MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Patrice Binelli : « Il faut réfléchir sur l’avenir du 10.000 m en France…»
Commentez cette actualité
Patrice Binelli : « Il faut réfléchir sur l’avenir du 10.000 m en France…»

Quatre athlètes français participeront à la Coupe d’Europe du 10.000 m, organisée samedi 2 avril à Barakaldo, en Espagne. Margaret Maury, Christelle Daunay, Julien Moreau et Pierre Joncheray tenteront de briller sur cette épreuve peu courue, anciennement appelée «Challenge européen du 10.000 m».
Patrice Binelli, référent du demi-fond à la FFA fait le point. Interview.

Athle.com : Pour les athlètes, comment s’inscrit cette Coupe d’Europe du 10.000 m dans le calendrier international ?
Patrice Binelli : Cette compétition, il ne faut pas se leurrer, reste un rendez-vous confidentiel. La Coupe d’Europe du 10.000 m ne fait pas fantasmer les athlètes et peu de nations y participent. En réalité, la qualité de l’épreuve dépend de la motivation des athlètes. Certains viennent pour réaliser des minima ou faire des «perfs» car, d’une manière générale, de moins en moins de 10.000 m sont organisés en meetings. D’ailleurs, très souvent, les athlètes repartent avec d’excellents chronos. En 2003, à Athènes, Ismaïl Sghyr avait remporté l’épreuve (en 27’45’’14) et réalisé en passant les minima pour les Jeux olympiques…

Quatre athlètes composent la sélection tricolore cette année. Quels seront les objectifs sportifs de cette équipe de France inédite ?
Chez les filles, si Margaret Maury parvient à concrétiser sur la piste tous les efforts qu’elle a réalisés cet hiver en compétition et à l’entraînement, elle peut faire une belle course. Christelle Daunay a conscience d’avoir pris un peu de retard dans sa préparation hivernale mais elle est, je crois, très motivée pour faire un «truc». Du côté masculin, Khalid Zoubaa devait être du voyage mais il a déclaré forfait en raison d’une blessure, contractée en fin de semaine dernière lors d’une course en Italie. Julien Moreau sera donc associé à Pierre Joncheray. Cette sélection masculine est effectivement inédite mais il faut bien avouer qu’il y a un désintérêt des leaders français de la discipline par rapport à cette compétition. Un garçon comme Ismaïl Sghyr préfère par exemple se concentrer sur la préparation des marathons…

Vous parlez d’un désintérêt. Regrettez-vous cet état de fait ?
Oui et non. Pour s’aligner sur un 10.000 m à la sortie de l’hiver, il faut vraiment être très affûté, très préparé. Cette Coupe d’Europe du 10.000m offre à certains athlètes l’opportunité de réaliser des performances sur cette distance mais il ne faut pas se voiler la face. De moins en moins d’athlètes veulent faire du 10.000 m. J’ai de plus en plus de mal à accrocher les gens sur cette distance…

Pourquoi ?
On ne peut pas s’improviser coureur de 10.000 m ! Mais replaçons les choses dans le contexte des championnats du monde de cross-country de Saint-Étienne Saint-Galmier. En cross, sur des parcours très roulants, ou sur piste, la domination des Africains – qui n’est pas nouvelle – est écrasante, surtout chez les hommes. Comme le cross, le 10.000 m demande un tel investissement en qualité et en quantité d’entraînement que de moins en moins d’athlètes européens, et donc français, sont prêts à tenter l’aventure. Il y a un phénomène de désintéressement progressif et il me semble très compliqué de lutter contre cette tendance. Pour être performant sur ce type d’effort qui est long, il faut investir un temps énorme. Or, je pense que, culturellement, le mode de vie occidental n’est peut-être plus adapté à ces efforts aérobies qui demandent d’énormes sacrifices personnels.

Faut-il baisser les bras et devenir fataliste ?
Fataliste, non. Réaliste, oui. Sur 10.000 m, pour être au niveau mondial, la tâche est immense. Par ailleurs, je peux comprendre que certains athlètes préfèrent courir des 10 km sur route qui sont plus intéressants en terme de reconnaissance et de gratifications financières. En plus, un 10.000 m sur piste n’a rien à voir avec un 10.000 m sur route. Sur piste, l’engagement psychologique est très important, notamment après le sixième kilomètre quand la fatigue commence à se faire sentir. Donc, un athlète moyennement préparé ne passe pas. Par ailleurs, il faut que les conditions météo soient bonnes et que les lièvres jouent le jeu. Or, les bons lièvres, capables de tracter un Bekele sur les cinq ou les six premiers kilomètres ne courent pas les rues ! D’où la disparition progressive des 10.000 m dans les meetings.

Que faire, en France, pour enrayer ce déclin du 10.000 m ?
Chez nous, les athlètes potentiellement capables d’avoir des résultats au niveau international ne sont plus tout jeunes et passent de plus en plus sur marathon. Et, chez les jeunes, la relève tarde à pointer le bout de son nez. Il s’agit peut-être d’un problème de formation chez les jeunes fondeurs ; j’évoque la culture de la quantité de travail qui doit être fournie à l’entraînement. Les Européens acceptent désormais la domination des Africains sur cette distance et s’appuient de temps en temps sur des individualités. Et je ne pense pas que cela va aller en s’améliorant. Peut-être qu’il faudrait que les Français cessent de vouloir être polyvalents dans toutes les épreuves de demi-fond et de fond pour ne se consacrer qu’à quelques-unes d’entre-elles. En même temps, je ne sais pas s’il s’agit-là de la bonne solution. Il faut réfléchir sur l’avenir du 10.000 m français. Car le temps presse…
 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/01 >  
14/12 >  
08/12 >  
06/12 >  
18/11 >  
17/11 >  
15/11 >  
12/10 > (1)
06/10 >  
14/09 >  
le reste de l'actualité
31/01 >  
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
11/01 >  
11/01 >  
10/01 >  
09/01 > (1)
06/01 > (1)
06/01 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS