MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Festi’Marche : Une édition historique à Fontenay-le-Comte
3680
Commentez cette actualité
Festi’Marche : Une édition historique à Fontenay-le-Comte

Les meilleurs marcheurs français avaient rendez-vous ce week-end à Fontenay-le-Comte (Vendée), à l’occasion de la première édition du Festi’Marche. Pauline Stey, Camille Moutard et Gabriel Bordier ont marqué les esprits sur 20 km dimanche matin, avec des chronos de très belle facture. La veille, l’épreuve de marche nordique avait rencontré un beau succès populaire.

Le duel au sommet entre Stey et Moutard

Quelle course et quel dénouement ! A l’issu d’une bataille acharnée au train, Pauline Stey a remporté l’or sur le 20 km féminin avec à la clé un record personnel amélioré de plus d’une minute en 1h30’10’’ (ancien : 1h31’17’’ en 2023). Meilleure marque également explosée pour Camille Moutard, qui a passé la ligne en 1h30’20’’ (ancien : 1h31’29’’ en 2022). Du grand spectacle et des performances qui les situent aux deuxième et troisième rangs des bilans tous temps seniors, derrière la toute fraiche recordwoman de France Clémence Beretta (1h28’44’’). Pauline Stey et Camille Moutard ont rapidement évolué sur les bases de 1h30’30’’, en tournant en moyenne en 4’30 au kilomètre. « L’objectif principal était vraiment le titre avec les 60 points pour le ranking des Jeux olympiques, reconnait Pauline Stey. Niveau chrono, j’aurais aimé faire un peu mieux et m’approcher un peu plus des 1h30’, même si je chipote un peu là, ou passer en dessous pour gratter encore quelque places au ranking. »

Si Pauline Stey était censée faire rapidement la différence, Camille Moutard a surpris aussi bien le public que sa concurrente et camarade d’entraînement de l’équipe de France en, restant à sa hauteur pendant 18 km avant d’être victime de problèmes de vomissements. « Sans Camille aujourd’hui, je n’aurais pas fait ce chrono, rendait hommage Pauline Stey après l’arrivée. On se connaît par cœur, on marche tout le temps ensemble. C’est une force pour nous, mais je ne m’attendais pas à ce qu’on soit autant au coude à coude jusqu'au bout aujourd’hui. C’est cool car c’est grâce à cette émulation qu’on fait de beaux chronos. » Pauline a pu faire la différence dans les 1 500 derniers mètres de la course avec un dernier kilomètre en 4’25’’, le plus rapide de tous.

Moutard pas rassasiée

Camille Moutard a, elle aussi, réalisé une magnifique course, tout en maîtrise et en audace avant les péripéties de la fin d’épreuve. « Je suis contente de ma course et de mon temps, même si j’espérais un peu mieux. L’objectif était de me rapprocher des 1h30’. Mais je retiens seulement du positif aujourd’hui avec la médaille et les points pour le ranking. Je suis avec Pauline encore et toujours, donc c’est top. » Perfectionniste, l’athlète de Thierry Bertrand vise aujourd’hui encore plus haut. « Je n’avais pas des sensations de dingue. Ça montre que j’en ai encore sous le pied et qu’en étant bien en forme, je vaux sûrement moins. »

Bonne course également de Maele Bire-Heslouis (Pays Saint-Lois Athlétisme) qui, en 1h36’07, bat son record et complète le podium Elite tout en décrochant le titre U23. Une belle performance après plusieurs saisons lors desquelles elle n’a pas été épargnée par les blessures.  La seconde espoir et quatrième de la course Ana Delahaie (Stade Bordelais) a, de son côté, fait forte impression pour sa première sur la distance. Revenue très fort dans les derniers kilomètres, elle a pris date avec un chrono de 1h36’18.

Gabriel Bordier en patron

Il a assumé son statut de favori du 20 km des premiers aux derniers mètres. En 1h20’12’’, Gabriel Bordier s’est imposé sur un parcours roulant avec plus de trois minutes d’avance sur Kevin Campion, qui a pris la deuxième place en 1h23’32’’. Pour l’athlète de l’US Saint-Berthevin, c’est une cinquième victoire nationale sur la distance olympique. « C’est la meilleure façon de lancer la saison 2024 sur 20 km, savourait-il. Je n’avais pas pu conserver le titre l’année dernière, donc c’est un vrai plaisir de le reprendre cette saison, et en plus dans ma région avec un bon chrono. Je savais que Kevin serait là aujourd’hui, mais je n’avais pas forcément en tête les allures sur lesquelles il partirait. Je comptais démarrer sur des bases de 1h20’ et relancer dans les derniers kilomètres. J’ai un peu coincé sur la fin, mais je suis resté régulier pendant 17 km sur un rythme en dessous d’1h20’, donc c’est bien. »

Ce titre vient confirmer son statut de leader hexagonal sur la distance et valide sa préparation des derniers mois, à l’approche des prochaines échéances qui le mèneront jusqu’à Paris cet été : « dans trois semaines le match international à Podebrady sur 20 km, puis les championnats du Monde par équipes à Antalya (21 avril) avec la qualification du relais mixte pour les J.O. à assurer, les Championnats d’Europe de Rome (7 au 12 juin), ensuite les championnats de France fin juin à Angers (28 au 30 juin) ». Des compétitions que l’étudiant en neuvième année de médecine abordera avec beaucoup d’ambition. « Aux championnats d’Europe, je pense qu’il y a moyen d’aller chercher une médaille, et puis aux Jeux on va faire au mieux pour s’en rapprocher. »

Campion n’abdique pas

Kevin Campion n’a pas pu suivre le tempo imprimé par Gabriel Bordier, avec au final une performance loin de ses espérances. « Un peu de frustration, ce n’est pas la performance que j’étais venu chercher, confiait le marcheur du Stade Dieppois. Aujourd’hui, Gabriel était intouchable, je le savais. Je n’ai plus son niveau actuellement mais j’essaye de rester dans ma bulle. Vice-champion de France, ça rapporte tout de même des points au ranking, notamment pour les Jeux qui sont bien évidemment un objectif. J’essaye d’y croire, de travailler même si ça va être très dur, je vais me battre. »

Autre grosse performance sur le 20 km masculin, celle du sociétaire de l’Entente Savoie Athlé, Matteo Duc, qui a explosé son record personnel en 1h23’42’’ (ancien : 1h25’18’’) pour décrocher la médaille de bronze. Une belle et grosse surprise pour son entraîneur Olivier Iund et lui. Après plusieurs kilomètres au coude-à-coude avec Martin Madeline-degy, qui a terminé à quatorze secondes de son record en 1h25’27’’, il s’est détaché de son compagnon de route au 15ème kilomètre pour faire cavalier seul.

Côté espoirs, c’est Dimitri Durand qui a pris le meilleur sur Lucas Dreville en 1h26’25. Le licencié du Montpellier A2M a de nouveau été contraint à un arrêt en zone de pénalité pour cause de trois cartons rouges pour fautes techniques.

Record de France du 35km pour Caroline Osmont

Après la médaille d’argent à Aix-les-Bains l’an dernier, Caroline Osmont a enfin goûté à l’or sur 35 km, avec à la clé le record de France ! En 3h07’22’’, l’athlète de l’AS Tourlaville a explosé le record de France d’Inès Pastorino (3h11’53). Elle a réalisé une course régulière et maîtrisée de bout en bout. Une superbe satisfaction pour celle qui est entraînée depuis 2017 par Swaieh Meftah.  « La fin de course a été difficile mais je suis contente de battre le record de France, a -t-elle réagi. Au vu de ce que je faisais à l’entraînement, j’aurai peut-être pu partir sur les bases de 3h06’ voire 3h05’, mais on ne sait jamais comment se passe une course. »

Le podium est complété par Bertille Peslerbe (EA Pays de Brocéliande), qui, en en 3h12’55, a réalisé une performance très prometteuse pour sa première sur la distance. La course a été plus compliquée pour Lucie Champalou (A3 Tours), championne de France 2023, qui a terminé en 3h21’14’’. Chez les hommes, Killian Lebreton (Haute Bretagne Athlétisme) a été sacré en 2h58’54’’, après avoir résisté au retour canon de Roland Landron (CA Béglais), qui a terminé à seulement huit secondes de lui. Come Martin (Clermont Auvergne Athlétisme) complète le podium en 2h59’54’’.

En l’absence des têtes d’affiche sur les 10 km juniors hommes et femmes, qui avaient fait le choix de privilégier les échéances internationales à venir, la lutte pour les titres était assez ouverte dans le cadre du Critérium national. Chez les hommes, c’est Anthony Peter (Entente Athlétique de l’Arve) qui l’a emporté au sprint en 47’58’’. Côté filles, Juliette Hannot (AS Tourlaville) a remporté la médaille d’or en 51’26’’.

Les marcheurs nordiques ont fait le spectacle

Samedi, les spécialistes de la marche nordique avaient ouvert le bal avec les championnats de France de la spécialité, disputés dans une atmosphère conviviale. Près de 400 athlètes ont pu s’exprimer, encouragés par un public familial présent tout au long de la boucle d’un peu plus de trois kilomètres qu’ils devaient parcourir quatre fois. « J’ai été encouragé tout au long du parcours, ça m’a donné des frissons, confiait le très talentueux junior Tom Wermuth, né en 2005, qui a conservé son titre national toutes catégories en damant le pion à tous ses aînés ». Comme en décembre 2022 à La Chapelle-sur-Erdre, il a réalisé une démonstration en s’envolant dès les premiers hectomètres de course. L’Alsacien de Sundgau Oxygène, qui a évolué à plus de 10 km/h de moyenne, l’a emporté en 1h11’07’’, avec plus de quatre minutes d’avance sur le Master 0 David Delafenestre (Nordic Walking Attitude Côte Bleue) et le Master 3 Philippe Weber (Pays de Colmar Athlétisme). « J’enfonce encore plus le clou que lors de mon premier titre, se félicitait Tom Wermuth, qui pratique aussi le 5000 m et le 10 000 m, cette fois en course à pied. » Son objectif majeur de l’année, ce seront les Mondiaux en août prochain en Pologne. Il y retrouvera une adversité de très haut niveau, dans un pays où la marche nordique a depuis longtemps acquis ses lettres de noblesse.

Dans l’Hexagone, la discipline commence, là aussi, à se faire une place au soleil. En témoigne son intégration au Festi’Marche, une toute nouvelle manifestation au calendrier, qui a notamment été saluée par la nouvelle championne de France de marche nordique, Leslie Lejeune. Déjà médaillée mais jamais sacrée, la master 1 est allée chercher la victoire au bout du suspense. Partie aux avant-postes avec Elodie Besnier-Kervern (Stade Rennais Athlétisme), la marcheuse du Nordic Walking Attitude Côte Bleue a fait la différence en deux temps et a franchi la ligne d’arrivée avec une large avance. Mais elle a écopé de deux minutes de pénalité dans la foulée et, avec ses 1h20’10’’ n’a, sur la feuille de résultats, conservé que huit secondes d’avance sur la Bretonne, elle aussi Master 1. Le podium a été complété par l’inusable master 5 Christiane Salvi. « Ça nous a fait plaisir de faire découvrir aux spectateurs et aux marcheurs athlétiques la marche nordique, qui est un sport complet, soulignait Leslie Lejeune. C’était une bonne opportunité pour nous d’être inclus à ce week-end de marche. » Même avis côté Gabriel Bordier, content de l’arrivée des cousins de la marche nordique pour un événement commun : « Il y avait beaucoup de monde et d’encouragements, d’athlètes et de marcheurs. La marche nordique a augmenté un peu plus la densité et la bonne ambiance des championnats, ce qui a donné une très belle compétition. »

A Fontenay-le-Comte, Sarah Ali pour athle.fr
Photos : Alanis Duc / FFA

Tous les résultats des championnats de France de marche athlétique en cliquant ici
Tous les résultats des championnats de France de marche nordique en cliquant ici

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/04 >  
07/04 >  
26/03 >  
25/03 >  
17/03 >  
10/03 > (3)
09/03 > (1)
03/03 >  
03/03 >  
02/03 >  
le reste de l'actualité
22/04 >  
22/04 > (2)
21/04 >  
20/04 > (4)
19/04 >  
19/04 >  
18/04 > (3)
18/04 > (1)
17/04 >  
15/04 > (1)
12/04 >  
11/04 >  
10/04 >  
09/04 >  
09/04 > (5)
07/04 >  
07/04 >  
06/04 >  
05/04 >  
05/04 >  
03/04 >  
02/04 >  
02/04 >  
30/03 > (2)
29/03 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS