MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Nécrologie : Jean-Hervé Stievenart nous a quittés
7990
Commentez cette actualité(8)
Nécrologie : Jean-Hervé Stievenart nous a quittés

La Fédération Française d’Athlétisme a appris avec tristesse le décès de Jean-Hervé Stievenart, qui s’en est allé hier, lundi 27 juin, à l’âge de 67 ans, des suites d’une maladie foudroyante. Le triple saut français perd son guide.

Sur le bord des sautoirs, Jean-Hervé Stievenart ne passait jamais inaperçu, malgré sa discrétion. Un peu parce qu’il sortait du rang du haut de son mètre quatre-vingt-huit, légèrement voûté sur la balustrade. Beaucoup parce que c’était vers lui qu’on se tournait pour bénéficier d’un avis technique sûr et direct, tant son regard vif et rieur savait repérer le petit « truc » qui faisait la différence.

Mais avant d’être un entraîneur reconnu, « Stieve », comme tout le monde l’appelait , fut un athlète talentueux, médaillé de bronze à la longueur et au triple saut lors des championnats d’Europe juniors à Duisburg (RFA) en 1973. Certains lui promettaient la mythique barrière des 17 mètres dans la seconde discipline, il s’arrêtera finalement à 16,21 m, et à 7,86 m à la longueur.

Licencié au SC Abbeville jusqu’en 1974, c’est au CA Montreuil 93 qu’il poursuit sa carrière puis qu’il commence à entraîner, à la fin des années 1970. Avec comme modèle Régis Prost, qui l’avait accompagné à l’Insep. « Il a posé les bases de ce qu’est le triple saut actuel en France, estimait « Stieve » en 2018 dans Athlétisme Magazine. Alors que l’école soviétique, qui dominait à l’époque, misait sur la force, il a axé les entraînements sur la vitesse et la fluidité, deux aspects qui sont devenus la norme par la suite. Il est considéré comme le père de la technique du ricochet. »

Fidèle à ces préceptes, le cadre technique, devenu entraîneur à l’Insep, va accompagner dans leur progression un nombre incalculable de triple sauteurs de talent à partir des années 80. Parmi les plus connus, on peut citer Benjamin Compaoré, Teddy Tamgho, Pierre Camara, Serge Hélan, Betty Lise, Karl Taillepierre, Colomba Fofana, Georges Sainte-Rose, Françoise Mbango Etone… Pour, au total, 18 médailles internationales dont 4 titres, qui font du triple saut une des disciplines les plus prolifiques en récompenses dans l’Hexagone.

Au-delà des résultats, « Stieve » était particulièrement attaché à la relation nouée avec les athlètes. « Pour moi, la complicité, la solidarité et le respect mutuel sont obligatoires, confiait-il. Avant d’entraîner des sportifs, j’entraîne d’abord des humains. » Et de raconter l’anecdote suivante : « Je coachais un groupe de filles au début des années 2000, et un soir, j’ai senti une certaine nonchalance, le groupe ne voulait pas trop s’entraîner. Cela m’a surpris, et un peu énervé, je l’avoue. Elles m’ont alors emmené dans une salle car elles avaient préparé une petite fête pour mon anniversaire. J’étais touché. Quand je revois des athlètes, on reparle plus de ce type de moments de vie que d’athlétisme. C’est très rassurant. »

A la retraite depuis le 1er janvier 2021, le coach né à Amiens, qui répondait toujours de bon cœur lorsqu’on le sollicitait pour un avis ou lorsqu’on l’invitait à un colloque, était mu par la volonté de transmettre. « Quand tu as passé ta vie à te consacrer au triple saut, tu n’as pas envie que tout ce que tu as appris et fait s’envole », soufflait-il. C’est donc avec beaucoup de bonheur qu’il avait vu Benjamin Compaoré, son élève depuis 2006, lui succéder en tant qu’entraîneur à l’Insep.

Les mots du champion d’Europe 2014 à Zurich, écrits dans la foulée du départ à la retraite de son mentor, sont le plus beau des hommages : « C’est un homme de l’ombre, qui a apporté énormément de lumière et d’étoiles au triple français. Un vrai passionné, qui n’a jamais cherché ou voulu se mettre en avant. Ma carrière sans lui n’aurait pas été la même. Il a été bien plus qu’un coach. J’ai grandi et évolué en tant qu’homme avec lui et il est devenu un second père pour moi, une référence. »

A sa famille, sa fille Charlène et ses deux petites filles, la Fédération Française d’Athlétisme présente ses condoléances les plus sincères.

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (8)
Catherine Verkest-toulouse - 27/07 (11h24)
Ayant été amie avec Jean-Hervé fin des années 60-début des années 70 alors que nous étions licenciés au SC Abbeville (nous l'appelions Steeve), et bien que nous nous soyons perdus de vue depuis longtemps, c'est avec une grande tristesse que j'ai appris la nouvelle de son décès. Je ne sais pas si ses parents sont encore en vie et je ne pense pas que son frère Franck se souvienne de moi, mais par l'intermédiaire de la FFA, je voulais présenter toutes mes condoléances à sa famille et ses proches.
Georges Grimm - 29/06 (16h07)
Une Etoile de plus s'est éteinte dans l'Univers de l'Athlétisme, mais la passion et l'expertise du triple saut qu'il a su nous transmettre perdureront j'en suis certain. condoléances à tous ses proches.
Malek El mabrouk - 29/06 (13h05)
Discret, simple, le grand Monsieur du triple en France . Toutes mes condoléances à sa famille.
Alain Flaccus - 29/06 (10h03)
Discret - Travailleur de l'ombre - Peu médiatique - On s'était revu à Liévin en 2018 logeant au même hôtel, prenant des nouvelles des anciens sochaliens. Condoléances à ses proches.
Alexandre Bellegarde - 28/06 (20h52)
Je suis triste et abasourdi par cette nouvelle J'adorais et adhérais totalement à sa vision du triple-saut... Il était ma référence et je retiendrai sa gentillesse, le partage et sa dimension humaine qui caractérisaient ce grand Monsieur de la discipline. Je m'associe à mes 2 anciens coachs Jean-louis Jacob et Jean Deruelle sur ce mur et adresse à toute sa famille mes plus sincères condoléances. RIP MONSIEUR STIEVENART
Sébastien Aligne - 28/06 (17h03)
Triste nouvelle , le pape tu triple saut est partie sans faire de bruit, c'était lui discret, compétent, sympa, humain , il laisse une trace indélébile, ses élèves, reprendront le flambeau !!belle hommage . Daniel Aligne
Jean Deruelle - 28/06 (16h22)
Immense tristesse à cette annonce ! Jean-Hervé était le leader de ma génération en longueur et au triple-saut en tant qu'athlète puis le leader de toute ma génération d'entraîneur , un leader en tant qu'humain ... jean-Hervé était LA REFERENCE sur tous les plans ! Sincères condoléances à sa famille et à ses "héritiers" sur le plan sportif . JD
Jean-louis Jacob - 28/06 (14h10)
Après Alain Tronqual, les entraîneurs et les athlètes des sauts horizontaux viennent de perdre leur deuxième boussole. Tous ceux qui ont connu Stieve ont aimé sa gentillesse autant que ses compétences. Sincères condoléances à tous ses proches. Essayons maintenant de faire vivre son héritage. JLJ
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
01/09 > (2)
02/08 > (1)
13/07 >  
28/06 > (8)
20/05 >  
11/03 > (6)
24/02 >  
21/01 > (2)
29/11 >  
22/11 >  
le reste de l'actualité
26/11 >  
25/11 >  
25/11 >  
23/11 >  
23/11 >  
22/11 >  
20/11 >  
20/11 >  
18/11 >  
18/11 >  
18/11 >  
17/11 >  
15/11 >  
15/11 >  
14/11 >  
10/11 >  
10/11 >  
09/11 >  
08/11 >  
06/11 >  
06/11 > (1)
05/11 >  
04/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
rechercher
Athlètes de l'année
élection
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS