MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris indoor : Tentoglou et Kendricks face aux Français
3447
Commentez cette actualité
Meeting de Paris indoor : Tentoglou et Kendricks face aux Français

Le champion olympique de la longueur et le double champion du monde de la perche affronteront, dimanche après-midi à l’Accor Arena, une nouvelle génération tricolore qui n’a pas froid aux yeux, incarnée notamment par Erwan Konate et Robin Emig.

Le meeting de Paris indoor est à suivre en direct dimanche à partir de 15h10 pour les épreuves handisport et 15h50 pour le programme principal sur athletv.fr et sur l’application Athlé TV, disponible sur Apple Store et Google Play Store, ainsi que sur L’Equipe Live à partir de 15h50. La compétition sera également retransmise en différé sur La Chaîne L’Equipe à partir de 21h05. Les commentaires seront assurés par François-Xavier de Châteaufort et Vanessa Gladone.

Champion olympique et champion du monde en titre, double champion d’Europe en plein air et triple roi du continent en salle, Miltiadis Tentoglou débarque pour la première fois à Paris, auréolé d’un palmarès prestigieux qui en fait le patron mondial de la longueur à seulement 25 ans. « Bounce man » (l’homme rebond), son surnom, s’est déjà envolé à 8,60 m au cours de sa carrière. Il a débuté sa saison hivernale le 30 janvier à Ostrava (République Tchèque), en s’imposant grâce à un bond à 8,09 m. Une performance qui le positionne au quatrième rang des bilans mondiaux, actuellement dominés par le Jamaïcain Wayne Pinnock avec 8,34 m. Le Grec aura forcément dans le viseur la meilleure performance mondiale de l’année.

S’il y a bien un Français qui rêve d’épingler à son tableau de chasse Tentoglou, c’est Erwan Konate. Le sauteur de l’Amiens UC, double champion du monde juniors, n’est pas du genre à avoir froid aux yeux, à bientôt 21 ans. Il vient de décoller à 8,04 m lors du meeting de Mondeville, mercredi soir. La troisième meilleure performance de sa jeune carrière, dont il n’est pas du genre à se contenter. Amateur de show et de grosse ambiance, il va être servi à Bercy.

Chez les femmes, Rougui Sow aura à cœur de réaliser une prestation à la hauteur de sa rentrée prometteuse lors du meeting Elite de Nantes. La sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme l’avait emporté à la maison le 27 janvier avec 6,57 m, le meilleur saut en salle de sa carrière. L’Espagnole Fatima Diame, sixième des Mondiaux de Budapest et créditée d’un record à 6,82 m, sera cependant la favorite du concours.

Kendricks déjà en jambes

Toujours côté sauts mais à la perche, Sam Kendricks, un des plus beaux palmarès de la discipline avec ses deux titres mondiaux décrochés en 2017 et 2019, sera une des attractions du meeting de Paris indoor. Non sélectionné pour les championnats du monde de Budapest, l’athlète de 31 ans connu pour son sens du show est loin d’avoir dit son dernier mot. L’Américain a déjà franchi deux fois une barre à 5,82 m cet hiver et connait bien les lieux, puisqu’il s’était imposé à Bercy en 2019 en effaçant une barre à 5,84 m. Son compatriote Jacob Wooten (record à 5,90 m) a les moyens de lui donner du fil à retordre. Chez les Français, Robin Emig (Gap Hautes Alpes Athlétisme), comme Erwan Konate, n’est pas du genre à se fixer des limites. Son record, porté à 5,75 m au début de l’hiver, devrait vite évoluer. A suivre également : Anthony Ammirati (Envol), champion du monde U20 en 2022, qui débutera sa saison à Paris.

Ceccarelli aura fort à faire

Sur la piste, en plus d’un 60 m haies de haute volée, le 60 m vaudra aussi le coup d’œil. L’Italien Samuele Ceccarelli, champion d’Europe en titre de la spécialité et cinquième meilleur performeur européen de tous les temps en 6’’48, a connu un début d’hiver compliqué, avec pour l’instant une meilleure performance en 6’’65. Le Kényan Ferdinand Omanyala (6’’52), le Libérien Emmanuel Matadi (6’’53) et le Japonais Yoshihide Kiryu (6’’53) sont tous les trois aux portes des 6’’50 cette année et rêvent de casser cette barrière dans la capitale. L’espoir Jeff Erius, qui a abaissé son record à 6’’61 fin janvier, voudra s’accrocher à ses belles locomotives.

Dans la course féminine, sa compatriote Daryll Neita fera figure d’athlète à battre. Troisième du 60 m lors du rendez-vous continental en 2023, elle a déjà couru en 7’’05. Elle portera son premier dossard de l’année, ce dimanche à Paris. Elle aura fort à faire face à la Luxembourgeoise Patrizia Van der Weken, chronométrée le 21 janvier en 7’’09 au Luxembourg. Une course lors de laquelle Orlann Olière (CA Montreuil 93), présente aussi à Paris, s’était approchée à deux centièmes de son record en 7’’17. Les chances françaises reposeront également sur les épaules de Mallory Leconte (Saint-Denis Emotion), en grande forme avec une nouvelle marque de référence en 7’’26, une performance réalisée mercredi à Mondeville.

La rédaction

J'achète mes billets !

Retrouvez les listes de départ et les résultats en direct, dimanche à partir de 15h55 sur http://direct.athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/06 >  
14/06 > (1)
01/06 >  
29/05 >  
29/05 >  
25/05 >  
24/05 > (1)
23/05 >  
21/05 > (2)
18/05 > (6)
le reste de l'actualité
17/06 > (2)
14/06 >  
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
11/06 >  
10/06 >  
10/06 >  
09/06 >  
09/06 >  
08/06 >  
08/06 >  
07/06 >  
07/06 >  
07/06 >  
06/06 >  
06/06 >  
06/06 >  
05/06 >  
05/06 >  
04/06 >  
03/06 > (6)
02/06 >  
01/06 > (1)
31/05 > (2)
rechercher
Compétitions en direct (2)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS