MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France U23 et nationaux : Les forces en présence
3664
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France U23 et nationaux : Les forces en présence

La halle d’athlétisme Maryvonne-Dupureur de Saint-Brieuc (Bretagne) accueillera samedi et dimanche les championnats de France espoirs et nationaux. Présentation des forces en présence sur chaque épreuve chez les U23, et focus sur quelques têtes d’affiche chez les seniors.

Les championnats de France U23 et Nationaux en salle sont à suivre en direct et en intégralité, samedi à partir de 12h45 et dimanche à partir de 10h15, sur athletv.fr et l’application Athlé TV, disponible sur Apple store et Google Play store. L’accès à Athlé TV est gratuit pour l’ensemble des licenciés de la FFA.

U23 femmes

Sprint court et haies

Elle avait créé la sensation, à Rennes, lors des Interrégionaux, en fracassant son record personnel pour le porter à 7’’39 sur 60 m : Maiwenn Lheveder, la sociétaire du Haute Bretagne Athlétisme, sera la grande favorite sur la ligne droite. Par ailleurs, si la Bretonne (sélectionnée sur 200 m aux Mondiaux juniors en 2022), à domicile, est également engagée sur 200 m, où elle briguera certes également une médaille, c’est Léa Théry (Lille Métropole Athlé) qui fera figure de favorite sur le tour de piste, forte de ses 24’’01 réalisés voilà deux semaines.

Sur 60 m haies, on gardera un œil attentif sur Auceane Bouijoux : à peine sortie des rangs juniors (et demi-finaliste aux Europe de la catégorie l’été dernier), la hurdleuse de l’Athlé Provence Clubs a déjà montré de beaux progrès cette saison. Sa régularité sous les 8’’40 fait même d’elle la favorite de l’épreuve.

Sprint long et demi-fond

Qui pour contrarier Alexe Déau ? Avec 53’’39 au compteur, la vice-championne d’Europe juniors du 400 m l’été dernier dispose d’une confortable marge d’avance sur la concurrence, sur le double tour de piste. Restera à gérer une fin de saison hivernale où la Martiniquaise de l’ASA Maisons-Alfort, également sixième aux Elite à Miramas mi-février, ne s’est pas ménagée.

La situation est peu ou prou identique pour Julia Chérot (Athlé du Pays de Vannes) sur 800 m. En terminant quatrième des Elite, la Bretonne a porté son record en salle à 2’04’’71 : une grosse avance sur la suivante au bilan des engagées, la Brestoise Louise Morval, 2’08’’43 au compteur cet hiver. Sauf que le 800 m et ses pièges tactiques, surtout en salle, rebattent souvent les cartes… Autre élément à prendre en compte : Morval a l’intention de s’aligner également sur 1500 m, forte de ses 4’21’’75 cet hiver. Mais l’élève de Benoît Nicolas aura fort à faire face à Adèle Gay et ses 4’19’’98. Après sa cinquième place aux Elite sur 800 m, la licenciée du Val-de-Reuil AC, 2’04’’65 sur 800 cet hiver mais qui a choisi de s’aligner sur la distance supérieure, aura de sacrés arguments de vitesse à faire valoir sur le 1500 m.

Sauts

A la hauteur, personne ne devrait pouvoir venir embêter Lilou Lapeyrie (Dijon UC) si elle évolue à son niveau (1,78 m cet hiver). Derrière elle, la seconde engagée (Mélisande Bertrand avec 1,70 m) est plutôt une spécialiste du… 400 m, épreuve qu’elle disputera d’ailleurs à Saint-Brieuc. Le concours est, sur le papier, plus dense à la perche, où Emma Brentel (Racing Club Nantais) a repris sa marche en avant en explosant ses records avec une perf de pointe à 4,43 m cet hiver. L’élève de Damiel Dossevi dispose d’une petite hauteur d’avance sur Léa Mauberret (EA Grenoble 38), la finaliste des Europe juniors l’été dernier, et dont la régularité (4,30 m cet hiver) pourrait payer.

Si le concours de la longueur promet d’être serré, seules quatre des jeunes filles engagées ont passé les 6 m cet hiver - la prime à Diamantina Dedola (Entente Sud Lyonnais), 6,14 m au compteur, devant la Rémoise Rogilia Bissemo (6,12 m cet hiver pour l’ancienne championne de France cadettes avec 6,35 m en 2019). Enfin, au triple saut, à noter que c’est la locale de l’étape Oriane Le Coroller (Saint-Brieuc Athlétisme) qui émarge en tête des bilans avec 12,54 m.

U23 hommes

Sprint court et haies

La bataille promet d’être rude sur la ligne droite, puisque les sept premiers engagés se tiennent en neuf centièmes. Un gros peloton de tête mené par Edmilson Varela (VGA Saint-Maur) avec ses 6’’74. La victoire pourrait se jouer entre lui et son compère du 4x100 m médaillé d’argent aux Europe U23 l’an passé, Mohammed Badru (Caen AC), qui pointe trois centièmes derrière.

C’est un autre de leurs coéquipiers du relais, Hugo Cerra (US Talence), qui pointe comme favori sur le 200 m, pour être passé sous les 21’’00 en salle cet hiver : ses 20’’98 lui offrent même un matelas assez confortable sur la concurrence. Il aura une revanche à prendre, après avoir été disqualifié sur la même distance lors des France Elite alors qu’il avait franchi la ligne d’arrivée en premier. Erwann Cinna (Athlé 91) a aussi un boulevard devant lui sur les haies hautes, au moins sur le papier. Avec un record porté à 7’’69 lors des récents Elite de Miramas, le médaillé de bronze du 110 m haies aux Europe U23 l’été dernier s’affiche comme le grand favori de l’épreuve.

Sprint long et demi-fond

Le 400 m sera l’une des épreuves à suivre du week-end, avec une lutte qui se profile entre trois espoirs première année : d’un côté les deux compères médaillés sur 4x400 m aux Europe juniors de Jérusalem l’été dernier, Allan Lacroix (Athlé 91, 47’’60 cet hiver) et Félix Levasseur (AC Colombes, 47’’86). De l’autre, Damian Dean (Amiens UC), qui a franchi un gros pallier cet hiver (47’’72).

Le 800 m se dessine également comme l’une des épreuves les plus indécises de la compétition, avec une cohorte de concurrents - six pour être précis - entre 1’50’’27 et 1’51’’50. Qui emportera la mise ? Josue Le Cadre (Ouest Vendée Athletisme), 1’50’’27 cette année, en plein progression ? Maxence Lavergne (Haute Bretagne Athlétisme), à peine sorti des rangs juniors mais déjà 1’50’’32 cet hiver, son record absolu ? Quelle stratégie pour les coureurs de Haute Bretagne Athlé, qui sont trois, sur les six meilleurs, à suivre les conseils de l’entraîneur Marc Reuzé ?

Moins d’incertitudes, sans doute, sur la distance supérieure : l’international juniors Youssef Boutayeb (Grand Toulouse Athletisme, 3’45'413 cet hiver), passé espoir, et Aurélien Rajda (Stade Sottevillais 76, 3’46’’21) semblent avoir un temps d’avance sur la concurrence sur le 1500 m. En gardant à l’esprit qu’avec les courses tactiques, tout reste possible…

Sauts

La hauteur promet un duel passionnant autour des 2,15 m et de deux profils différents : Mustapha Diane (Athletic Clubs 92), en pleine progression pour atteindre cette barre cet hiver, et Paul Métayer (Limoges Athle), habitué depuis plusieurs saisons à ces hauteurs, et déjà fort de six sélections internationales.

Du côté du sautoir à la perche, Tristan Despres (Entente Angevine Athletisme) devra confirmer ses très bonnes dispositions - et sa grosse progression de l’hiver (5,57 m) - s’il veut repousser les assauts de Valentin Pottier (Stade Niortais, 5,52 m).

A la longueur ? Dans sa salle, le récent vice-champion de France Elite, Titouan Bizet (Saint-Brieuc Athlétisme), semble disposer d’un peu plus de marge sur la concurrence, grâce à ses 7,67 m réalisés en Provence. Même si un autre Breton, Segui-Alan Jaouen (Quimper Athletisme, 7,53 m cet hiver) et le néo-espoir Mathis Vaitulukina (US Talence, 7,51 m) disposent de tous les atouts pour lui contester le titre.

Au triple, enfin, Jonathan Velin (ES Montgeron), fort de sa quatrième place et de ses 15,69 m aux Elite, pointe comme le favori. Même s’il ne dispose que d’une faible marge sur la concurrence.

Et du côté des championnats nationaux…

Disputés sur la même compétition, les championnats nationaux indoor ne manqueront pas, eux non plus, de centres d’intérêt. On suivra ainsi en particulier l’ancienne sprinteuse internationale (entre 2012 et 2019) Lenora Guion Firmin (Club Colonial), qui a couru cette année en 54’’08 sur 400 m, ou encore l’ex-bleue Marine Vallet (Stade Rennais Athlétisme, 1,80 m à la hauteur cet hiver).

Chez les garçons, un autre ancien international, Aymeric Lusine (Entente Poitiers Athlé 86), demi-finaliste aux Europe en salle sur 800 en 2019, travaillera sa vitesse sur 400 m, après avoir battu cet hiver son record indoor sur la distance en 48’’71. Le champion du monde cadets de la perche en 2017, Matthias Orban (Entente Athlé Nord Mayenne), sera lui sur le sautoir après ses 5,57 m de cet hiver. A l’instar de l’international à la longueur Jean-Pierre Bertrand (Athletic Clubs 92) qui n’a sauté que très peu, et très tardivement, cet hiver (7,61 m le 17 février).

Cyril Pocréaux pour athle.fr

Championnats de France U23-Nationaux en salle
Compétition à suivre en direct sur athle.fr samedi à partir de 12h45

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Malek El mabrouk - 01/03 (16h32)
Pour info, Emma Brentel ne s'entraine plus avec Gérald Baudouin mais dans le groupe de Daniel Dossevi à Bordeaux.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/04 >  
18/04 > (1)
17/04 >  
12/04 >  
11/04 >  
06/04 >  
05/04 >  
28/03 >  
24/03 >  
22/03 >  
le reste de l'actualité
22/04 >  
22/04 > (2)
21/04 >  
20/04 > (4)
19/04 >  
18/04 > (3)
15/04 > (1)
14/04 >  
10/04 >  
09/04 >  
09/04 > (5)
07/04 >  
07/04 >  
07/04 >  
05/04 >  
03/04 >  
02/04 >  
02/04 >  
30/03 > (2)
29/03 > (2)
26/03 >  
25/03 >  
25/03 >  
22/03 >  
20/03 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS