MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe U20 : Deau et Delahaie, deux Bleues sur le podium
5919
Commentez cette actualité(3)
Championnats d’Europe U20 : Deau et Delahaie, deux Bleues sur le podium

Alexe Deau sur 400 m et Ana Delahaie sur 10 000 m marche ont ouvert le compteur à médailles de l’équipe de France, avec respectivement de superbes récompenses en argent et en bronze. Benedetta Kouakou n’est pas passée loin de les imiter sur le demi-tour de piste. Au décathlon, Maxime Moitié-Charnois est lancé sur d’excellentes bases et peut rêver du podium.

La Perf'

L’exploit de Deau

Alexe Deau est tombée à l’arrivée de son 400 m dans les bras de Champi, la mascotte de la compétition, curieux mélange entre une biche et une chèvre des montagnes. La sprinteuse de l’ASA Maisons-Alfort avait bien besoin de bras réconfortants et reposants, après la course dingue qu’elle venait de réaliser. Partie du couloir 2, elle a été rattrapée au bout de cinquante mètres par la Hollandaise Britt de Blaauw, qui s’élançait depuis la corde. Largement dernière à mi-course, elle n’a pourtant jamais paniqué. « Je savais que la fille derrière moi allait vite me dépasser et je ne me suis pas affolée, retrace-t-elle. J’ai fait comme d’habitude et, à l’entame du deuxième virage, j’étais prête à relancer. » L’impression visuelle était frappante. En à peine cent mètres, elle se retrouvait à la lutte pour le podium. « Je suis sortie très fort du virage et j’ai tout donné, poursuit-elle. C’est la première fois que je finis aussi vite. » Si la Tchèque Lurdes Gloria Manuel, vainqueure en 51’’94, était au-dessus du lot, Alexe Deau décroche une incroyable médaille d’argent en 52’’53, à seulement un centième du vieux record de France U20 de Fabienne Ficher, établi en 1985.

Un tour de piste à l’image des championnats de l’élève de Marco Palucci, lors desquels elle a déjoué tous les pronostics. Arrivée en Israël avec le seizième temps des engagées (53’’70), elle avait amélioré dès les séries sa meilleure marque en 53’’66 puis confirmé en demies (53’’71). Avant le chef d’œuvre en finale. « Je suis bien sûr très surprise, je ne m’attendais pas du tout à monter sur le podium, avoue la future étudiante en école de kiné. Je ressens beaucoup de joie, le travail a payé. Mon coach et moi, on a sué. »

C’est sur les conseils de ce dernier que l’athlète de bientôt 19 ans s’est mise au 400 m depuis cette saison, à son arrivée en métropole dans le cadre de ses études. Jusque-là, elle s’exprimait sur 100 m et 200 m, sous les couleurs de La Gauloise de Trinité puis sous celles du Regroupement Athlétique du Nord, deux clubs martiniquais. Un choix déjà payant.

Et les Europe U20 d’Alexe Deau ne sont pas terminées, puisqu’elle prendra peut-être part à la finale du 4x400 m ce jeudi, avec un titre continental à aller chercher. Les Bleues ont fait forte impression dans la matinée en remportant leur série en 3’38’’21, sans la future vice-championne d’Europe en individuel et la championne de France Benedetta Kouakou, mais avec Emma Guion, la phénoménale cadette Méta Tumba (53’’3 lancés !), Orane Doumbe et Maëlle Maynier.

Le Temps Fort

Delahaie, le bronze au sprint

Un 10 km marche dure un peu plus longtemps qu’un 400 m. Mais Ana Delahaie avait, elle aussi, offert une fin de course spectaculaire pour décrocher, lors de l’épreuve d’ouverture de la journée, la première médaille de l’équipe de France à Jérusalem. Bien placée dans le groupe de tête, après être « partie assez prudemment », la sociétaire du Stade Bordelais n’a rien pu faire lorsque l’Espagnole Sofia Santacreu a fortement accéléré après la mi-course pour s’envoler en solitaire vers la victoire en 45’59’’76. Les Italiennes Giula Gabriele et Giada Traina semblaient bien lancées pour l’accompagner sur la boîte. Mais cette dernière a un peu coincé et Ana Delahaie a su saisir l’occasion. « Je me suis dit que je ne pouvais pas terminer quatrième et que c’était mon moment, raconte l’étudiante en licence de culture humaniste et scientifique. Je me suis remémorée tout ce que j’avais fait pour arriver à Jérusalem et j’ai accéléré dans les 150 derniers mètres. » Avec pour récompense une superbe troisième place en 47’11’’09, soit un record sur piste amélioré de plus d’une minute, derrière Gabriele (46’56’’73) mais devant Traina (47’16’’57). Un superbe chrono au vu des conditions, avec une arrivée au stade à 5h du matin, un départ à 7h et déjà beaucoup d’humidité à cette heure-là. « Je suis très contente et satisfaite, c’est la récompense de cette belle année d’entraînement lors de laquelle je suis beaucoup partie en stage, savoure l’élève de Christophe Le Nocher à Bergerac. Ca me motive pour la suite. » La marche française féminine a de beaux jours devant elle, avec trois sélectionnées pour les Mondiaux de Budapest (Beretta, Moutard et Stey), une championne d’Europe espoirs (Stey) et désormais une médaillée de bronze continentale chez les U20.

Le Chiffre

2

La mission semblait quasi impossible pour Benedetta Kouakou, placée au couloir 2 de la finale du 200 m après une série un peu en dedans. Difficile, dans ce contexte, de déployer son ample foulée. La polyvalente sprinteuse de la Vallée de la Marne Athlétisme 77 n’est pourtant pas passée loin du podium. Autrice d’un beau virage et encore troisième à cinquante mètres de la ligne d’arrivée, elle a finalement un peu coincé dans les derniers mètres, sans doute émoussée par une courbe coûteuse en énergie. L’athlète entraînée par Jean-Edouard Mauriol n'a pas à rougir de sa quatrième place en 23’’49 (+1.5), dans une course remportée au millième par la Suédoise Nora Lindahl (23’’26), devant la Hongroise Alexa Sulyan (23’’26) et la Britannique Success Eduan (23’’34).

La Promesse

Moitié-Charnois démarre très fort

Maxime Moitié-Charnois a réalisé une magnifique première journée lors du décathlon. Il vire à mi-parcours avec 4066 points et plus de deux cents points d’avance sur les bases de son record (7393 pts). Le combinard de l’Entente Pays Fayence a explosé ses records sur 100 m (10’’84 contre 11’’05) et à la longueur (7,34 m). Un peu moins bien au poids (13,35 m), il a relancé la machine à la hauteur (1,98 m, sa meilleure performance en plein air) et sur 400 m (50’’35). Le voilà quatrième après cinq épreuves, en embuscade derrière le Croate Roko Farkas (4174 pts), l’Allemand Amadeus Graber (4140 pts) et le Suisse Andrin Huber (4128 pts). S’il continue sur le même rythme, la barrière des 7800 unités ne semble pas inaccessible et serait sans doute synonyme de podium. Il débutera la deuxième journée par un de ses gros points forts, le 110 m haies, avant de se coltiner notamment le disque et le javelot, qui lui réussissent moins. La deuxième journée s’annonce passionnante.

Et Aussi

Yalaoui et Le Corre finalistes

Deux demi-fondeurs ont réussi à intégrer le top 8. Suleyman Yalaoui a su tirer son épingle du jeu lors d’un 3000 m très tactique, qui s’est résumé à un énorme emballage final. Sixième en 8’50’’58 d’une course qui n’a démarré véritablement qu’à 800 mètres de l’arrivée (3’22’’ au premier kilomètre !) et qui a été remportée par le Suédois Jonathan Grahn en 8’44’’67, le sociétaire de l’EA Saint-Quentin en Yvelines a plus que rempli son contrat. Chez les femmes, dixième place pour Fleur Templier en 9’43’’98, qui a explosé en fin de course après avoir longtemps été dans le match pour la boite. Sur la distance inférieure, le 1500 m, Jade Le Corre s’est classé septième en 4’21’’59 et Adele Gay onzième en 4’28’’10. Enfin, Margot Dajoux a dû se contenter du quatorzième rang sur 3000 m steeple, en 10’41’’30.

Déception en finale de la perche pour Rémi Filhon, qui, gêné par des ischios douloureux et sur élan réduit, a coincé dès son entrée dans le concours à 4,80 m. Plus de réussite lors des qualifications pour Marie-Josée Bovele-Linaka, solide au disque avec un jet à 51,95 m synonyme de troisième place. Paul-Moise Ndombe avait moins de marge au triple saut mais il s’en est sorti, neuvième avec 15,28 m (-0.2). Enzo Boulon a sauté 20 centimètres moins loin et a eu le malheur d’être le premier éliminé. Toujours sur le sautoir mais à la longueur, la cadette Soizick Nlend, vingt-troisième avec 5,96 m (+0.2), aura beaucoup appris.

Côté sprint, Anouar Bourahla ne s’est pas laissé déconcentrer par les nombreuses chutes ayant émaillé sa demi-finale du 400 m haies. Il s’est même imposé en 51’’04, l’assurance d’un bon couloir en finale. C’est en revanche terminé pour Simon Deschamps, cinquième de sa demie en 52’’37. Même rang pour Dejan Ottou en demi-finales du 200 m, auquel il a manqué un dixième pour rejoindre le top 8 avec ses 21’’20 (+3.2). La dernière journée de compétition, ce jeudi, sera conclue par le 4x400 m masculin (Lacroix, Guillard, Vaitulukina et Klemenic alignés mercredi), qui a validé sans trembler son billet pour la finale avec une deuxième place en 3’11’’06 dans sa série.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © Coen Schilderman / FFA

Les photos de la troisième journée en cliquant ici

Alexe Deau
Age / Sél.19 ans / 1 J
ClubAsa maisons-alfort
Spécialité400 m
Ana Delahaie
Age / Sél.20 ans / 1 A
ClubStade bordelais athletisme*
Spécialité10 km marche
RB
Admin Athle.fr
les réactions (3)
Louis-josé Gaspardo - 10/08 (16h02)
Bravo, bravissimo Melle Alexe. Seulement 7 courses de 400m et déjà une certaine science de cette belle course. Beaucoup de sans-fois, d'intelligenace de course et de confiance en soi. Des Antilles tes parents et moi-même avons suivi cela avec passion certains de ton succès aussi. De très bon début, quelques petits détails d'attitude et de technique de course à travailler (haut du corps principalement) alors bientôt naîtra une grande. Tu as tout pour,
Alain Lamy - 10/08 (12h28)
Bovele n'est jamais qu'à 13 cm de la 3 è place ! Quant à Moitié Charnois, lui aussi se dépasse : il a quand même amélioré 5 de ses records en 8 épreuves !
Alain Hidoine tastet - 10/08 (11h56)
Bravo à Alexe Deau qui m'a épaté dans la dernière ligne droite. Magnifique. Je n'ai pas vu le 10 km marche, félicitations, Ana. Ce matin, vu la finale du disque. Triste pour l'incapacité de réaction de notre lanceuse, qui est resté à 2 mètres de son record quand les allemandes et l'anglaise amélioraient le leur. Et notre décathlonien incapable de passer 4,60, coup dur. Je note qu'en général, il y a peu d'athlètes capables de se dépasser, comme l'a fait Alexe Deau.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/05 >  
07/05 >  
02/05 >  
30/04 >  
04/04 >  
02/04 >  
21/11 >  
08/11 >  
31/10 > (5)
12/10 >  
le reste de l'actualité
18/05 > (2)
18/05 >  
17/05 > (1)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
15/05 >  
15/05 >  
14/05 >  
14/05 >  
13/05 >  
13/05 >  
12/05 > (4)
12/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
06/05 >  
06/05 >  
05/05 >  
04/05 >  
04/05 >  
02/05 >  
01/05 >  
30/04 >  
rechercher
Compétitions en direct (4)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS