MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris : Les stats à retenir d’une compétition inoubliable
1830
Commentez cette actualité
Meeting de Paris : Les stats à retenir d’une compétition inoubliable

Retrouvez les chiffres clés de l’édition 2023 du Meeting de Paris Wanda Diamond League, avec des records en pagaille, une affluence exceptionnelle à Charléty, et des Français en verve.

1

Il reste encore dix meetings Wanda Diamond League au programme de la saison 2023, mais le Meeting de Paris sera difficile à déloger de sa première place au ranking World Athletics des compétitions. Porté par une flopée de performances de haut vol, la réunion disputée dans la capitale a cumulé 94 852 points, loin devant Florence, Los Angeles, Doha et Rabat. Le classement complet en cliquant ici

17 803

Pour la première fois depuis son retour au Stade Charléty en 2017, le Meeting de Paris affichait complet vendredi soir, avec des gradins pleins à craquer grâce aux 17 803 spectateurs enregistrés. Parmi eux, près de 3200 enfants inscrits à la Fête des clubs, issus de 68 structures (dont 56 venant d’Ile-de-France). Ils ont pu prendre part à des ateliers d’initiation et à un tour d’honneur lors duquel ils ont porté fièrement les couleurs de leur club, avant de mettre l’ambiance pendant la compétition dans une tribune qui leur était réservée.

2

Deux records du monde ont été battus lors de cette édition 2023, grâce à la Kényane Faith Kipyegon sur 5000 m en 14’05’’20 et à l’Ethiopien Lamecha Girma sur 3000 m steeple en 7’52’’11. Une seule meilleure marque mondiale de tous les temps avait jusque-là été améliorée depuis la création de la Golden League en 1998 (8’52’’78 par la Bahreïni Ruth Jebet en 2016).

3

Deuxième de la finale du 110 m haies en 13’’09 après avoir déjà battu son record en séries en 13’’25, Just Kwaou-Mathey a gagné neuf places aux très relevés bilans tous temps français et occupe désormais le troisième rang. Il n’est plus devancé que par Pascal Martinot-Lagarde (12’’95) et Ladji Doucouré (12’’97). Le hurdler de l’Evreux AC, qui était arrivé à Paris avec une marque de référence en 13’’28, double dans la hiérarchie Thomas Martinot-Lagarde (13’’26), Dan Philibert (13’’26), Aurel Manga (13’’24), Stéphane Caristan (13’’20), Sasha Zhoya (13’’17), Wilhem Belocian (13’’15) et Dimitri Bascou (13’’12).

7’24’’00

Le temps de passage de Jakob Ingebrigtsen au 3000 m, lors de sa meilleure performance mondiale de tous les temps sur 2 miles (7’54’’10), permet de prendre la mesure de la performance stratosphérique qu’il a réalisée. Le Norvégien grimpe à la troisième place des bilans tous temps en 7’24’’00, derrière le Kényan Daniel Komen (7’20’’67) et le Marocain Hicham El Guerrouj (7’23’’09).

7

Sept demi-fondeurs sont descendus sous la barrière des 1’44’’ lors du 800 m du Meeting de Paris. Une densité jamais vue à l’exception de la mythique finale des Jeux olympiques de Londres, remportée par David Rudisha en 1’40’’91, l’actuel record du monde. Compatriote de ce dernier, Emmanuel Wanyonyi s’est imposé à Charléty en 1’43’’27, son record personnel et la meilleure performance mondiale de l’année. Huit des dix meilleurs chronos de la saison ont, par ailleurs, été réalisés à cette occasion.

6

Les Français ont su se sublimer face l’élite mondial et devant leur public. Pas moins de six d’entre eux ont amélioré leur record personnel lors d’épreuves estampillées Wanda Diamond League. Just Kwaou-Mathey sur 110 m haies (13’’09), mais aussi quatre spécialistes du 800 m : Benjamin Robert (1’43’’48), Azeddine Habz (1’43’’90) et Yanis Meziane (1’44’’78) chez les garçons, ainsi que Léna Kandissounon (1’59’’65) chez les filles. Enfin, Margot Chevrier a porté son record à la perche à 4,71 m.

5

Cinq records du Meeting de Paris sont tombés vendredi soir. Ils ont été l’œuvre de la Domicaine Marileidy Paulino sur 400 m en 49’’12, de l’Américaine Valarie Allman au disque avec 69,04 m, du 4x100 m français masculin en 38’’22, et bien sûr des deux recordmen du monde Faith Kipyegon et Lamecha Girma.

579 215

Le nombre de visionnages de la vidéo « reel » consacrée à la meilleure performance mondiale de tous les temps sur 2 miles de Jakob Ingebrigtsen devrait bientôt dépasser la barre des 600 000 comptes sur Instagram. La preuve de l’impact de la réunion parisienne auprès du grand public. La presse a aussi largement relayé les exploits relayés à Charléty. Il n’y avait d’ailleurs jamais eu autant de représentants des médias avec 268 accrédités, un record !

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
31/10 > (2)
26/10 > (1)
20/10 >  
14/06 >  
08/06 >  
06/10 >  
05/10 >  
05/10 >  
22/09 >  
16/09 >  
le reste de l'actualité
20/06 >  
23/05 >  
03/05 >  
02/04 >  
26/03 >  
21/03 >  
21/03 > (1)
07/03 >  
29/02 >  
11/02 >  
10/02 > (1)
09/02 >  
01/02 >  
12/01 > (1)
11/01 >  
02/01 >  
19/12 >  
06/12 >  
22/11 >  
08/11 >  
27/10 > (1)
06/10 >  
27/06 >  
20/06 > (1)
08/06 >  
rechercher
Compétitions en direct (10)
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS