MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France cadets-juniors en salle : Erius égale Lemaitre
5648
Commentez cette actualité
Championnats de France cadets-juniors en salle : Erius égale Lemaitre

Les sprinters ont marqué de l'empreinte de leurs pointes la première journée du rendez-vous national des U18 et U20. Jeff Erius a égalé le record de France juniors du 60 m en 6’’64, alors que Vanessa Lokuli est devenue la troisième meilleure performeuse hexagonale de tous les temps chez les cadettes en 7’’42. Les sauteurs se sont également mis en évidence, avec les victoires autoritaires de Thomas Martinez à la longueur cadets, Sohane Aucagos au triple saut juniors et Elise Russis à la perche U20.

La Perf'

Erius n’est pas rassasié

Jeff Erius n’est pas du genre partageur. Alors égaler le record de France juniors du 60 m de Christophe Lemaitre en 6’’64, avant de remporter la finale en 6’’65 (6’’71 en séries), ne lui a arraché qu’un petit sourire. « Je suis satisfait mais c’est la deuxième fois que je suis codétenteur, donc ça ne me fait pas forcément plaisir, même si ça reste une bonne compétition », faisait-il la moue quelques minutes après avoir remporté le titre. Une référence à la meilleure marque nationale sur 60 m cadets, qu’il partage depuis février 2021 en 6’’78 avec Sébastien Jamain et Ladji Doucouré.
La bonne nouvelle, c’est que le junior première année de Strasbourg Agglomération Athlé a encore un peu de temps devant lui pour faire tomber le chrono de référence de l’Aixois. « Au pire, il me restera l’année prochaine, ça n’est pas plus mal. » L’élève de Fabien Lambolez au pôle de Poitiers n’aura peut-être pas besoin d’attendre si longtemps. Il participera en effet le week-end prochain aux championnats de France Elite, où il retrouvera notamment Jimmy Vicaut, meilleur performeur français de l’hiver en 6’’59. En ayant en tête qu’il a encore de la marge : « En demies, j’ai été surpris de mon départ, ce qui fait que mon deuxième appui n’a malheureusement pas pu suivre. Ça aurait pu donner un meilleur chrono, mais c’est le jeu. » Le sprinter de bientôt 17 ans visera le podium à Miramas. Et aura un œil, voire deux, sur le chrono.

Le Temps Fort

Lokuli s’offre le premier doublé du week-end

La première impression n’est pas toujours la bonne. Empruntée en séries avec un chrono de 7’’65 à cause d’un « départ loupé », pendant que Shana Lambourde (AC du Pays de Meaux) améliorait sa meilleure performance française de l’hiver de quatre centièmes en 7’’51, Vanessa Lokuli a vite accéléré le tir. En récupérant son bien en demi-finales en 7’’50, puis en réalisant une démonstration de force en finale, conclue en 7’’42. « Franchement, je ne pensais pas du tout pouvoir courir sous les 7’’50, c’est génial, savourait la cadette première année de l’Amiens UC. Après la série, je suis restée avec mon coach, qui m'a donné des conseils. Je me suis dit que rien n'était fini. » Avec ce chrono, l’élève d’Erwan Mouaddib devient la troisième meilleure performeuse française de tous les temps, derrière la recordwoman de France Paméra Losange (7’’38) et la détentrice du record des championnats, Fabé Dia (7’’41). Impressionnant pour une athlète qui fêtera seulement ses 16 ans le 24 février.

Avec non pas un mais deux cadeaux d’anniversaire athlétiques, puisque Vanessa Lokuli est allée chercher, quelques dizaines de minutes après sa troisième ligne droite, une autre couronne nationale à la longueur. « Je me suis fait peur au début, reconnaissait-elle. Je n’avais rien dans les jambes lors des deux premiers essais. Au troisième, je retombe à 5,88 m et je me remets en confiance. » Elle l’emporte finalement avec 5,96 m au cinquième, une performance à 18 centimètres de son record personnel. « Je suis très contente, j’étais venue pour le doublé et je voulais assumer mon statut de favorite dans ces deux épreuves », expliquait celle qui revendique pour l’instant un penchant plus fort pour le saut horizontal, comparé à la ligne droite. Avant de conclure, pleine de sagesse : « Je suis jeune, je sais qu’il va falloir confirmer plus tard. Mais je fais ça pour m’amuser. »

Le Chiffre

2

Thomas Martinez n’a validé que deux sauts en finale de la longueur. Et encore, le second n’a été mesuré qu’à 5,62 m, une performance anecdotique pour lui. C’est donc grâce à son premier bond, mesuré à 7,33 m, que le polyvalent cadet a décroché l’or. Une semaine après être déjà monté sur la plus haute marche du podium le week-end dernier à Rennes, mais à l’heptathlon, le sociétaire de Martigues Sport Athlé se ressentait encore d’une « petite gêne à la cheville » et n’a sauté que trois fois. De quoi être « super fier de (s)a performance », avec par ailleurs une quatrième tentative mordue d’un rien mais très prometteuse, aux alentours de 7,50 m. Ce dimanche, l’athlète coaché par Tristan Bessière compte reproduire la même stratégie au triple saut, dont il sera le grand favori avec ses 15,28 m. « Avec la claque et le soutien du public, on va tout envoyer dès le début pour essayer d’aller chercher un record sur un seul essai. » Sacré programme.

La Décla

« Je m'étais tellement mis de pression pour gagner qu’après avoir été assurée du titre, c'est un peu redescendu. »

Vice-championne du monde juniors à Nairobi l’été dernier, Elise Russis tenait à assumer son statut de patronne au niveau national, pour sa dernière année dans la catégorie. Et elle avait fort à faire en étant talonnée aux bilans par Léa Mauberret (EA Grenoble 38), seulement un centimètre derrière elle (4,24 m contre 4,23 m). Après avoir toutes les deux franchi quatre mètres au premier essai, la perchiste du Stade Sottevillais 76 a fait le bon choix stratégique en faisant l’impasse à 4,05 m. Une barre qui a été fatale à sa dauphine grenobloise, ainsi qu’à Eva Guingouain (3,90 m, après une double impasse). Elise Russis s’est ensuite attaquée sans réussite à une barre à 4,25 m, soit un centimètre de plus que son record personnel. Elle aura encore deux nouvelles chances d’aller plus haut, à Miramas lors des France Elite le week-end prochain, puis le samedi 5 mars à Rouen lors d’un « gros concours qui va (la) tirer vers le haut ».

Et Aussi

Aucagos s’offre le record des championnats

Autrice d’un concours dense, avec quatre triple sauts au-delà des 13 mètres, Sohane Aucagos a fait coup double avec l’or et le record des championnats. Avec 13,28 m, elle améliore de douze centimètres la marque d’Haoua Kessely, qui tenait depuis 2007. Mais c’est le record de France U20 indoor de Yanis David (13,50 m) que la sociétaire de l’Athletic Clubs 92 a dans le viseur. Elle pourra s’y attaquer lors des championnats de France Elite, une compétition lors de laquelle l’élève de Benjamin Compaoré visera le titre sans rougir. Chez leurs homologues masculins, Graig Briquet (CA Montreuil 93) l’a emporté aisément avec 15,10 m, malgré une talonnade au pied droit qui l’a obligé à « serrer les dents ».

Des sauteurs en hauteur spectaculaires

Toujours côté sauts, les spécialistes de la hauteur ont offert un superbe spectacle chez les juniors. Côté piste, avec Moustafa Diane (ASFI Villejuif Athlétisme) et William Almayrac (Athlétisme Metz Métropole) à 2,09 m, soit quatre centimètres de plus que ce qui était jusqu’ici la meilleure performance française de l’année. Mais aussi côté show, puisque le second nommé, devancé aux essais pour l’or, a réalisé un superbe salto arrière pour fêter sa performance. Chez les cadettes, les trois premières ont amélioré leur record personnel. Jade Marquis Laine (Etoile Oignies) est montée sur la plus haute marche du podium avec 1,71 m, en devançant aux essais Maëva Bastien (US Pointe-des-Galets). A la perche cadets, encore une meilleure marque en carrière avec les 4,85 m d’Augustin Becquet-Perigon (EC Orléans Cercle Jules Ferry).
Enfin, retour sur la ligne droite avec les victoires sur 60 m de la junior Lauraline Lerus en 7’’51 (record personnel égalé) et du cadet Dejan Ottou (Nantes Métropole Athlétisme) en 6’’91, devant son public. Deux sprinters qui viseront le doublé dimanche sur 200 m. Sur 60 m haies, le cadet Théo Pedre (Entente Franconville Cesame Val d’Oise) a évité de peu la chute pour s’imposer en 7’’83 (7’’75 en séries), alors que le junior Oscar Dugue (Caen Athletic Club) a gagné un dixième sur son record en une compétition pour monter sur la plus haute marche du podium en 7’’79.

La rédaction
Photos : © Capture My Sport / FFA

Tous les résultats des championnats en cliquant ici
Tous les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici
Retrouvez le replay des championnats de France Cadets-Juniors sur Athlé TV
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

Jeff Erius
Age / Sél.18 ans / 2 J
ClubStrasbourg agglomeration ath
Spécialité100 m - 4 x 100 m
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
26/06 >  
25/06 > (1)
24/06 >  
24/06 >  
23/06 >  
12/06 >  
29/05 >  
28/05 >  
27/05 >  
27/05 >  
le reste de l'actualité
24/06 > (2)
24/06 >  
24/06 >  
23/06 > (2)
23/06 > (4)
23/06 >  
21/06 > (4)
20/06 > (4)
20/06 >  
20/06 > (2)
18/06 > (4)
17/06 >  
17/06 >  
17/06 > (1)
17/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
14/06 > (1)
13/06 > (2)
10/06 > (1)
rechercher
Compétitions en direct (3)
Fil
Info
12345
Défi
Perf
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS