MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France U18-U20 en salle : Lokuli comme dans un rêve
4137
Commentez cette actualité
Championnats de France U18-U20 en salle : Lokuli comme dans un rêve

Sacrée samedi à Nantes sur 60 m, la junior Vanessa Lokuli a récidivé ce dimanche à la longueur en s’envolant à 6,42 m, son record personnel. Dans la même catégorie, Mélissa Benfatah s’est emparée du record des championnats sur 60 m haies, en 8’’25. Sur 400 m, Milann Klemenic s’est approché à un centième de sa meilleure marque nationale tous temps U18 en 47’’93.

Le Temps Fort

Après le 60 m, Lokuli survole la longueur

C’est une feuille de résultats aux allures de piste de décollage. Du premier au dernier essai de la finale de la longueur U20, Vanessa Lokuli n’a fait qu’améliorer sa meilleure marque. La preuve par les chiffres avec 5,88 m pour débuter, puis 6,16 m, 6,17 m, 6,25 m, 6,29 m et enfin 6,42 m. « Les sensations ont été géniales », résumait la polyvalente athlète de l’Amiens UC, qui avait fêté hier ses 18 ans en l’emportant sur 60 m en 7’’40, son record personnel. « Je me sentais aller vite et loin, les perfs montaient de plus en plus. J’avais de l’envie. Je saute maintenant en double ciseau, donc ça m’a permis d’expérimenter des choses. » L’élève d’Erwan Mouaddib a devancé de 39 centimètres sa dauphine, Camille Fransot (US Toul Athlétisme), alors que sa principale adversaire sur le papier, Soizick Nlend (Elan 91) est passée au travers (12e avec 5,33 m). Avec 6,42 m, Vanessa Lokuli a amélioré sa marque de référence de 15 centimètres et grimpe au douzième rang des bilans tous temps U20, salle et plein air confondus.

« Je me suis sentie hyper en forme pendant tout le week-end, constatait-elle dimanche, après être montée pour la deuxième fois sur la plus haute marche du podium. Ça s’est concrétisé au niveau des performances, donc je suis vraiment contente. J’avais beaucoup de détermination et j’ai eu beaucoup confiance en moi pendant ces deux jours, ce qui n’est pas forcément dans mes habitudes. Je me suis dit : « lâche-toi, tu n’as rien à perdre ! » Déjà autrice du doublé lors de son arrivée chez les cadettes, mais « seulement » en argent en salle l’an dernier pour sa deuxième année dans la catégorie, Vanessa Lokuli reprend ses bonnes habitudes. « Mes deux deuxièmes places m’ont mis un petit coup au moral, mais j’ai travaillé deux fois plus pour que ça ne se reproduise plus », confiait-elle. Un investissement qui a porté ses fruits.

Toujours à la longueur, mais chez les cadets masculins, Rémi Mourié (Tarn Sud Athlétisme), piqué au vif par le cinquième essai de Benjamin Becker à 7,06 m, a répondu avec un bond à 7,22 m pour aller chercher l’or. Il bat son record personnel de neuf centimètres et décroche son premier titre de champion de France, seulement quelques mois après avoir débarqué dans sa nouvelle catégorie.

La Perf'

Benfatah a eu du mal à y croire

« Quand j’ai vu 8’’25, j’étais choquée. Je me suis dit que c’était impossible. J’avais pour objectif de descendre sous les 8’’30, mais je ne pensais pas en être capable dès cette année. » Mélissa Benfatah a, comme les spectateurs du Stadium métropolitain Pierre-Quinon, été scotché en découvrant son chrono à l’arrivée de sa demi-finale du 60 m haies. Celle qui possédait jusque-là un record en 8’36 a pourtant changé de dimension en l’espace d’une ligne droite. Avec cette performance, la voici deuxième meilleure performeuse française de tous les temps chez les U20, pour sa première année dans la catégorie, uniquement devancée par la recordwoman de France Monique Ewanjé-Epée et ses stratosphériques 8’’06. Elle s’empare du même coup du record des championnats, qui était détenu depuis 2016 par Laura Valette en 8’’28.

S’il en était besoin, la hurdleuse d’Athlé Provence Clubs a confirmé en finale que le chrono n’avait pas connu d’accroc, en bouclant sa course à nouveau en 8’’25. Seule au monde au tour précédent, elle a pu cette fois compter sur la résistance de Laura Montauban (AO Charenton), également junior première année et deuxième en 8’’32, encore un record. « Malgré un moins bon départ qu’en demies, j’ai réussi à accélérer avec la présence de la concurrence, appréciait-elle. Après deux courses, la fatigue et le stress sont montés, et j’ai pourtant réussi à confirmer. »

Coachée par l’ex-directeur technique national Franck Chevallier, Mélissa Benfatah attribue ce nouveau cap passé à ses progrès à l’entraînement, notamment au cours des sept derniers jours. « Il faut dix ans voire plus pour avoir une bonne technique, on bosse beaucoup ça, explique l’étudiante en classe de première, qui va au stade quatre fois par semaine. On est tout de même prêt à parier qu’il ne faudra pas attendre une décennie pour la voir à nouveau briller sur les obstacles.

Chez les cadettes, Thaïs Cursaz a décroché son premier titre de championne France pour ses débuts dans cette catégorie. Après avoir frôlé l’élimination en séries à cause d’une grosse faute sur un obstacle, la sociétaire du Racing Club Nantais s’est bien reprise et a amélioré son record personnel de deux centièmes en finale, avec une victoire en 8’’41.

La Décla

« Ne pas battre le record de France me fout un peu les boules. J’aurais dû casser et je n’aurais peut-être pas dû me retourner. »

Milann Klemenic est aussi fantasque sur la piste qu’en dehors. Après le bob Ricard l’été dernier, le sprinter de l’Elan Sportif de Trélissac au verbe haut avait investi dans un nouvel accessoire lors de ces championnats à Nantes : des chaussettes Charal. Une originalité qui a eu un effet bœuf, puisque le sprinter de l’Elan Sportif de Trelissac s’est approché à un centième de sa meilleure marque nationale tous temps en finale, avec un chrono de 47’’93 synonyme de record des championnats.

Après s’être rabattu en deuxième position derrière Rayan Bouhouche (2e en 49’’09), parti très fort, l’athlète entraîné par Gérard Reys a pris la tête avec autorité à 150 mètres de l’arrivée et a vite fait le trou. Ce qui ne l’a pas empêché de se retourner en entrant dans la dernière ligne droite, son péché mignon depuis ses débuts. « Avec mon coach, on s’était dit qu’il valait mieux que je parte doucement sur le premier 200 m pour ensuite attaquer sévère, plutôt que de partir à balle et de ne peut-être pas finir comme il fallait », retraçait Milann Klemenic. Actuellement en pleine bourre, la pépite du tour de piste sait, derrière son sens de l’humour, faire preuve de sagesse. « Je ne pense pas avoir encore atteint mes limites. Mais le jour où je commencerai à galérer, il faudra que je m’entraîne sans relâche et que je travaille beaucoup plus dur pour aller de l’avant. Généralement, quand il y a un pic de performance, il y a aussi une chute. » Reste qu’elle n’est sans doute pas pour tout de suite.

Dans la même catégorie mais chez les filles, Victoria Kwarteng (Montauban Athlétisme) a assumé son statut de favorite en s’imposant sans trembler en 55’’63. Le même chrono que la vainqueure chez les U20, Candice Von Plauen (Entente Sud Lyonnais), alors que la couronne est revenue à Nel Martinez (AFA Feyzin-Vénissieux) en 47’’87 chez les juniors garçons.

Le Chiffre

12

Les trois premiers de la finale de la perche juniors hommes ont, au total, réalisé douze impasses à partir de 4,90 m. Un chiffre qui montre, comme le rappelait Gabin Mathé à l’issue du concours, que la perche est affaire de physique, de technique, mais aussi de stratégie. Le plieur de gaule du CA des Eaux Vives a joué au chat et à la souris avec Augustin Becquet-Perigon (EC Orléans Cercle Jules Ferry) et Jules Courel (CA Brive). Avant de tenter toutes les barres à partir de 5,20 m. Il a franchi cette hauteur au deuxième essai, 5,25 m au premier, puis 5,30 m à nouveau au deuxième. Soit un record personnel amélioré de huit centimètres. « Ça faisait plusieurs fois que je m'y attaquais sans réussite, et là, c'est passé, constatait celui qui a finalement échoué à 5,35 m. J'ai été plus régulier que d'habitude cette année, donc je savais que ça pouvait le faire aux championnats de France. La bataille a été belle avec Augustin et Jules. » Qui repartent, eux aussi, avec des nouvelles marques de référence : 5,20 m pour Becquet-Perigon et 5,15 m pour Courel.
Chez les cadettes, Elisa Moreau (EA Chambéry) a été sacrée avec 3,70 m, là aussi un record personnel.

Et Aussi

Vallée de La Marne Athlétisme 77 prend sa revanche

En séries du 4x1 tour U18, les sprinteuses de Seine-et-Marne, bien que descendues, en 1’42’’24, sous l’ancien record des championnats (1’42’’75 par Athlé 91 en 2015), ne s’en étaient pas emparées. La faute à la superbe prestation du Racing Club Nantais, chronométré quelques minutes plus tôt en 1’41’’84 et qui avait donc inscrit son nom tout en haut des tablettes nationales. En finale, elles ont pris leur revanche, emmenées par Shade Laporal et Lynne Ta Bi, respectivement première et sixième de la finale du 60 m. En 1’40’’77, elles ont même mis une claque au tout frais record, la deuxième place revenant aux Nantaises en 1’42’’09. Les autres finales des relais ont été remportées par Grand Angoulême Athlétisme (1’40’’96) et le CA Montreuil 93 (1’28’’90) chez les U20 filles et garçons, ainsi que par Haute Bretagne Athlétisme (1’31’’47) chez les U18 masculins.

Sur l’anneau mais en individuel, le local Dejan Ottou (Nantes Métropole Athlétisme) a réalisé une démonstration de force lors du 200 m U20 pour le plus grand plaisir des spectateurs, en dominant largement les débats en 21’’27, à quatre centièmes de son record. Une régionale s’est aussi illustrée chez les cadettes en la personne de la sprinteuse du Carquefou AC Ludivine Alverte-Song, vainqueure en 24’’24, soit un record personnel explosé de 29 centièmes. A relever également : les premières places de l’U18 Yohann Sitti (CA Montreuil 93) et de l’U20 Shana Lambourde, en respectivement 21’’99 et 24’’05.

Seule course de demi-fond au programme, le 800 m a été marqué par le cavalier seul de la spécialiste du 400 m haies Meta Tumba (Grand Angoulême Athlétisme), qui a écœuré ses adversaires au train pour l’emporter chez les U20 en 2’07’’58. Dans la même catégorie, record des championnats en 1’50’’55 pour le talentueux Théo Thevenet (Caux Seine Athlétisme), impressionnant dans le dernier tour. Les quatre tours de piste ont été beaucoup plus tactiques chez les U18, avec de l’or pour Nolhan Burgué (Stade Mont de Marsan) en 1’54’’22 et Soline Letailleur Dall Agata (Montbéliard Belfort Athlétisme) en 2’18’’18.

Dans les concours, performance majuscule pour Jade Marquis Laine à la hauteur U20, qui surfe sur son excellente forme. Une semaine après avoir porté son record à 1,80 m lors des France Elite de Miramas, la sauteuse de l’Etoile Oignies a grapillé encore un centimètre à Nantes pour monter sur la plus haute marche du podium. Chez les cadets, quatre athlètes ont terminé la compétition avec une meilleure marque à deux mètres, la médaille d’or revenant aux essais à Maxwell Dadzie (AJ Blois-Onzain), qui n’avait connu aucun échec avant cette hauteur. Enfin, au triple saut, victoires d’Amayelle Sy de Vaucher (Paris UC) chez les cadettes avec 12,52 m, son record, et de Jérémie Nzoungou (Evreux AC) chez les juniors avec 14,95 m.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © M. Delobel - G. Hamon / CaptureMySport / FFA

Tous les résultats des championnats en cliquant ici
Tous les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici
Retrouvez le replay des championnats de France U18-U20 en salle sur Athlé TV
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/04 >  
07/04 >  
26/03 >  
25/03 >  
17/03 >  
10/03 > (3)
09/03 > (1)
03/03 >  
03/03 >  
02/03 >  
le reste de l'actualité
22/04 >  
22/04 > (2)
21/04 >  
20/04 > (4)
19/04 >  
19/04 >  
18/04 > (3)
18/04 > (1)
17/04 >  
15/04 > (1)
12/04 >  
11/04 >  
10/04 >  
09/04 >  
09/04 > (5)
07/04 >  
07/04 >  
06/04 >  
05/04 >  
05/04 >  
03/04 >  
02/04 >  
02/04 >  
30/03 > (2)
29/03 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS