tête de course. Alexis Phelut (Clermont Athlétisme Auvergne), bien caché, a surgi dans les 300 derniers mètres pour s’envoler vers la victoire. Sacré en 8’21’’22, il a même pu se permettre de relâcher son effort dans les derniers mètres. « Il ne fallait vraiment pas se louper et être au top, mes concurrents étaient très forts, constate le demi-fondeur entraîné par Jean-François Pontier. J’avais de très bonnes jambes ces derniers jours. Je pense que j’ai couru intelligemment, je ne me suis pas trop montré, et je me suis mis devant au bon moment. » Champion de France et auteur des minima plus tôt dans la saison (8’18’’67, son record personnel), il a désormais un bon pied dans l’avion pour Tokyo.

Athlète prioritaire grâce à sa cinquième place mondiale à Doha en 2019, Djilali Bedrani (SA Toulouse UC) doit se contenter de la deuxième place en 8’21’’62. Louis Gilavert (Pays de Fontainebleau), en grande difficulté sur les derniers obstacles, complète le podium en 8’24’’55, devant Mehdi Belhadj (A Villeneuve La Garenne), 8’31’’28. Le comité de sélection a désormais la lourde tâche de trancher pour les Jeux.

La Décla

« Je voulais ramener une médaille avec ma sœur, il fallait se battre ! »

Si le titre de sa sœur, Alexandra, était attendu, le sien l’était beaucoup moins. En expédiant son marteau à 72,80 m au quatrième essai, Hugo Tavernier a battu son record personnel et décroché son premier titre chez les grands. « Ça faisait deux, trois compétitions que je devais faire tomber mon record, retrace l’espoir d’Annecy Haute Savoie Athlétisme. Les conditions étaient réunies, avec un beau plateau et un bon concours. J’ai l’habitude de lancer sous la pluie. Ça m’a porté chance aujourd’hui. » Les trombes d’eau qui se sont abattues en début d’après-midi ne l’ont en effet pas perturbé, lui qui s’entraîne au quotidien à Ploumilliau, dans les Côtes d’Armor, avec sa grande sœur et sous la houlette de Gilles Dupray.
Quelques heures plus tard, Alexandra Tavernier montait à son tour sur la plus haute marche du podium. Régulière, avec trois lancers à plus de 73 m, la recordwoman de France a réalisé sa performance de pointe au dernier essai, qui a été mesuré à 73,85 m. Un nouveau record des championnats. Le dernier doublé d’une fratrie lors des championnats de France Elite remontait à 2004, avec Gaëlle et Yves Niaré en or à la hauteur et au poids pour la troisième fois consécutive. Une réussite qu’on peut souhaiter aux Tavernier, même si Hugo devra sans doute composer dès l’an prochain avec Quentin Bigot, absent ce dimanche en raison d’une petite contracture.

Le Chiffre

20

Clémence Beretta a vu « flou » dans les derniers tours du 10 000 m marche, tant elle a « donné le maximum ». Ce qui ne l’a pas empêchée d’avoir les yeux rivés sur le chrono dans la dernière ligne droite. Avec en tête le record de France, détenu depuis vingt ans par Fatiha Ouali en 44’58’’6. Une performance effacée des tablettes par la sociétaire d’Athletic Vosges Entente Clubs, qui a profité dimanche matin de conditions météo clémentes, avant l’arrivée épisodique mais intense de la pluie, pour claquer un magnifique 44’47’’78.

« Comme j’ai attaqué suffisamment tôt, je me suis dit qu’il y avait peut-être une ouverture pour le record, raconte l’athlète entraînée par Eddy Riva au pôle de Nancy. Il fallait que je donne tout sur les deux, trois derniers tours. C’est une immense fierté et un soulagement. » Après avoir vu sa préparation perturbée par la pandémie de Covid-19, la marcheuse de 23 ans retrouve la forme en cette fin de saison. La marche féminine a de belles heures devant elle, avec la deuxième place de Pauline Stey (Alsace Nord Athlétisme) en 45’03’’76, qui explose le record de France espoirs de son adversaire préférée, Camille Moutard (46’32’’8). Elle se présentera avec de grosses ambitions aux championnats d’Europe espoirs.
Dans la course masculine, le mano a mano prévu entre Gabriel Bordier (US Saint-Berthevin) et Kevin Campion (Stade Dieppois) a bien eu lieu. Venu en voisin, le Mayennais a assumé la majeure partie du train et a été récompensé par une victoire en 39’31’’61. Son record personnel, après s’être pourtant consacré en priorité à ses examens de médecine au cours des dernières semaines. Après quelques pépins physiques, Kevin Campion, deuxième en 39’40’’70, monte aussi en puissance. Place désormais à la dernière ligne droite avant Tokyo.

Les Promesses

Maxwell prend de la hauteur

Laureen Maxwell n’a pas froid aux yeux. En demandant une barre à 1,96 m, la sauteuse en hauteur d’Athlé 91 s’est attaquée à une marque historique : le record de France juniors, détenu par Maryse-Ewanje-Epée avec 1,95 m depuis 1983. Ce fut sans réussite, mais l’athlète de 19 ans avait déjà obtenu l’essentiel : son premier titre de championne de France Elite en effaçant une barre à 1,91 m, soit un record personnel amélioré de cinq centimètres, pour devancer de deux centimètres Solène Gicquel (Stade Rennais Athlétisme).

« Je suis super contente, sourit celle qui suit les conseils de Christian Kapfer. Je n'avais pas trop de sensations au début. Mais au fur et à mesure, je me suis mise dedans. Solène me répondait beaucoup, ça m'a vraiment boostée. » Pour le record de France U20, elle devra encore patienter un peu. Mais les Europe et les Mondiaux juniors devraient lui offrir de nouvelles occasions, au cours des prochaines semaines.

Et Aussi

Un bon test pour Lamote

En grande forme depuis un mois, avec deux chronos sous les 1’59’’, Rénelle Lamote (Racing Multi Athlon) a retrouvé avec bonheur les courses tactiques. Enfin, tactique, pas tant que ça. Charlotte Pizzo (Pays de Fontainebleau Athlétisme), en quête des minima World Athletics, a en effet pris la course à son compte. Et a résisté pendant une bonne partie de la ligne droite opposée, entre le 500 m et le 600 m, avant de céder. Au-dessus du lot sur la fin, la triple médaillée européenne s’impose en 2’00’’35, devant Pizzo (2’01’’40) et l’ex-combinarde Meriem Sahnoune (Clermont Athlétisme Auvergne), qui bat son record en 2’01’’75. « Cette course m’a permis de travailler pour les Jeux, c’était un super exercice, se félicite Rénelle Lamote. J’ai maintenant envie de me reposer, de retrouver ma routine d’entraînement, et j’aurai une opportunité pour battre mon record à Monaco (ndlr : le 9 juillet). »
Toujours en demi-fond, Alexis Miellet a trouvé à qui parler côté pointe de vitesse sur 1500 m, avec Baptiste Mischler (Unitas Brumath Athlétisme). Le sociétaire du Dijon UC n’a rien pu faire dans l’emballage final face au meilleur performeur français de l’été, qui l’emporte en 3’42’’57 (3’43’’06 pour Miellet, 3’43’’25 pour Habz).

Cormont devant Lavillenie

Les espoirs ont raflé de nombreux titres lors de cette dernière journée de compétition, prenant date à deux semaines de leur rendez-vous continental. Mention spéciale à Ethan Cormont, qui s’offre sa première couronne Elite avec 5,70 m, en devançant aux essais son aîné de quatorze ans et camarade d’entraînement Renaud Lavillenie (Clermont Athlétisme Auvergne). Médaille de bronze pour Valentin Lavillenie (Clermont Athlétisme Auvergne) avec 5,65 m, une barre franchie également par le recordman de France juniors Anthony Ammirati (E Pays de Fayence).
Toujours au top lors des France, Amanda Ngandu-Ntumba (CA du Roannais) a été fidèle à sa réputation en battant son record au poids avec 16,28 m, pour doubler la mise après son titre indoor. Sur 400 m haies, Shana Grebo, malgré une grosse faute sur le neuvième obstacle, a fini très fort pour monter sur la plus haute marche du podium. A la clé : son premier chrono sous les 57’’, en 56’’84, dans une course où quatre autres hurdleuses ont amélioré leur temps de référence. Au triple saut, Victoria Josse (ES Montgeron) a créé la surprise en l’emportant avec 13,71 m (+0,1m/s).
A la longueur, la suprématie est revenue à un senior, en la personne du favori Augustin Bey (Athlétisme Metz Métropole), qui est retombé à 7,90 m (-0,8m/s). Yann Randrianasolo (Nantes Métropole Athlétisme), 7,81 m (+0,1m/s), et Jules Pommery (Entente Athlé 58) complètent le podium, alors que Kafetien Gomis (Lille Métropole Athlétisme) se classe quatrième. Le Nordiste de 41 ans, triple médaillé européen, a annoncé qu’il tirait sa révérence à l’issue du rendez-vous angevin.
Sur le tour de piste, le malheureux Thomas Jordier (Amiens UC), initialement premier du 400 m, a été disqualifié pour des appuis dans le couloir intérieur, comme en séries des Europe indoor en mars dernier. Le titre revient à Gilles Biron (Madinina Athlétisme) en 45’’99. Enfin, les demi-tours de piste sont revenus à Carolle Zahi (CA Montreuil 93) en 23’’24 (-0,7m/s) et Mouhamadou Fall (EFCVO) en 20’’61 (-1,5m/s).

Le Bilan

Comme le veut la tradition en année olympique, Angers a retrouvé les championnats de France Elite. Et si les conditions météo n’ont pas toujours été estivales, les performances ont souvent été au rendez-vous, avec notamment des hurdlers en grande forme et deux records de France seniors, pour Frédéric Dagée au poids et Clémence Beretta sur 10 000 m marche. « On a vu émerger une nouvelle génération, qui avait été brillante en 2018 et 2019 dans les championnats internationaux, souligne André Giraud. De nombreux jeunes ont émergé dans les lancers et dans le demi-fond, avec de la bagarre partout. »
Une confrontation à tous les étages qu’a aussi appréciée Florian Rousseau, le directeur de la haute performance. « Ce sont dans des moments comme ceux-là qu’on prépare les Jeux, rappelle-t-il. Ces championnats de France, et la concurrence qu’ils génèrent, étaient une étape importante sur la route de Tokyo, où nous avons l’ambition de présenter une équipe audacieuse et généreuse. » Il faudra attendre le 2 juillet pour découvrir la sélection tricolore pour le Japon, après la tenue du comité de sélection de la FFA et la réunion de la commission consultative de sélections olympiques.

A Angers, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire - J.M. Hervio / KMSP / FFA

Retrouvez le direct de la journée en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

PG
Administrateur
les réactions (1)
Jean Deruelle - 28/06 (11h21)
De belles performances , d'immenses félicitations pour Frédéric DAGEE et ce record de France qui je l'espère lui ouvrira les portes des JO ... que s'est il passé par contre pour Sasha ZOHYA ?
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/09 >  
04/09 >  
30/08 >  
30/08 >  
27/08 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
15/07 >  
12/07 > (1)
11/07 >  
le reste de l'actualité
17/09 >  
15/09 > (1)
10/09 >  
10/09 >  
08/09 > (1)
06/09 >  
06/09 > (1)
06/09 >  
04/09 >  
03/09 >  
02/09 >  
31/08 >  
30/08 >  
30/08 >  
28/08 > (3)
28/08 >  
27/08 > (1)
27/08 >  
27/08 >  
25/08 > (2)
23/08 > (4)
23/08 > (2)
22/08 > (5)
22/08 >  
21/08 >  
rechercher
Fil
Info
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
01/09 (23h04)
Meeting National à thème d'Halluin (H-F) : les résultats
01/09 (00h00)
L'Agenda de Septembre 2021 ...
27/08 (18h47)
Retrouvez les start-lists des championnats de France Masters d'Epreuves Combinées et de Marche
27/08 (14h29)
Histoire (par la CDH) : La corrida pédestre de Langueux
24/08 (16h55)
Poste à pouvoir à l’Union Sportive Vendômoise Athlétisme
24/08 (11h24)
L’US Colomiers recherche un entraîneur Sprint, Sauts, Lancers
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS