MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du monde de Budapest : Découvrez les modalités de sélection
5669
Commentez cette actualité
Championnats du monde de Budapest : Découvrez les modalités de sélection

Dévoilées ce mardi par la FFA, les modalités de sélection pour les Mondiaux de Budapest (Hongrie), qui se tiendront du 19 au 27 août 2023, font la part belle au ranking. Explications avec Romain Barras, directeur de la haute performance à la direction technique nationale.

Cliquez ici pour consulter les modalités de sélection pour Budapest

Des temps d’échange et de partage

On a souhaité mettre en place un travail collaboratif afin d’effectuer le débrief des modalités de sélection mises en place 2022, puis de réfléchir à comment on allait établir celles de 2023, notamment dans l’optique des Mondiaux de Budapest. On s’est appuyé sur les avis des athlètes et des coaches persos, en leur demandant ce qui, selon eux, était vertueux ou, à l’inverse, pouvait nuire à la performance. Tout en gardant en tête le cadre institutionnel qui émane de World Athletics, de l’Agence nationale du sport et de notre Fédération.
Deux gros temps de réunion ont été organisés fin septembre, dans une volonté de partage, de transparence, d’affichage et de co-construction. Y ont été conviés les entraîneurs puis les athlètes des cercles 1, 2 et 3, soit l’ensemble des athlètes ayant le potentiel pour être sélectionnés en l’équipe de France lors des Mondiaux 2023 et des Jeux olympiques 2024, en présentiel au siège fédéral ou en visio. Ce qui est ressorti de ces échanges, c’est que le ranking, devenu un critère majeur des modalités, va prendre de plus en plus de place au fil des années. Au départ, 70 % des sélectionnés pour les grands championnats l’étaient grâce aux minima et 30 % grâce au ranking. Pour 2023, les minima ont été durcis et on est sur du 50-50. On se dirigera dans le futur vers du 30-70.

Le ranking, un changement de paradigme

Jusqu’à maintenant, nos modalités de sélection s’appuyaient sur le ranking et les minima pour définir les athlètes éligibles, puis on se référait aux bilans mondiaux annuels pour trancher les ultimes cas. Dans les modalités pour Budapest, seule la place de l’athlète au ranking est prise en considération, et plus directement la performance brute. C’est un changement de paradigme pour l’athlétisme, une évolution des mentalités impulsée par World Athletics et que l’on se doit de suivre. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Fédération investit, en parallèle, en accompagnant un certain nombre de meetings afin de les faire monter en gamme. L’objectif est de permettre aux athlètes français d’aller marquer des points lors des compétitions hexagonales dans le cadre du ranking, un système qui valorise non seulement la perfomance brute, mais aussi la régularité et le classement lors des meetings les mieux classés.

Entre 50 et 60 athlètes espérés à Budapest

On a été très exigeants pour Eugene 2022, car on avait besoin de resserrer la sélection pour créer un noyau dur performant. Pour Budapest, on va un peu ouvrir la sélection, en fixant le cut du ranking au top 24 pour tous les athlètes et au top 30 pour les champions de France. Il y avait 41 athlètes aux Etats-Unis, on espère en avoir entre 50 et 60 en Hongrie, relais inclus. La première philosophie de nos nouvelles modalités, c’est de faire en sorte que, parmi les athlètes en lice aux Jeux olympiques de Paris 2024, le maximum d’entre eux aient disputé les Mondiaux en 2022 ou 2023. Nos analyses statistiques sur les championnats du monde de Paris 2003 montrent que tous les athlètes qui ont su se transcender le jour J, en allant chercher une médaille ou une place de finaliste, avaient tous un bon classement mondial et avaient déjà été performants avant au niveau international.
Les autres axes forts de nos modalités sont les mêmes qu’en 2022 : seront prioritaires pour la sélection les athlètes qui ont su être performants à Eugene, en étant finaliste. On va continuer à valoriser nos champions de France Elite, qui doivent satisfaire, au niveau du ranking, à des critères un peu moins exigeants que les autres. Ces derniers seront en effet prioritaires à la sélection s’ils sont éligibles à une qualification selon les modalités fixées par World Athletics et/ou s’ils figurent parmi le top 30 au ranking mondial (à 3 par pays).

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
04/01 > (4)
13/12 >  
05/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
18/09 >  
15/09 >  
06/09 >  
27/08 > (4)
24/08 > (1)
le reste de l'actualité
03/02 >  
03/02 >  
02/02 >  
02/02 >  
02/02 >  
31/01 > (1)
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
24/01 >  
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
Les
Sondages
Athlète du mois - Janvier 2023
Athlète du mois - Janvier 2023Elisez l'athlète du mois de janvier 2023
Léonie Cambours
Thibaut Collet
Just Kwaou-Mathey
Nawal Meniker
Charlotte Pizzo
Cyréna Samba-Mayela
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS