MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France cadets-juniors : Freyche, le point chaud
6821
Commentez cette actualité
Championnats de France cadets-juniors : Freyche, le point chaud

Après Jean-Baptiste Bruxelle hier, Florella Freyche a mis à son tour le marteau à l’honneur, en expédiant son engin à 65,44 m, son record. Une performance de niveau mondial dans sa catégorie des U18. La troisième et dernière journée du rendez-vous national d’Evry-Bondoufle a surtout souri aux cadets, à l’image d’Agathe Mille (5000 m marche), Grace Tade (200 m) ou encore Anaëlle Etna (javelot).

La Perf'

Freyche s’ouvre à l’international

Comme Jean-Baptiste Bruxelle, Florella Freyche lance le marteau et fait partie des grands espoirs hexagonaux de la discipline. La cadette de l’Entente Sud Lyonnais a poussé la ressemblance un peu plus loin puisque, à l’image de l’Amiénois hier, elle n’a pas validé son premier essai. Et comme son aînée, elle s’est vite ressaisie. Avec un deuxième essai à 62,78 m et surtout un cinquième à 65,44 m, soit un nouveau record personnel (ancienne marque : 64,95 m). « Je suis très contente d’avoir battu mon record personnel dans ces conditions, savourait l’athlète de 16 ans, coachée par Julien Saou et Oliver Rambaud à Saint-Romain-en-Gal et Lyon-Parilly. D’habitude, j’ai besoin de bien commencer pour aller loin. Je dépasse la barrière des 65 m, mais j’espère faire encore mieux avant de passer chez les juniors. Je sens que j’ai encore un peu de marge. J’ai notamment besoin de lâcher les chevaux sur les troisième et quatrième tours. » Septième mondiale et européenne, elle n’aura pas l’occasion de s’étalonner à ses adversaires continentales, suite à l’annulation des Europe U18. Ce qui lui laisse un an de plus pour peaufiner son anglais, elle qui entrera à la rentrée prochaine en terminale à ouverture internationale. Elle l’a déjà noté sur son agenda : les championnats du monde juniors sont programmés en 2022 à Cali, en Colombie. L’occasion de bosser aussi son espagnol ?

Le Temps Fort

Deschamps, des combinées aux haies

Vice-champion de France cadets du décathlon le 19 juin à Oyonnax avec 6841 points, Simon Deschamps n’avait disputé qu’un 400 m haies cette saison avant de prendre le chemin d’Evry-Bondoufle. De quoi obtenir aisément sa qualification en 53’’73. Après une série bouclée samedi en 55’’07, le sociétaire d’Athlé Bocage Vendée a accéléré la cadence en finale. Très propre techniquement et au-dessus du lot, il a pu se permettre de savourer sa victoire bien avant la ligne d’arrivée, bras au ciel. Ce qui ne l’a pas empêché d’exploser son record personnel en 52’’98. « Ça faisait tellement longtemps que j’attendais cette course pleine de densité, confiait le pensionnaire du pôle de Nantes encore euphorique. Quand j’ai vu dans les derniers mètres que j’avais de la marge, je me suis dit : ‘’Prends le temps de savourer !’’ ». Entre les combinées et les haies basses, l’athlète entraîné par Richard Cursaz, Natacha Lappartient et Samuel Auneau n’a pas envie de choisir pour l’instant. « Tant que ça marche, je ne me ferme pas de portes », concluait-il.

Le Chiffre

22

Sacrée sur 5000 m marche en 24’16’’70, Agathe Mille a fait coup double en s’emparant du record des championnats, qui était détenu depuis vingt-deux ans par Alice Robin (AS Aix-les Bains), en 24’18’’03. Encore à distance du record de France d’Elvina Carré (23’34’’5) réalisé en 2020, la sociétaire du GRAC Athlé a appliqué à la lettre les consignes de son coach au pôle de Nancy, Eddy Riva : « partir avec tout le monde puis accélérer » pour repousser la concurrence à plus de vingt secondes. Peu démonstrative, la marcheuse du GRAC Athlé était tout de même heureuse de tourner la page d’un « hiver pas très bon », avant de partir l’an prochain à la découverte du 10 km chez les juniors.
La course cadets a été beaucoup plus serrée et a offert un scénario rocambolesque. Martin Gaudré (Nantes Métropole Athlétisme), qui avait franchi en premier la ligne d’arrivée, a été disqualifié pour ne pas s’être arrêté dans la zone de pénalité comme cela lui avait été demandé. C’est donc au sprint que s’est joué le titre, avec la victoire de Léo Benjelloun-Touimi (AS Libourne) en 23’18’’38, 21 centièmes devant Quentin Chenuet (Gien Athlé Marathon).

La Décla

« Ma coach au CA Belleux, c’est grâce à elle que je fais tout ça. On a une relation fusionnelle. Quand elle me demande de faire un truc, j’essaye de le réaliser et j’y arrive souvent. Elle est toujours là pour me tirer vers le haut. »

Anaëlle Etna, titrée au javelot, a rendu un bel hommage à son entraîneure Jocelyne Jeannette. C’est d’ailleurs dans ses bras qu’elle est tombée, en versant des larmes de joie, après son premier essai mesuré à 47,15 m. A ce moment-là, la cadette première année du CA de Belleu, club associé de Sud Aisne Athlé, venait déjà d’exploser son record de plus de six mètres, elle qui était arrivée à Evry-Bondoufle avec un meilleur jet à 41,82 m. Elle a finalement fait encore mieux à sa deuxième tentative avec 49,07 m. « C’est une surprise. Je ne sais même pas comment vous expliquer, je suis un peu choquée », rigolait la lycéenne en Première STI à la rentrée, pleine de fraicheur. Comment expliquer cette progression soudaine ? « J’étais super bien au niveau de ma course d’élan. Je ne me sentais pas trop stressée et j’étais concentrée sur ce que je devais faire. » Aussi simple que cela.

Et Aussi

Grace Tade retrouve le sourire

Elle ne s’en cache pas, Grace Tade était très déçue vendredi après la finale du 100 m, conclue à la deuxième place en 11’’79 derrière sa coéquipière d’Athlé 91, Orane Doumbe (11’’62). « Ça m’a fait mal, reconnait-elle, en plus derrière une fille de mon club. Aujourd’hui, c’était la première place ou rien. » Ce fut donc l’or en 24’’53, face au vent (-1,2m/s), dans une course où la sprinteuse coachée par Alex Yves Koum n’a pas fait de détails, même si Yuna Kounga (AC Boulogne Billancourt) est allée chercher l’argent en 24’’88, son record personnel. Grace Tade partira le cœur plus léger à Tallinn, en compagnie d’Orane Doumbe. Les deux cadettes intègrent en effet le 4x100 m juniors pour disputer les championnats d’Europe. Leur club, Athlé 91, a marqué les esprits à domicile pendant les trois jours de compétition, avec treize breloques dont cinq en or. De quoi dominer largement les débats au tableau des médailles.

Des sauteurs haut perchés

De nombreux autres cadets se sont illustrés, en particulier dans les sauts. A la perche Lou-Anne Drouin (JA Montfort-Gesnois) a porté son record à 3,90 m et a « encore de la marge sur le plan technique, en particulier sur la dernière partie du saut ».Même réussite pour son homologue masculin Quentin Bouchet (Stade Niortais), qui a franchi pour la première fois de sa jeune carrière une barre à 4,90 m. La hauteur a tenu toutes ses promesses avec un podium prometteur : Mathis Le Scao (Pays de Fontainebleau), à 2,06 m (RP), devant Thibault Jegou (E. d’Athlétisme de Capbreton) et Enzo Muscedere ( 2,03 m tous les deux, RP pour le premier nommé). Quant à Eliott Bijou (Bordeaux Athlé), il a assumé son statut de favori au triple saut en s’imposant avec 15,08 m (+2m/s), malgré une course d’élan encore perfectible.
Les lanceurs n’ont pas été en reste, à commencer par les spécialistes du javelot avec le superbe duel entre Thomas Blaecke (EA Grenoble 38) et Nathan Proust (Stade Niortais), qui ont tous les deux amélioré leur marque de référence. Il a tourné à l’avantage du premier nommé avec 69,40 m, son dauphin voyant son meilleur jet mesuré à 68,69 m. Au poids, Milan Darot-Tocail (Paris UC) a réalisé la meilleure performance française de l’année en portant son record à 16,22 m.
Chez les juniors, le temps fort est venu du 800 m masculins, de très belle facture. Tom Sanfilippo (Montpellier A2M), après une première partie de saison perturbée par une blessure au genou, a montré qu’il avait de la ressource en allant chercher l’or assorti d’un record personnel en 1’50’’70. Enfin, au triple saut hommes, Gaël Tankoua (CA L’Hay les Roses) a été sacré avec 15,28 m (RP ; +1,2m/s), dans un concours dominé par le Portugais de l’AS Caluire et Cuire Filipe Barreto Silva avec 15,38 m (RP ; +1m/s).

A Bondoufle, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © G. Hamon - B. Daniel / Capture My Sport / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/10 >  
18/10 >  
28/09 > (3)
27/09 >  
20/09 >  
19/09 > (1)
13/09 >  
04/09 >  
30/08 >  
30/08 >  
le reste de l'actualité
22/10 >  
22/10 >  
22/10 >  
20/10 >  
19/10 > (1)
18/10 >  
17/10 > (1)
15/10 >  
15/10 > (1)
15/10 > (3)
12/10 >  
11/10 >  
11/10 > (1)
11/10 > (1)
07/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
27/09 > (1)
24/09 >  
24/09 > (1)
23/09 >  
20/09 >  
17/09 >  
15/09 > (1)
10/09 >  
rechercher
Fil
Info
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS