MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Valentin Bresc : « Enormément de bonheur »
3445
Commentez cette actualité
Valentin Bresc : « Enormément de bonheur »

Unique médaillé en individuel lors des championnats d’Europe de cross, avec une superbe troisième place chez les espoirs, le demi-fondeur du Décines Meyzieu Athlétisme, par ailleurs en argent avec le collectif, a créé une petite sensation dimanche dernier à Turin. Des premiers podiums internationaux qui récompensent sa nouvelle approche de l’entraînement, plus réfléchie et mature.

Cette médaille de bronze a-t-elle été une surprise pour vous ?

Oui, bien sûr. Je ne m’attendais pas à monter sur le podium, même si je savais que c’était possible. J’en avais d’ailleurs parlé avec mon entraîneur (Bastien Perraux). Si j’allais aux Europe, c’était pour jouer quelque chose et je me suis entraîné pour ça.

Vous êtes parti plutôt prudemment avant de réaliser une belle remontée. C’était une tactique que vous aviez prévue ?

Le but était de courir comme lors du cross de sélection à Allonnes, en prenant tout de même plus de risques, comme il s’agissait des Europe. Quand j’ai commencé à remonter, j’y suis allé d’un coup car j’ai vu que la tête de course n’était pas si loin que ça. Il fallait que je tente. Le parcours me convenait assez bien. J’aime les côtes, c’est souvent là que j’arrive à faire l’effort et des différences. Et j’apprécie aussi quand c’est un peu roulant, étant assez rapide sur piste, et qu’il faut tout de même avoir des bons appuis de crossman.

Que représente ce premier podium international en individuel ?

C’est énormément de bonheur. Je me suis entraîné dur pour ça. Depuis ma première sélection en équipe de France, je rêvais de décrocher une médaille. Ca y est, c’est fait. J’espère que j’en aurai d’autres. Je sais qu’il va falloir maintenant repartir au travail. Je suis déjà redescendu sur terre et reparti à l’entraînement, même si je suis dans une semaine cool. Je vois sur le long terme.

Vous succédez à une génération dorée chez les U23, celle des Jimmy Gressier et Hugo Hay...

Arriver après des gars comme eux, ça n’est pas facile, car ils évoluent à un très haut niveau. Ils m’ont énormément inspiré tous les deux. Je les ai vus lors de mes premières sélections, notamment en 2018 à Tilburg lorsque j’étais junior. C’était hyper impressionnant. Les espoirs venaient nous parler et nous encourager, c’était assez motivant. Depuis cette époque, ce sont un peu mes idoles. J’espère avoir le même parcours qu’eux. On se mélange pas mal entre catégories aux Europe de cross, que ce soit lors des repas ou sur le site de compétition. C’est vraiment le championnat que j’adore.

/p>

Comment expliquez-vous le cap que vous avez passé à Turin ?

J’ai changé d’entraîneur en 2021. Ca a sûrement joué un rôle. Avant, j’avais tendance à faire toutes mes séances au carton. Je me rentrais dedans. J’étais très fort à l’entraînement, mais malheureusement, j’avais du mal à concrétiser en compétition. C’était plus mental que physique. Aujourd’hui, je suis un peu plus dans le contrôle. Je ne fais pas tout à fond. Et puis je pense que j’ai pris confiance en moi. J’ai fait une bonne saison hivernale en 2022, en étant champion de France espoirs sur cross court. L’été a été plus difficile. J’ai fait 8’36’’ sur 3000 m steeple (8’36’’13), mais j’ai ensuite eu le Covid et je n’ai pas pu finir ma saison. Je savais qu’à un moment ou un autre, la roue allait tourner. Je n’ai jamais perdu espoir. Je fais de l’athlétisme depuis tout petit. Ce qui m’arrive est un rêve de gosse et ce n'est que le début.

Quels vont être vos prochains gros objectifs ?

Je pense que je vais courir sur 10 km en janvier, sans doute à Nice ou Valence. Je disputerai le cross long aux France à Carhaix. A plus long terme, je vise les championnats d’Europe espoirs sur 3000 m steeple l’été prochain. Je vais continuer à m’entraîner dur pour, pourquoi pas, monter à nouveau sur un podium continental.

La barrière des 8’30’’ sur le steeple aurait pu être accessible dès 2022 ?

C’était ma première année sur le steeple. J’ai encore de la marge de progression sur le plan technique. Je ne passe que d’une jambe, ça m’arrive encore de piétiner en compétition. Ces petits défauts m’ont empêché de descendre sous cette barrière. Ca va être corrigé et, cet été, j’espère bien descendre sous les 8’30’’.

Pourquoi avez-vous choisi cette épreuve ?

Depuis tout petit, c’était la course que je regardais à la télé lors des Jeux olympiques et que j’avais envie de pratiquer. Mahiedine Mekhissi et Yoann Kowal sont ceux qui m’ont fait apprécier la distance. En grandissant, on m’a plutôt orienté vers le 1500 m, le 3000 m ou le 5000 m. J’avais envie d’essayer autre chose. Le steeple est moins monotone, il y a des barrières et de l’action. Ça crée une adrénaline en plus. C’est ce qui me plait dans cette épreuve.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Valentin Bresc
Age / Sél.21 ans / 5 J
ClubDecines meyzieu athletisme*
SpécialitéCross - 3 000 m
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/01 >  
14/12 >  
08/12 >  
06/12 >  
18/11 >  
17/11 >  
15/11 >  
12/10 > (1)
06/10 >  
14/09 >  
le reste de l'actualité
03/02 >  
03/02 >  
02/02 >  
02/02 >  
02/02 >  
31/01 > (1)
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
11/01 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Les
Sondages
Athlète du mois - Janvier 2023
Athlète du mois - Janvier 2023Elisez l'athlète du mois de janvier 2023
Léonie Cambours
Thibaut Collet
Just Kwaou-Mathey
Nawal Meniker
Charlotte Pizzo
Cyréna Samba-Mayela
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS