MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting Wanda Diamond League de Monaco : Dans une nouvelle dimension
7342
Commentez cette actualité(7)
Meeting Wanda Diamond League de Monaco : Dans une nouvelle dimension

Jimmy Gressier, qui a explosé le record de France du 5000 m en 12’56’’09, a passé un énorme cap ce vendredi soir dans la Principauté. Ludvy Vaillant (400 m haies), Laeticia Bapté (100 m haies), Yanis Meziane (800 m), entre autres, ont su profiter eux aussi du meeting Herculis pour mettre une claque à leur temps de référence.

C’est la folie de Monaco. Sur la piste du stade Louis II, on peut terminer au milieu du peloton, à près de cent mètres du vainqueur, et réaliser une performance d’anthologie tant le niveau et la densité de la réunion disputée dans la Principauté sont sans égal. C’est ce qu’a vécu Jimmy Gressier, qui est allé au bout de lui-même pour franchir la ligne d’arrivée en 12’56’’09, sous les yeux de ses nombreux proches. Un chrono qui lui permet de descendre pour la première fois de sa carrière sous les treize minutes et surtout de faire tomber un des plus vieux records de France, celui de Ismail Sghyr qui tenait depuis 2000 en 12’58’’83.

Le demi-fondeur du Boulogne-sur-Mer AC, désormais septième meilleur performeur européen de tous les temps, a eu l’intelligence de ne pas s’accrocher trop longtemps au peloton de tête, réglé à l’arrivée par l’Ethiopien Hagos Gebrghiwet en 12’42’’48. Avec l’appui de la wavelight, il a su gérer parfaitement son effort, en réalisant un gros dernier tour bouclé en moins d’une minute. Le prochain objectif de celui qui a réalisé haut la main les minima pour les Mondiaux de Budapest et les Jeux olympiques de Paris : casser une nouvelle barrière, celle des 12’50’’. Moins de réussite pour Yann Schrub (A. Sarreguemines Sarrebourg A.), 12e en 13’17’’95.

Vaillant se roule par terre

Ludvy Vaillant est aussi passé sous une des grandes frontières chronométriques de l’athlétisme, lors du 400 m haies. Le Martiniquais de l’AC Saléen s’est roulé par terre en explosant de joie, à l’issue de sa course. Quatrième en 47’’85 d’un tour de piste survolé par le Norvégien Karsten Warholm (46’’51), grâce notamment à une superbe dernière ligne droite, il devient le troisième Français à descendre sous les 48’’ après Stéphane Diagana (47’’37) et Wilfried Happio (47’’41). Ce dernier, licencié au Lille Métropole Athlétisme, s’est classé 5e en 48’’25. « Je savais que j’étais capable de le faire, savourait Ludvy Vaillant au micro de Canal +. Je réalise les minima olympiques. Je suis vraiment très content. Ca aide d’avoir ses grandes locomotives. On va retourner au boulot après avoir un peu profité du moment. »

Bapté sans prise de tête

Toujours sur les haies mais sur la ligne droite, Laeticia Bapté a su profiter de l’émulation et de la densité dingue (quatre filles sous les 12’’40 lors d’une course remportée par Nia Ali en 12’’30) pour retrancher cinq centièmes à son record personnel, avec une sixième place en 12’’73 (+0.6). Un chrono synonyme de minima olympiques pour la hurdleuse de l’US Robert, qui grimpe au huitième rang des bilans tous temps hexagonaux. « Je me sens en forme. J’essaye de ne pas me prendre la tête et ça fonctionne, constatait la Martiniquaise. L’objectif aux Mondiaux sera d’atteindre la demie et de me battre pour aller en finale. Si le chrono continue à descendre, pourquoi pas ? »

Meziane bien remis d’Espoo

Les Mondiaux, Yanis Meziane continue à s’en rapprocher, même si la concurrence est particulièrement dense sur le double tour de piste. Cinq jours après son titre de champion d’Europe espoirs à Espoo (Finlande), qu’il a « bien fêté », le demi-fondeur d’Athlé 91 a saisi sa chance. « J’ai appris mardi soir que je venais et il a fallu se remettre vite dans le bain », confiait-il. Pari réussi avec une septième place en 1’44’’30, record battu de 48 centièmes et minima pour les Mondiaux et les J.O. « C’est la première fois que je finis aussi fort ! J’ai réussi à battre des mecs qui m’avaient bien distancé à Paris. Je me suis un peu fait bousculer mais j’ai su résister. Je suis trop content ! »

Toujours en demi-fond, bonheur également pour Agathe Guillemot, qui, comme Bérénice Cleyet-Merle, a tout donné jusqu’au 1500 m, où étaient positionnés des cellules électriques pour enregistrer les temps de passage lors du mile. Les 109 derniers mètres ont logiquement été très compliqués (4’26’’92 à l’arrivée), mais le plus important que l’ex-heptathlète d’Haute Bretagne A. a été chronométré en 4’03’’26, soit les minima pour Budapest (4’03’’50). Bérénice Cleyet-Merle (A. Villeneuve La Garenne) n’est pas passée loin de l’imiter, en 4’03’’91. Mais elle se consolera avec ce temps, qui devient sa nouvelle marque de référence, ainsi qu’avec ses 4’26’’06, synonyme de record de France piqué pour quelques dixièmes à Alice Finot (4’26’’68 le 10 juin). Le mile est revenu à la Kényane Faith Kipyegon, qui a fait voler en éclats le record du monde (4’12’’33 par Sifan Hassan en 2019) avec ses 4’07’’64. Sur 3000 m steeple, meilleure performance de la saison pour Djilali Bedrani (SA Toulouse UC) en 8’16’’81 (9e) et record personnel pour Nicolas-Marie Daru en 8’18’’45 (10e), tous les deux à distance du vainqueur kényan Simon Kiprop Koech (8’04’’19).

Kpatcha en métronome

Dernière performance tricolore notable à relever : la quatrième place à la longueur d’Hilary Kpatcha. La sauteuse du CA Balma, pour le premier meeting Diamond League de sa carrière, n’a pas tremblé avec un premier essai à 6,77 m (vent nul), qui lui a permis d’occuper la tête du concours pendant les deux premiers essais. Une performance qu’elle a rééditée à sa cinquième tentative (-1.1). Une régularité prometteuse qui devrait l’emmener bientôt dans les eaux de la vainqueure italienne Larissa Iapichino, qui a porté son record à 6,95 m (+0.3). A retenir également : les 16,71 m (+0.1) de Jean-Marc Pontvianne (Entente Nîmes A.) au triple saut, une performance réalisée au premier essai avant de le voir mordre ses quatre essais suivants. Au javelot, sixième place pour Felise Vahai Sosaia (CA Jules Garnier) avec 77,80 m lors de son deuxième et dernier jet, le Néo-Calédonien n’ayant pas pu poursuivre son concours au-delà.

La rédaction

Agathe Guillemot
Age / Sél.24 ans / 3 A
ClubHaute bretagne athletisme *
Spécialité800 m - 1 500 m - Pentathlon - Heptathlon - 4 x 400 m
Jimmy Gressier
Age / Sél.26 ans / 12 A
ClubBoulogne-sur-mer ac
SpécialitéCross - 3 000 m - 5 000 m - 10 000 m - 10 km - Semi-marathon
Ludvy Vaillant
Age / Sél.28 ans / 16 A
ClubAthletic club saleen
Spécialité400 m - 400 m haies - 4 x 200 m - 4 x 400 m
RB
Admin Athle.fr
les réactions (7)
Jean-christophe Jaouen - 23/07 (17h04)
Amusan parfaite techniquement mais pour le reste…
Bruno Vauthier - 23/07 (16h14)
Pour compléter mes messages, bravo pour nos jeunes coureuses de 1500 plus 109 m. Pour taper les 1250, Laeticia BAPTE doit absolument, BAISSER PLUS LE BUSTE sur la JAMBE D'ATTAQUE, pour que lorsque le tronc se REDRESSE, elle puisse AMPLIFIE la reprise du pied au sol, gain de temps en suspension garanti. Conseil valable pour toutes nos hurdleuses SAMBA MAYELA ALESSANDRINI......, qui ont ce même défaut récurrent. S'inspirer vite de KAMBUDJI et AMUSAN qui sont parfaites techniquement...
Bruno Vauthier - 22/07 (23h02)
Si Hilary pouvait avec son entraineur, s'inspirer du superbe ramené de jambes de Larissa LAPICHINO dans le bac, ce serait ASSUREMENT les 7 m et donc une chance de médaille pour les belles échéances à venir....
Bruno Vauthier - 22/07 (22h56)
Bravo Jimmy qui j'espère a bien compris qu'il fallait rester sagement coller à la corde pour bien finir ce qu'il a fait précisément sur cette course. On oublie la grosse boulette de MUNICH pour jouer la LOCOMOTIVE ou le lièvre de service, afin de tirer tous ses adversaires et se faire manger sur la fin. Cela étant un mal pour un bien, avec l'épatante médaille de Yann SCHRUB...
Philippe Blancmunier - 22/07 (11h35)
Ok bravo à Agathe et pourtant, c'est bel et bien Bérénice qui a pris le record national du mile ! J'espère que son chrono sur 1500 corrigé à 4'03"91 suffira pour l'envoyer aussi à Budapest en août prochain !!!
Gilbert Uguen - 22/07 (11h03)
Agathe Guillemot est exceptionnelle, elle n'a pas fini de nous faire réver ... et de surprendre les chroniqueurs et parfois même les dirigeants fédéraux qui ne l'ont pas vue venir . Vive le sport passion et la modestie que cultive cette athlète bretonne !
Jean-christophe Jaouen - 22/07 (08h17)
Super la qualif pour les Mondiaux et nouveau record sur 1500 pour Agathe Guillemot toute la Bretagne est fier de notre jeune Bretonne
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
15/02 >  
14/02 >  
12/02 > (5)
11/02 >  
11/02 > (2)
09/02 >  
08/02 >  
08/02 >  
07/02 >  
05/02 > (1)
le reste de l'actualité
21/02 >  
20/02 >  
20/02 > (1)
20/02 >  
20/02 >  
18/02 > (2)
18/02 >  
17/02 >  
16/02 >  
16/02 > (3)
15/02 > (1)
14/02 >  
13/02 >  
12/02 > (5)
09/02 >  
09/02 >  
08/02 >  
08/02 >  
06/02 >  
05/02 >  
02/02 >  
01/02 > (1)
01/02 > (2)
01/02 > (4)
29/01 >  
rechercher
Compétitions en direct (1)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS