MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Ludovic Ouceni : « Je ne me vois pas louper Paris 2024 »
2552
Commentez cette actualité
Ludovic Ouceni : « Je ne me vois pas louper Paris 2024 »

A trois jours de fêter son 21e anniversaire, Ludovic Ouceni s’est offert un joli cadeau samedi dernier en s’appropriant le record de France espoirs du 400 m en salle. Son chrono de 46’’40 fait même de lui le sixième performeur français de tous les temps sur le double tour de piste indoor, seulement devancé par Leslie Djhone (45’’54 aux Europe en salle en 2011), Stéphane Diagana, Thomas Jordier, Yoann Decimus et Marc Raquil. Rien que ça. Rencontre avec un Francilien qui pense d’autant plus Paris 2024 qu’il a grandi au pied du stade de France.

Vous aviez la sensation d’avoir ce record de France dans les jambes en arrivant à Eaubonne ?

Je le croyais possible, oui. On sortait d’un bon stage à La Réunion avec mon entraîneur Marc Vecchio et tout mon groupe d’entraînement de l’Insep et, pour ma rentrée il y a quinze jours, déjà à Eaubonne, j’avais couru en 46’’90, mon record personnel. J’ai senti que je me rapprochais du record de France de mon partenaire d’entraînement Fabrisio Saidy et j’ai commencé à penser à ses 46’’67. La semaine suivante, on a voulu tenter de le battre à Lyon avec Fabrisio mais on est restés loin du compte. Et j’avais cette seconde chance juste dernière à Eaubonne aux championnats d’Île-de-France…

Vous pouvez nous raconter la course telle que vous l’avez vécu ?

Bizarrement, je me sentais lent lors du premier 200 m. Des bonnes sensations mais sans plus, alors que j’avais de très bonnes jambes à l’échauffement. Et puis en abordant la deuxième moitié de course - j’étais couloir 6 - j’aperçois Fabrisio en train de m’encourager en bord de piste. Ça m’a bien boosté pour finir fort. Mais ce qui est dingue, c’est que j’ai l’impression de voir assez clairement ce qui aurait pu être mieux dans ma course : mon départ n’est pas comme d’habitude et mon finish n’est pas mon meilleur, j’aurais pu finir avec encore plus de vitesse !

Vous venez plusieurs fois d’évoquer Fabrisio Saidy, champion d’Europe U23 en 2019. Que représente-t-il pour vous ?

Il a deux ans de plus que moi et il est comme mon grand frère. Il a participé à battre ce record. Il est toujours là pour moi à l’entraînement, on se tire vers le haut, un jour c’est lui, un jour c’est moi. J’ai même eu l’impression qu’il était fier : il a perdu le record mais ça reste à la maison !

Ce chrono vous rapproche des minima pour les Mondiaux en salle de Belgrade, fixés à 46’’10… C’est un objectif ?

Pas vraiment. Enfin, ce n’était pas le plan initial de prolonger la saison indoor si loin en mars. Après, si les minima venaient à tomber, on en rediscutera avec mon coach… Mais nous sommes surtout tournés vers la saison estivale, à commencer par les championnats de France espoirs et les Elite, et voir ensuite où tout ça m’amène par rapport aux échéances internationales : ce sera un gros été, avec des Mondiaux et des championnats d’Europe.

Vous avez connu des saisons 2019-2020 perturbées par les blessures : tout ça est derrière vous ?

Ça remonte précisément aux Jeux olympiques de la jeunesse en octobre 2018. Je me fais un ‘’grade 2 C’’ (claquage) à l’ischio-jambier, un truc visiblement assez classique. Mais c’était ma première blessure et je l’ai mal gérée : des soins mal réalisés de ma part et de celle du kiné, je veux courir quand même et je tire sur la corde… J’ai fait plein de récidives. Mais c’est derrière moi. Je le prends comme une leçon : un athlète doit apprendre à écouter son corps.

Au départ, vous êtes un coureur de 800 m, descendu ensuite sur le tour de piste…

Oui, mon club du Pierrefitte Multi Athlon Villetaneuse a une grosse tradition de demi-fond et j’ai démarré sur 800 m. J’ai commencé le 400 m en 2017, avant de me spécialiser sur le 400 m en 2020. A la base, depuis que je suis tout petit j’aime le sprint, c’est là où je prends le plus de plaisir. Et puis l’avantage du 400 m, c’est qu’il y a les relais, là où le 800 m, c’est une seule course. Le relais, c’est important pour moi. C’est une sensation différente de l’individuel, un esprit d’équipe que j’adore. Sur les grosses compétitions, je suivais les 4x400 m sur les réseaux sociaux et je me disais que ça devait être incroyable d’en être.

Et vous en êtes au point d’avoir disputé les J.O. de Tokyo, tenant l’objectif que vous vous fixiez dès 2018 dans une interview pour le département de Seine-Saint-Denis où vous disiez : « L’idéal serait une expérience en relais à Tokyo avant Paris, mon vrai objectif… » Vous êtes dans les temps !

Depuis tout petit, c’est un rêve d’être en équipe de France. Dès 17 ans, j’ai eu la chance de pouvoir prendre cette bonne habitude (ndlr : il est notamment médaillé de bronze aux championnats d’Europe cadets en 2018), et là, depuis l’an passé, ça s’accélère avec les relais. Les Relais mondiaux à Chorzow pour ma première, le titre aux championnats d’Europe espoirs de Tallinn et puis la participation aux Jeux de Tokyo… Bon, on est repartis amers d’être éliminés dès les séries. Mais ça me donne encore plus envie de faire partie du relais des J.O. de Paris, viser le podium et la plus belle médaille possible. En 2024, en plus de l’individuel et du relais classique, il y aura aussi une épreuve mixte en relais. Or, ma petite sœur Laureen court aussi le 400 m (ndlr : vice-championne de France en salle et médaillée de bronze en plein air sur 400 m chez les juniors en 2021)… On aimerait bien s’y retrouver, forcément. Ce serait un énorme plaisir pour la famille. On habite à dix minutes du Stade de France, je passe devant à chaque fois que je rentre de l’Insep… Peu importe l’épreuve, l’individuelle, le relais, le relais mixte, je ne me vois pas louper ça !

Propos recueillis par Guillaume Willecoq pour athle.fr

Ludovic Ouceni
Age / Sél.21 ans / 3 A
Club-
Spécialité400 m - 800 m - 4 x 100 m - 4 x 400 m
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/09 >  
25/08 >  
23/08 >  
22/08 >  
28/07 >  
21/04 >  
04/02 >  
19/01 >  
12/01 >  
14/12 >  
le reste de l'actualité
28/09 >  
27/09 > (10)
26/09 >  
21/09 >  
20/09 >  
19/09 > (1)
19/09 >  
19/09 >  
18/09 >  
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
14/09 >  
14/09 >  
12/09 > (2)
09/09 > (1)
09/09 > (2)
08/09 >  
07/09 >  
07/09 >  
06/09 >  
05/09 > (2)
02/09 >  
rechercher
Fil
Info
01/07 (15h57)
L'Entente Jura Centre Athlétisme recherche un(e) entraîneur(e)
01/07 (08h26)
Retrouvez les start-lists de la finale nationale des Pointes d'Or à Saint-Renan
01/07 (00h00)
L'Agenda de Juillet 2022 ...
30/06 (08h55)
Meeting National à thème d'Halluin (H-F) : les résultats
22/06 (10h36)
Le Comité d’Athlétisme du Maine et Loire recherche un Conseiller Technique Fédéral (H/F)
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS