MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Chpt du Monde de Cross à St-Galmier : Les Bleus sont prêts !
Commentez cette actualité
Chpt du Monde de Cross à St-Galmier : Les Bleus sont prêts !

Les Championnats du Monde de cross feront résonner dès demain leur premier coup de feu sur l’hippodrome de Saint-Galmier, près de Saint-Etienne. L’équipe de France est sous les ordres – prête à s’élancer, dans le vocable turfiste. Revue d’effectif au cœur de la maison bleue.

Jour J-1. Demain, à partir de samedi, l’hippodrome de Saint-Galmier, près de Saint-Etienne, accueillera les 33ème championnats du Monde de cross country. La fine fleur des crossmen mondiaux, au premier rang desquels les Africains, qui surclassent habituellement la compétition, a déjà posé ses valises dans le Forez. L’équipe de France, elle, est désormais au complet. Si la plupart des Bleus étaient réunis en stage depuis une dizaine de jours à Gujan-Mestras, en Gironde, Les « Africains » - comprenez ceux qui s’entraînaient de l’autre côté de la Méditerranée, au Kenya pour Bob Tahri, au Maroc pour Driss El Himer - les ont rejoints voilà 48 heures. Toute la délégation a pris ses quartiers à une vingtaine de kilomètres du parcours, comme les autres équipes, au beau milieu d’une vaste zone industrielle.

Objectif de l’équipe de France : « un podium, et la mission sera remplie », ose Jean-François Pontier, coordonnateur du demi-fond. « Conserver le rang de première nation européenne qui était le nôtre lors des derniers Mondiaux et des récents Championnats d’Europe », tempère Robert Poirier, le DTN, échaudé par les forfaits d’éléments majeurs du groupe tricolore, de Driss Maazouzi à celui, plus récent, d’Hassan el Lahssini. Le champion de France 2004 a été remplacé par Khalid Zoubaa, transfuge du cross court, tandis que Hassan Oubassour aura l’occasion de montrer ses talents sur la plus brève des distances.

Mais c’est bel et bien vers le long que se tourneront la plupart des regards. Parce que c’est sur cette distance que la DTN a choisi le regrouper les chefs de file du cross tricolore. Et parce que c’est là que, bon an mal an, la France parvient à rêver du podium, même si elle n’y est plus montée depuis la deuxième place de 2001, emmenée par un Driss El Himer au sommet de son art (6ème). « Mais j’ai bien l’intention de faire au moins aussi bien que cette année là, et pourquoi pas un podium, prévient le champion de France 2005. J’ai analysé la saison de cross : ce sera une course très ouverte pour tous, même si devant il devrait y avoir une belle bagarre entre Bekele et Kipchoge. Et par équipe, nous avons une bonne chance avec Bob, Mokhtar Benhari et les autres. » Benhari, justement, s’est surtout attaché à bien récupérer d’une saison où il a doublé indoor et cross. « J’ai essayé de récupérer depuis les Europe en salle. Là, le grand jour arrive. J’espère que toute l’équipe sera motivée, c’est ce qui fait la force. Une médaille est jouable, même si ce sera dur. Bien sûr, j’étais prévu sur le court, mais ce n’est pas gênant. J’ai fait beaucoup de travail long cet hiver. » Le foncier, Bob Tahri est allé le peaufiner au Kenya. Mais ne comptez pas sur lui pour que l’expérience lui soit montée à la tête. « Je veux juste bien courir, explique-t-il, le cheveux en bataille. Parler d’une place, de la 10ème de la 20ème c’est de la littérature. Je préfère ne pas parler, et essayer de courir intelligemment. J’ai appris, au Kenya, à ne pas faire le fanfaron. Il faudra juste qu’on essaye de gratter le maximum de places. »

Le parcours aussi plat que tortueux de Saint-Galmier, que les équipes ont découvert ce vendredi après-midi, devrait faire la part belle aux amateurs de piste. Et le temps sec qui règne sur la Loire ne devrait pas changer grand-chose à l’affaire, bien au contraire. « Peut-être aurait-il mieux valu des conditions plus difficiles, s’interroge Jean-François Pontier. Les statistiques montrent que les Français obtiennent de meilleurs résultats lorsque le parcours est vraiment dur. Mais on fera avec. L’ambiance est bonne dans le groupe, le stage de Gujan s’est bien déroulé. L’encadrement est important puisque nous avons pu, puisque nous sommes en France, assigner un cadre technique à chaque équipe. Et chaque junior est parrainé par un senior. Il y a chez nous un vrai esprit collectif. Mais c’est toujours pareil : c’est la réussite des meilleurs qui poussera et motivera les autres. » Les seniors femmes, sur le cross long, n’auront pas besoin de motivation supplémentaire. Les filles s’entendent comme larronnes en foire. Et elles sont sur le pont avec la ferme intention de rappeler qu’elles ont, elles aussi, un beau coup à jouer pour une médaille. D’autant que deux spécialistes « olympiques » du 1500 m, Essarokh et Martins, sont venues renforcer le groupe par rapport à la saison dernière. « On parle beaucoup des garçons, mais pas de nous. Il faudrait demander pourquoi aux journalistes… s’interroge Maria Martins, championne de France en titre. On sait qu’on peut faire quelque chose de bien, et l’ambiance est bonne. Pour ma part, je sais que je ne courrai pas pour moi seule, qu’il faudra se battre jusqu’au bout et aller chercher des places. Bien sûr, je suis un peu fatiguée après avoir couru en salle et en cross cet hiver. J’aurais dû faire table rase des championnats d’Europe de Madrid voilà deux semaines. Mais cela va aller. » Côté court, les ambitions seront plus mesurées. L’an passé, la meilleure Française, Elodie Olivarès, avait terminé 32ème. « J’espère faire mieux cette année, c’est l’objectif, indique-t-elle. Ça va mieux qu’aux France, où je n’avais pas récupéré d’une gastro-entérite. Les troncs d’arbre sur le parcours ? Oui, c’est pour les steeplers… Peut-être ont-ils pensé à moi ! »

Ceux auxquels personne ne pense, semble-t-il, ce sont les spécialistes masculins du cross court. Présentés un temps comme la meilleure chance de médaille bleue, ces derniers ont vu leur côte sombrer avec le forfait de Maazouzi, puis le replacement stratégique de Tahri et de Benhari sur le long. « Et franchement, on a les nerfs, annonce d’emblée Gaël Pencreach. On veut montrer qu’on n’est pas une petite équipe, comme tout le monde le répète depuis quelques jours. Et nous sommes au moins trois à avoir décidé à partir vite, avec Chekhemani et Oubassour. Sur le court, tu ne peux pas te permettre de temporiser. Le stage nous a permis de mieux nous connaître, nous avons fait nos séances ensemble. On a envie de rêver, même s’il faut que toutes les conditions soient réunies pour qu’on puisse monter sur le podium. Nous sommes vraiment dans une démarche collective. Et le fait que la course se déroule en France peut avoir une importance. »

L’environnement pourrait en revanche peser sur les épaules des juniors. Dans un contexte mondial où il est bien difficile de surnager pour les jeunes européens, les Bleuets seront avant tout là pour apprendre. « Disons qu’on peut espérer un résultat identique à celui des années précédentes, autour de la 10ème place par équipes pour les filles, de la 16ème pour les garçons, calcule Patricia Djaté-Taillard, responsable des équipes juniors. Mais ce que je veux, c’est avant tout qu’ils ne passent pas à côté de leur course. Qu’ils ne soient pas surpris par le niveau, qu’ils partent vite, qu’ils passent la ligne sans rien avoir à regretter. Et au niveau individuel, on surveillera plus particulièrement Jason Dufresne et Juliette Benedicto, qui peuvent tirer leur épingle du jeu. »

Des plus jeunes aux plus aguerris, les Bleus savent en tout cas qu’un championnat du monde à domicile ne vous arrive sous les pointes qu’une fois, au mieux, dans une carrière. Raison de plus pour faire en sorte que ce week-end stéphanois ne laisse, pour les années à venir, que des souvenirs empreints de plaisir et de réussite.

A Saint-Galmier, Cyril Pocréaux pour athle.com

Retrouvez les photos des équipes

Juniors femmes

 
Juniors hommes


Cross Court femmes


Cross court Hommes


Cross long femmes


Cross long hommes

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
04/01 > (4)
13/12 >  
05/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
18/09 >  
15/09 >  
06/09 >  
27/08 > (4)
24/08 > (1)
le reste de l'actualité
31/01 >  
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
24/01 >  
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
11/01 >  
11/01 >  
10/01 >  
09/01 > (1)
06/01 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS