MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mekdes Woldu : « Je suis tombée amoureuse du marathon ! »
4349
Commentez cette actualité
Mekdes Woldu : « Je suis tombée amoureuse du marathon ! »

En 2h26’34’’ pour son tout premier marathon, Mekdes Woldu a frappé fort dans les rues d’Hambourg (Allemagne), ce dimanche 23 avril. La sociétaire de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise, déjà titulaire du record de France du semi (en 1h08’27’’) depuis décembre dernier, a réalisé à la fois les minima pour les Mondiaux de Budapest en août prochain (2h28’), et ceux pour les J.O. de Paris (2h26’50), en 2024. Et ce n’était pas forcément prévu, nous dit-elle…

Athle.fr : Minima pour les Mondiaux et les Jeux dès votre premier marathon, on vous imagine satisfaite…

Oui, super heureuse, même ! Avec mon coach (ndlr : Thierry Choffin) on avait travaillé pour faire moins de 2h28’, les minima pour les Mondiaux. Les organisateurs nous avaient dit que le 8e groupe partirait sur ces bases, alors que le 7e partirait sur 2h26. Je me suis donc mise avec les lièvres du 8e groupe. Je ne voulais surtout pas exploser pour ma première fois sur marathon ! Or, le lièvre est parti en 3’29, 3’28 puis 3’27 au kilomètre au lieu de 3’30… Je m’en suis rendue compte mais les groupes 7 et 8 étaient mélangés, donc on a suivi, et je me suis retrouvée sur un rythme plus rapide que prévu, mais très régulier. Pourtant le parcours n’était pas facile, il est assez vallonné. En revanche, les conditions météo étaient vraiment top. Sans ça, ça n’aurait pas été possible.

Vous avez ressenti des difficultés, à un moment ?

Un petit coup de fatigue, oui, vers le 29e kilomètre, mais j’ai essayé de modifier ma foulée, de mieux monter les genoux, et c’est passé. Au 31e, ça allait mieux, et même si je sentais que ça chargeait niveau musculaire, j’étais de mieux en mieux jusqu’à l’arrivée, surtout que j’avais vu que j’étais sur le rythme des minima pour les JO. J’étais très concentrée derrière le lièvre, je m’étais entraînée à bien boire pendant la course, et c’est ce que j’ai réussi à faire. Pour ma première sur la distance, je voulais que tout soit parfait pour tomber amoureuse du marathon, pour avoir envie d’en refaire, et c’est ce qui s’est passé !

Vous n’avez jamais douté ?

Si, la veille ! Le samedi matin, vers 10h, je pars faire mon footing. Je courais avec mon manager. Je passe dans un parc, et je me sens bizarre. Je lui demande ce qui ne va pas, il voit que j’ai de gros boutons partout sur le visage. Et tout de suite après, je commence à avoir du mal à respirer. Je ne pouvais plus courir. Je faisais une réaction allergique aux arbres de ce parc, comme une sorte d’asthme ! J’avais déjà eu ça y a quelques années, mais pas au point de ne pas pouvoir respirer. Et avec des boutons plus petits ! On a dû sortir du parc et prendre une voiture pour aller voir un médecin en urgence. Et lui, il me dit de ne pas courir le lendemain, car le parcours passait près de ce genre de parcs. J’ai eu tellement peur ! Mais nous avons appelé les médecins de la Fédé, qui m’ont donné un antihistaminique contre les allergies. Finalement, j’ai pu courir normalement le lendemain.

Vous aviez, en plus, déjà dû déclarer forfait pour le premier marathon que vous aviez prévu de courir, à Séville, au mois de février…

Oui, c’est vrai. J’étais en forme à ce moment-là, et je visais justement les minima pour les Jeux olympiques. Mais j’ai commencé à ressentir des douleurs sur le côté du genou droit, puis à gauche. On n’a jamais trop su ce que c’était, ça semblait musculaire. Mais j’ai dû couper trois semaines, puis repartir sur une préparation, qui s’est heureusement très bien passée. Mais je ne visais que les moins de 2h28’ à Hambourg.

C’est un vrai luxe, de savoir qu’on a déjà réalisé les minima pour les Jeux, non ?

Oui, mais il n’y a pas que ça : il y a la performance. Réaliser un très bon chrono, moralement, c’est important pour la suite.

Vous imaginez pouvoir descendre ce chrono jusqu’où, justement ?

Je ne peux pas dire. Il faudra voir ce que donne le deuxième marathon… Pour l’instant, je dirais que je viserai juste 2h25’, déjà. Plus vite, c’est encore autre chose.

Et pour cette saison, qu’avez-vous prévu avant les Mondiaux de Budapest en août ?

J’espère être sélectionnée pour la Coupe d’Europe du 10 000 m, le 3 juin. Et après, il faudra bien réfléchir. Mais déjà, je ferai bien sûr les Interclubs, le deuxième tour, le 21 mai. Il va falloir vite récupérer, car pour l’instant je dois marcher en arrière tellement j’ai mal aux jambes !

Propos recueillis par Cyril Pocréaux

Mekdes Woldu
Age / Sél.31 ans / 5 A
ClubEntente franconville cesame
SpécialitéCross - 10 000 m - Semi-marathon
PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
17/04 >  
28/03 >  
13/03 > (3)
04/03 >  
25/01 >  
24/01 >  
02/01 >  
11/12 > (1)
06/12 >  
01/12 >  
le reste de l'actualité
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
21/05 > (1)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
16/05 > (1)
15/05 >  
15/05 >  
14/05 >  
14/05 >  
13/05 >  
13/05 >  
12/05 > (4)
12/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
07/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS