MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Work Athlé : La ligue Grand Est joue la carte de la forme
2731
Commentez cette actualité
Work Athlé : La ligue Grand Est joue la carte de la forme

Le dispositif Work Athlé, développé par la Fédération Française d’Athlétisme, est une offre d’activité physique à destination du monde professionnel. Un de ses objectifs majeurs est de permettre aux entreprises de développer le capital santé de leurs collaborateurs. Une offre portée notamment par la ligue d’athlétisme Grand Est, particulièrement dynamique et investie dans ce secteur porteur.

Des salariés encore plus impliqués et en meilleure forme, avec un bon coup de boost l’après-midi. Chez Soprema, on n’a pas dégoté la potion magique d’Astérix. Mais on s’appuie avec succès sur le sport et ses nombreux bienfaits. La société alsacienne, spécialiste de l’étanchéité, de la végétalisation et de l’isolation a même ouvert, au cœur de son nouveau siège situé à Strasbourg et qui accueille plus de 500 employés, une salle de 400 m2 dédiée à la pratique sportive. Dont l’animation est assurée par la ligue d’athlétisme du Grand-Est, avec l’aide de plusieurs autres structures locales de notre sport. Et ça marche puisque depuis l’ouverture les ateliers ne désemplissent pas. Au programme : de la remise en forme assurée par des encadrants du club d’Athlé Santé Nature (ASN) 67, du yoga, du self-défense et aussi, hors les murs, de la marche nordique et du running avec les équipes du comité départemental du Bas-Rhin.

Comment une ligue se retrouve-t-elle à gérer la salle de sport d’une entreprise privée ? En mettant en œuvre une politique de développement innovante, en nouant les bons contacts, et en sachant saisir les opportunités qui se présentent. Illustration avec Rémi Stangret, directeur général de la ligue Grand Est depuis 2018, qui retrace la genèse des démarches effectuées par sa structure : « Suite à la mise en place du plan de développement 2018-2024 par la FFA et en échangeant avec d’autres ligues, comme le Rhône-Alpes (devenu Auvergne Rhône-Alpes après la réforme territoriale) et son directeur général Jérôme Villon, on s’est rendu compte qu’il y avait du potentiel dans le secteur du sport en entreprise. Il existe un vraie demande dans l’accompagnement des collaborateurs pour répondre aux besoins des sociétés, notamment au niveau de la qualité de vie au travail. Notre volonté est d’agir sur la santé publique, à tous les âges de la vie et dans tous les secteurs.

Pérenniser des emplois

Pour être opérationnelle le plus rapidement possible, la ligue Grand-Est a signé une convention de délégation avec l’Institut des rencontres de la forme (IRFO). » Cette association, qui propose des solutions concrètes en lien avec les démarches de prévention santé, élabore des programmes de suivi. En s’appuyant sur plusieurs outils, dont les fameux Diagno (diagnoform, diagnolife, diagnofeel et diagnofood), qui permettent d’évaluer de manière fiable l’état de forme de chacun. C’est elle qui, lors de la deuxième année du partenariat entre Soprema et la ligue Grand-Est, a animé des Rencontres de la forme avec une dizaine de dates au programme.

Le petit coup de pouce du destin était venu un peu plus tôt du demi-fondeur Mohamed-Amine Koddad, 7e chez les cadets lors des Europe de cross 2018. « Son père travaille pour cette société et un premier mécénat avait été mis en place, rembobine Rémi Stangret. Lors d’une rencontre avec des dirigeants, j’ai appris qu’ils avaient entamé une réflexion sur le sport en entreprise. On leur a dit : ‘’On peut vous accompagner’’. On est arrivés au bon moment. Le bon modèle économique est, selon nous, d’être le partenaire intégral forme et bien-être des entreprises, prolonge le directeur général. L’objectif est que les clubs puissent pérenniser des emplois. Proposer uniquement quelques séances de marche nordique n’est pas viable financièrement. »

Des parcours personnalisés

Avec Schiller Médical, une entreprise qui fabrique des défibrillateurs portables, c’est Thibault Deschamps, conseiller technique et sportif, et secrétaire général de l’IRFO, qui a fait le lien avec la ligue Grand-Est. Le début d’un partenariat là aussi fructueux, avec un parcours personnalisé forme et bien-être proposé aux salariés, qui démarre par un audit de la forme et se poursuit par des séances running et marche nordique, ainsi que par des temps d’échange avec des spécialistes (diététicien, préparateur mental, préparateur physique etc…) et des sportifs de haut niveau.

Parmi eux, le miler international Baptiste Mischler, licencié à Unitas Brumath, qui est même devenu ambassadeur de la marque. « Ce partenariat nous a permis de finaliser avec lui un accompagnement dans le cadre du pacte de la performance, précise Rémi Stangret. Baptiste intervient notamment avec des activations sur les réseaux sociaux, des vidéos, ou du témoignage en entreprise. »

On peut donc être athlète de haut niveau et tenir un discours rassembleur et inclusif sur le sport, loin d’une vision élitiste. Baptiste Mischler en est la meilleure preuve, tout comme Pierre Joncheray. Celui qui fut un des meilleurs fondeurs français à la fin des années 2000, avec entre autres un record en 1h01’36’’ sur semi-marathon, officie aujourd’hui comme responsable projet au sein de la ligue Grand-Est. Lors des séances qu’il anime, il a à cœur de s’adapter à tous les profils. « Nous apportons une touche fun et sportive, décrit-il. L’athlé peut parfois faire peur aux novices, avec le côté haute performance. On explique qu’on est dans une démarche de santé bien-être. On reste toujours dans la bienveillance, on n’est jamais dans le jugement. »

Athlé’fit, des circuits training qui fédèrent

Parmi les ateliers ayant le plus de succès, les circuits training sont plébiscités. « L’avantage est que l’on regroupe tout le monde sur un même point. On fonctionne en temps effectué plutôt qu’en distance parcourue. Il y a de la course, des gammes, du travail de pied, de la proprioception, des abdos. Tout le monde peut y trouver son compte, du débutant au confirmé, dans une ambiance ludique où chacun s’encourage. » Résultat : pas de perdants, mais que des gagnants, à commencer par les entreprises elles-mêmes.

La rédaction

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
08/01 >  
17/10 >  
07/09 >  
14/04 >  
19/01 >  
17/10 >  
16/09 >  
10/03 >  
23/11 >  
09/09 >  
le reste de l'actualité
27/06 >  
21/06 >  
22/03 >  
02/01 >  
24/11 >  
07/07 >  
28/04 >  
01/09 > (2)
14/06 >  
03/06 >  
01/04 > (1)
28/03 >  
01/01 >  
01/10 >  
25/06 >  
02/06 >  
25/05 >  
08/04 >  
30/03 >  
19/01 >  
01/01 >  
16/12 >  
05/12 > (3)
04/12 > (15)
26/11 >  
rechercher
Opérations rentrée
2024
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS