MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Match international cadets : « ça donne très envie de continuer »
1958
Commentez cette actualité
Match international cadets : « ça donne très envie de continuer »

L’Entente Franconville Césame Val d’Oise a organisé, les 31 juillet et 1er août une rencontre internationale à destination des U18, réunissant sept équipes, qui sont toutes reparties avec un grand sourire. Le directeur technique du club revient sur la genèse de cette grande première, amenée à se pérenniser, et sur ses premières retombées, déjà visibles.

Athle.fr : Pourquoi vous êtes-vous lancés dans l’organisation d’une compétition internationale à Franconville ?

Baptiste Lacourt : Avec Dominique Dufour, le président du club, on avait l’idée depuis 2018 de monter un évènement pour les moins de 18 ans, car nous avons au club beaucoup de petites pépites qui émergeaient de notre formation. Le constat était simple : c’est le moment où ils connaissent leurs premières compétitions internationales, avec beaucoup d’émotions, mais souvent peu d’expérience, encore plus depuis l’arrivée du Covid qui a annulé beaucoup de compétitions, comme les championnats nationaux. On trouvait qu’en France, il y avait un manque dans l’offre de  confrontation internationale, pour préparer les échéances tels que le Foje ou les Europe cadets. Nous étions inspirés par le meeting de Mannheim, destinés aux juniors. L’idée était donc de proposer quelque chose de niveau européen, voir mondial, plutôt que d’être un énième meeting national. Il y a déjà des gens qui font ça très bien.

Quelles ont été les étapes préparatoires ?

En 2019, on a monté un premier meeting, classique, en deux mois et demi, pour voir si on était capables de se lancer dans ce genre de projets. On a ensuite bossé sur une version internationale, pour les cadets, à l’horizon 2020. On a commencé à démarcher les élus des collectivités locales, puis est arrivé le Covid. On croyait qu’on allait repartir comme avant en 2021, mais évidemment, ça ne s’est pas passé comme ça. Il y avait beaucoup de contraintes, mais on a décidé de maintenir, et on a bien fait. On a mis en place tout ce qu’on pouvait pour respecter les mesures sanitaires, même si elles changeaient régulièrement. Pour les jeunes, le concours de circonstances a fait que notre rencontre a été une super opportunité, puisque tout a été annulé dans leur catégorie d’âge sur le plan international. Cela aurait été dommage pour eux de ne pas avoir ce genre de compétition avant de passer chez les juniors.

Comment êtes vous passés du format d’un meeting à celui d’une rencontre par équipes ?

En voyant l’annulation des championnats internationaux, on a pensé que c’était une bonne opportunité de basculer sur un match, car cela fédérerait plus de monde. On est partis sur quelque chose d’ouvert, avec prise en compte des huit meilleures performance pour établir le classement, afin de permettre à de petites délégations de venir participer. Puis le succès est venu rapidement : 48 heures après l’envoi de nos invitations, l’Espagne nous a répondu qu’ils viendraient, non pas avec 12 athlètes, mais avec 60 ! On a donc réfléchi pour faire quelque chose d’intéressant pour tout le monde sportivement, et on a ajouté un deuxième classement, prenant en compte 30 performances, presque comme aux Interclubs.

Il a aussi fallu composer avec un contexte sanitaire et sportif très contraignant...

Deux semaines avant l’évènement, on a appris que l’Ukraine était passée en zone orange, donc cela impliquait pour eux d’avoir une quarantaine à l’arrivée. On n’a donc pas pu les accueillir. Pour les autres, doit-on faire des tests PCR ou antigéniques ? A quel moment ? Après l’arrivée du pass sanitaire, s’est reposée la question de savoir qui pouvait rentrer sur le stade le samedi. Sur le dernier mois, cela a été intense et complexe de ce côté-là ! En plus, il faut voir ça à l’échelle d’un club, pas celle d’une fédé ou d’un département. Cela a un impact sur les équipes. Je dois dire que dans ce domaine, on a été bien épaulés par Pierre Weiss, qui nous a permis, avec sa grande expérience, de fluidifier les contacts avec les fédérations étrangères.

Quels ont été les ressources et les moyens mis en œuvre pour réussir une telle entreprise ?

Au niveau humain, cela représente un noyau dur de quatre-cinq personnes dédiées au projet depuis trois ans, et une accélération au cours des sept derniers mois, avec plus de monde mobilisé. Sur place, du vendredi au dimanche, cela monte à 80 à 100 bénévoles, dont 60 pour le jury, mais aussi pour le transport, la restauration, l’accueil et la traduction, de l’aéroport à l’arrivée jusqu’à l’aéroport au retour. C’est une logistique assez lourde, qui fait appel à plein de corps de métier différents.

Quels ont été vos appuis et partenaires ?

Au premier rang de nos aides, on a été très soutenus par le département du Val d’Oise, qui a cru en nous dès le début et nous a beaucoup aidés dans la réalisation du projet, et pour sa mise en images. On a également eu l’aide de la Ville de Franconville, du CD 95 et de la LIFA. Côté privé, Eurocom et son fondateur Jean-Luc Schneider ont fait un boulot énorme pour donner du relief à l’évènement, notamment pour l’habillage du stade et la communication. L’accueil a été pris très au sérieux, et le retour des fédérations étrangères a été très bon, ça donne très envie de continuer !

Quelles retombées espérez vous pour votre club ?

On s’est rendu compte qu’on était peut-être pas assez portés sur l’évènementiel, alors que ça fait bouger les choses. Avoir un gros évènement comme ça dans le Val d’Oise, ça a resserré nos liens avec tous les acteurs de l’athlétisme local. C’est forcément un plus, parce qu’on avance ensemble vers des objectifs communs. En tant que club, on a la sensation d’être dans notre rôle, d’animer notre territoire et de faire du développement. Nous en sommes contents et fiers. On perçoit aussi que cela permet d’obtenir des avancées qu’on aurait pas eues avant. Sur notre stade, il y a plein de petites choses à rénover ou aménager. Par exemple, nous avons dû décentraliser les concours de disque et de marteau, car nous n’avions pas les installations adéquates chez nous. A l’issue de l’évènement, l’adjoint au Maire est venu nous voir et nous a dit : « l’année prochaine, le marteau et le disque, ce sera à Franconville ! » Cela va nous permettre d’évoluer et de moderniser nos infrastructures.

Quel avenir envisagez-vous pour votre rendez-vous ?

Bonne question ! On va en discuter, prendre en compte les réalités financières mais aussi les contraintes logistiques, pour trouver la bonne formule entre un meeting, un match, ou autre… En tout cas, il y a la volonté de pérenniser cet évènement à destination des jeunes !


FFA
Fédération Française d'Athlétisme
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
10/09 >  
02/09 >  
12/08 >  
23/07 > (1)
03/06 >  
29/04 > (2)
27/04 >  
14/04 >  
09/04 > (1)
11/03 > (2)
le reste de l'actualité
22/09 >  
04/09 >  
01/09 >  
18/08 >  
17/08 > (15)
19/07 >  
19/07 > (3)
28/06 > (1)
22/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
09/06 > (7)
03/06 >  
03/06 >  
27/05 >  
25/05 > (4)
19/05 >  
11/05 > (1)
11/05 >  
04/05 >  
30/04 > (7)
16/04 >  
09/04 > (6)
02/04 > (5)
26/03 > (5)
rechercher
Infos Clubs
Covid
Outils de Com
clubs
Fil
Info
10/09 (17h51)
Mise en ligne du PV n°12 du Bureau Fédéral du 12 juilet 2021
10/09 (10h51)
Une formation pour les speakers en octobre
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
24/08 (16h55)
Poste à pouvoir à l’Union Sportive Vendômoise Athlétisme
24/08 (11h24)
L’US Colomiers recherche un entraîneur Sprint, Sauts, Lancers
23/08 (17h19)
Agent Administratif de la Ligue d’Athlétisme d’Occitanie (LAO)
17/08 (10h15)
Retrouvez les nouvelles mesures sanitaires pour la rentrée dans la circulaire n° 39 du 12 août 2021
27/07 (14h28)
Athlétisme Magazine n°592 (été 2021), disponible dès à présent au numéro !
26/07 (16h02)
Le CAM Vallée du Cher - Controis (41) recrute un Coach sportif
12345
Organisme de
Formation
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS