MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe de marche par équipes : Quinion, heureux quatrième
3227
Commentez cette actualité
Championnats d’Europe de marche par équipes : Quinion, heureux quatrième

Aurélien Quinion a longtemps joué le podium, voire la victoire, ce dimanche à Podebrady, sur le 35 km des championnats d’Europe de marche par équipes. Après avoir écopé de 3’30’’ de pénalité à la suite de trois cartons, il a finalement pris la quatrième place en 2h29’32’’, ce qui n’altérait rien à son bonheur. Les Françaises ont terminé troisièmes par équipes aussi bien chez les seniors que chez les juniors.

En matière de quatrième place, il en existe de toutes sortes, avec une gamme de saveurs quasi infinie. Celle d’Aurélien Quinion sur le 35 km de la Coupe d’Europe de marche par équipes ce dimanche à Podebrady est à classer parmi les plus joyeuses. Alors qu’il pointait en deuxième position de la course au 25e kilomètre, à une poignée de secondes de l’Espagnol Alvaro Martin, l’athlète de l’EFCVO a récolté un troisième carton, ce qui lui a valu de passer 3’30’’ à prendre son mal en patience dans la zone de pénalité. Reparti en quatrième position, il a tenu son rang jusqu’à l’arrivée, qu’il a atteint dans le chrono de 2h29’32’’. « J’en retiens beaucoup de positif, lâchait-il au téléphone dans la soirée. D’abord, une quatrième place dans une course internationale, je n’ai jamais fait ça. C’est vraiment ce que je recherche désormais. Ensuite, sans la pénalité, ça donne un chrono aux alentours de 2h26’… Et même si j’ai encore pris des cartons, je n’ai pas été disqualifié, contrairement à Munich. J’ai d’ailleurs reçu pas mal de retours de juges qui ont noté une amélioration de ma technique par rapport à l’an passé. C’est vraiment bien pour la suite. »

Arrivé en République Tchèque avec l’objectif d’assoir sa place au sein du gratin international, le Val-d’Oisien est reparti avec un peu plus de confiance personelle, mais aussi de respect de la part de ses concurrents, qui ont probablement noté qu’il était « physiologiquement capable » de lutter avec eux aux avant-postes. « Je donne peut-être un peu trop, parce que j’en veux beaucoup, j’aime la bagarre », reconnaissait-il, conscient qu’il a encore du travail à faire sur le plan technique pour définitivement s’assoir à la table des grands. Dans son sillage, l’équipe de France longue distance a pris la sixième place au classement collectif, qui a vu la victoire de l’Espagne d’Alvaro Martin, lauréat en 2h25’35’’. Hugo Andrieu s’est classé 20e en 2h41’33’’ et Mattéo Duc 23e en 2h43’05’’. La course féminine a vu l’Espagne réaliser le triplé, emmenée par Maria Perez, qui a amélioré le record du monde en 2h37’15’’.

Les Bleues troisièmes

Clémence Beretta a opté pour la même approche que son ainé dans sa course de 20 km. Disputées l’après-midi, les courses plus courtes ont été marquées par la chaleur qui régnait en Bohême ce week-end, à laquelle les organismes ne sont pas encore tout à fait habitués en ce début d’été. La Vosgienne est régulièrement apparue en tête du petit groupe de sept qui a avalé ensemble les huit premiers kilomètres, avant l’attaque des Ukrainiennes Sobchuk et Olyanovska. Passée à la mi-course en 44’49’’, Beretta a ensuite connu plus de difficultés quand les favorites ont décidé d’accélérer l’allure. Quand la Grecque Antigoni Ntrismpioti, bien planquée jusqu’au douzième kilomètre, est sortie de sa cachette, la recordwoman de France a baissé de pied, étant en plus sous la menace d’une pénalité à ce moment-là. Elle a tout de même serré les dents pour rallier l’arrivée en 1h31’14’’, en sixième position. Visiblement éprouvée, elle a enregistré le troisième chrono de sa carrière, alors que la double championne d’Europe de Munich s’est imposée en 1h29’17’’.

Derrière elle, Pauline Stey a progressivement « ramassé les mortes » une par une, pour venir prendre la neuvième place en 1h32’21’’, soit un nouveau record personnel, récompensant une course régulière et maitrisée, après un passage aux 10 km en 46’06’’. Avec elle pendant une bonne dizaine de kilomètres, au sein d’un petit groupe de chasse, Camille Moutard a écopé d’une pénalité de deux minutes au moment d’aborder le dernier tiers de la course, et a terminé 22e en 1h35’50’’. Les Françaises sont montées sur la troisième place du podium par équipes, derrière l’Italie et l’Ukraine.

Bordier dans le top 10

Chez les hommes, le 20 km a donné lieu à une course endiablée, sous l’impulsion du champion olympique italien Massimo Stano, qui a mis le feu aux poudres dès le coup de pistolet. Son compatriote Fransesco Fortunato lui a emboîté le pas, et le Suédois Perseus Karlstrom les a rejoints à la mi-course. Les deux derniers nommés se sont expliqués dans le dernier quart, et c’est Fortunato qui s’est avéré le plus fort, en 1h18’59’’. En deuxième rideau, Gabriel Bordier a pris ses responsabilités pour assurer le tempo du groupe des poursuivants, avec dans le viseur les minima pour Budapest et Paris. Accompagné par le jeune Espagnol Paul McGrath pendant une dizaine de kilomètres, il a longtemps figuré en quatrième position, passant à la mi-course en 39’54’’. Les ultimes kilomètres se sont révélés bien plus ardus, et le Mayennais a vu plusieurs concurrents revenir sur lui. Il a achevé son effort en 1h22’00’’, au neuvième rang, totalement exténué. Ses camarades de jeu Kevin Campion et Martin Madeline-Degy n’ont jamais trouvé leur rythme, et ont dû abandonner avant le quinzième kilomètre.

La junior Ana Delahaie a marqué son entrée dans la sphère internationale avec un aplomb formidable sur le 10 km féminin. A l’affut à la cinquième place du deuxième au huitième kilomètre, elle a ensuite produit son effort dans les deux derniers kilomètres pour reprendre la Tchèque Ema Klimentova qui avait pris la poudre d’escampette. Troisième en 48’’04’’, elle a terminé à bonne distance de l’intouchable italienne Giulia Gabriele (46’’42), mais à portée de tir de l’Espagnole Aldara Meilan, encore cadette (47’45’’). Avec Marine Merbitz, 17e en 51’14’’, et Agathe Millé, 24e en 52’13’’, les Bleuettes ont mérité leur troisième place sur le podium par équipes, devançant in extremis les Tchèques, créditées du même nombre de points. Leurs homologues masculins se sont classés septièmes par équipes, à la faveur de la dixième place de Quentin Chenuet en 45’14’’, et de la vingtième d’Hugo Ellul, en 46’41’’.

La rédaction
Photos : © Sona Maleterova for European Athletics

Tous les résultats de l'équipe de France en cliquant ici

Aurelien Quinion
Age / Sél.30 ans / 17 A
ClubEntente franconville cesame
Spécialité10 000 m marche - 10 km marche - 20 km marche - 35 km marche - 50 km marche
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
20/09 >  
18/09 >  
15/09 >  
01/09 >  
30/08 >  
30/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
27/08 >  
27/08 >  
le reste de l'actualité
22/09 > (1)
21/09 >  
20/09 >  
19/09 >  
18/09 > (4)
15/09 > (2)
14/09 >  
14/09 > (2)
12/09 >  
11/09 > (4)
08/09 >  
07/09 >  
06/09 >  
05/09 > (2)
04/09 > (3)
02/09 >  
01/09 > (3)
01/09 > (1)
31/08 >  
31/08 >  
29/08 > (3)
17/08 >  
14/08 >  
07/08 >  
04/08 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS