MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Christelle Daunay : « Je veux savoir où j’en suis… »
Commentez cette actualité
Christelle Daunay : « Je veux savoir où j’en suis… »
L’actuelle meilleure marathonienne française a choisi de faire sa rentrée ce week-end, à l’occasion de la 30e édition de Paris-Versailles. Après son excellente performance au marathon de Paris, la sociétaire de la SCO Sainte Marguerite veut reprendre ses marques avant de se lancer dans sa préparation pour les JO de Pékin. Interview.

www.athle.com: Pourquoi avez-vous décidé de prendre part à cette course ?
Christelle Daunay : La Fédération m’a sollicitée en tant que meilleure française et j’ai donné mon accord car elle tombait très bien dans ma préparation. La course n’avait pas eu lieu l’année dernière, mais la FFA a décidé de la relancer cette année. Je trouve que c’est une très bonne initiative.

Connaissez-vous le parcours ?
Oui, car j’y ai participé une seule fois, en 2002. C’est un parcours difficile avec notamment une côte assez longue. Ça ne va pas être facile pour moi car c’est une course de rentrée. Je n’ai pas couru sur route depuis le 15 avril, lors du marathon de Paris. Alors, le chrono n’est pas ma priorité.

Vous visez davantage une place ?
Non, je ne pense ni au chrono, ni à la place. Tout ce que je veux, c’est retrouver des sensations. Savoir où j’en suis. D’ailleurs, je ne connais même pas le plateau. Mais je veux quand même rester la meilleure Française et me situer face aux Kenyanes.

Cet été, vous avez accompagné l’équipe de France à Osaka, alors que vous aviez décidé de faire l’impasse sur ces Championnats du Monde. Pour quelles raisons ?
Pour m’habituer aux conditions climatiques, qui seront sensiblement les mêmes qu’à Pékin.
Je me suis donc entraînée à Wakayama, le centre d’entraînement des athlètes français. Il fallait appréhender le décalage horaire, mais surtout le taux d’humidité. Nous ne sommes pas habitués à cela et ça n’a pas été facile. Toutes les séances supérieures à 1000 m sont très difficiles à gérer et la récupération est plus longue. Il faut adapter l’entraînement pour que le corps supporte ces longues distances.

Comment votre saison va-t-elle s’organiser en vue des Jeux Olympiques ?
J’aimerais participer aux Championnats du monde de semi-marathon le mois prochain, pour tenter de battre mon record personnel qui est de 1h12’37’’. Mais, pour le moment, je n’ai vraiment qu’une seule course de prévue, un marathon au mois de janvier. C’est mon seul objectif. Je n’ai pas encore de programme fixé, tout va se faire petit à petit. Je veux surtout me donner les moyens d’arriver au top à Pékin. Et éviter les blessures.

Propos recueillis par Thomas Héteau pour www.athle.com

Retrouvez la biographie de Christelle en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/11 >  
17/11 >  
15/11 >  
12/10 > (1)
06/10 >  
14/09 >  
25/08 >  
23/08 >  
22/08 >  
28/07 >  
le reste de l'actualité
01/12 > (2)
30/11 >  
29/11 >  
29/11 >  
28/11 >  
26/11 >  
25/11 >  
25/11 >  
23/11 >  
23/11 >  
22/11 >  
20/11 >  
20/11 >  
18/11 >  
18/11 >  
15/11 >  
14/11 >  
10/11 >  
10/11 >  
09/11 >  
08/11 >  
06/11 >  
06/11 > (1)
05/11 >  
04/11 >  
rechercher
Compétitions en direct (5)
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS