MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du monde de course en montagne : trois médailles collectives pour conclure
4867
Commentez cette actualité
Championnats du monde de course en montagne : trois médailles collectives pour conclure

Les deux équipes de France juniors ont conquis la médaille d’argent du classement collectif, et les seniors femmes le bronze, sur le format classique de course en montagne, ce samedi à Innsbruck, pour clore une semaine fructueuse pour l’équipe de France de trail et de montagne.

Et trois qui font onze. Lors de la quatrième et dernière journée des championnats du monde off-road à Innsbruck ce samedi, la France a récolté trois nouvelles médailles par équipes sur le format « montagne classique ». Sur un parcours pas si classique, mi-urbain, mi-sentier, les deux équipes juniors ont pris la médaille d’argent, et les seniors femmes le bronze. Avec six médailles d’or, dont trois en individuel et autant par équipes, la France a remporté le classement des médailles de cette deuxième édition des Mondiaux regroupant course en montagne et trail.

Les U20 masculins furent les premiers à passer à l’action, avec la fougue euphorique qui caractérisent si souvent les garçons de cet âge, sur une boucle de 7,5 km comptant 375 m de dénivelé positif. Le champion de France Anatole Berthou a surmonté un début de panique dans la première partie de l’ascension pour réussir une remontée progressive lui offrant une sixième place finale, le meilleur résultat individuel français de la journée. Avec la neuvième de Jules Mongellaz et la treizième de Jules Barriod, les Bleuets se sont intercalés entre l’imbattable Suisse et l’Italie. « Ce sont de très belles places, savourait Berthou. Par équipes, on savait que le podium était jouable, et deuxième, c’est vraiment une bonne performance. J’ai grapillé, grapillé, après un début difficile. J’aurais bien aimé doubler une personne de plus, mais sixième avec un tel niveau et deux Ougandais devant, c’est très satisfaisant. » Le titre est pour James Kirwa, devant son compatriote Hosea Chemutai, alors que le Suisse Matthieu Bührer est le seul à avoir pu limiter l’écart à 15’’ avec les athlètes des hauts plateaux.

Les juniors filles ont imité leurs homologues une heure plus tard grâce à un tir groupé parfaitement orchestré. Patientes dans la montée vers Gramartboden, les Tricolores ont réussi une belle descente vers le centre-ville d’Innsbruck, où se tenaient les départs et arrivées. Septième, Margot Dajoux a montré l’exemple, lors d’une course « géniale mais archi-dure », lors de laquelle ses qualités de pistarde ont pu s’exprimer dans la partie du tracé arpentant la vieille ville d’Innsbruck. Alice Mugnier a réalisé une superbe remontée de l’arrière pour s’offrir une neuvième place, agrémentée d’un long passage sous la tente médicalisée pour récupérer de la violence de son effort. Pauline Trocellier, particulièrement régulière, s’est classée onzième, et Lili Beck quinzième. Les Françaises terminent entre la Grande-Bretagne et l’Espagne au classement par équipes. Partie comme une fusée dans la montée, la Britannique Rebecca Flaherty a réussi à conserver une poignée de secondes de marge sur ses dauphines Ines Herault et Lucia Arnoldo pour coiffer la couronne mondiale.

Jarousseau réussit son intégration

Pour sa première sélection en course en montagne, l’habituelle routarde et crosswoman Cécile Jarousseau a parfaitement rempli les critères pour être adoptée par ses nouvelles camarades de jeu. Accrocheuse dans les montées, solide dans les descentes, elle a géré son effort à merveille pour prendre la neuvième place, dans une course où l’Américaine Grayson Murphy a dicté sa loi à la Suédoise Tove Alexandersson et aux coureuses africaines, en 1h04’26’’. Avec Christel Dewalle treizième grâce à des montées express dont elle a le secret, et Elise Poncet 24e malgré une préparation pour le moins incomplète, les Françaises ont pris la troisième place derrière le Kenya et la Grande-Bretagne. La quatrième Français, Nelie Clement, a achevé sa première expérience internationale chez les grandes à la 42e place.

« La vraie réussite, c’est que dans l’équipe, on a toutes fait une course pleine et sans regrets, salue Cécile Jarousseau. On a toutes pris plaisir, même si c’était abominable, vraiment abominable. J’ai eu une sensation de douleur du début à la fin. » La Choletaise installée dans les Pyrénées a « rongé [son] frein dans la première descente, en ne pensant qu’à une chose : contrôler et garder de l’énergie » pour le deuxième passage avant l’arrivée. « En tant que routarde, je pensais que la partie plate me permettrait de faire une différence, de dérouler la foulée, mais que nenni ! Dans la tête, je m’accrochais à l’idée de pouvoir relancer après le passage au sommet, mais dans la réalité, tu fais juste comme tu peux », se marrait-elle après un effort d’1h08’40’’. Sa coéquipière Christel Dewalle, chronométrée en 1h10’02’’, est une des rares à avoir apprécié la deuxième ascension au programme. « Il y avait plus de place pour bien prendre mon rythme, alors qu’au premier passage, on était toutes serrées. Ça m’a permis de recoller aux filles qui m’avaient distancée dans la descente précédente. Et dans la deuxième descente, je n’avais pas le choix : même si j’avais un point de côté et les pieds qui chauffaient, tous les Français au bord de la route m’ont bien fait comprendre qu’il fallait que je me bouge pour l’équipe. »

Klein ravi, Meyssat revit

Théodore Klein a opté pour la même tactique payante lors de l’épreuve masculine, disputée sur le même parcours de 15 kilomètres (750 m de dénivelé positif), en deux boucles quasi-identiques. Quinzième à mi-parcours, il a tenu son rang et même grapillé trois places dans la seconde répétition pour aller chercher la douzième place, en 1h00’20’’. « Comme l’an passé en Thaïlande, mais avec une densité bien plus élevée cette année », pointait le Vosgien, pleinement satisfait de sa performance du jour. Même si les parties planes ne l’avantageaient pas par rapport aux adversaires munis de chaussures avec des lames de carbone, il a trouvé « un second souffle dans la deuxième montée », avant de profiter de l’aspiration de l’Espagnol Blanes, spécialiste ès descente, pour filer jusqu’à la ligne. « Ce parcours demandait de l’adaptation, être capable de changer de rythme et de foulée. Il fallait être un athlète complet pour performer sur ce genre de tracé. »

Emmanuel Meyssat, de son côté, a poussé encore plus loin le bouchon du conservatisme, puisqu’il pointait à la 51e place après 2,7 km. « J’ai compris que j’allais devoir visser dans la descente », souriait l’aîné des Bleus, 43 printemps au compteur. Ce qu’il a fait sans sourciller, en comptant aussi sur les défaillances spectaculaires de plusieurs coureurs bien trop ambitieux. A l’arrivée, il est venu cueillir la quinzième place (1h00’44’’), soit un rang de mieux que sur la course verticale de mercredi, qu’il avouait avoir privilégiée dans sa préparation. « Le parcours ne me convenait pas tellement, et pourtant, le résultat est là. Je me disais qu’un top 30 aurait été bien. Comme il y a trois jours, je n’avais pas de super sensations, mais ça avançait quand même… »

Parti très vite, Quentin Meyleu a dû lutter contre des pieds qui brûlent causés par la brutalité de l’effort demandé, et a achevé son parcours dans la douleur à la 47e place, tandis qu’Alexandre Fine a passé la ligne en boîtant, à la 52e place. Par équipes, les Français ont terminé sixièmes, à bonne distance du Kenya, vainqueur devant l’Italie et l’Espagne. La palme individuelle est revenue à l’Ougandais Leonard Chemutai, impérial en 56’14’’, devant le Kenyan Kyriago Philemon et l’Allemand Filimon Abraham.

Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © Alanis Duc / FFA


RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/06 >  
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
11/06 >  
10/06 >  
10/06 >  
09/06 >  
09/06 >  
08/06 >  
le reste de l'actualité
20/06 >  
20/06 >  
17/06 > (2)
14/06 >  
14/06 > (1)
03/06 > (6)
01/06 >  
30/05 > (3)
29/05 >  
29/05 >  
28/05 >  
27/05 > (2)
25/05 > (1)
25/05 >  
24/05 > (1)
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
rechercher
Compétitions en direct (4)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS