MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Relais mondiaux : Une soirée au presque parfait
6986
Commentez cette actualité
Relais mondiaux : Une soirée au presque parfait

Quatre des cinq collectifs français en lice, lors de la première journée des Relais mondiaux aux Bahamas, ont décroché leur billet pour les Jeux olympiques de Paris. Seuls les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont fait aussi bien. Le 4x100 m masculin a dominé sa série, alors que le 4x100 m femmes, ainsi que les 4x400 m mixte et féminin, sont allés chercher la deuxième place de leur course, qualificative elle aussi pour les J.O. Seule ombre au tableau : l’abandon du 4x400 m masculin, à la suite de la blessure de Thomas Jordier. Mais les Bleus auront une deuxième chance la nuit prochaine.

Ce fut pendant longtemps une soirée de rêve pour les Bleus, dans l’ambiance incandescente du Thomas Robinson Stadium de Nassau où une fanfare donnait le tempo fiévreux de ces Relais mondiaux. L’équipe de France avait fait le déplacement aux Bahamas avec un objectif en tête : qualifier l’ensemble de ses collectifs pour Paris 2024. Une affaire qui pouvait être bouclée dès la première journée, en terminant dans le top deux de sa série pour intégrer la finale.

Des transmissions bien assurées

Et les quatre premières courses du jour ont donné le sourire au clan tricolore. A l’image du 4x100 m masculin où, comme dans toutes les épreuves, l’enjeu et l’adversité étaient au rendez-vous, avec la présence de nombreuses stars de l’athlétisme mondial. Dans une course à l’accent très européen, Méba-Mickael Zeze, Jeff Erius, Pablo Matéo et Aymeric Priam ont assuré de belles transmissions, réalisées à pleine vitesse, et se sont imposés en 38’’32, quatre centièmes devant le vieux rival britannique, emmené par le redoutable Zharnel Hugues. Les Bleus auront une belle carte à jouer en finale, alors que les Etats-Unis de Noah Lyles feront figure de grandissimes favoris après avoir remporté leur série en 37’’49.

Les deux semaines de stage de préparation à Jacksonville, en Floride, ont aussi porté leurs fruits pour les sprinteuses tricolores. Derrière des Américaines intouchables (42’’21), Orlann Olière, Gémima Joseph, Hélène Parisot et Mallory Leconte ont arraché la deuxième place en 43’’09, grâce à des passages bien huilés et en résistant au retour des Nigérianes (43’’15) et Suissesses (43’’29). Elles n’auront rien à perdre lors de la grande explication, la nuit prochaine.

Les 4x400 m mixte et féminin très solides

Si les spectateurs ont suivi d’un œil attentif les 4x100 m, c’est bien le 4x400 m qui fait figure d’épreuve reine aux Bahamas, l’archipel caribéen ayant écrit quelques-unes des plus belles pages de son histoire athlétique sur la distance. Le relais mixte, qui a ouvert le programme, a réussi à l’équipe de France. En piste dans la quatrième et dernière série, Thomas Jordier, Amandine Brossier, Gilles Biron et Louise Maraval (50’’79 lancée !) ont réalisé une course solide, en faisant honneur à leur standing (quatrièmes aux Mondiaux de Budapest). Déjà en grande forme, la seconde nommée a d’ailleurs réalisé un superbe tour de piste, en faisant l’effort pour se rabattre en tête avant de réussir à repousser toute la concurrence dans la dernière ligne droite. Deuxièmes en 3’14’’71, derrière la Pologne (3’13’’53), les Bleus ont fait preuve d’une belle assurance et viseront le podium en finale.

Même réussite pour le 4x400 m féminin, où le classement à l’arrivée a été le même avec la victoire de la Pologne devant la France. Shana Grebo, Fanny Peltier, Diana Iscaye et Camille Seri ont toujours été dans le bon paquet et ont coupé la ligne d’arrivée en 3’28’’06, derrière les Polonaises (3’27’’11) mais devant les Jamaïcaines (3’29’’03). Le troisième relais, réalisé par Iscaye, a fait office de tournant, la Guadeloupéenne du Pays de Fontainebleau ayant pris des risques pour prendre la tête avant le deuxième virage, avant de très bien tenir le choc dans les cent derniers mètres.

Le crève-cœur du 4x400 m hommes

Vice-champion du monde à Budapest, record de France à la clé, le 4x400 m hommes (Sombé, Jordier, Biron, Andant) aurait dû conclure en beauté cette première journée. Mais il a été victime d’un coup du sort, avec la blessure de Thomas Jordier, le deuxième relayeur, fauché dans les cent premiers mètres de son tour de piste alors qu’il avait récupéré le témoin en première position. Les Bleus prendront la nuit prochaine le départ du deuxième tour de qualification olympique pour aller chercher la qualification olympique, galvanisés à coup sûr par les mots de leur capitaine. Les Etats-Unis devront aussi passer par ce repêchage, après leur disqualification pour un changement de position interdit dans la zone de transmission.

La rédaction
Photos : © Pawel Skraba - Lukasz Szelag / FFA

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
15/05 >  
14/05 >  
06/05 >  
05/05 >  
04/05 >  
18/04 > (3)
10/04 >  
03/04 >  
03/03 >  
03/03 >  
le reste de l'actualité
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
21/05 > (1)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
16/05 > (1)
15/05 >  
14/05 >  
13/05 >  
13/05 >  
12/05 > (4)
12/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
07/05 >  
06/05 >  
04/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS