MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe espoirs : Ngandu-Ntumba et Stey doublent la mise
6401
Commentez cette actualité
Championnats d’Europe espoirs : Ngandu-Ntumba et Stey doublent la mise

L’équipe de France a remporté ses troisième et quatrième médailles lors des championnats d’Europe U23 de Tallinn. Elles ont été décrochées par Pauline Stey (argent sur 20 km marche) et Amanda Ngandu-Ntumba (bronze au disque). Deux podiums qui récompensent une journée lors de laquelle les Tricolores ont, peu importe leur discipline, tenu leur rang… et semé bien des promesses pour les deux prochains jours de compétition.

Les Médailles

Ngandu-Ntumba à la bagarre

Elles ont été longues à venir, ces médailles du jour, mais quand le compteur s’est enfin ouvert ce vendredi soir, deux sont tombées à quelques minutes d’intervalle ! C’est d’abord Amanda Ngandu-Ntumba qui a été chercher le bronze au lancer du disque, à l’issue d’un concours idéalement mené : montée sur la troisième marche du podium à son deuxième essai (mesuré à 54,00 m), la championne de France espoirs hivernal de la discipline (59,36 m à Salon-de-Provence en février) n’en a plus bougé ensuite, consolidant même sa place sur la ‘boîte’ par des jets à 55,57 m (4e essai) et enfin 56,24 m (6e essai) pour résister à la pression mise par la Suédoise Caisa-Maria Lindfors (finalement quatrième à 55,48 m). Le titre est pour une figure connue en France, la Néerlandaise Jorinde Van Klinken, licenciée à l’Amiens UC (63,02 m). « Je suis tellement contente de cette médaille, réagissait à chaud la Française. C’était une sacrée bagarre avec la quatrième, on était très proches ! C’était compliqué en plus avec la météo, on a eu beaucoup de pluie à un moment et ça n’était pas évident à gérer. Maintenant il me reste le poids et ce sera le temps des vacances ! »

Stey, la belle surprise

La Tricolore fêtait encore cette médaille en bord de piste que Pauline Stey se joignait à la fête en venant prendre la deuxième place du 20 km marche, coupant la ligne 1’39 après la Turque Meryem Bekmez, au prix d’un record personnel (1h34’47’’ contre 1h34’58’’ précédemment). La vice-championne de France élite du 10 000 m, à Angers, n’était même pas si loin d’être accompagnée par sa camarade Camille Moutard sur le podium, mais celle-ci a dû se contenter de la quatrième place (1h36’34’’). « C’est très beau parce que ni l’une, ni l’autre ne figuraient dans le top 5 des engagées, précise Pierre-Charles Peuf, référent U23 à la direction technique nationale. Elles ont bien géré leur course, fini fort en plus pour aller chercher le record personnel côté Pauline… C’est une belle surprise et une lumière méritée sur la marche. »

Les Finales

Pommery tout près de la boîte

Toujours dans cette fin de soirée à ne plus savoir où donner de la tête, il s’en est fallu de peu qu’une troisième médaille embellisse encore le vendredi tricolore. Mais Jules Pommery a finalement terminé quatrième d’un concours de la longueur où il sera passé par toutes les émotions : sur un fil après deux premiers essais non mesurés, il a sauté à 7,71 m à sa troisième tentative, bondissant du fond de classement jusqu’à un podium dont il ne devait plus bouger jusqu’au sixième et dernier essai du Norvégien Henrik Flatnes mesuré à 7,95m… Bastien Cadeot finit quant à lui onzième, avec un meilleur saut à 7,10 m.
Plus tôt dans la journée, Victoria Josse n’a pas été en mesure de surfer sur ses 13,71 m réussis à Angers pour aller chercher le titre de championne de France Elite du triple saut. La Tricolore n’est jamais parvenue à faire mieux que son 13,13 m initial (12,67 m au second essai, troisième non mesuré) et termine aux portes du top 8 (9e).

Pas de regrets pour Tavernier

Il avait pourtant débuté fort sa finale du marteau, avec un jet à 71,51 m. Mais Hugo Tavernier n’a pas réussi ensuite à améliorer cette marque et espérer mieux que sa sixième place finale. Pas grand-chose à regretter toutefois : même son record personnel (72,80 m) ne lui aurait fait grappiller qu’une place dans la hiérarchie, tandis que le podium s’est joué à 73,85 m. Earwyn Abdou termine quant à lui neuvième, perdant le top 8 sur le dernier essai (66,29 m).
Dans une course extrêmement rapide (meilleure performance européenne U23 de l’année pour Jasmijn Lau, en 32’30’’49, la Néerlandaise entraînant dans son sillage rien moins qu’un record national, deux records personnels et une meilleure performance personnelle de l’année pour composer le top 5 de la course !), Mélody Julien et Eugénie Lorain n’ont jamais eu l’occasion de peser, terminant respectivement neuvième et dixième du 10 000 m en 34’18’’36 et 34’43’’50.
A l’heptathlon, le meilleur résultat hexagonal est à mettre à l’actif de Louise Maraval, espoir cuvée 2001 qui termine huitième de l’épreuve, à un point de son record personnel avec 5725 points. Auriana Lazraq-Khlass est douzième (5521 points), tandis que Léonie Cambours, pénalisée par un zéro à la longueur, n’a pas pris part au 800 m final.
David Kuster, enfin, n’a pas pu aller au bout de son 20 km marche, disqualifié pour infraction à la zone de pénalité.

Le Chiffre

56’’67

Nouveau record personnel - à ce moment le premier de la délégation française à Tallinn - pour Shana Grebo sur 400 m haies. La championne de France de la spécialité a non seulement pris la deuxième place de sa demie, synonyme d’accession à la finale, mais améliore encore un record personnel tout frais puisqu’il datait d’Angers. Il y a quinze jours, aux championnats de France Elite, la Bretonne avait couru en 56’’84 ; aux Europe espoirs, la voilà chronométrée en 56’’67, ce qui fait d’elle la septième performeuse européenne de l’année de la catégorie (elle gagne un rang). Rendez-vous samedi pour la finale (15h25 heure française).
Une finale qui se déroulera malheureusement sans Camille Séri. La vice-championne de France de la discipline a pourtant elle aussi amélioré son record personnel, mais son nouveau temps de référence de 57’’01 (contre 57’’14 à Angers) n’a pas suffi à lui assurer une place en finale : troisième de sa demie, elle est première non-qualifiée au temps.

La Promesse

Le quasi carton plein des haies hautes

Si Jeanice Laviolette a dû déclarer forfait ce matin (« Il a ressenti une petite douleur à l’ischio durant les championnats de France espoirs, et c’était le choix de la raison de ne pas courir le risque ici de se blesser plus gravement », explique Pierre-Charles Peuf) tous les autres Bleuets engagés sur 100 et 110 haies verront la finale. Côté féminin, les filles ont toutes gagné leur série le matin, Cyréna Samba-Mayela en 12’’98, Laëticia Bapte en 13’’19 et Sacha Alessandrini en 13’’41. Avant des fortunes plus diverses l’après-midi, en demies : si Cyréna Samba-Mayela a toujours dominé son sujet, gagnant sa course en 13’’15, Laëticia Bapte s’est contentée de la deuxième place de la sienne après s’être fait rappeler à l’ordre une première fois pour avoir perturber le départ (13’’31). Sacha Alessandrini enfin, troisième de sa demie (13’’46), s’en est remise au temps pour se qualifier.
Chez les garçons, Just Kwaou-Mathey a lui aussi remporté sa série matinale (13’’74), avant de terminer deuxième de sa demie (13’’79). Assez loin donc de ses 13’’38 de référence… pour mieux garder le meilleur pour la fin ? Quant à Leo El achkar, il se bat avec les haies mais il s’accroche : troisième de sa série matinale (14’’00) puis de sa demie (13’’83 - rappelons que son record personnel n’est pas si loin, à 13’’72), il n’a pas volé sa qualification au temps pour la finale !
Cinq finalistes sur cinq engagés : rendez-vous samedi à 16h45 pour les deux finales à la suite.

Et Aussi

Sprints

Gemima Joseph a fait honneur à son statut de meilleure performeuse européenne de la saison (22’’77 mi-juin à Cergy-Pontoise) en signant le meilleur chrono des séries du 200 m (23’’13). Wided Atatou remporte elle aussi sa série, en 23’’49. Demi-finales samedi, sur le coup de 11h15.
Sur le tour de piste, Ludovic Ouceni et Sokhna Lacoste prennent la deuxième place de leurs demies respectives, lui en 46’’23, elle en 52’’71. Ils tenteront à tour de rôle de décrocher une médaille samedi : 17h15 pour la finale féminine, 17h30 pour la masculine.

Demi-fond

Bérénice Fulchiron ne regrettera pas d’avoir dès le départ pris les commandes de sa série du 1500 m : la championne de France Elite 2020 de la discipline, finalement cinquième de sa course (4’17’’42), passe en finale au temps ! Elle sera à suivre dimanche sur le coup de 16h15 (heure française).
Les deux Baptiste passent en finale du 3000 m steeple à l’issue d’une quatrième place en série, Guyon en 8’45’00, Coudert en 8’51’’07. Finale dimanche à 15h45.
La finale du 800 m, en revanche, se disputera sans Français à l’affiche : Sacha Cultru termine cinuqième de sa série (1’49’’68, insuffisant pour être repêché au temps). Anicet Kozar, quant à lui, n’a pu défendre ses chances jusqu’au bout, pris dans une chute avec l’Allemand Schwarzer.

Sauts

Vite fait, bien fait : toutes deux entrées dans leur concours de la perche à 4,20 m (seules dans ce cas sur l’ensemble des deux groupes), Margot Chevrier et Elina Giallurachis se qualifient promptement, Margot dès son premier saut, Elina à la seconde tentative. Rendez-vous dimanche à 15h30 pour la finale.
A la hauteur, Nathan Ismar et Maxime Dubiez seront aussi du rendez-vous dominical (16h40). Dubiez s’est fait une petite frayeur en s’y reprenant à trois fois pour franchir sa barre d’entrée de concours à 2,07 m, mais tout est rentré dans l’ordre à 2,15 m, hauteur requise ce vendredi pour voir la finale.

Lancers

Les deux engagés au javelot assurent : Jona Aigouy est deuxième de son groupe de qualifications (son jet à 54,05 m constitue la troisième meilleure marque des deux groupes de ‘qualifs’). Teuraiterai Tupaia, quant à lui, se qualifie quatrième de son groupe avec un jet mesuré à 74,77 m. Leur grand jour sera dimanche, Jona à partir de 11h50, Teuraiterai en fin d’après-midi (coup d’envoi à 17h40).

Guillaume Willecoq pour athle.fr
Photos : © Jean-Pierre Durand - Adam Illingworth / FFA

Amanda Ngandu-ntumba
Age / Sél.21 ans / 1 A
ClubClub athletique du roannais*
SpécialitéPoids - Disque
Pauline Stey
Age / Sél.19 ans / 1 A
ClubAlsace nord athletisme*
Spécialité3 000 m marche - 10 km marche - 20 km marche
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
01/08 >  
29/07 > (1)
22/07 >  
18/07 >  
17/07 >  
16/07 >  
15/07 > (1)
13/07 > (4)
13/07 >  
11/07 > (3)
le reste de l'actualité
01/08 >  
01/08 >  
01/08 >  
31/07 >  
31/07 >  
31/07 >  
30/07 >  
30/07 >  
30/07 >  
29/07 >  
29/07 >  
29/07 >  
28/07 >  
28/07 >  
28/07 >  
27/07 >  
27/07 >  
27/07 >  
26/07 >  
23/07 >  
20/07 >  
18/07 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
16/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS