MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mehdi Frère : « Comme dans un rêve »
4731
Commentez cette actualité
Mehdi Frère : « Comme dans un rêve »

En signant un temps canon de 2h05’43’’ dimanche dernier lors du marathon de Valence, le Garde Républicain Mehdi Frère a non seulement explosé son record personnel de plus de trois minutes, mais aussi et surtout pris une sérieuse option en vue d’une sélection olympique. Le fondeur du Pays de Fontainebleau Athlétisme, désormais deuxième meilleur performeur français de l’histoire, revient sur une course « parfaite ».

Etes-vous retombé sur terre depuis dimanche ?

Je suis encore sur un nuage. Ça a été une journée tellement extraordinaire ! Une course fantastique. Je savoure, mais il va me falloir un peu de temps avant de réaliser vraiment ce qui s’est passé.

Vous attendiez-vous à un tel chrono ?

Honnêtement, oui. Vu la préparation vraiment parfaite que j’avais réalisée, je m’en savais capable. Ça faisait trois ans que je me préparais sur ces allures, que je tentais de partir à cette vitesse. Ça n’était pas encore passé, mais je me sentais mieux que les saisons précédentes. Je ne suis donc pas surpris du chrono. Après, entre le rêver et le faire, il y a une grosse différence. Et c’est donc une joie immense d’y parvenir enfin. C’est fantastique !

Dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette course ?

Je savais que si les planètes s’alignaient, tout était possible. J’avais bien sûr en tête les minimas pour les J.O., mais j’avais aussi conscience que la qualification allait très certainement se jouer dans le groupe des premiers Français. Sachant que Morhad (Amdouni) et Nicolas (Navarro) allaient démarrer sur des allures très élevées, proches de celles du record de France, il fallait partir avec eux pour pouvoir jouer pleinement la qualification. La course s’est déroulée comme dans un rêve. Les lièvres ont très bien fait leur travail, le rythme a été très régulier, et les conditions météos parfaites. Tout s’est aligné et je me suis senti très très bien. Dans les derniers kilomètres, quand je me suis rendu compte que la place de premier Français était jouable et que ça m’assurait presque une qualification olympique, j’ai envoyé tout ce qui me restait. C’est ce qui explique aussi ma joie sur la ligne d’arrivée. C’était indescriptible !

L’an dernier, vous aviez terminé à Valence en 2h09’18’’. Qu’avez-vous changé cette saison ?

J’ai arrêté de me disperser et j’ai concentré toute mon année sportive sur la préparation de ce marathon. Tout a été orienté pour y arriver en forme. J’ai également arrêté les bêtises, comme ce concours de kilométrage (il était monté à 300 km par semaine, NDLR) avec des amis l’an dernier, qui m’avait valu une tendinite du tendon d’Achille quelques semaines avant Valence. J’ai décidé d’être un peu plus sérieux. A part ça, je n’ai pas changé grand-chose à mon entraînement. Je suis resté sur les mêmes schémas, la même trame et les mêmes allures. J’ai juste été un peu plus appliqué et j’ai fait un peu plus attention à la récupération et au calendrier des compétitions. J’ai aussi gagné en expérience au fil des marathons. J’en suis à mon septième et je commence à m’habituer à cette distance. J’ai pris en maturité.

Vous avez également travaillé la vitesse cet été, non ?

Oui, sur la piste, notamment sur 1500 m. C’est peut-être ce qui m’avait manqué les années précédentes. Je me suis dit qu’il me fallait peut-être un plus gros moteur pour avoir plus d’amplitude et être plus à l’aise sur les allures marathons, à 20 km/h.


Vous avez d’ailleurs bouclé le dernier kilomètre à Valence en 2’45’’. La concurrence avec les autres Français vous a aidé à vous surpasser ?

Totalement, le match avec Nicolas Navarro m’a vraiment poussé dans mes derniers retranchements. J’ai aussi repensé aux Jeux de Tokyo 2021, à toute cette frustration accumulée (il n’avait pas été sélectionné, NDLR). Je ne voulais pas que ça m’arrive une seconde fois, il fallait que j’aie mon destin entre les mains.

Vous avez enfilé le maillot de l’équipe de France à trois reprises cette année, qu’est-ce que ça représente pour vous ?

C’est une fierté immense et c’est quelque chose qui ne se refuse pas. C’est pour cette raison d’ailleurs que, même si je n’y étais pas vraiment préparé, j’ai accepté ma sélection pour les Mondiaux de Budapest afin de remplacer au pied levé Nicolas Navarro, qui était forfait.

Avec ce chrono, vous êtes désormais bien positionné en vue d’une sélection olympique. Quel va être le programme d’ici l’été prochain ?

Pour être très honnête, je n’ai pas encore envisagé la suite. J’avais mis toute mon énergie dans la préparation de Valence. Pour le moment, il va surtout falloir digérer cette grosse course et cette émotion. Je vais profiter d’un peu de vacances en famille pour me ressourcer et évacuer toute cette pression accumulée. On verra ensuite comment planifier la saison parfaite pour arriver en forme aux Jeux, si je fais partie de la sélection.

Quel pourrait y être votre objectif ?

C’est toujours délicat de dire qu’on vise une médaille olympique, vu le niveau mondial actuel. 2h05’, c’est une bonne performance, mais ce n’est pas suffisant pour ambitionner un podium. Néanmoins, lors d’une course de championnat, tout est possible. Si je suis sélectionné, mon objectif sera donc le top 10 olympique, voire une place de finaliste. Mais si je peux être dans le match pour faire mieux, je ne m’en priverai pas non plus !

Propos recueillis par Véronique Bury pour athle.fr
Photos : © Antoine Decottignies / Stadion / FFA

Mehdi Frere
Age / Sél.27 ans / 8 A
ClubPays de fontainebleau athle*
SpécialitéCross - Montagne - 5 000 m - 10 000 m - 10 km - Semi-marathon - Marathon
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
17/04 >  
28/03 >  
13/03 > (3)
04/03 >  
25/01 >  
24/01 >  
02/01 >  
11/12 > (1)
06/12 >  
01/12 >  
le reste de l'actualité
17/06 > (2)
14/06 >  
14/06 > (1)
14/06 >  
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
11/06 >  
10/06 >  
10/06 >  
09/06 >  
09/06 >  
08/06 >  
08/06 >  
07/06 >  
07/06 >  
07/06 >  
06/06 >  
06/06 >  
06/06 >  
05/06 >  
05/06 >  
04/06 >  
03/06 > (6)
02/06 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS