MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du monde de course sur route : Les Bleus conquérants à Riga
8718
Commentez cette actualité
Championnats du monde de course sur route : Les Bleus conquérants à Riga

L’équipe de France a multiplié les places d’honneur dans la capitale lettonne, emmenée par son leader Jimmy Gressier, 5e d’un semi-marathon très relevé et 4e avec ses coéquipiers sur le plan collectif. Maël Gouyette termine lui aussi au pied du podium sur le mile, une belle surprise.

Les Tricolores troisièmes à la placing table, derrière les deux mastodontes que sont le Kenya et l’Ethiopie. Il faut presque se pincer pour y croire, mais oui, l’équipe de France se souviendra longtemps de ces premiers Mondiaux de course sur route où, même sans monter sur le podium, ses représentants ont montré un très beau visage. Le plus attendu d’entre eux était Jimmy Gressier. Et, une nouvelle fois, le fondeur du Boulogne-sur-Mer a fait honneur à son statut de chef de file, maillot de l’équipe de France sur les épaules. L’élève d’Adrien Taouji et Arnaud Dinielle, qui visait un top 10, a fait bien mieux que cela.

Seul Européen capable d’accrocher le peloton de tête de plus en plus maigre au côté des coureurs africains, il n’a cédé qu’un peu après le 15e kilomètre, lorsque le rythme s’est brusquement accéléré sous l’impulsion des Kényans, auteurs d’un impressionnant triplé avec la victoire de Sabastian Sawe (59’10’’, record des championnats) devant Daniel Ebenyo (59’14’’) et Samwel Mailu (59’19’’). La tranche entre le 15e et le 20e kilomètre avalée en seulement un peu plus de 13’30’’ a eu raison du recordman de France du 5000 m. Mais, fidèle à son tempérament combatif, Jimmy Gressier n’a rien lâché. Auteur d’un très solide negative split, il a doublé dans les derniers hectomètres le Sud-Africain Thabang Mosiako pour terminer à une magnifique 5e place en 59’46’’. Avec ce chrono, il améliore son record personnel de neuf secondes et grimpe au 5e rang des bilans européens tous temps. Son classement, lui, est le deuxième meilleur de l’histoire pour un Français, derrière Abdallah Bahar, 4e en 1999.

Par équipes, les Bleus terminent au pied du podium. Mais ils n’ont pas grand-chose à regretter avec le record personnel de Valentin Gondouin, camarade d’entraînement de Jimmy et 23e en 1h01’27’’, juste devant Mehdi Frère, 24e dans la même seconde. Benjamin Choquert finit 44e en 1h02’59’’, le classement étant effectué à partir des trois meilleurs résultats de chaque nation.

La révélation Gouyette

Quatrième, c’est aussi la place de Maël Gouyette sur le mile. Une médaille en chocolat qui a d’abord arraché un geste de dépit au demi-fondeur du Haute Bretagne Athlétisme une fois la ligne d’arrivée franchie, conscient d’être passé tout près de l’exploit puisque, en 3’56’’57, il ne termine qu’à 14 centièmes du troisième, l’Américain Samuel Prakel (3’56’’43), dans une course très serrée remportée par un autre représentant de la bannière étoilée, Hobbs Kessler (3’56’’13). Mais Maël Gouyette devrait vite relativiser, tant sa performance a tout d’une divine surprise et pourrait lui servir de déclic au niveau international. Pour ne rien gâcher, Benoît Campion se classe lui aussi finaliste, avec sa 8e place en 3’57’’62.

Cleyet-Merle et Daguinos dans le top 8

Sur la même distance mais chez les femmes, énorme sensation avec seulement une médaille de bronze pour l’ultra favorite kényane Faith Kipyegon (4’24’’13), qui termine loin de la vainqueure éthiopienne Diribe Welteji (4’20’’98). Si Bérénice Cleyet-Merle n’a pas pu se mêler à la bagarre entre les patronnes de la distance, elle n’a pas démérité avec une belle 7e place en 4’34’’41. Charlotte Mouchet (11e en 4’36’’71) termine un peu plus loin. Autre top 8 : celui d’Etienne Daguinos sur 5 km, 6e avec un excellent chrono à la clé : 13’25’’, son record personnel. Le Talençais a bien géré son effort et ne s’est pas brûlé les ailes à vouloir suivre le rythme des favoris, la première place revenant à l’Ethiopien Hagos Gebrhiwet en 12’59’’.

Record personnel pour Rollin

Enfin, dernière place de finaliste pour l’équipe de France avec le sixième rang collectif des semi-marathoniennes. Ces dernières ont pu s’appuyer sur une Méline Rollin en grande forme, comme en témoigne son record abaissé à 1h10’35’’ et synonyme de 18e place. Mekdes Woldu (26e en 1h11’12’’) et Manon Trapp (30e en 1h11’’44’’) complètent l’équipe, juste devant Margaux Sieracki (31e en 1h12’07’’).

La rédaction
Photos : © Paola Tertrais/TRC/FFA

Jimmy Gressier
Age / Sél.27 ans / 12 A
ClubBoulogne-sur-mer ac
SpécialitéCross - 3 000 m - 5 000 m - 10 000 m - 10 km - Semi-marathon
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
15/05 >  
14/05 >  
06/05 >  
05/05 >  
04/05 >  
18/04 > (3)
10/04 >  
03/04 >  
03/03 >  
03/03 >  
le reste de l'actualité
27/05 > (2)
25/05 > (1)
25/05 >  
24/05 > (1)
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
21/05 > (1)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
16/05 > (1)
15/05 >  
14/05 >  
13/05 >  
13/05 >  
12/05 > (4)
12/05 >  
10/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS