MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Chpt du Monde de Cross - Samedi 19 mars : Ils ont dit ...
Commentez cette actualité
Chpt du Monde de Cross - Samedi 19 mars : Ils ont dit ...

Morgane Riou, 85ème du cross juniors filles :
« Je suis super contente car j’ai réussi à terminer première Française. Mais je n’ai jamais disputé un cross si dur… La course est partie à fond, j’étais derrière au départ. Puis je me suis retrouvée avec les autres Françaises, ce qui fut assez motivant. J’étais bien dans le deuxième tour, et j’ai continué à essayer de remonter des places. Mais je ne me suis jamais retrouvée dans un gros peloton. Le parcours était très roulant, même les petites montées étaient très rapides. »

Juliette Benedicto, 99ème du cross juniors filles :
« J’ai essayé de partir vite, mais les filles devant étaient vraiment trop fortes. C’était vraiment très dur, la chaleur était difficile à supporter. Je n’avais pas de jambes, alors que je me sentais bien à l’échauffement. Cette année est ma dernière saison chez les juniors, je voulais concilier une dernière fois le cross et le triathlon (elle est championne du monde junior en titre). L’an prochain, en seniors, je me consacrerai à fond au triathlon ».

Fanchon Brouillet, 92ème du cross juniors filles :
« C’était trop dur, je n’en ai jamais autant bavé de ma vie dans un cross. Le parcours est terrible, il faut tout le temps relancer. Et la chaleur, c’est une horreur. Je suis sûrement partie trop vite, mais le rythme était vraiment infernal ».

Rachid Chékhémani, 103e du cross court masculin :
« Je suis déçu, j’espérais mieux. Je voulais être solidaire avec l’équipe de France. Mais j’ai eu un coup de chaleur à la mi-parcours. Et la poussière m’a beaucoup gêné. »

Alexis Abraham, 67e du cross court masculin :
« Je suis bien parti, en 2’46’’ au premier kilo environ, et j’espérais remonter dans le deuxième tour. Mais ce n’est pas possible de revenir. La chaleur vous ramollit, la poussière gêne, et il est difficile de relancer. La première partie de la course a été très dure. Ce n’était pas facile de trouver la bonne allure et de courir au train. J’ai essayé de rester à ma place, sans vraiment espérer pouvoir gagner une trentaine de rangs sur la fin. Ca allait trop vite pour cela. Et puis, la chaleur nous a joué des tours. »

Philippe Paillat, 122e du cross court masculin :
« J’ai été nul, j’étais en footing. Je suis dégoûté. La chaleur m’a fait très mal, elle m’a tué d’un coup. »

Hassan Oubassour, 46ème du cross court hommes, premier Français :
« Je suis content de mon résultat. Je suis passé du statut de remplaçant à celui de premier Français de la course. C’est bien. J’ai su gérer mon effort, courir au train, sans me laisser aller à partir trop vite. Je suis seulement déçu de n’avoir pas pu accrocher le peloton de tête, mais c’est toujours ainsi, avec les Africains. J’ai vraiment morflé, à cause du parcours et de la chaleur. Nous n’étions pas préparé à un tel temps, après avoir eu autant de neige pendant l’hiver. Le parcours était vraiment trop roulant, du sur-mesure pour les Kenyans ».

Maria Martins, 31ème du cross long femmes :
« Je me suis fait plaisir. Mon départ a été plutôt lent, puis je suis remontée petit à petit, en m’accrochant à Margaret (Maury). J’ai moins souffert que d’habitude. Je crois avoir tout donné, je suis contente de ma course. J’ai pensé à une médaille par équipes pendant toute la course, en me disant qu’il ne fallait pas lâcher, car on avait les moyens d’y arriver. En cross, l’équipe de France a toujours une chance de monter sur le podium, il faut s’accrocher à cet objectif ».

Margaret Maury, 34ème du cross long femmes :
« J’ai eu un gros problème, une douleur à l’estomac qui m’empêchait de bouger correctement les jambes. Je l’ai ressentie avant la course, dès la chambre d’appel, mais je ne me suis pas inquiétée. Il m’était déjà arrivé de courir malade et de réussir un bon chrono sur 5000 m. Cette fois, la douleur était trop forte pour rester au contact. Je me suis accrochée en pensant au classement par équipes. Sans ces ennuis, je suis sûre que je pouvais viser une place dans le top 10 »

Fatima Yvelain, 41e du cross long femmes :
« C’est très bien vu que je suis en pleine préparation du marathon. J’ai manqué de rythme au début, mais je suis contente de ma course. On avait une bonne équipe, on a essayé de courir ensemble. Quand Margaret Maury est passée derrière moi, nous nous sommes encouragées, et elle m’a repassée ensuite. »

Fatiha Klilech-Fauvel 23e du cross long femmes :
« Je suis très contente. Au début, je suis partie doucement, je savais qu’avec cette chaleur il ne fallait pas partir vite. A partir du premier kilomètre, j’ai commencé à remonter. Si je pouvais donner un conseil aux garçons qui courent sur le long demain, ce serait d’ailleurs de ne pas partir trop vite, car on peut vraiment se griller pour la suite. »

Rkia Chebili, 49e du cross long femmes :
« J’ai pris un très mauvais départ. Je suis bridée car je prépare le marathon, je manque donc de rythme. Le soleil rendait les conditions difficiles, les relances et la cendrée aussi. C’était un beau parcours. Dommage qu’il n’ait pas été mouillé ! »
 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
04/01 > (4)
13/12 >  
05/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
18/09 >  
15/09 >  
06/09 >  
27/08 > (4)
24/08 > (1)
le reste de l'actualité
31/01 >  
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
24/01 >  
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
11/01 >  
11/01 >  
10/01 >  
09/01 > (1)
06/01 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS