MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Marathon de Valence : Frère, Woldu et tous les Bleus en forme olympique
8850
Commentez cette actualité
Marathon de Valence : Frère, Woldu et tous les Bleus en forme olympique

Le marathon français a changé de dimension ce dimanche à Valence (Espagne), au moins sur le plan de la densité, avec cinq hommes et quatre femmes sous les minima olympiques. Les records de France ne sont pas tombés mais ont tremblé, grâce aux superbes prestations de Mehdi Frère (9e en 2h05’43’’) et Mekdes Woldu (17e en 2h24’44’’).

Il reste encore neuf mois avant les Jeux olympiques de Paris et la course aux billets olympiques est loin d’être terminée. Mais on peut d’ores et déjà miser sur le fait que le marathon de Valence restera comme la course la plus prolifique en minima pour Paris, avec une avalanche de records personnels à donner le tournis aux amoureux du bitume et des statistiques.

Avec, dans le lot de belles sensations, à commencer par la neuvième place de Mehdi Frère. On connaissait le potentiel du fondeur du Pays de Fontainebleau Athlé, pas du genre à avoir froid aux yeux au moment de partir sur des bases très rapides mais qui coinçait souvent dans les derniers kilomètres. Cette fois, après un passage à mi-course en 1h02’54’’, le Francilien de la Garde Républicaine a bien résisté et a coupé la ligne d’arrivée en 2h05’43’’, la victoire revenant à l’Ethiopien Sisay Lemma en 2h01’48’’. Il met une claque impressionnante de plus de trois minutes à son record personnel (2h08’53’’) et se hisse au deuxième rang des bilans tous temps français, derrière le recordman de France Morhad Amdouni (2h05’22’’) mais devant Nicolas Navarro (SCO Sainte-Marguerite Marseille), qui l’a longtemps accompagné et qui a lui aussi abaissé sa meilleure marque avec un excellent 2h05’53’’, lui qui était jusque-là le seul Français à avoir réalisé les minima olympiques.

Negative split pour Bour

On retrouve ensuite Felix Bour (Racing Multi Athlon) qui n’était jamais descendu sous les 2h10’ et qui passe un énorme cap sur les 42,195 km avec un chrono de 2h06’46’’ (16e), grâce à un negative split (1h04’02’’ au semi). Un chrono qui lui permet de faire une entrée fracassante dans le top 10 tous temps français, à la cinquième place. Il termine neuf secondes et une place devant Morhad Amdouni (Val d’Europe Montevrain Athlétisme), solide mais qui a légèrement ralenti sur la fin. Benjamin Choquert (Nancy Athlétisme Métropole), 26e en 2h07’42’’, descend aussi sous les minima olympiques (2h08’10’’). A retenir également : les 2h08’40’’ de Michael Gras (Alès Cévennes Athlétisme) et les 2h09’38’’ d’Emmanuel Roudolff-Levisse (Racing Multi Athlon), deux autres records personnels, ainsi que les 2h10’59’’ de Valentin Gondouin (EA Mondeville Hérouville) pour ses débuts sur la distance.

Woldu, locomotive des Bleues

Si la densité n’est pas encore aussi forte chez les femmes dans l’Hexagone, elle a fait aussi un sacré bond en avant dans la cité espagnole. Mekdes Woldu, qui avait déjà réalisé les 2h26’50’’ demandés pour espérer être de l’aventure olympique, a assumé son statut de locomotive des Bleues. La fondeuse de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise, longtemps en avance sur les bases du record de France de Christelle Daunay (2h24’22’’), termine à moins de trente secondes de cette marque avec une prometteuse 17e place en 2h24’44’’, dans une course remportée par l’Ethiopienne Worknesh Degefa en 2h15’51’’. Elle fait voler en éclats son record personnel, qui était de 2h26’34’’. Jusque-là un peu seule à ce niveau de performance en France, l’élève de Thierry Choffin va désormais pouvoir compter sur une concurrence qui se rapproche.

Derrière elle, ce sont en effet pas moins de trois autres Tricolores qui ont, elles aussi, réalisé les minima olympiques. Mélody Julien (Association Multisports Montredonnaise) était la plus attendue, avec un record en 2h29’07’’ avant de s’aligner à Valence. Elle a gagné plus de quatre minutes en une course, en se classant 19e en 2h25’01’’. C’est très fort, tout comme la superbe première expérience de Manon Trapp (Entente Savoie Athlé), chronométrée en 2h25’48’’ malgré une entorse consécutive à une chute en pleine course et dont l’avenir sur marathon s’annonce radieux à 23 ans. Elle termine une place et deux secondes devant Fadouwa Ledhem (Racing Multi Athlon), dont on imagine aussi aisément le bonheur, elle qui restait jusque-là sur un meilleur temps en 2h38’53’’. Mekdes Woldu, Mélody Julien, Manon Trapp et Fadouwa Ledhem sont désormais respectivement les 2e, 3e, 4e et 5e Françaises les plus rapides de l'histoire. L'ultime confirmation, s'il en était besoin, du caractère historique de cette édition 2023 pour le marathon tricolore.

La rédaction
Photo : © Antoine Decottignies / Stadion / FFA

Mekdes Woldu
Age / Sél.31 ans / 5 A
ClubEntente franconville cesame
SpécialitéCross - 10 000 m - Semi-marathon
Mehdi Frere
Age / Sél.27 ans / 7 A
ClubPays de fontainebleau athle*
SpécialitéCross - Montagne - 5 000 m - 10 000 m - 10 km - Semi-marathon - Marathon
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
26/02 > (1)
18/02 >  
08/01 > (1)
03/12 >  
20/11 >  
13/11 >  
06/11 >  
05/11 >  
30/10 > (2)
16/10 >  
le reste de l'actualité
01/03 >  
29/02 >  
29/02 >  
29/02 >  
29/02 >  
29/02 >  
28/02 >  
28/02 >  
25/02 > (2)
25/02 >  
25/02 > (1)
24/02 >  
24/02 >  
24/02 >  
23/02 >  
23/02 >  
23/02 >  
23/02 >  
22/02 >  
22/02 > (5)
21/02 >  
20/02 >  
20/02 > (1)
20/02 >  
20/02 > (1)
rechercher
Compétitions en direct (1)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS