MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France U23 et nationaux : Les favoris imposent leur loi
4817
Commentez cette actualité
Championnats de France U23 et nationaux : Les favoris imposent leur loi

La première journée des championnats de France espoirs et nationaux, à Saint-Brieuc, a été marquée par les belles victoires de jeunes talents déjà médaillés aux Elite, voilà deux semaines. Et la confirmation, dans une large mesure, des statuts des favoris.

La Perf'

Dignes des Elite

La victoire s’est donc jouée, à la hauteur espoirs, dans les sphères qu’il fallait atteindre pour monter sur le podium aux Elites, deux semaines plus tôt : 2,15 m. Et avec deux des mêmes protagonistes au scénario : Paul Métayer (Limoges Athlé) - le nouveau champion de France espoir, donc - et Mustapha Diane (Athletic Clubs 92), son dauphin en Bretagne. Deux semaines plus tôt, Métayer avait arraché l’argent aux Elite, aux essais, face à Diane.

Cette fois, le concours aura ressemblé à un combat de boxe, les deux hommes se rendant coup pour coup, chacun prenant la tête à tour de rôle, et chacun refusant de céder. A des hauteurs auxquelles ils avaient fait céder presque tous leurs concurrents, Diane tirait le premier, s’installant en tête à 2,09 m, quand le Limougeaud ratait lui sa première tentative. Métayer se rattrapait à la barre suivante : 2,11 m d’emblée, assez pour prendre la tête puisque Diane échouait à son tour… avant de s’offrir 2,13 m dès son premier essai ! Impasse de Paul, du coup - bien obligé - pour les deux essais restant, et boum : 2,15 m au premier ! Métayer pouvait exulter dans ses chaussettes multicolores, boxer l’air, pour de bon cette fois, euphorique : « je savais que si je passais, ce serait une grosse option pour la victoire. Ça a beaucoup bougé en tête, ce fut un jeu d’impasses, de stratégie… » De fait, Diane ne parvenait pas à le rejoindre, et on en restait là. Mais quel spectacle !

Le Temps Fort

Chassé-croisé sur les haies

Le 60 m haies, au fil des trois courses de la journée, allait dessiner un sacré chassé-croisé entre deux jeunes femmes. Premier acte : les séries, où Aurore Avezou (AS Caluire et Cuire), dans la course 2, revenait en 8’’34 à hauteur de la meilleure performance française de la saison, détenue par Auceane Bouijoux (Athlé Provence club). Aucéane qui profitait de la série 3, six minutes plus tard, pour reprendre seule son bien, victorieuse en 8’’29. Une heure plus tard, à peine, Avezou repassait devant au bilan à la faveur des demies : 8’’28, quand Bouijoux devait se contenter de 8’’30. On attendait avec impatience la finale : il faudrait bien, là, qu’elles se départagent, sans atermoiements possibles pour le chrono. Mais le scénario fut là aussi chamboulant. Sortie des starts la première, et de loin, Aurore Avezou semblait déjà avoir pris une avance pleine de promesses dès le premier intervalle… mais jusqu’à la deuxième haie seulement, qu’elle heurtait violemment. Auceane Bouijoux, pour avoir cultivé la patience et longueur de temps, s’offrait le titre en 8’’28. Sans surprise, mais pas sans concurrence, puisque Malorie Jue (Athletic Club du Lyonnais) battait à nouveau son record personnel pour venir cueillir l’argent, tout près, en 8’’32. Lina Lelarge (Athlé 11) complétait le podium en 8’’44.

Le Chiffre

5 centièmes

C’est l’écart, conséquent à ce niveau, entre Edmilson Varela (VGA Saint-Maur), champion de France espoir du 60 m en 6’’71, et ses premiers poursuivants. Le 60 m garçons promettait pourtant d’être l’une des épreuves les plus serrées de cette première journée, avec sept concurrents dans un mouchoir de poche, sur le papier. Varela ne comptait d’ailleurs ni le meilleur temps des séries, ni le meilleur des demies au moment de prendre place dans les starts de la finale. Il aura su raboter son record personnel pour imposer sa loi avec autorité. Derrière lui, ses trois poursuivants en finale émargent eux dans le même centième, entre 6’’76 et 6’’77. De l’art de sortir la bonne course au bon moment…

La Décla

« Je suis fier de voir deux Bretons sur le podium. Je crois que c’est la première fois, c’est quelque chose ! Si le concours est allé aussi loin c’est grâce à l’entente qui existe entre nous. On est compétiteurs, on veut gagner mais on reste des copains avant tout. Et cette amitié, je pense qu’elle ressort bien sur la piste. »

C’est Titouan Bizet (Saint-Brieuc athlétisme), champion de France à la longueur (7,65 m) devant son public, qui se réjouissait ainsi du succès des sauteurs régionaux. Juste derrière lui, après avoir brouillé le sable à 7,63 m, Segui-Alan Jaouen, du Quimper Athlétisme, venait de s’offrir l’argent. Le tout réglé au dernier essai : Jaouen réalisait sa meilleure perf sur son ultime tentative, quand son compère Bizet, par ailleurs vice-champion de France élite voilà deux semaines, s’offrait le titre espoir en grattant cinq places sur son dernier saut, avec une planche réglementaire au centimètre près !

Et Aussi

La surprise Reinhard

La surprise de la journée, côtés finales, est arrivée en toute fin de sessions, avec le 200 m féminin : c’est la Nantaise Camille Reinhard (Nantes Métropole athlétisme), qu’on n’attendait pas forcément, qui s’est imposée comme championne de France en 24’’03, alors que la favorite, Léa Thery (Lille MA), était disqualifiée pour faux départ. Moins de suspense sur le sautoir de la hauteur, où Lilou Lapeyrie (Dijon UC) s’offrait le titre à 1,73 m, sans réelle surprise et sans réellement trembler non plus. Sur l’autre sautoir, à la longueur, Rogilia Bissemo (EFSRA Reims) réglait elle le concours dès le 3e essai à la faveur de ses 6,17 m.

Un mot, enfin, sur les championnats nationaux pour noter les 5,50 m à la perche du Montreuillois Marin Doucet, vainqueur du concours. Sans oublier quelques belles performances des athlètes étrangers venus en Bretagne, parmi lesquelles les 6’’66, sur la ligne droite, du Sénégalais Mamadou-Fall Sarr (Cognac AC), ou les 16,50 m de son compatriote de l’Athlé 632 Amath Faye pour prendre la première place du concours au triple saut.

Cyril Pocréaux pour athle.fr
Photos : © Baptiste Daniel / CaptureMySport / FFA

Tous les résultats des championnats U23 en cliquant ici
Tous les résultats des championnats Nationaux en cliquant ici
Tous les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici
Retrouvez le replay des championnats de France U23-Nationaux en salle sur Athlé TV

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/04 >  
07/04 >  
26/03 >  
25/03 >  
17/03 >  
10/03 > (3)
09/03 > (1)
03/03 >  
03/03 >  
02/03 >  
le reste de l'actualité
22/04 >  
22/04 > (2)
21/04 >  
20/04 > (3)
19/04 >  
19/04 >  
18/04 > (3)
18/04 > (1)
17/04 >  
15/04 > (1)
12/04 >  
11/04 >  
10/04 >  
09/04 >  
09/04 > (5)
07/04 >  
07/04 >  
06/04 >  
05/04 >  
05/04 >  
03/04 >  
02/04 >  
02/04 >  
30/03 > (2)
29/03 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS