MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris Wanda Diamond League : Du bleu partout à Charléty
3294
Commentez cette actualité
Meeting de Paris Wanda Diamond League : Du bleu partout à Charléty

La réunion parisienne accueillera samedi soir à partir de 18h plus de quarante Français, entre tauliers des Bleus et nouveaux visages ambitieux. Un record depuis son intégration aux prestigieux circuits de la Golden League puis de la Wanda Diamond League, qui répond à la volonté de la Fédération Française d’Athlétisme de permettre à ses talents de se confronter au gratin international.

Suivez le Meeting de Paris Wanda Diamond League en exclusivité sur L'Equipe Live à partir de 18h puis sur La Chaîne L'Equipe à partir de 21h.

Le ciel, la piste et les athlètes. Le meeting de Paris Wanda Diamond League prendra une forte coloration bleue samedi soir. S’il a toujours fait la part belle aux représentants hexagonaux, le rendez-vous organisé dans la capitale s’apprête à vivre une soirée record, avec plus de quarante athlètes engagés aux côtés des ténors de la planète athlé.
Il y aura les tauliers, qui connaissent déjà par cœur le parfum particulier d’une grande compétition à domicile dans un stade Charléty surchauffé. A commencer par Kevin Mayer qui, lors de ses trois participations en 2017, 2018 et 2019, a systématiquement amélioré deux records personnels dans le cadre du triathlon. « J’aimerais bien que ça se passe comme les trois dernières fois, sourit-il. L’atmosphère est particulière ici, il y a une sorte d’électricité assez incroyable dans le stade. » Une ambiance que les frères Lavillenie à la perche, Pascal Martinot-Lagarde sur 110 m haies et Mélina Robert-Michon au disque, ont aussi bien en tête. Tout comme les expérimentés Benjamin Compaoré et Jean-Marc Pontvianne au triple saut, ou encore Jimmy Vicaut sur 100 m.

L’enthousiasme de Samba-Mayela

Des athlètes comme Cyréna Samba-Mayela sur 100 m haies, Gabriel Tual et Benjamin Robert sur 800 m, ou Jimmy Gressier sur 5000 m, sont en train de devenir des visages de plus en plus familiers à ce niveau. Ce qui n’empêche pas la première nommée d’aborder l’événement avec la fraicheur de ses 21 ans. « C’est énorme, savoure l’élève de Teddy Tamgho. D’habitude, je le vis depuis les gradins en tant que supportrice. Je vais prendre énormément de plaisir en courant devant mes proches. Je ressens un mélange de stress et d’excitation. Demain va être un peu spécial ! »
Enfin, il y a tous ceux, nombreux, qui vivront leur baptême du feu en Diamond League, à l’image d’Hugo Hay sur 5000 m et Alice Finot sur 3000 m steeple, qui ont déjà brillé en grands championnats, mais aussi d’athlètes en devenir comme Sasha Zhoya sur 110 m haies, Flavie Renouard sur 3000 m steeple, Alizée Minard au javelot, Amanda Ngandu-Ntumba au disque, Laureen Maxwell à la hauteur, et bien d’autres encore. Symbole de cette densité tricolore : le 110 m haies, traditionnelle locomotive de l’athlé bleu, blanc, rouge, avec ses six engagés dans les deux séries au programme.

Finot veut passer des caps

« J’aborde la compétition d’une manière complètement différente de d’habitude, explique Alice Finot, qui disputera samedi soir, à l’âge de 31 ans, sa première course en Diamond League. La densité va être très intéressante par rapport au niveau que j’ambitionne. J’ai l’impression de partir sur un crash test. Je n’ai pas envie de me mettre de frein, mais peut-être qu’il le faudra. Sur une prévision de moins de 9’, ce serait trop risqué de suivre les lièvres. Je vais devoir revoir ma stratégie avec le coach. » Au-delà des objectifs chronométriques, la toute fraiche recordwoman de France souhaite profiter de sa venue dans la capitale pour passer un cap sur le plan de la notoriété. « Depuis mon arrivée à haut niveau, je n’ai jamais couru dans des stades pleins, ce sera une répétition intéressante pour les grands championnats, prévoit-elle. J’ai hâte de me faire connaître du public français. »

Un travail fédéral main dans la main

Le contingent national impressionnant ne doit rien au hasard. Il est le fruit d’une réflexion conjointe menée à tous les étages de la Fédération Française d’Athlétisme. « A deux ans des Jeux olympiques de Paris, nous avons la volonté de permettre à nos meilleurs représentants mais aussi à nos jeunes talents de se confronter à la maison à ce qui se fait de mieux au monde, souligne André Giraud, président de la FFA. Tous les services de la Fédération ont travaillé main dans la main pour proposer un événement à la hauteur de sa réputation, avec un plateau international cinq étoiles, mais aussi avec le souhait de valoriser nos représentants en leur donnant la possibilité de s’exprimer devant leur public. »
Un discours partagé par Romain Barras, directeur de la haute performance au sein de la direction technique nationale, qui prend l’exemple du marteau masculin pour illustrer la stratégie fédérale : « Nous retrouvons dans cette épreuve Quentin Bigot, notre meilleur Français, capable de monter sur un podium international, Yann Chaussinand, aux portes du haut niveau mondial, et Jean-Baptiste Bruxelle, qui est un espoir à très gros potentiel. Un meeting n’est pas un championnat, mais les athlètes vont vivre une répétition en miniature de ce qui va se passer aux Jeux. Concourir devant sa famille et ses amis peut être vécu comme une pression, mais on peut aussi voir ça comme quelque chose de positif, qui se prépare. » Dès maintenant, car le compte à rebours jusqu’aux J.O. est déjà lancé.

Cliquez ici pour acheter vos billets pour le meeting de Paris

Retrouvez les horaires et la liste des engagés en cliquant ici

La rédaction

Les Français engagés
Femmes
400 m : Amandine Brossier, Shana Grebo
100 m haies : Laeticia Bapté, Cyréna Samba-Mayela
3000 m steeple : Alice Finot, Flavie Renouard
Disque : Mélina Robert-Michon
Javelot : Alizée Minard
Hauteur : Solène Gicquel, Laureen Maxwell
Marteau (hors DL) : Rose Loga, Alexandra Tavernier

Hommes
100 m (hors DL) : Jeff Erius, Mouhamadou Fall, Aymeric Priam, Jimmy Vicaut
200 m : Mouhamadou Fall, Amaury Golitin
400 m : Loïc Prévot
800 m : Pierre-Ambroise Bosse, Benjamin Robert, Gabriel Tual
5000 m : Jimmy Gressier, Hugo Hay
110 m haies : Kenny Fletcher, Just Kwaou-Mathey, Jeanice Laviolette, Pascal Martinot-Lagarde, Raphaël Mohamed, Sasha Zhoya
Perche : Anthony Ammirati, Thibaut Collet, Renaud et Valentin Lavillenie, Baptiste Thiery
Triple saut : Benjamin Compaoré, Jean-Marc Pontvianne, Melvin Raffin
Marteau (hors DL) : Quentin Bigot, Jean-Baptiste Bruxelle, Yann Chaussinand
Triathlon (hors DL) : Téo Bastien, Makenson Gletty, Arthur Prévost, Kevin Mayer

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/06 >  
23/06 > (2)
23/06 > (4)
21/06 > (4)
17/06 >  
17/06 >  
17/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
15/06 >  
le reste de l'actualité
24/06 >  
24/06 >  
24/06 > (2)
24/06 >  
23/06 >  
23/06 >  
20/06 > (4)
20/06 >  
20/06 > (2)
18/06 > (4)
17/06 > (1)
16/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
13/06 > (2)
12/06 >  
10/06 > (1)
10/06 >  
09/06 > (1)
08/06 >  
07/06 >  
07/06 > (1)
03/06 >  
01/06 >  
rechercher
Compétitions en direct (5)
Fil
Info
12345
Défi
Perf
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS