MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France U18 & U20 : Montauban, l'éclaircie du jour
6685
Commentez cette actualité
Championnats de France U18 & U20 : Montauban, l'éclaircie du jour

Laura Montauban a marqué les esprits en finale du 100 m haies U18 à Châteauroux, en explosant son record personnel en 13’’20. Un chrono qui fait d’elle la quatrième meilleure performeuse française de tous les temps. La junior Benedetta Kouakou a décroché son premier titre de championne de France sur 400 m, alors que le combinard Thibault Bassons a créé la sensation du jour en s’imposant à la hauteur U20.

La Perf'

Montauban entre les gouttes

Entre deux averses, qui furent le fil rouge d’un samedi castelroussin bien arrosé, Laura Montauban a été le rayon de soleil de la journée. Son passé d’ex-nageuse lui a peut-être été utile dans ces conditions humides, sur une piste détrempée. Au-dessus du lot, la sociétaire de l’AO Charenton (Val-de-Marne) a survolé la finale du 100 m haies en 13’’20, avec l’aide d’un vent de +2.0 pile dans la limite autorisée. Soit un temps de référence explosé de 29 centièmes, à seulement huit centièmes du record des championnats de Cyréna Samba-Mayela, établi il y a six ans. La voilà quatrième meilleure performeuse française de tous les temps, derrière Samba-Mayela (12''98), Adrianna Lamalle (13''08) et Sarah Koutouan (13''16). « Je suis super contente, j’ai le titre et en plus le chrono qui va avec, savourait à l’arrivée l’élève d’Hakim Reguieg et Karim Ait-Mekourta. Je ne m’attendais pas du tout à un tel chrono, surtout avec ces conditions. La finale et la concurrence m’ont vraiment poussée », ajoutait celle qui a repoussé sa dauphine, Mélissa Benfatah, à tout de même 24 centièmes.

La suite ? Le Festival olympique de la jeunesse européenne, où la future élève en Terminale générale « espère prendre du plaisir » avec l’envie de « viser un podium », puis le passage chez les juniors l’an prochain, avec des haies qui vont passer de 76 à 84 centimètres. « Ça ne me fait pas peur puisque je me suis confrontée à cette hauteur en début de saison lors des Interclubs et ça s’est plutôt bien passé (14’’34 et 14’’27). Vu mon gabarit, ça devrait aller normalement. »

Le Temps Fort

Kouakou, la patience récompensée

Après plusieurs années d’attente, Benedetta Kouakou a enfin goûté à la plus haute marche du podium lors des championnat de France. Elle a dominé le 400 m juniors en 53’’39 (à huit centièmes de son record) à la faveur d’une belle dernière ligne droite, malgré la résistance acharnée d’Alexe Deau (ASA Maisons-Alfort), qui a abaissé son record personnel à 53’’70. La sprinteuse de la Vallée de La Marne Athlétisme avait pourtant déjà coupé en premier à de nombreuses reprises la ligne d’arrivée du rendez-vous national. Mais elle ne possédait jusque-là que la nationalité ivoirienne.

L’athlète au gabarit impressionnant - 1,73 m pour 68 kg - a patienté pendant plusieurs années, avant d’obtenir enfin sa naturalisation il y a quelques semaines. Un changement de statut qui devrait aussi lui permettre de représenter l’équipe de France lors des championnats d’Europe U20 à Jérusalem, début août. « Je viserai la médaille, promettait-elle. Ça va être une fierté de porter le maillot français. Je me suis battu pour ça, les gens m’ont soutenue et aidée. J’aurai à cœur de les remercier ! »

Avant les breloques européennes, Benedetta Kouakou a encore une autre récompense nationale à glaner. Vice-championne de France du 100 m vendredi en 11’’68, elle sera ce dimanche en lice pour une troisième médaille en trois jours, cette fois sur 200 m. Une heure après son tour de piste victorieux, elle a bouclé sa série du 200 m en 24’’69 (-0.5), sans forcer. A bientôt 19 ans, elle a quelques années et podiums à rattraper.

La Décla

« J’ai sauvé la France, on est sur nos terres, il faut gagner, on ne va pas laisser deux Japonais nous battre ! »

Thibault Bassons s’est tapoté la poitrine, sourire aux lèvres, au moment d’évoquer sa victoire surprise en finale de la hauteur juniors. Le vice-champion de France 2023 du décathlon a mis une claque de huit centimètres à son record personnel ce samedi. Survolté, le combinard de l’Union Sportive Cenon Athlétisme a amélioré sa meilleure marque à trois reprises : à 2,04 au deuxième essai, à 2,07 m au premier et à 2,10 m au troisième. Et il n’est pas passé loin d’effacer 2,12 m, ce qui lui aurait permis de s’emparer pour un centimètre de la meilleure performance française U20 de l’année. En fin de concours, il a dû batailler avec Joevin Kouko (2,07 m), mais aussi avec les représentants du pays du soleil levant Minato Fukushi et Souta Haraguchi (2,07 m également), qui participaient en tant qu’invités à la compétition. « Je suis super content, c’était une super compétition, s’exclamait-il. Je peux le dire, j’ai battu des adversaires à l’international, dont le troisième du championnat d’Asie. » Aligné également à Châteauroux sur 110 m haies (14’’44, son record) et au javelot (50,39 m), Thibault Bassons, malgré cette médaille d’or inattendue à la hauteur, ne compte pas délaisser les épreuves combinées. Où un avenir radieux l’attend.

Le Chiffre

6

Dénouement spectaculaire en finale de la longueur cadets. Ylann Bizasene pensait avoir fait le plus dur en s’envolant à 7,55 m (+2.2) au sixième et dernier essai. Avant-dernier concurrent à s’élancer vers le sautoir, le Guadeloupéen du Stade Lamentin était tout proche de coiffer une deuxième couronne nationale dans le Berry, au lendemain de sa démonstration sur la ligne droite (10’’37). C’était sans compter sur le répondant de James Armant Sordet. Dans une ambiance à la fois intime et incandescente, avec des spectateurs massés le long de la piste d’élan sur le terrain annexe, situé derrière la tribune principale, il lançait la claque et retombait à 7,64 m (+2.1), une performance non homologable à cause d’un vent légèrement trop favorable mais largement supérieure à son record personnel (7,38 m). Et surtout synonyme de première place sur le fil.

Les deux cadets pouvaient tomber dans les bras l’un de l’autre à l’issue du concours, fiers du spectacle proposé. « Comme on a un gros niveau avec Ylann, ça nous pousse à faire de gros sauts, on est obligé de se transcender, confiait le Parisien. Il fallait montrer que je n’étais pas endormi, bien présent et que je pouvais performer avant le Festival olympique de la jeunesse européenne. » Où sa capacité à se dépasser au sixième essai pourrait lui être à nouveau d’une grande utilité.

Et Aussi

Klemenic clinique

Epoustouflant Milann Klemenic. Homme de championnats, comme il l’avait déjà démontré en salle l’hiver dernier, le sprinter de l’Elan Sportif de Trélissac a dominé les débats en finale du 400 m U18 en 47’’58, tout près de l’antique record des championnats de Thierry Dejean (47’’49). Celui qui était le seul cadet première année qualifié en finale a largement battu son record (48’’09) et s’est emparé de la meilleure performance française de l’année, jusqu’ici détenue par Farfadet Pierre-Louis en 48’’04. Une bonne raison pour se coiffer d’un bob mettant à l’honneur un célèbre apéritif provençal, quelques secondes après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Très attendu, le 110 m haies juniors n’est pas allé aussi vite que prévu, avec pas mal de fautes techniques lors de cette ligne droite courue sur le fil du rasoir et serrée jusqu’au bout. Le favori Théo Pedre l’a finalement emporté en 13’’64 (+1.8), cinq centièmes devant le surprenant Boubacar Badji. Le hurdler de l’EFCVO s’octroie son premier titre en extérieur, après deux saisons minées par les blessures.

Dans une course à la physionomie bien différente, la tête d’affiche Aucéane Bouijoux est sortie vainqueure du 100 m haies juniors. La sociétaire de l’Athlé Provence Clubs a collé plus de six dixièmes à sa dauphine en coupant la ligne en 13’’43 (+2.0). Elle n’a terminé qu’à trois centièmes de son record, malgré une piste détrempée.

Vaitulukina dans le vent

Poussés comme leurs homologues cadets par un vent dans le dos très généreux, les sauteurs en longueur U20 ont fait le show, avec deux athlètes à plus de 7,60 m derrière le Belge du Stade Brestois Yanni Sampson (7,67 m). Mathis Vaitulukina (US Talence) a été sacré champion de France avec 7,63 m, un centimètre devant Kevin-Kofi Assogba-Koudahe (AC de Colombes), qui a failli lui ravir la première place à son ultime tentative. A noter que le touche-à-tout Vaitulukina prendra part ce dimanche à la finale du 400 m.

Parmi les autres performances notables à relever dans les sauts, le décathlonien Alexandre Tchao-Ago a su se faire violence pour franchir au premier essai une barre à 1,99 m à la hauteur U18, malgré des trombes d’eau très handicapantes dans cette discipline. Il a devancé aux essais le grand favori Elijah Pasquier (Evreux AC) pour s’adjuger la première place, dans un concours dominé par le Britannique du Nice Côte d’Azur A. Ethan Glyde (2,05 m). Très attendue, la finale du triple saut juniors n’a pas atteint les sommets espérés. Il y a tout de même eu du suspense jusqu’au bout, puisque la favorite Clémence Rougier (Limoges Athlé) s’est arrachée au sixième essai pour prendre définitivement les commandes avec 12,86 m (+0.9), Thierrine Corréa (Evreux AC) devant se contenter de l’argent avec 12,73 m (-1.9) après avoir été en tête quasi de bout en bout. La perche juniors hommes a, elle, sacré deux vainqueurs (il n'y avait pas de barrage prévu), Simon Mainil (Amiens UC) et Mathis Prod'homme, qui ont réalisé un sans-faute jusqu'à 5,10 m inclus, avant de coincer à 5,20 m. Il s'agit d'un record personnel pour le premier nommé. Le podium est complété par Rémi Filhon (Clermont Auvergne Athlétisme), 5,10 m également mais devancé aux essais.

Dans les lancers, on retiendra la belle prestation de Rosalie Brossard (CA Brive) au disque. La cadette a battu son record personnel avec un jet à 42,90 m, qui lui a permis de s’emparer de la meilleure performance française de l’année. Dans la même catégorie mais chez les hommes, pas de record de France mais une nouvelle prestation très solide pour Samuel Conjungo (Tarn Sud A.), seul au monde avec ses 58,83 m.

Yannis Passerel et Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © G. Hamon - M. Delobel / CaptureMySport / FFA

Tous les résultats des championnats en cliquant ici
Tous les résultats épreuve par épreuve et les réactions des champions de France en cliquant ici
Retrouvez le replay des championnats de France U18-U20 sur Athlé TV
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
11/07 > (1)
09/07 > (1)
30/06 > (1)
29/06 >  
28/06 > (2)
20/05 >  
04/05 >  
28/04 >  
14/04 >  
07/04 >  
le reste de l'actualité
12/07 >  
12/07 >  
12/07 >  
12/07 >  
10/07 >  
09/07 >  
09/07 > (10)
08/07 >  
07/07 >  
07/07 > (8)
07/07 >  
07/07 >  
06/07 >  
05/07 >  
05/07 > (4)
04/07 >  
01/07 > (3)
30/06 > (4)
28/06 >  
28/06 > (1)
28/06 > (1)
27/06 > (3)
27/06 > (4)
24/06 >  
24/06 >  
rechercher
Compétitions en direct (1)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS