MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Chpts de France Cadets, Juniors, Espoirs en salle à l'INSEP (I-F) : Coco-Viloin et Mbandjock s’invitent à Birmingham
Commentez cette actualité
Chpts de France Cadets, Juniors, Espoirs en salle à l'INSEP (I-F) : Coco-Viloin et Mbandjock s’invitent à Birmingham

La deuxième journée des championnats de France cadets, juniors, espoirs à l’Insep a permis à Samuel Coco-Viloin, en 7’’72 sur 60 m haies espoirs, d’être repêché par la DTN pour les Championnats d’Europe seniors de Birmingham (2 au 4 mars). Le Lillois Martial Mbandjock, champion de France la veille sur 60 m (6’’72), sera lui aussi du voyage. Au-delà de ces deux repêchages (un éventuel troisième étant encore en attente), la journée aura été marquée par une montée en puissance des performances, et par une record de France espoirs manqué d’un rien par Michaël Diaz (champion de France avec 2,24 m) à la hauteur.

Le grand moment de cette deuxième journée des France jeunes à l’Insep ? Peut-être bien le concours de la hauteur espoirs ou Michaël Diaz est passé tout près d’effacer Jean-Charles Gicquel des tablettes. Après avoir facilement passé 2,24 m à son premier essai, il échouera à trois reprises au niveau du record de France de la catégorie, à 2,28 m. Mais, au vu de son premier essai, on peut imaginer bientôt retrouver le Nantais à ces hauteurs. L’autre belle performance de cette deuxième session est à mettre à l’actif de du sociétaire du Ouest Yvelines Athlétisme, Samuel Coco-Viloin. Le hurdler a remporté son 60 m haies dans un chrono de 7’’72, à deux centièmes des minima pour les Europe seniors de Birmingham. La performance lui vaudra, au titre de sa jeunesse (20 ans) et de son potentiel (le garçon est vice-champion du monde juniors l’an passé) un strapontin pour l’Angleterre. Idem pour Martial Mbandjock, lui aussi repêché après ses 6’’72 de la veille - après avoir été une première fois repêché pour un faux départ en série !
La journée avait commencé par l’une des épreuves les plus dures de ces championnats : la marche. Cette discipline peut être cruelle. Elle l’a été, le matin, lors de course des cadettes sur 3000 m. Alors qu’elle avait pris les devants, la coureuse de Colmar, Laurene Delon était disqualifiée pour technique de marche non conforme. Sa dauphine, la Lorraine Laura Duquesne en a profité pour remporter la médaille d’or (15’51’’61). Du coté des épreuves de saut, à noter le doublé du cadet Florian Labourel qui après la longueur la veille s’imposait au triple saut avec un bond de 14,77 m. Il récidivera dans l’après midi en remportant le concours de la hauteur avec 1,95 m. Avec trois médailles d’or, le Lyonnais est l’un des grands bonshommes du week-end. Grosse performance également de Teddy Tamgho qui remporte le triple saut junior avec 16,11 m, alors qu’il n’est que première année. En l’absence du champion du Monde Junior Benjamin Campaoré, Benoit Saint-Val s’adjuge le concours du triple saut espoirs avec un bond à 15,68 m.
Du côté des épreuves de sprint, ces championnats ont suscité un réel espoir. Et à la vue de certaines performances, le sprint Français à de beaux jours devant lui. Du coté des filles, Emilie Gaydu remporte le 60 m juniors en 7’’54 au terme d’une course dominée de bout en bout. Chez les espoirs, c’est la Cristolienne Lina Jacques-Sébastien qui s’impose dans un bon chrono de 7’’37. Coté messieurs ? Pas mal non plus. La relève pointe le bout de son nez. En juniors, Mohamed Koné s’impose dans le 60 m haies en 7’’75. Sur l’anneau central, les épreuves de 400 mètres ont accouché de très belles promesses. Malgré quelques chutes spectaculaires, les performances furent au rendez-vous. Chez les juniors, c’est Jean-Patrick Rolland qui s’impose en 48’’79. Chez les espoirs, Nicolas Fillon s’est fendu d’un beau 48’’57 pour remporter la course. De belles performances quand on connaît les caractéristiques de la piste de l’INSEP, peu propice à des chronos de premier plan. Sur le 200 m, la grosse performance est à mettre au crédit de Bemba Kaba qui s’impose chez les espoirs dans le beau temps de 21’’97. Une bonne nouvelle en vue des Championnats d’Europe Espoirs au mois de Juillet. Tout au long du week-end, l’athlétisme français a pu constater que, dans certaines épreuves, la relève est bien là. « On a pu voir que le sprint et les haies tournaient bien, que le 400 m était en forme, analysait Patrick Gellens, responsable des jeunes à la Direction Technique Nationale. Mais nous avons connu de petits problèmes sur certains sauts, comme à la perche, dans plusieurs catégories, où les concours n’ont pas été au niveau que ce que l’on attendait. Il y avait par ailleurs un manque d’athlètes sur certaines disciplines comme la hauteur espoirs. » Reste que, comme souvent, l’enthousiasme manifesté par la plupart des participants a fait plaisir à voir. La solidarité entre adversaires n’était pas feint. Prochaine étape pour les jeunes : le match France - Allemagne – Italie juniors, la semaine prochaine, à Vittel.

A l’Insep, Romain Prat et Cyril Pocréaux pour athle.com 

Ils ont dit :

Florian Labourel (Entente Sud Lyonnais), champion de France du triple saut cadet avec 14,77 m :
« Le concours fut difficile à gérer car j’avais le poids en même temps (ndlr : 6e avec 15,20 m). Au triple, je pensais faire mieux car sur mon saut à 14,77 m, je ne suis pas sur la planche. Je fais moins bien qu’aux Elite, la semaine dernière, où j’avais sauté à 14,87 m. Et tout à l’heure, je saute en hauteur. Je n’ai pas encore choisi entre toutes ces épreuves. Mais je n’aime pas venir pour une seule épreuve. Je vois que ça se fait encore en senior, comme Romain Barras qui participe à plusieurs concours aux France élite. Tant que je m’amuse, je continue. Je m’entraîne pour les épreuves combinées, même si je préfère vraiment la hauteur. Mon entraîneur pense lui que je suis plus fait pour les épreuves combinées. »

Mandy Loriou (US Saint Berthevin), championne de France espoirs du 3000 m marche en 14’13’’06 :
« C’est mon troisième titre en trois années espoirs. J’ai une eu saison difficile l’année dernière, mais je reviens bien. Il y a toujours des gens pour critiquer ce que vous faites, mon on continue à bien travailler avec mon entraîneur. Cet été, je vise les Europe espoirs, avec des minima à 1h45’. Je marcherai aussi à domicile lors du critérium du 8 avril. J’espère que la commission de marche et la FFA sélectionneront une équipe de quatre marcheuses pour la Coupe d’Europe en Grande-Bretagne, et j’espère en faire partie. »

Samuel Coco-Viloin (Ouest Yvelines Athlé), champion de France espoirs du 60 m haies en 7’’72 :
« Je suis content du temps, car l’objectif était de faire les minima pour Birmingham (ndlr : 7’’70), même si je sais que je ne serais sans doute pas retenu, car il est trop tard (ndlr : la DTN se réserve la possibilité de statuer sur plusieurs cas, dont le sien). Tant pis si je ne suis pas repêché. J’avais besoin de les faire pour moi. J’ai été blessé au début de l’année, puis malade pendant deux semaines, ce qui explique que je n’étais pas encore très bien aux France Elite. Cet été, je veux gagner les Championnats d’Europe espoirs et participer aux Mondiaux d’Osaka. »

Marie Angélique Lacordelle (USL Montjoly), championne de France du 400 m espoirs en 55’’90 :
« Je ne m’étais pas préparée pour la salle, mais j’ai voulu rester en contact avec la compétition. Je ne souhaitais pas venir de Guyane en métropole cet hiver à cause du froid, mais mon coach a souhaité que je vienne. Mais c’est bien, je me rapproche de mon record de l’année dernière en salle. Ce n’est pas évident de courir sur cet anneau de l’Insep, mais cela oblige à courir en rythme. J’espère me qualifier, cet été, pour les Championnats d’Europe espoirs, et, pourquoi pas, prendre part au relais 4x400 m en Coupe d’Europe. »

Emilie Gaydu (US Melun), championne de France du 60 m junior en 7’’54 :
« C’est pas terrible. Je pensais faire mieux. Je me suis pourtant bien préparée cet hiver. »

Florian Gaudin-Winer (Championnets Sports), médaille de bronze du 800 m espoirs en 1’53’’70 :
« J’attendais un podium depuis cadets 2, et je commençais à trouver le temps long. La course n’était tactiquement pas parfaite, mais l’important était le podium. Les deux premiers étaient au-dessus. C’est un soulagement. Pour cet été ? J’espère réaliser les minima pour les Championnats d’Europe espoirs (ndlr : 1’49’’20) et passer sous les 1’49. »

Kevin Hautcoeur (AC Roche-sur-Yon), champion de France espoirs du 800 m en 1’52’’59 :
« A défaut d’avoir réussi les minima européens aux Elite, je termine sur une bonne note… On fait de l’athlétisme bénévolement, et j’avais besoin d’un titre. C’est important pour nous, on a besoin de ça. Le système est ainsi. Et je n’ai pas les performances qui me permettent de snober ce genre de compétitions. »

Teddy Tamgho (Dynamic Aulnay Club), champion de France du triple saut junior avec 16,11 m :
« Je suis content, car j’attendais de passer la barre des 16 m depuis le début de la saison. La barre est tombée. J’améliore mon record de 16 cm. Le concours était super relevé. Mon entraîneur s’attendait à ce que cela arrive un jour, mais j’espérais même aller chercher un petit record de France (ndlr : 16,41 m par Colomba Fofana en 1996. Intervention d’Abdoulaye Diarra, 2e avec 15,98 m : « Précisez-bien que cela fait trois ans qu’il essaie de me passer devant ! »). Pour cet été, l’objectif est de faire 1 et 2 aux Europe avec Abdou. Je dédicace cette victoire à ma mère, à mon entraîneur, à Abdou qui m’a motivé et à tous ceux qui m’ont soutenu. »

Laura Duquesne (ASM Bar-le-Duc), championne de France du 3000 m marche cadette en 15’21’’61 :
« J’ai essayé de partir vite. Peut être trop. J’ai eu un coup de moins bien au premier kilomètre et quand Laurene (ndlr : Delon) a été disqualifié alors qu’elle m’avait distancée, je me suis dit que j’avais une grosse opportunité de gagner. C’est inespéré aujourd’hui car je fais un chrono vraiment pas terrible mais bon, c’est la marche. Maintenant, place à la saison estivale où j’ai quelques ambitions, notamment sur 5000 m. »

Damien Begue (CA plaine Des Cafres), vice champion de France de la hauteur cadets avec 1,95 m :
« Pour ma première participation à un championnat de France, je repars avec une médaille. C’est fantastique pour moi même si je suis battu aux nombres d’essais. Mais Florian (ndlr : Labourel) est vraiment un athlète très performant. Venir en métropole me confronter à ce niveau est vraiment intéressant pour moi. Je vais rentrer à la Réunion plus motivé que jamais. »

Valentine Zmuda (EAS Mont-Saint-Aignan), championne de France de la Longueur cadette avec 5,98 m :
« Après l’argent en triple saut, je gagne la longueur qui est ma discipline favorite. Je claque d’entrée mon meilleur saut au premier essai. Ensuite je fais l’impasse pour voir si mes adversaires me passent devant. Je me suis vite aperçue que j’allais l’emporter, j’ai donc fini le concours sans forcer. C’est un championnat positif. Je bats de vingt centimètres mon record à la longueur. Seul point négatif, je me fais sortir en demi du 60 m car cela suivait le concours de la longueur. Je suis arrivé sans jambes, sans avoir pu récupérer. C’est dommage. »

Hugo Saint-Val (US Métro Transport), champion de France du triple saut Espoirs avec 15,68 m :
« Je ne le sentais vraiment pas, ce concours. J’ai passé un hiver pourri à soigner une blessure à la cuisse. Elle me gênait encore au moment de sauter mais j’ai réussi à en faire abstraction pour remporter le concours. J’aurais préféré affronter Compaoré (ndlr : le champion du Monde juniors) pour me stimuler. Maintenant, je vais essayer de retrouver une condition physique qui me permette d’arriver au top le jour de la compétition, ce qui n’a pas été le cas ce week-end, malgré la victoire. »

Jean Patrick Rolland (Toulon EC), champion de France du 400m Juniors en 48’’79 :
« Le faux départ m’a remis dans le rythme car je n’y étais pas vraiment. Ensuite, j’ai fait ma course, sans me préoccuper de ceux qui sont tombés. Le plus important était de gagner, c’est fait. Mais au niveau du chrono, ce n’est pas terrible. Mais la piste de l’INSEP, c’est pas le lieu idéal pour réaliser une grosse perf. »

Nicolas Fillon (Athlétique Jeunes Bastia), champion de France du 400 m Espoirs en 48’’57 :
« J’avais géré pendant les séries. J’étais donc relativement frais. J’aurais voulu faire dans les 47’’ mais ici, c’est difficile. Je sortais d’un été gâché par les blessures. J’ai beaucoup galéré pour revenir à mon niveau. Maintenant, place aux Europe Espoirs. Je me vais me reposer pour entamer la préparation de la saison estivale dans les meilleures dispositions possibles. »

Pour retrouvez l'intégralité des résultats cliquez ici
Pour retrouver les résultats épreuve par épreuve, cliquez ici

Quelques photos de cette deuxième journée en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
25/06 >  
24/06 >  
24/06 >  
23/06 >  
12/06 >  
29/05 >  
28/05 >  
27/05 >  
27/05 >  
11/04 >  
le reste de l'actualité
24/06 > (2)
24/06 >  
24/06 >  
23/06 > (2)
23/06 > (4)
23/06 >  
21/06 > (4)
20/06 > (4)
20/06 >  
20/06 > (2)
18/06 > (4)
17/06 >  
17/06 >  
17/06 > (1)
17/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
15/06 >  
14/06 > (1)
13/06 > (2)
10/06 > (1)
rechercher
Compétitions en direct (5)
Fil
Info
12345
Défi
Perf
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS