MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du monde de cross-country : Le relais sixième, Frère bien placé
6228
Commentez cette actualité(2)
Championnats du monde de cross-country : Le relais sixième, Frère bien placé

Le relais mixte tricolore est allé chercher une belle place de finaliste sur le parcours très plat et dans la chaleur de la capitale serbe. Mehdi Frère, vingtième, a lui aussi su tirer son épingle du jeu, tout comme les juniors Gaston Rohmer, Ambre Grasset et Margaux Dajoux.

Des conditions quasi estivales, avec un thermomètre proche des 30°C et du soleil mettant les organismes à rude épreuve, et un tracé plat, que les quelques haies artificielles à avaler ou contourner et surtout l’herbe à vaches ont durci : déjà hégémoniques dans les labours, les représentants des pays d’Afrique de l’Est (Kenya, Ethiopie et Ouganda) ont trouvé à Belgrade chaussure - ou plutôt pointe - à leur pied.

Dans ce contexte ultra concurrentiel, les Bleus, à coup sûr dépaysés après le parcours du combattant et les côtes de Cap’Découverte, ont défendu leurs chances avec cran. A l’image du relais mixte, qui a rempli son contrat. Venus en Serbie avec l’ambition d’intégrer le top 8, synonyme d’une place de finaliste, Nicolas-Marie Daru, Charlotte Mouchet, Romain Mornet et Flavie Renouard se sont classés sixièmes, soit leur rang après le premier relais. Après avoir rétrogradé à la 9e place lors de la seconde transmission puis 8e après la troisième, ils ont réalisé une belle fin de course pour couper la ligne d’arrivée en 23’17’’. Si le Kenya a survolé les débats en 22’15’’, loin devant l’Ethiopie (22’43’’), la médaille de bronze de la Grande-Bretagne (23’00’’) montre que le relais mixte est une des principales cartes à jouer pour espérer s’inviter sur la boite lorsqu’on vient du Vieux continent.

Frère a montré le maillot

Peu à son aise sur les terrains escarpés et boueux, Mehdi Frère s’est fait plaisir sur les portions plates de Belgrade, qui ont tout de même fait beaucoup de dégât. Le marathonien du Pays de Fontainebleau Athlétisme a mouillé et montré le maillot lors de la course seniors, en n’hésitant pas, moustache au vent, à mener la chasse derrière un concurrent détaché en tête de peloton, en début de course. S’il a logiquement un peu rétrogradé par la suite, il a vu son panache récompensé par une solide 20e place en 29’16’’, l’or revenant au favori ougandais et tenant du titre Jacob Kiplimo (28’09’’). Avec ce résultat, Mehdi Frère se classe 3e Européen de la course. Emmanuel Roudolff-Levisse (35e) n’a rien à regretter non plus, alors que Michaël Gras a été contraint à l’abandon.

Satisfaction également pour les U20, tant chez les hommes que chez les femmes, avec de belles prestations individuelles. Le champion de France Gaston Rohmer a réalisé une course pleine d’intelligence, en gérant bien son effort. Vingt-huitième à l’attaque de la dernière boucle, l’Alsacien a grappillé pas moins de sept places dans les derniers kilomètres pour terminer 21e en 24’28’’. Dans une course dominée par le Kényan Samuel Kibathi en 22’40’’, il a fini premier Européen et cinquième non-Africain. Onzième place par équipes pour le collectif, qui a aussi pu compter Ishak Dahmani (38e), Tristan Douche (57e) et Etienne Le Roux (64e), Théo Pénard (78e) finissant plus loin.

Les juniors françaises huitièmes

Les juniors filles hexagonales ont appliqué une stratégie relativement similaire, en partant assez prudemment. Respectivement 37e et 28e après une boucle, Margot Dajoux et Ambre Grasset ont, elles aussi, terminé aux portes du top 20. Elles ont coupé la ligne dans la même seconde, en 21’19’’, aux 22e et 23e places (6e et 7e non-Africaines), Mickaella Aguera (57e) et Caroline Dennilauler (58e) complétant l’équipe alors que la patronne habituelle de la spécialité en France, Jade Le Corre, a évolué loin de son meilleur niveau (77e). Grasset et Dajoux ont donc largement contribué au huitième rang collectif des Françaises, lors d’une épreuve marquée par un triplé éthiopien avec aux avant-postes Marta Alemayo (19’28’’).

Le niveau stratosphérique des courses seniors, avec des contingents d’Afrique de l’Est particulièrement dominants, a été particulièrement parlant lors de la course femmes, avec un quintuplé kényan. La championne de France Cécile Jarousseau, seule Française en lice et diminuée par une douleur au mollet, a pris la 47e place en 35’10’’, à plus de quatre minutes de la vainqueure, Beatrice Chebet, qui a conservé sa couronne mondiale.

La rédaction
Photos : © Justin Britton / FFA

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Alain Flaccus - 31/03 (09h16)
Pour compléter Jean D. cela sent un peu la mort du cross dans bien des pays ....Pas une image télé (ne serait-ce qu'un résumé svp....) pendant que du triathlon EN SALLE à Liévin passe en direct sur la parait-il 1ère chaine sportive....
Jean Deruelle - 30/03 (22h26)
Bravo à tous nos représentants face à une concurrence africaine de taille mais quelle désolation de voir ce championnat du monde avec peu de pays participants et une absence totale de public , un désert impressionnant ! Une pensée pour Jade Le Corre qui n'a pas pu rééditer sa course des championnats d'Europe .
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/06 >  
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
11/06 >  
10/06 >  
10/06 >  
09/06 >  
09/06 >  
08/06 >  
le reste de l'actualité
17/06 > (2)
14/06 >  
14/06 > (1)
03/06 > (6)
01/06 >  
30/05 > (3)
29/05 >  
29/05 >  
28/05 >  
27/05 > (2)
25/05 > (1)
25/05 >  
24/05 > (1)
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS