MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnat de France des clubs : Les forces en présence en finale Elite 1 (1/2)
7002
Commentez cette actualité
Championnat de France des clubs : Les forces en présence en finale Elite 1 (1/2)

L’Entente Franconville Césame Val d’Oise et le CA Montreuil 93 feront figure de grands favoris ce dimanche, lors de la finale Elite 1 à Grenoble. Les deux clubs monopolisent les deux premières places du classement depuis 2010. Mais les autres clubs engagés, à commencer par le Lille Métropole Athlétisme, tenteront de jouer les trouble-fêtes. Présentation des forces en présence en deux temps, avec un premier volet consacré à l’EA Grenoble 38, 5e de la finale Elite 1 l’an dernier, et aux trois clubs qui accèdent cette saison à la grande finale, grâce à leurs résultats obtenus en Elite 2 en 2022 : l’EA Cergy-Pontoise, le Stade Bordelais et l’Amiens UC.

EA Grenoble 38
Résister à la maison

2ème tour 2022 : 5ème Elite 1 - 61 389 pts

A domicile pour la deuxième année consécutive, l’EA Grenoble 38 tentera de se maintenir une nouvelle fois en Elite 1, après avoir sauvé sa place de justesse l’an dernier. Pour atteindre cet objectif, les Isérois pourront notamment compter sur les perchistes Thibaut et Mathieu Collet, qui avaient rapporté plus de 2200 points à eux deux dans leur épreuve de prédilection en 2022.

L’expertise de Pierre Chevrier, directeur sportif :

Les ambitions :
« Notre but est de nous maintenir, sachant que nous sommes un club axé sur la formation avec un budget très limité par rapport à la majorité des autres structures qui sont en Elite 1. Nous espérons également faire mieux que l’an dernier au niveau du total, en atteignant les 62 000 points. »

Les points forts et axes de progression :
« Nos points forts : les frères Collet et Léa Mauberret (perche), Margaux Nicollin (javelot), Juliette Perez (hauteur), Bastien Auzeil et Pierre Blaecke (épreuves combinées). On a beaucoup de jeunes, des juniors et des espoirs hyper motivés, comme Aneymone Talalua (marteau), qui a été formée au club et fait partie des deux ou trois meilleures U20 françaises. En sprint court, nous sommes corrects mais ‘’sans plus’’ »

Les changements entre les deux tours :
« On a quelques athlètes incontestables. Les frères Collet, en stage aux Etats-Unis, ont choisi de rentrer en France, sans participer à une compétition prévue sur place, afin d’être avec nous lors des Interclubs. Ça montre leur attachement au club. Mais on va regarder les performances de chacun afin d’avoir les meilleurs athlètes à ce moment-là de la saison. On a essayé d’aligner une équipe 1 compétitive dès le premier tour, car c’est une compétition extrêmement importante pour nous. »

Les cinq athlètes à suivre* : Thibaut Collet (perche ; RP : 5,82 m), Mathieu Collet (perche ; RP : 5,74 m), Fabien Loirat (800 m ; RP : 1’48’’90), Juliette Perez (hauteur ; RP : 1,86 m), Quentin Malriq (1500 m ; RP : 3’39’’21)
Les pépites à suivre* : Lucie Menneron (JU, 200 m ; RP : 25’’83) et Léa Mauberret (ES, perche ; RP : 4,23 m)
Absents : Baptiste Fourmont (rééducation), Félix Perrier (aux Etats-Unis), Agathe Ferrari (blessée) et Thomas Blaecke (blessé)

EA Cergy-Pontoise Athlétisme
Le nouveau venu aux dents longues

2ème tour 2022 : 1er Elite 2 - 65 225 pts

L’EA Cergy-Pontoise débarque dans la cour des grands avec des ambitions affirmées, dans la foulée de son impressionnante performance en Elite 2 l’année dernière. Avec 65 225 points, Ninon Chapelle et ses coéquipiers ont réalisé la quatrième meilleure performance française des Interclubs en 2022. A titre de comparaison, lors de l’édition 2021, l’US Talence s’était imposée en Elite 2 en cumulant 60 970 points. Cergy-Pontoise a notamment brillé grâce à ses jeunes talents : Léo Cabrera (ES, perche), Baptiste Cartieaux (ES, 3000 m steeple) ou encore Mailys Promeneur (ES, 100 m haies). Les Cergy-Pontains ont réalisé une belle répétition générale lors du premier tour avec 62 457 points.

L’expertise de Sanounou Traoré, directeur :

Les ambitions :
« Pour notre première saison en Elite 1, l’objectif principal est de se maintenir, car arriver au plus haut niveau a été difficile. On est très contents du total obtenu l’année dernière. L’idée est de faire autant, voire mieux. On verra où ça nous place par rapport à nos concurrents. On sait qu’on a la possibilité d’aller chercher un club comme Lille, qui, en 2022, était quelques centaines de points devant nous. Mais pour l’instant, on n’a pas vraiment l’ambition de terminer à une des trois premières places, même si on sait qu’on en est capables. En tant qu’encadrants, nous devons quand même calmer nos athlètes, qui pensent qu’on va directement aller chercher le podium. Mais on aura quand même un pourcentage de records personnels supérieur aux autres clubs. »

Les points forts et les axes de progression :
« On est un club complet partout. On n’a pas de grosses têtes d’affiches, d’athlètes de très haut niveau comme Pascal Martinot-Lagarde, Pierre-Ambroise Bosse ou Jimmy Vicaut. Mais on va pouvoir s’appuyer sur une moyenne de points par athlète extrêmement haute, ce qui va nous permettre d’accrocher des gros clubs. Il y a bien sûr Ninon Chapelle, notre figure de proue, qui est performante depuis une dizaine d’années, mais on n’a pas beaucoup d’internationaux. Donc on compense en ayant des marcheurs et des lanceurs avec des performances très honorables. On fait attention à ce que toutes les disciplines soient bien représentées, ce qui nous permet de ne pas avoir de trous. »

Les changements entre les deux tours :
« On essaye toujours d’aligner une équipe complète et compétitive dès le premier tour. Ça nous permet de forger une équipe, de créer une atmosphère de compétition. Les athlètes peuvent commencer à appréhender les compétitions à haute intensité, au sortir des stages, et sont encore plus prêts pour le second tour. »

Les cinq athlètes à suivre* : Léo Cabrera (perche ; RP : 5,40 m), Simon Boypa (400 m ; RP : 46’’01), Pauline Toriel (400 m ; RP : 54’’03), Ninon Chapelle (perche ; RP : 4,75 m), Ange-Daniel-Maxime Kouamé (200 m)
Les pépites à suivre* : Aminata Lo (CA, hauteur ; RP : 1,67 m), Mailys Promeneur (ES, 100 m haies ; RP : 13’’88), Baptiste Cartieaux (ES, 3000 m steeple ; RP : 8’41’’81)

Stade Bordelais Athlétisme
Une montée en puissance

2ème tour 2022 : 2ème Elite 2 - 63 291 pts

Longtemps installé en N1A, le Stade Bordelais Athlétisme a réalisé deux montées successives. Avec un peu plus de 60 000 points, les Girondins ont pris la première place de leur poule en 2019. Les annulations des éditions 2020 et 2021, pour cause de Covid-19, n’ont pas stoppé leur progression, bien au contraire. Grâce à un total de 63 291 points la saison dernière, notamment grâce à des athlètes étrangers capables de jouer les premiers rôles aux Mondiaux comme le lanceur de marteau ukrainien Mykhaylo Kokhan et le sauteur en hauteur belge Thomas Carmoy, les Girondins font leur arrivée en Elite 1.

L’expertise de Laurent Moreschi, directeur technique :

Les ambitions :
« Ce sera notre première participation en Elite 1 dans sa version mixte. L’objectif est de se maintenir cette année – et on en a clairement le potentiel - avant de viser le podium dès l’an prochain. On s’est déjà renforcé un peu cette année. Sur une bonne journée, on peut aller chercher Lille et finir dans le top 4 ou le top 5. »

Les points forts et axes de progression :
« On est bons presque partout avec des têtes d’affiche comme Ryan Zeze (sprint), Melvin Raffin (triple saut), Solène Ndama (épreuves combinées), nos Belges médaillés de bronze aux derniers Europe indoor Thomas Carmoy (hauteur) et Eliott Crestan (800 m), l’Ukrainien Mykhaylo Kokhan (marteau), Marie-Julie Bonnin (perche)… Le seul secteur où on est moyens, ce sont les lancers. C’est ce qui fait la différence avec les gros clubs, donc c’est là qu’on va recruter l’année prochaine. On s’appuie sur notre travail de formation, avec des équipes jeunes bien classées sur la scène nationale. »

Les changements entre les deux tours :
« Notre équipe était incomplète lors du premier tour, donc on a effectué environ 25 changements pour ce deuxième tour. »

Les cinq athlètes à suivre* : Melvin Raffin (triple saut ; RP : 17,20 m), Thomas Carmoy (hauteur ; RP : 2,28 m), Marion Lotout (perche ; RP : 4,60 m), Bruno Pierru (1500 m ; RP : 3’42’’73), Ryan Zeze (200 m ; RP : 20’’26)
Les pépites à suivre* : Thomas Marques De Andrade (JU, 800 m ; RP : 1’47’’37) et Thais Béranger (JU, 200 m ; RP : 25’’16)
Absents : Ana Delahaie (participe ce dimanche aux Europe par équipes de marche, ses points du 1er tour sur 3000 m marche sont comptabilisés) et Jonathan Seremes (choix du club pour se conformer à la règle limitant à huit le nombre d’athlètes mutés ou étrangers par équipes)

Amiens UC
Objectif maintien

2ème tour 2022 : 3ème Elite 2 - 61 345 pts

Troisième en Elite 1 en 2016 puis quatrième en 2018, Amiens a connu un bref passage en Elite 2 la saison dernière, à la suite de sa septième place en 2019. Mais les Samariens ont su rebondir en 2022 avec une troisième place dans cette division, synonyme de montée.

L’expertise de Bruno Dilly, président :

Les ambitions :
« L’objectif est de se maintenir en Elite 1, donc de finir dans les cinq premiers si possible. Si on termine sixièmes, il faudra obtenir un meilleur total que le troisième club d’Elite 2, auquel on sera comparé. Ce n’est pas facile d’effectuer le déplacement à Grenoble avec 70 personnes, sachant que certains athlètes ont des examens, d’autres travaillent… »

Les points forts et axes de progression :
« On pourra s’appuyer sur Thomas Jordier (400 m), Tiphaine Mauchant et Maelly Dalmat (longueur), Thomas Gogois (triple saut), Erwan Konaté (longueur) et Aude Clavier (3000 m), pour ne citer qu’eux. Nos points forts, ce sont donc le saut en longueur féminin et le triple saut masculin. Nous avons dû faire des choix dans la composition d’équipe pour nous adapter à la nouvelle règle limitant à huit le nombre d’athlètes mutés et/ou étrangers. »

Les changements entre les deux tours :
« Aude Clavier ne devait pas figurer dans l’équipe, en raison du point de règlement que je viens de citer, mais on l’a finalement intégrée il y a quelques jours. Nous avions en tête dès le premier tour notre équipe pour dimanche. Ceux qui préféraient se préserver, parce qu’ils revenaient de stage ou avaient des petits bobos, ont pu le faire. »

Les cinq athlètes à suivre* : Thomas Gogois (triple saut ; RP : 16,83 m), Tiphaine Mauchant (longueur ; RP : 6,63 m), Thomas Jordier (400 m ; RP : 45’’37), Aude Clavier (1500 m ; RP : 4’16’’69), Erwan Konaté (longueur ; RP : 8,12 m)
Les pépites à suivre* : Vanessa Lokuli (CA, 100 m ; RP : 11’’69), Yanis Vanlanduyt (CA, 800 m ; RP : 1’52’’22) et Jermaine Kleine (JU, 400 m haies ; RP : 51’’25)
Absent : Jean-Baptiste Bruxelle (blessé)

*les clubs ont la possibilité de modifier leur composition d’équipe jusqu’au dimanche matin à 10h

Yannis Passerel pour athle.fr

--> Les forces en présence partie 2/2

Retrouvez les start-lists et les résultats en direct dimanche à partir de 10h sur direct.athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/07 > (2)
18/07 >  
12/07 >  
12/07 > (1)
12/07 >  
07/07 >  
06/07 >  
05/07 >  
04/07 >  
28/06 >  
le reste de l'actualité
20/07 >  
19/07 >  
19/07 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
16/07 >  
15/07 > (3)
12/07 >  
11/07 > (1)
10/07 >  
09/07 > (1)
09/07 >  
09/07 > (10)
08/07 >  
07/07 >  
07/07 > (10)
07/07 >  
05/07 > (4)
01/07 > (3)
30/06 > (1)
30/06 > (4)
29/06 >  
28/06 > (2)
27/06 > (3)
24/06 >  
rechercher
Compétitions en direct (1)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS