MES ACCÈS
Compétitions en direct (4)
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Jimmy Gressier : « Partager les émotions me donne de la force »
4601
Commentez cette actualité
Jimmy Gressier : « Partager les émotions me donne de la force »

C’est en attendant sa valise dans le hall de l’aéroport Charles-De Gaulle que Jimmy Gressier s’est plié, de bonne volonté, à l’exercice de l’interview lundi, à son retour de Dublin. Le médaillé de bronze des championnats d’Europe de cross 2021, également champion par équipes avec ses camarades de jeu, revient pour athle.fr sur ses progrès récents, son attachement familial et ses envies dans les prochaines semaines et mois.

Jimmy, vous disiez dimanche après votre course que vous aviez du mal à réaliser la portée de votre victoire par équipes avec vos camarades, votre sixième à titre personnel…

Depuis, j’ai réalisé, surtout quand j’ai discuté avec Yann Schrub, Duncan Périllat et Félix Bour : ils avaient des étoiles plein les yeux. Ils m’ont dit être fiers de ce qu’on a accompli, et c’est vrai que c’est quelque chose de beau. C’est aussi dans le plaisir de mes coéquipiers que je me retrouve, j’aime beaucoup partager les émotions. Ça m’aide à savourer encore plus cette belle victoire. Six de suite, c’est quand même incroyable, un truc de fou ! Je disais ce matin en rigolant qu’à la Fédération, il faudra bientôt mettre des statues de tous ceux qui ont remporté cette médaille. Ça donne une belle image de l’esprit collectif dans un sport individuel.

Une bonne partie de votre famille avait fait le déplacement en Irlande…

Ce n’était pas la première fois, ils étaient déjà là à Tilburg quand j’ai gagné en 2018. Mes parents étaient également à Chia en 2016. Là, il y avait mon grand-père, mes deux frères et ma mère. C’est important de les avoir à mes côtés, et de les voir heureux. Financièrement, j’ai l’opportunité de pouvoir les faire venir, donc j’en profite. Ce sont des souvenirs qui resteront gravés. Je ne voudrais pas arriver au jour où mon grand-père ne sera plus parmi nous et me dire : « merde, t’aurais dû ». Le décès de ma grand-mère il y a quelques temps m’a fait réfléchir, et je crois qu’il faut profiter des moments de sport en famille, parce qu’il n’y a rien de plus beau que de voir le bonheur et la fierté dans les yeux de mon grand-père quand il me voit courir. Cela me donne beaucoup de force.

Par rapport à votre dernière victoire chez les espoirs, il y a deux ans à Lisbonne, qu’est-ce qui a changé pour vous ?

J’ai gagné en maturité, dans la gestion de course. Dimanche, j’aurais pu craquer en voulant aller chercher la deuxième place. La première place n’était pas jouable, c’est certain, mais la deuxième l’était peut-être, avec un autre format de course. Mais il y avait un risque d’aller chercher plus gros et de tout perdre. Récupérer dans les moments où j’étais moins bien, c’est ce qui m’a permis d’aller chercher ma première médaille chez les seniors. Après, ce qui était moins bien, c’est la zone de confort dans laquelle je me suis mis à l’Insep ces derniers temps, en faisant la plupart de mes séances d’entraînement dans la salle couverte. J’ai senti dans les côtes que j’étais moins puissant que j’aurais pu l’être. C’est entièrement de ma faute, c’est moi qui ai fait chier (sic) mes coaches pour qu’on reste dans la salle, parce que j’aime avoir de bons appuis. Je commence à être un peu plus pistard, ma priorité est là, désormais.

On ne vous verra donc plus dans les labours dans les prochains mois ?

Pour cette saison, c’est fini. Je vais maintenant me faire plaisir sur la route avec une ou deux courses, avant de prendre des vacances. Ensuite, je préparerai la saison en salle cet hiver, avec des distances plus courtes que d’habitude, pour travailler spécifiquement ma vitesse. Plus tard, je ferai une prépa plus longue en vue de la Coupe d’Europe du 10 000 m et les championnats du monde puis d’Europe. J’aimerais faire le 5000 m à Eugene et le 10 000 m à Munich.

Vous aviez laissé entendre sur vos réseaux sociaux l’an passé que votre avenir pourrait se jouer avec des barrières et des rivières…

J’ai fait un steeple en 2020 (NDLR : 8’24’’72 à Décines le 29 août). Je voulais vraiment voir ce que j’étais capable de faire sur cette distance, avec un de mes coaches, Adrien Taouji, qui est spécialiste du steeple. J’ai terminé à deux secondes des minima pour les Jeux, mais les Jeux ont été décalés. L’année suivante, on a beaucoup discuté, et mes coaches pensent que je suis en mesure de battre le record de France du 5000 m, donc ils veulent que je me prépare pour cela. C’est une distance qui demande de la maturité et des courses répétées pour la maitriser vraiment. La porte n’est pas fermée au steeple, mais pour l’instant, j’ai quelques petits trucs à faire sur 5000 m…

Propos recueillis par Etienne Nappey

Jimmy Gressier
Age / Sél.24 ans / 7 A
ClubBoulogne-sur-mer ac
SpécialitéCross - 3 000 m - 5 000 m - 10 000 m - 10 km
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/01 >  
12/01 >  
14/12 >  
03/12 >  
04/10 >  
23/09 >  
18/05 >  
13/05 >  
29/04 >  
20/04 >  
le reste de l'actualité
21/01 >  
21/01 > (2)
20/01 >  
17/01 >  
17/01 >  
14/01 >  
14/01 >  
13/01 >  
13/01 >  
11/01 >  
10/01 > (2)
07/01 >  
07/01 >  
06/01 >  
01/01 >  
31/12 >  
29/12 >  
27/12 > (1)
23/12 > (1)
20/12 > (1)
20/12 >  
17/12 > (1)
13/12 > (2)
12/12 >  
12/12 > (1)
rechercher
Fil
Info
03/10 (15h19)
Coupe de France à Blois : inscription des athlètes
01/10 (00h00)
L'Agenda d'Octobre 2021 ...
23/09 (16h42)
Test-match Equipe U23 Tout Rennes Court : la sélection
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS