MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe de cross-country : 8 bonnes raisons de suivre la compétition
7844
Commentez cette actualité(2)
Championnats d’Europe de cross-country : 8 bonnes raisons de suivre la compétition

Deux ans après Lisbonne, les Bleus retrouvent les championnats d’Europe de cross-country ce dimanche à Dublin. Tour d’horizon des enjeux du week-end, entre grandes ambitions et nouveaux visages à découvrir dans les labourés de la verte Erin.

1. Le grand défi de Gressier

Triple champion d’Europe chez les U23 (2017, 2018, 2019), Jimmy Gressier est prêt pour le grand saut chez les seniors. Treizième sur 5000 m aux Jeux de Tokyo l’été dernier, le crossman du Boulogne-sur-Mer AC a pris encore plus d’ampleur depuis son dernier titre continental à Lisbonne. Ces dernières semaines, il a remporté les France sur cross court, puis le cross d’Allonnes, ce qu’aucun Français n’avait fait depuis plus de quinze ans, preuve de sa forme étincelante et de son niveau. Mais pour rallier une nouvelle fois la ligne d’arrivée en tête, il lui faudra venir à bout du prodige norvégien Jakob Ingebrigtsen. Quatre fois (oui, quatre!) vainqueur chez les juniors de 2016 à 2019, le champion olympique du 1500 m a décidé de zapper le passage par la case « espoirs », et sera le grand favori de ces championnats d’Europe, prévus pour être son gros temps fort de l’hiver, puisque sa participation aux Mondiaux en salle à Belgrade est peu probable, selon les informations distillées par son paternel de coach. Le Turc Aras Kaya, vainqueur en 2015, 2016 et 2019, mais aussi l’Italien Yemaneberhan Crippa, le Belge Isaac Kimeli et l’Espagnol Carlos Mayo seront, de l’aveu même de Gressier, à surveiller de très près.

2. Manon Trapp voit haut

Championne de France Elite il y a un mois à Montauban, Manon Trapp a décidé de s’aligner chez les espoirs en Irlande. Avec la ferme intention de faire mieux que sa neuvième place obtenue au Portugal il y a deux ans, chez les moins de 20 ans. Depuis, la Francilienne d’origine s’est installée du côté d’Aix-les-Bains, et semble avoir passé un cap. Passionnée de cross, elle s’est préparée minutieusement pour cette échéance, avec l’espoir d’aller tutoyer les meilleures du continent.

3. Le relais mixte fera le show

Initié en 2016, le relais mixte, composé d’équipes de deux femmes et deux hommes, s’est progressivement imposé dans le programme des championnats d’Europe, avec sa formule rapide (une boucle par relayeur) et pleine de rebondissements. Déjà deux fois médaillée par le passé, l’équipe de France se présentera au départ avec Alexis Miellet, Azeddine Habz, Alexa Lemitre et Aurore Fleury. Cette dernière est une spécialiste de l’exercice, puisqu’elle figure parmi les pionniers au palmarès des championnats de France, son club de Nancy Métropole Athlé s’étant imposé à Montauban pour la grande première en 2021.

4. Un vent de fraîcheur chez les seniors

Parmi les douze seniors sélectionnés (hors relais mixte), cinq n’ont aucune sélection en équipe de France A. Si Leila Hadji et Méline Rollin comptent bien quelques capes chez les jeunes, Valentine Chapelotte et Duncan Perillat, sont eux de vrais « petits bleus ». Le marathonien de Neuilly-Plaisance Sports et la demi-fondeuse d’Athlé Bocage Vendée feront leurs débuts dans une compétition internationale. Pour Mekdes Woldu, naturalisée Française cet été après dix ans passés dans l’Hexagone, ce sera aussi une grande première en bleu-blanc-rouge.

5. Des jeunes à découvrir

Les championnats d’Europe de cross sont souvent l’occasion de découvrir de nouveaux visages, appelés à prendre la relève du demi-fond français dans quelques années. Sept des douze juniors, ainsi que Baptiste Fourmont chez les espoirs, goûteront aux joies de l’équipe de France pour la toute première fois de leur carrière. Cinq des douze espoirs n’ont qu’une seule sélection à leur palmarès. Tous espèrent être les nouveaux Gressier, Hay ou Palcau, qui se sont révélés à partir de 2015 et ont depuis progressé jusqu’aux sommets du demi-fond français.

6. Des anciennes toujours dans le coup

Ce week-end, Sophie Duarte devrait prendre le départ de ses dixièmes championnats d’Europe de cross. Une sacrée performance pour la fondeuse du CA Balma, qui rejoindra donc Laurane Picoche au deuxième rang français, juste derrière Christine Bardelle (onze participations). A 40 ans, Duarte est toujours un pilier de l’équipe de France, huit ans après son titre obtenu à Belgrade. L’une de ses grandes rivales de l’époque, l’Irlandaise Fionnalua McCormack s’apprête à prendre son seizième départ dans cette compétition, qu’elle a remportée en 2011 et 2012. Le tout à domicile, et une semaine seulement après avoir porté son record à 2h23’58’’ lors du marathon de Valence (Espagne) !

7. Parce que Dublin est une vraie terre de cross

L’Irlande et sa capitale sont parmi les hauts lieux du cross-country à travers le monde. La ville a accueilli les Mondiaux de la spécialité en 2002 (victoires de Kenenisa Bekele et Paula Radcliffe), vingt-trois ans après Limerick, l’une des cités du sud de l’île celte. En 2009, déjà, les championnats d’Europe avaient eu lieu à Dublin. Les Bleus y avaient récolté cinq médailles, dont un doublé chez les espoirs avec Nouredine Smaïl et Hassan Chahdi. Au pays de John Treacy et de Sonia O’Sullivan, le public et la ferveur ne devraient pas manquer aux abords du parcours, tracé au sein du centre national d’entraînement irlandais, pour le plus grand bonheur des engagés, et pas seulement ceux qui porteront le maillot vert floqué d’un trèfle.

8. Parce que la compétition est diffusée en direct

Comme chaque année, l’Association Européenne d’Athlétisme retransmettra l’évènement en clair et en direct dimanche à partir de 11h (10h heure locale) sur sa plateforme All Athletics, ainsi que sur son site Internet. Athle.fr vous proposera également une couverture complète, avec l’intégration du flux vidéo et les réactions des Français après chacune des courses. Les réseaux sociaux de la Fédération seront également mobilisés pour vous faire vivre l’évènement et ses coulisses en direct.

La rédaction

Retrouvez la sélection complète de l'Equipe de France en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Chokri Yousfi - 09/12 (16h20)
En esperant que cette fois le direct ne sera pas payant comme les France !!
Didier Lieven - 09/12 (13h54)
C'est bien aussi avec les horaires : 10:00 - U20 Men 10:28 - U20 Women 10:50 - U23 Men 11:23 - U23 Women 12:21 - Mixed Relay 13:13 - Senior Men 13:53 - Senior Women J'ai toujours aimé les horaires à la minute près ;)
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/08 >  
16/08 >  
16/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
14/08 >  
14/08 >  
14/08 >  
le reste de l'actualité
14/08 >  
11/08 > (8)
09/08 > (1)
08/08 >  
05/08 >  
02/08 > (1)
28/07 >  
25/07 > (3)
22/07 >  
18/07 >  
18/07 >  
18/07 >  
17/07 >  
16/07 >  
15/07 > (3)
14/07 >  
13/07 >  
11/07 > (19)
10/07 > (1)
09/07 >  
08/07 >  
06/07 > (1)
05/07 >  
04/07 >  
04/07 >  
rechercher
Fil
Info
01/07 (08h26)
Retrouvez les start-lists de la finale nationale des Pointes d'Or à Saint-Renan
01/07 (00h00)
L'Agenda de Juillet 2022 ...
30/06 (08h55)
Meeting National à thème d'Halluin (H-F) : les résultats
22/06 (10h36)
Le Comité d’Athlétisme du Maine et Loire recherche un Conseiller Technique Fédéral (H/F)
19/06 (20h33)
Meeting National de Thonon-les-Bains (ARA) : les résultats
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS