MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France de trail : Baronian et Geoffray en costauds
4253
Commentez cette actualité
Championnats de France de trail : Baronian et Geoffray en costauds

Le Bisontin Thibaut Baronian et la Chambérienne Clémentine Geoffray sont devenus champions de France de trail court ce samedi, sur le parcours exigeant de la Cité de Pierres à Montpellier-le-Vieux.

La grande bataille de l’Aveyron a bien eu lieu. Sur la terre des Templiers, les meilleurs traileurs de France se sont livré un combat homérique du début à la fin de la course courte (31 km pour 1500 m de dénivelé positif), ce dimanche autour de Montpellier-le-Vieux. Après un premier pétard allumé par Théodore Klein (Entente Haute Alsace) dès les premiers hectomètres, un petit groupe de cinq éléments s’est constitué aux avant-postes. Deux d’entre eux, Sylvain Cachard (EA Grenoble 38) et Loïc Robert (Esclops d’Azun), se sont ensuite enfuis peu après le seizième kilomètre, avant de voir revenir Thibaut Baronian (Grand Besançon Trail Académie). Le Franc-Comtois et le Pyrénéen se sont finalement retrouvés à deux au pied de l’ultime montée. Et à ce jeu-là, c’est Baronian qui s’est montré le plus fort, coupant la ligne en 2h17’31’’, avec 1’15’’ d’avance sur son dauphin.

« Le plateau était assez dingue, le chrono l’est totalement, s’esclaffait le nouveau champion de France. Il a fallu être intelligent, et pas juste rapide. On le voit à l’arrivée : sur les cinq qui étaient en tête à la mi-course, on n’est plus que deux devant à l’arrivée. J’ai essayé de temporiser à ce moment-là, en sachant que je pourrais boucher un trou de 20 ou 30 secondes dans la dernière montée. Mais il ne me restait plus beaucoup dans le réservoir à la fin. J’ai réussi à faire le trou dès le pied de la dernière bosse, et malgré des débuts de crampes, mes sensations étaient très bonnes », souriait le néo-champion de France, qui faisait son retour sur les joutes nationales, huit ans après sa troisième place obtenue au Sancy.

Robert épatant, Cardin en revenant

Après s’être illustré sur les circuits privés ces dernières saisons, le Bisontin avait affiché sa volonté de porter le maillot de l’équipe de France lors des Mondiaux à Innsbruck au mois de juin. En Autriche, Baronian pourrait bien retrouver Loïc Robert, deuxième ce samedi, comme en 2022 lors des championnats de France de course en montagne. « J’étais moins bien dans la dernière montée, et Thibaut était très solide, reconnaissait le dauphin du champion. J’ai réussi à tenir ma deuxième place sur un parcours très difficile. En vue de la sélection, c’est super. En étant dix ou quinze pour deux places possibles au départ, c’était difficilement envisageable. Je ne pensais pas être à un tel niveau, donc je ne peux qu’être content. »

La troisième place est revenue à Thomas Cardin (Taillefer Trail Team), au prix d’une dernière montée tonitruante. « J’étais neuvième après une heure et demi de course, et ça n’allait vraiment pas fort », soufflait le deuxième des derniers championnats d’Europe. « A l’expérience », il a pris le temps de bien s’alimenter et a fait confiance à ses qualités d’endurance pour revenir sur les échappés matinaux et prendre la médaille de bronze, au terme d’une course « au plaisir », puisqu’il était déjà dans les petits papiers du comité de sélection grâce à son résultat aux championnats du monde 2022 en Thaïlande.

Le premier master de la course, Arnaud Bonin (Coureurs du Monde en Isère) s’est classé quatrième, 53’’ secondes derrière Cardin et 4’21’’ derrière Baronian. La couronne des espoirs est revenue à Esteban Olivero (Esclops d’Azun), quatorzième au scratch.

Geoffray a tenu bon

Le scénario de la course féminine, quoique plus limpide que celle des hommes, a également été marqué par le suspense. Le forfait matinal de Blandine L’hirondel, pour cause de grippe, a rebattu les cartes sur la ligne de départ, et ouvert bien des appétits. Craignant le départ et le goulet d’étranglement au moment d‘attaquer le « single » après deux kilomètres de course, Clémentine Geoffray est partie très vite pour éviter de se retrouver bloquée. La coureuse du Go for it running Grand Chambéry a ensuite déployé sa foulée comme elle l’entendait dans les parties roulantes, creusant un écart qui est monté jusqu’à six minutes sur la meute de ses poursuivantes. « J’ai vraiment pris plaisir dans les descentes techniques, j’avais l’impression que rien ne pouvait m’arriver. J’abordais juste les montées avec un peu plus de pression », lâchait-elle après l’arrivée. Mais au moment d’attaquer la dernière ascension, Louise Serban-Penhoat (Athlé Saint-Julien 74) et Lucille Germain (Courchevel SOM), placées derrière elle, semblaient plus fraîches et plus dangereuses que jamais.

« Je me suis dit que c’était comme la montée du Mont Jalla, à côté de chez moi, et ça m’a aidée à tenir. Je savais que si j’allais au même rythme, je ne pourrais pas être reprise, même si je commençais à ‘’crampouiller’’ », relate la nouvelle championne de France, qui a bouclé le parcours en 2h41’12’’. Ce faisant, elle a décroché sa première couronne nationale. « Je fais les France de trail depuis 2014, et je n’aurais jamais imaginé avoir la médaille d’or chez les seniors, même si j’avais gagné en espoirs en 2015 et 2016. Il fallait répondre présente le jour J, et c’est ce que j’ai réussi », se réjouissait-elle. Onzième des Mondiaux de trail 2019 au Portugal, la Chambérienne tentera de faire mieux à Innsbruck dans deux mois.

Serban-Penhoat et Germain en plein rêve

Ses deux dauphines du jour, Louise Serban-Penhoat et Lucille Germain, devraient lui tenir compagnie sous le maillot bleu. La première nommée, est revenue à moins de 2’30’’ sur la ligne d’arrivée, pour prendre la médaille d’argent, comme en 2022 à Salers. La Haut-Savoyarde, lucide et belle joueuse, reconnaissait que même avec quelques kilomètres de plus, le titre n’aurait pas forcément été accessible. « J’ai tout donné, et même si je savais que la deuxième moitié du parcours, plus roulante, m’avantageait, Clémentine avait un sacré mental devant. C’était intense ! Être à nouveau sur le podium, c’est fou ! »

De retour à son meilleur niveau après « deux années vraiment compliquées », Lucille Germain était très émue au moment de commenter sa troisième place, acquise avec 3’30’’ de retard sur la championne de France. « C’est juste incroyable, je suis trop heureuse ! C’était hyper dur, parce qu’on est parties vite, et ça se bousculait beaucoup. Mais ce matin, j’avais le couteau entre les dents. Je ne le dis pas souvent, mais je suis fière de moi. » Noémie Vachon (AC Font-Romeu) et Marie Goncalves (Décines-Meyzieu Athlétisme), respectivement quatrième et cinquième, peuvent également prétendre à une place dans le car pour les championnats du monde dans le Tyrol.

Sixième au scratch, en 2h55’49’’, Christel Dewalle (Athlé Saint-Julien 74) est la première master à avoir coupé la ligne, deux minutes devant l’inusable Isabelle Lamy (CS Saint-Paul). L’Ardèchoise Auriane Mouton (Le Teil Court) est repartie avec le titre national des moins de 23 ans, grâce à sa 22e place au scratch.

Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © Justin Galant / FFA

Tous les résultats en cliquant ici

Clementine Geoffray
Age / Sél.29 ans / 4 A
ClubAmberieu marathon
SpécialitéMontagne - Trail
PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
03/03 >  
03/03 >  
02/03 >  
02/03 >  
29/02 >  
25/02 > (2)
25/02 >  
24/02 >  
24/02 >  
18/02 > (2)
le reste de l'actualité
03/03 >  
03/03 >  
03/03 >  
02/03 >  
02/03 >  
01/03 >  
01/03 > (1)
01/03 >  
01/03 > (1)
29/02 >  
29/02 >  
29/02 >  
29/02 >  
28/02 >  
28/02 >  
26/02 > (1)
25/02 > (1)
24/02 >  
23/02 >  
23/02 >  
23/02 >  
23/02 >  
22/02 >  
22/02 > (5)
21/02 >  
rechercher
Compétitions en direct (6)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS