MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France cadets-juniors : Lambourde prend sa revanche
6515
Commentez cette actualité
Championnats de France cadets-juniors : Lambourde prend sa revanche

Déçue après sa troisième place sur 60 m samedi, Shana Lambourde a survolé la finale du 200 m juniors en 23’’98. Un chrono à seulement deux centièmes du record de France indoor de sa catégorie. La deuxième journée du rendez-vous national à Nantes a également été marquée par les doublés des cadets Thomas Martinez (triple saut après la longueur samedi) et Dejan Ottou (200 m après le 60 m hier), alors que la perche juniors a tenu toutes ses promesses avec la victoire d’Anthony Ammirati à 5,45 m aux essais devant Mathis Prod’homme.

La Perf'

Lambourde casse les barrières

Surmotivée. C’est l’état d’esprit dans lequel Shana Lambourde a pris le départ du 200 m ce dimanche. Troisième samedi du 60 m en 7’’57, après, selon ses propres mots, « des temps extraordinaires » en séries (7’’51) et demies (7’’54), la cadette de l’AC du Pays de Meaux avait une revanche à prendre. « J’avais la finale dans les jambes hier, mais j’ai fait un faux appui incroyable, qui a détruit ma course », regrettait-elle. Un scénario interdit sur le tour de piste. « C’était ma course, je n’avais pas le droit de la louper contrairement au 60 m. » L’élève de Marvin Calmels a joint le geste à la parole, avec une série dominée en 24’’48 avant de lâcher les chevaux en finale. En 23’’98, elle descend pour la première fois de sa carrière sous les 24’’ (ancien record indoor : 24’’31) et s’approche à deux centièmes du record de France de Serena Kouassi. Très fort, mais pas suffisant pour satisfaire totalement la sprinteuse très ambitieuse. « C’est une étape de franchie, même si je visais la meilleure performance mondiale de ma catégorie (23’’93). » Ce sera peut-être chose faite dès le week-end prochain à Miramas, où elle s’exprimera dans la cour des grandes à l’occasion des championnats de France Elite.

Le Temps Fort

Des perchistes heureux

A les voir poser, rigolards, pour la vice-championne du monde juniors Elise Russis, smartphone à la main, difficile d’imaginer la bataille que venaient de se livrer à la perche U20 Anthony Ammirati (Entente Pays de Fayence Athlétisme) et Mathis Prod'homme (Upac Château-Gontier). Le recordman de France juniors (5,72 m), 18 ans, et son cadet d’un an, Mathis Prod'homme, ont offert un superbe mano a mano à partir de 5,10 m, à coup d’impasses. Leur première barre commune n’est survenue qu’à 5,45 m. Une hauteur synonyme de record des championnats égalé, franchie au premier essai par Ammirati, qui disputait son premier concours de l’hiver après une déchirure de 20 centimètres aux ischio-jambiers en novembre dernier. « C’était la reprise. C’est une belle performance de rentrée et ça me permet de me remettre dans le bain », savoure le champion d’Europe juniors. Prod’homme a dû, lui, s’y reprendre à trois fois pour améliorer son record personnel. Les deux hommes ont ensuite échoué à 5,55 m, le second nommé, particulièrement accrocheur, passant tout près de l’exploit mais laissant finalement la première place à son aîné. « Je me suis arraché au troisième, j’ai fait une belle tentative et c’est une belle médaille, apprécie le Mayennais. En plus, je réalise les minima A pour les Mondiaux juniors. » Autre bonus : avec leur performance du jour, ils obtiennent quasi à coup sûr leur billet pour les championnats de France Elite indoor de Miramas.

La Décla

« Au dernier essai, j’ai mis l’ambiance et j’ai vu que le public était réceptif. Ça m’a donné des ailes et j’ai poussé comme jamais ! »

Que ce soit au micro ou en bout de piste d’élan, Erwan Konaté a le sens du show. Le recordman de France juniors et espoirs indoor (7,98 m) a fait se lever les spectateurs installés dans la tribune du stadium Pierre-Quinon, en prenant tous les risques lors de chaque essai. S’il n’a validé que deux sauts, le premier à 7,59 m et le dernier à 7,61 m, le sociétaire de l’Amiens UC entraîné par Robert Emmiyan a montré qu’il était en grande forme. « J’ai mordu beaucoup de sauts car, après un premier bond assuré, je me suis dit : ‘’Erwan, ça ne sert à rien d’assurer, de te limiter. Mets-toi à fond, tu es aux championnats de France. L’objectif, ce n’est pas le record d’Europe indoor (ndlr : qu’il détient déjà avec 7,97 m) mais le record du monde (8,22 m par Viktor Kuznyetsov). » Pour aller le chercher, le pensionnaire de l’Insep devra régler ses marques. « C’est compliqué de bien millimétrer ma course d’élan. Parfois, c’est trop près, parfois trop loin. » A Miramas le week-end prochain, il partira à la conquête d’un premier titre Elite. Avec cette fois beaucoup moins de marge sur la concurrence.

Le Chiffre

2

Après Vanessa Lokuli samedi, deux autres cadets ont réalisé le doublé en individuel à Nantes, en faisant honneur à leur statut de favori. Sur 200 m, Dejan Ottou, couronné hier sur la ligne droite, a largement dominé les débats en 21’’86, à un peu moins de deux dixièmes de sa meilleure performance française de l’année (21’’69). Le sprinter du Nantes Métropole Athlétisme, « très stressé et pas satisfait de sa série », a réussi à composer avec la pression en finale, dans un stade qu’il connaît par cœur. Avant de décrocher, « comblé », sa troisième médaille d’or du week-end avec ses camarades de club sur 4x200 m, en 1’30’’24. Le très détendu Thomas Martinez (Martigues Sport Athlétisme) a, lui, appliqué à la lettre le plan prévu, à savoir plier le concours du triple saut dès le premier essai, après s’être imposé hier à la longueur (7,33 m). Grâce à un envol à 15,08 m, à 20 centimètres de son record personnel. De quoi préserver sa cheville avant de profiter de vacances bien méritées.

Et Aussi

Moudio Priso descend sous les 48’’

« Casser cette barrière, c’était l’objectif de l’hiver. » En coupant la ligne d’arrivée du 400 m juniors en 47’’91, à l’issue d’une course rondement menée, Benoît Moudio Priso (Athlé 91) est descendu pour la première fois de sa jeune carrière sous les 48’’. « J’ai fait le choix de partir très vite et de relancer un peu avant la dernière ligne droite, qui a été très dure, retraçait-il avec maturité. J’ai fini tant bien que mal, ça ne devait pas être très joli à voir. » C’était en tout cas efficace, puisque l’Essonnien l’a emporté devant Sonny Gandrey (EA Mâcon), 48’’60, et Mattéo Lorusso (Montpellier A2M), 48’’75, son record personnel. Un trio de haut vol qui rêve de vivre l’aventure du relais 4x400 m aux Mondiaux U20 de Cali (Colombie), l’été prochain. Benoît Moudio Priso commence, lui, à penser aussi à la qualification en individuel.
Autre performance de choix : les 8’’37 sur le 60 m haies juniors de Charlotte Pichard (Athlé 92), meilleur chrono français de l’hiver, qui aura abaissé son temps de référence de 21 centièmes au cours de la compétition. Chez les cadettes, Marion Bosle (CS Bourgoin-Jallieu) a aussi amélioré son record personnel pour l’emporter en 8’’62.

Toujours côté courses, première place sur le 200 m juniors filles de Maiwenn Lheveder (Haute Bretagne Athlétisme) en 24’’31, son record. Dans la même catégorie, le 400 m est revenu à Léa Thery (Villeneuve-d’Ascq Fretin Athlétisme), autrice d’une belle dernière ligne droite. Les seules épreuves de demi-fond au programme, les 800 m U20, ont souri aux favoris Jade Buridon (Strasbourg Agglomération Athlétisme), qui a mené du début à la fin pour aller chercher la victoire en 2’08’’57, son temps de référence. Même stratégie pour Thomas Marques de Andrade (Bordeaux Athlé), sacré en 1’53’’10 grâce à un gros dernier tour.
Dans les concours, les finales de la hauteur ont tenu toutes leurs promesses. Chez les juniors, Elrika Paulaud Bayard s’est arrachée pour effacer 1,77 m au troisième essai, avant de porter son record à 1,79 m dès sa première tentative. Scénario quasi identique pour Alexandre Tchao-Ago (EA Aubusson), qui a dû s’y reprendre à trois fois à 2,01 m avant d’effacer 2,03 m au deuxième essai, la meilleure performance de sa carrière.
Jade El Haouzy a dominé la perche cadettes en passant dès le premier essai 3,90 m, son record. Elle s’est ensuite attaquée sans succès à 4,01 m, ce qui aurait constitué un record des championnats. Au triple saut cadettes, Clémence Rougier (Limoges Athlé), qui partait largement avec la faveur des pronostics, n’a effectué qu’un essai, mesuré à 12,55 m et synonyme de sacre, avant de plier bagage. Mélissa Huet (Clermont Athlétisme Auvergne) est allée chercher l’or au dernier essai à la longueur juniors, en décollant à 5,98 m.
Enfin, les relais 4x200 m, bouquets finaux de ces championnats, ont sacré le Caen Athletic Club (1’28’’75, record des championnats) chez les juniors garçons, le CA Montreuil 93 (1’32’’94) chez les cadets, Haute Bretagne Athlétisme (1’44’’19) chez les juniors filles, et enfin le Stade Sottevillais 76 (1’46’’51) chez les cadettes.

La rédaction
Photos : © Capture My Sport / FFA

Tous les résultats des championnats en cliquant ici
Tous les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici
Retrouvez le replay des championnats de France Cadets-Juniors sur Athlé TV
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
25/06 >  
24/06 >  
24/06 >  
23/06 >  
12/06 >  
29/05 >  
28/05 >  
27/05 >  
27/05 >  
11/04 >  
le reste de l'actualité
24/06 > (2)
24/06 >  
24/06 >  
23/06 > (2)
23/06 > (4)
23/06 >  
21/06 > (4)
20/06 > (4)
20/06 >  
20/06 > (2)
18/06 > (4)
17/06 >  
17/06 >  
17/06 > (1)
17/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
14/06 > (1)
13/06 > (2)
10/06 > (1)
rechercher
Compétitions en direct (5)
Fil
Info
12345
Défi
Perf
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS